PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Le toro par les korns

dimanche 11 juin 2017 à 08:00

Certains d'entre vous l'ont remarqué, main innocente rédige des chroniques de films. C'est bien, c'est pas gênant pour vous, tout le monde s'en fout parce que personne ne les lit ou presque mais j'ai réussi à déclencher chez lui deux trucs qui étaient complètement inaccessibles : l'envie d'écrire, l'envie de se cultiver.

Mon fils est intelligent dans le sens, gamin qui comprend vite les choses, il a de plus un vrai sens pratique. Ce n'est pas le père qui dit ça, c'est le prof, c'est une déformation professionnelle, on voit un gosse comme un gynécologue voit ... peut être pas me lancer là dedans, disons qu'il est difficile pour nous de faire abstraction du jugement des capacités et même si ce sont nos enfants on voit forcément les failles, les carences, nous ne pouvons nous empêcher de poser un diagnostic. C'est un vrai travailleur, il est capable de passer huit heures à réaliser un diaporama en géographie sur la pollution des eaux, il est capable de se taper des heures de chantier, mais lire et écrire lui sont insupportables. On peut mettre ça sur le compte de son adoption tardive du français à l'âge de six ans, sur cette génération perdue pour le français, on peut mettre surtout ça sur un caractère qui relève de l'âne qui ne boira pas s'il n'a pas soif.

Les rédactions que j'ai souvent fini par rédiger car voir son gosse pendant six heures ne pas arriver à pondre dix lignes cohérentes avec des tonnes de fautes d'orthographes, ce n'est pas humain, ont souvent été des sujets d'engueulade. Pour moi un gars qui est capable de comprendre des équations en trois minutes dans un coin de table pendant que je fais la cuisine et qui n'est pas foutu de mettre des s à la fin des mots au pluriel, c'est de la mauvaise volonté, et Dieu sait qu'il est capable de faire preuve de mauvaise volonté quand il n'a pas envie. Jusqu'à maintenant son avenir était assez flou, moi j'ai dit qu'avec un niveau aussi catastrophique il était difficile d'envisager une poursuite d'étude générale car même un scientifique ne peut faire l'impasse sur le français, sur la communication, mais il a du mal à 14 ans à savoir ce qu'il va faire et ne se voit pas s'engager dans la voie professionnelle. Sa mère a commencé à lui faire rédiger des petites rédactions mais sans succès car finalement écrire c'est comme coder, s'il n'y a pas de but, c'est lourdingue. J'ai souvent des élèves qui me demandent quel langage de programmation pour coder, j'explique que le problème n'est pas le langage mais le besoin, est ce que tu as besoin de coder ? Non dans 100% des cas, donc tu ne coderas pas.

La dernière fois, je le vois devant la télé, il regardait un film, et je ne sais pas pourquoi, je lui ai demandé de me faire une chronique. J'ai dit ça, je ne le regarderai jamais, tu feras un article de blog, et ça a pris. Bien évidemment ce que vous pouvez lire est remanié, corrigé, mais il est apparu de façon nette qu'il y a une envie, qu'il y a de l'intérêt et même de la demande. Il vient de me demander si j'avais fait la chronique d'un film et il était déçu car il voulait la faire. A l'heure actuelle, il n'est pas capable de rédiger seul, il faut reprendre. L'effort intellectuel qui lui est demandé n'est pas si important et la répétition de l'exercice va lui permettre de réussir à acquérir des bases, notamment dans la capacité de faire une synthèse. Lorsqu'il raconte une histoire, il a du mal par exemple à faire la distinction entre ce qui est important des simples détails. Revoir sa copie ne lui pose pas de problèmes, il a l'habitude de travailler avec moi sur des tas de choses et il sait que je suis le roi des emmerdeurs, je vois qu'il essaie de bien faire et qu'il ne bâcle pas ce qui fait partie de ses habitudes.

Par effet de bord vient d'apparaître une nouveauté, le besoin culturel. Dans sa dernière chronique, sur le dessin animé Sahara, il y a Omar Sy, il ne sait pas qui sait. Nous étions face à la mer, et je lui explique un peu qui c'est, le service après vente des émissions mais surtout intouchables ou chocolat, il m'a demandé de voir les films.

Le but n'est pas d'avoir une relève. Les enfants feront ce qu'ils veulent de leur vie, mais il y a pour moi des choses sur lesquelles on ne peut pas faire l'impasse, le savoir et la façon de le communiquer par exemple. A l'heure actuelle son niveau de français est réellement catastrophique, certains me diront pas plus qu'une bonne majorité des enfants de son âge et s'il fallait creuser un peu pour trouver l'explication collective, plus que son explication individuelle, je dirai qu'à nouveau, c'est un problème d'entraînement. J'ai souvenir enfant d'avoir beaucoup écrit, d'avoir beaucoup rédigé, inventé, raconté et ce du CM2 au BAC. Je pense que dans le courant de l'année, il n'a pas excédé les deux rédactions, comment réussir alors à maîtriser l'écrit, si on n'écrit pas ?

A l'heure actuelle la présidente du syndicat des enfants n'a pas l'air intéressée, le jour où vous voyez passer une critique d'un album d'Ariana Grande vous saurez d'où ça vient.