PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Une histoire de pourcentage

mardi 21 mars 2017 à 08:00

J'aimerai aujourd'hui que nous regardions cet article, ou plus précisément le nombre de commentaires : Marre de Windows ou macOS ? Ces 5 distributions Linux pourraient vous convertir.

Un site comme Numerama est de moins en moins commenté et en ce dimanche où j'écris ces lignes nous arrivons à 148 commentaires. Il faut dire que Numerama a bien fait les choses, comme de nombreux sites internet il a mis les commentaires sous le tapis, bien cachés et pas à l'ancienne en évidence sous l'article. Il faut cliquer sur les commentaires pour les voir apparaître sur le côté, il y a donc une intention réelle pour lire les commentaires, pas comme dans mon blog par exemple où si vous cliquez sur l'article vous avez les commentaires, si bien qu'un défilement de la souris peut vous faire tomber dessus un peu par hasard. Ce simple clic d'écart entre le commentaire désiré et celui qui peut prendre par surprise c'est un fossé considérable d'un point de vue psychologique, le lecteur a fait un choix délibéré de lire ce qui est commenté et c'est beaucoup. Numerama d'ailleurs comme vous pouvez le voir sent le vent tourner comme beaucoup et met en évidence sa chaîne Youtube, cela n'a pas de rapport avec notre contexte mais c'est juste pour souligner que le site Numerama met les pratiques dans l'air du temps en avant et que tout est calculé.

Un site donc où l'on commente moins mais un site sur lequel spontanément on voit apparaître quasiment 150 commentaires au moment où j'écris ces quelques lignes. On a vu dernièrement qu'Android était en train de passer devant Windows. Cela signifie concrètement que l'ordinateur de façon générale doit représenter moins de 50% de ce qui se connecte au web. Linux aujourd'hui a franchi la barre des 2% sur ordinateur. La moralité c'est que vous avez une petite représentation de 2% de 50% qui s'exprime c'est à dire que vous avez une poignée d'individus qui est capable de faire beaucoup, beaucoup de bruit.

Imaginez tout de même, on évoque souvent dans le cadre de Linux la majorité silencieuse, c'est à dire un très faible nombre qui trolle à fond face à une large majorité qui serait plus modérée. On est donc ici face à un groupuscule, mais un groupuscule qui fait plus de bruit que tout le monde.

C'est intéressant car cela permet de tout ramener à une question d'échelle. Ce n'est donc pas parce qu'ils ont l'air très motivés, très bruyants, très révoltés qu'ils représentent un grand nombre ou même quelque chose. Avec une élection qui arrive où on a la sensation d'avoir les cartes en main, la capacité à traduire l'opinion de millions de gens, on se rend compte que finalement le résultat on ne le connaît que lorsque les dés sont jetés.

C'était le billet sur l'intérêt de relativiser en toute chose.