PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

RTFM ou presque

vendredi 8 juillet 2016 à 08:00

J'ai vu l'annonce du déménagement d'Handylinux vers Debian Facile sur mon propre blog, trop occupé à faire des cours de maths. Cep a donné son opinion, j'aimerai donner aussi la mienne. 

Depuis mes quelques problèmes avec l'association de gauchistes Framasoft, j'essaie de ne pas donner d'opinion sur ce qui ne me regarde pas, de ne pas donner de conseils non plus. Je vais toutefois me permettre un écart en précisant deux choses :

Pour toutes ces raisons je ne conseille jamais l'installation d'un fork à un débutant. Mieux vaut se diriger vers des valeurs sûres, même si la aussi rien n'est jamais gravé dans le marbre.

Depuis plusieurs années maintenant j'ai passé des gens à Handylinux, distribution pour débutant. Cette distribution même si elle portera un autre nom, s'arrêtera pour sa version 2 en 2018. Si j'ai tout compris, il n'y aura pas de passage automatique d'Handylinux vers DFLinux puisqu'il faut l'appeler ainsi. Oui, Handylinux est une Debian et il existe des scripts qui permettent de revenir à cette debian. Seulement, chez ces débutants, qui fera la migration, qui réinstallera DFLinux sur les postes ou Debian ? Moi. 

On en revient donc à notre grand projet de conquête du monde ou le jeu qui consiste à faire migrer le maximum de personnes et surtout de continuer à les entretenir dans leur méconnaissance de Linux et proposer le service gratuitement dès qu'ils rencontrent un obstacle. Comme je l'ai souvent expliqué, depuis plus de 10 ans que je fais migrer des gens, une seule personne s'est réellement intéressée à Linux, elle sera capable de s'informer déjà, puis d'être autonome ou éventuellement de me poser la question sur ce qu'il faut faire. Bien sûr, c'est ma faute. Mauvais pédagogue, j'aurais dû passer des dizaines d'heures à former les gens, j'aurais dû leur donner envie d'apprendre, de s'y coller, ils ne l'ont pas fait, il est donc normal que j'assume cette nouvelle installation. C'est bien, ça me donnera l'occasion d'avoir des nouvelles de gens que j'avais perdus de vue et qui se rappelleront à mon bon plaisir, trop bon, trop con

En tant que power user, en tant que dépanneur, en tant que type qui a d'autres chats à fouetter, des chatons même, que dois-je comprendre de cette histoire ?

  1. Bien évidemment comme le souligne Cep, s'il faut mettre une distribution Linux à quelqu'un, le fork c'est fini, ce sera donc une Xubuntu. Si un outil de mise à jour automatique était réalisé pour passer d'une distribution à l'autre de façon totalement transparente pour l'utilisateur, je raviserais certainement mon point de vue. Pour l'heure même si le principe est louable, je ne commenterai pas ce nouveau départ car il met sur le carreau des utilisateurs débutants qui n'ont jamais pris le soin de se former et les installateurs qui auraient dû se coller sérieusement à la formation.
  2. S'il faut mettre une distribution, ce sera une Xubuntu, je peux vous garantir qu'on va franchement éviter de le faire et que la prochaine fois qu'on me demande de réinstaller un poste, je demande les clés de licence, les CD originaux et je réinstalle exactement ce qu'il y avait dessus. Trop de boulot, trop d'engagement, aucun retour, vous m'avez vu l'exprimer dernièrement dans mon billet sur l'aigreur, les gens sont trop dans le profit pour avoir envie de se la donner pour la bonne cause, pour des nèfles. 
  3. S'ils sont nombreux à avoir installé des Handylinux à gauche et à droite, ils seront aussi échaudés que moi. Cascador évoquait la liberté de bloguer ce qu'il voulait en citant un de mes articles où je disais qu'il fallait pour blog-libre une thématique liée au libre, ça confirme encore plus mon propos. Si de moins en moins de monde tend la main aux noobs qui ne veulent qu'un ordinateur qui marche sans se préoccuper de savoir ce qu'on fait de leurs données personnelles, il faudra blinder la toile de tutoriaux techniques pour que ceux qui le veulent vraiment puissent y passer sans aucun problème
  4. Tout ceci me conforte dans ma volonté de m'éloigner d'une certaine forme de libre, de regarder passif, que tout se casse la gueule et quand les gens auront sérieusement décidé de reconstruire, si je ne suis pas sous MAC, alors peut être je viendrai donner un coup de main.