PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

the Leftovers

mercredi 7 juin 2017 à 10:00

Une fois n'est pas coutume, car ça n'intéresse personne et c'est pour cela que je l'écris dans un coin pas trop visible du blog, nous allons évoquer une série télé en première page. Ah je sais public, tu préfères les marave Linuxiennes mais de temps à autres le Borne se doit de te sortir de ta rage crasse de GTK ou QT.

De nos jours, 2% de la population disparaît avec les questions que cela pose. Des enfants, des vieux, des gens biens, des salauds, il n'y a pas d'explication, il n'y a pas de profil particulier. La société est forcément chamboulée avec des métiers qu'on n'attend pas comme des enquêteurs qui vont vérifier si les gens ont bien disparu ou si c'est une arnaque à l'assurance mais aussi des sectes, dont une en particulier assez radicale qui a choisi de s'enfermer dans le silence le plus complet, s'habiller en combinaison blanche et fumer comme des pompiers. Les héros de l'histoire sont un flic Kévin, sa femme qui est partie dans la secte, leurs enfants, une femme, Nora, qui a perdu l'intégralité de sa famille et son frère qui est pasteur. Si les deux saisons sont assez centrées autour de la secte et de ses agissements, la saison trois s'oriente vers le dénouement car the leftovers n'est pas que la série la plus dérangeante au monde, la plus bizarre et la plus captivante que j'ai eu l'occasion de voir depuis ces dernières années, c'est une série qui commence et qui finit, pas de façon totalement carrée mais qui finit comme elle doit finir car la série est trop bizarre pour rentrer dans des cases, elle joue trop sur l'ambiance et sur l'émotion.

Ce qui est intéressant car obligatoirement, à part dans the Walking Dead où on peut se permettre le luxe de ne pas chercher les origines du mal et de laisser crever tout le monde pour en faire une série télé, on cherche ici à comprendre ce qui a pu se passer et on s'oriente vers deux pistes : la piste scientifique que va prendre Nora, à savoir tenter sa chance pour trouver l'endroit où sont allés les gens qui serait un univers parallèle, la piste religieuse où Kevin serait le nouveau messie. Une série où le nouveau messie s'appellerait Kevin, rien que pour ça faut regarder.

Il est évident que la conclusion de la série laisse la place à de très très très nombreuses interrogations mais c'est pas grave, à l'instar d'une musique, d'un tableau, the Leftovers fera partie de ces oeuvres d'art où on n'a pas tout compris mais on est super content de l'avoir regardé.