PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Complotisme ou pas

jeudi 15 juillet 2021 à 10:09

Dans le dernier épisode, j'avais lâché un teaser avec des titres en lien avec Windows 11, on ne va pas commencer par là, mais par une discussion que j'ai eue avec mon voisin. Comme vous le savez je vis dans une station balnéaire, Saint-Pierre la Mer, 1500 habitants à l'année, 30000 à 40000 personnes pendant la saison. Aux municipales, l'ancien maire ne s'est pas représenté, une retraite bien méritée. Le candidat élu est un homme, jeune, chef d'entreprise, apolitique qui s'est engagé. La situation de mon village, de façon synthétique, c'est trois villages en un Fleury d'Aude le véritable village, Saint-Pierre la mer, le poumon économique, les Cabanes de Fleury en embouchure de l'Aude, loin de tout, mais station balnéaire quand même. Beaucoup de routes à entretenir, la mienne est devenue tellement dégueulasse que désormais j'ai tendance à l'éviter. La fameuse bulle de Saint-Pierre, 9 millions d'euros jetés en l'air pour un projet qui a pris l'eau au sens propre, 1 million d'euros pour reboucher le trou. La ville est endettée, il ne se passe rien depuis les 18 ans que j'ai une propriété ici, les commerces ferment, nous sommes passés de cinq salons de coiffure à deux, le marché du soir a pris un sacré coup dans les dents. La situation n'est pas reluisante et si l'immobilisme a un côté confortable rassurant, il ne fait pas réellement ses preuves sinon le commerce serait florissant. 

Notre maire a décidé de faire la révolution et dire que c'est un beau bordel est un véritable euphémisme. Si vous regardez la photo ci-dessous, vous voyez une grande roue, des chalets en bois. Tout le bas, le centre en fait, a été coupé pour créer une zone intégralement piétonne. La circulation est détournée, mon quartier à deux cents mètres de la plage est désormais un coin VIP, à savoir qu'il faut une carte pour pouvoir y accéder et circuler. En gros, c'est le grand chamboulement et comme tout grand chamboulement, le démarrage est difficile. Par exemple, un matin on voit fleurir des sens interdit dans tous les sens au point de ne plus pouvoir rentrer chez moi. J'appelle la police municipale qui m'explique et me confirme que c'est un peu la foire, les gars passent en deux fois, ils mettent le sens interdit puis quatre jours après "sauf pour les riverains". Le policier me dit que c'est bien noté dans le cadastre mais de pas tenter de prendre le sens interdit parce que si je tombe sur la mauvaise personne je peux prendre cher. L'absence de signalisation a été complexe pour l'intégralité des gens, un de mes collègues qui taille la route souvent par chez moi évite le village. J'ai envie de dire que face au peu de gens présents alors que nous avons franchi la date du 14 juillet, que nous sommes dans un contexte COVID qui fait que l'an dernier on devait avoir un taux de remplissage à 150%, c'est anormalement calme. Les commerçants se plaignent d'une baisse du chiffre d'affaires la piétonisation leur pose des problèmes. Faut-il pour autant tirer sur l'ambulance ? Faut-il pour autant conclure dès maintenant ? 

Et c'est ici un premier point qui me paraît très important. Quand on voit comment ça tourne actuellement, il serait aisé de dire que notre bon maire a eu une brave idée à la con, et pourtant je me refuse d'aller à cette facilité car le gars a essayé quelque chose. Il est certain que c'est un pari qui implique les commerçants, les villageois comme moi, l'économie du village, néanmoins il fallait bien essayer quelque chose pour essayer de remonter un village qui décline. Si on m'écoutait moi on aurait favorisé la vie à l'année plutôt que le tourisme, mais la différence entre le maire et moi c'est que le type a eu le courage de s'engager, un courage que je n'ai pas. C'est bien plus facile d'être dans la critique, le cul assis derrière son écran que dans l'action. 

C'est cette situation que j'explique à mon voisin, propriétaire d'une maison dont il profite pour les vacances. Les voisins m'ont spontanément demandé des explications, il est certain que quand tu ne vis pas sur place c'est compliqué. J'explique que pour moi la situation est assez complexe car prendre la route ici durant l'été c'est l'enfer. Je lui dis que je continue à avoir une vie normale et que j'ai besoin de pouvoir circuler, puisque par exemple je vais faire ma seconde dose à Narbonne. Quelle énorme erreur j'ai faite de lui dire que j'allais me faire vacciner, il m'a expliqué la vie pendant une heure. 

Son positionnement est intéressant, un argument pour tout, un discours bien rodé pour vous retourner le cerveau. Des références qui font un peu peur, odyssee par exemple où l'on a vu sur pas mal de sites traditionnels expliquer qu'il s'agissait d'une alternative à Youtube pour les complotistes à l'instar d'autres réseaux sociaux plus souples dans les règles de modération. J'ai donc écouté poliment son discours en me jurant de ne plus parler de vaccination avec qui que ce soit, un problème qui a l'air d'être partagé par de nombreuses personnes. J'ai vérifié quelques-un de ses arguments car l'homme est intelligent, bien évidemment toutes ses informations remontent assez rapidement dans les fact checker comme arguments utilisés et démontés rapidement derrière par les analystes. J'ai été particulièrement tenté de lui envoyer l'article où le professeur Raoult invite à la vaccination des personnels soignants mais j'ai jugé que c'était inutile. Discuter ne sert désormais plus à rien, il n'y a plus d'échange ou de remise en question possible. Si on regarde l'article, on imagine qu'il est menacé ou qu'il ne s'agit pas de lui qui écrit puisque c'est la première fois qu'il aurait écrit depuis Android. Il ne s'agit pas de faire un pour ou contre la vaccination, ou sur le complotisme mais plutôt de s'interroger sur ce point, et si les complotistes d'aujourd'hui étaient les visionnaires de demain ? 

Ce matin je parcourais le fil des actus et je dois dire que j'ai été consterné globalement par les nouvelles : La forêt amazonienne est en train de devenir source de CO2, selon une étude. On explique qu'à force de déforestation, la forêt au lieu de faire son œuvre de poumon de la terre, a tendance à devenir fumeur de la terre. La faute a une consommation toujours de plus en plus importante qu'il faut satisfaire, car consommer c'est important. Alors forcément on s'inquiète un peu parce qu'avec le COVID, la pollution, on est quand même en train de sortir les trompettes pour sonner l'apocalypse. On applique donc dès 2035, la fin des ventes de voitures thermiques. Le commentaire de Greenpeace est pour ma part assez éloquent. L'association écologiste qui est en place depuis plusieurs décennies, j'entends par là pas des illuminés de l'écologie mais des gens qui ont réfléchi au problème, explique qu'on va générer de la précarité pour un rendement pas forcément convainquant. Depuis plusieurs billets je vous annonce la révolution, je pense qu'on y va, en se rappelant que les gilets jaunes ça a commencé par une histoire de bagnole. La voiture électrique en 2035 je ne sais pas, parlons de la voiture électrique en 2021. Des tarifs très élevés. Une autonomie pas assez importante pour les gros rouleurs. Une écologie pas si écologique que ça sauf bien sûr quand on fait abstraction de la fabrication et du recyclage des batteries qui restent quand même des points franchement obscurs. L'absence de bornes de recharges suffisante. 

Pour moi, si je regarde la voiture électrique, je vois davantage une opportunité pour forcer les consommateurs à changer de voiture, je ne vois en l'écologie qu'un prétexte. Car si on réfléchit bien, si on veut vraiment s'occuper de l'écologie, on commence à supprimer le bitcoin pour commencer, les NFT et ce genre de choses qui ne servent à rien à part spéculer. Quand je vois une centrale électrique qui préfère miner du bitcoin parce que c'est plus rentable, j'espère que ça va pas donner des idées à d'autres qui préféreront couper le courant ou marchander le tarif de l'électricité pour faire monter le prix pour les usagers.

Je pensais à la bande dessinée fables scientifiques de Darryl Cunningham où l'auteur dénonce les plus gros complots comme l'homme qui n'a jamais marché sur la lune mais aussi explique comment pendant des années des grandes entreprises ont payé des fortunes pour faire taire les gens qui annonçaient le réchauffement climatique. C'est d'ici que vient mon interrogation. Les écologistes qui annonçaient qu'on allait tous mourir si on ne prenait pas en compte le réchauffement de la planète étaient vus comme des illuminés, comme ceux qui ont dit qu'il fallait se méfier du nucléaire, ont été perçus comme des complotistes alors qu'ils sont aujourd'hui reconnus et certainement en passe de remporter des élections dans bon nombre de pays. Après je dis ça je dis rien mais quand nos écologistes français en sont à ne pas vouloir couper d'arbre pour Noël ou arrêter les subventions des écoles de pilotage parce les petits enfants ne devraient plus rêver de voler (dans les airs), je me dis qu'on n'a pas forcément récupéré les bons écolos de la planète. 

Et si les complotistes d'hier étaient effectivement les gens qui avaient eu la bonne vision ou presque dans des tas de domaines différents, et si mon voisin n'avait finalement pas raison, tout ceci n'est peut-être qu'une vaste opération à engraisser les compagnies pharmaceutiques. L'histoire pourrait donner raison avec la sortie annoncée de Windows 11. Souvenez-vous voici les deux déclarations fondamentales de Microsoft qu'on pouvait entendre il n'y a pas si longtemps : 

Windows 10 n'est pas le dernier des Windows, Windows 11 ne sera pas le dernier et on voit la stratégie déplorable de Microsoft qui devrait se dépêcher d'appeler son système d'exploitation Windows et de le placer en Rolling Release. La sortie d'un Windows 365 pour distinguer le système au local du système dans les nuages apporterait un peu de lisibilité. En ce qui concerne un Windows 11 plus léger, c'est une véritable catastrophe puisque Microsoft met à la rue des centaines de millions d'ordinateurs. 

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, alors que Microsoft est un grand professionnel de l'informatique, on assiste à une catastrophe dans la communication qui frise le suicide commercial. Quand les gens pensaient pouvoir continuer le cycle avec Windows 11 qu'ils n'ont pas demandé comme les voitures électriques, on leur annonce que pour un système d'exploitation plus léger, seuls des processeurs très récents seront supportés, ainsi que les cartes mères ayant le TPM 2.0. Le ridicule ne tuant pas, certains appareils de type Surface fabriqués par Microsoft ne seront pas supportés par Windows 11. Souvenez-vous aussi l'outil de vérification de la compatibilité donnant des faux positifs a été retiré, le logiciel au moment où j'écris ces lignes n'a pas été remis en ligne quasiment un mois après son retrait. Comment imaginer confier son informatique à une société qui se prend autant les pieds dans le tapis ? 

Cette sortie de Windows 11 s'accompagne d'autres problèmes comme l'obligation de créer un compte. On charge Microsoft sur ce point sauf que ça ne choque personne quand c'est le déjà le cas pour Apple ou Google. C'est néanmoins intéressant de voir que l'étau se resserre sur l'ensemble de nos libertés, je fais une courte parenthèse : 

Remarquez que l'obligation d'aller voter n'est pas arrivée, ce qui à l'instar de la cigarette qui tue ou du bitcoin pour lequel on ne fait rien, tous comme les réseaux sociaux sans contrôle, ou cette taxe contre les géants américains qui n'aura pas lieu, voyez comme il est aisé de tomber dans le terreau très fertile du complotisme. Vous noterez qu'aucun état, aucune organisation n'impose à Microsoft de revoir sa copie en expliquant que 500 millions d'ordinateurs obsolètes en 2025 avec l'arrêt du support de Windows 10 est une aberration écologique. L'argument sécuritaire et la puce TPM 2.0 est un argument particulièrement fallacieux, vous pouvez mettre toutes les puces de sécurité que vous voulez, le problème dans la chaîne sera de toute façon l'humain, le fameux truc entre la chaise et le clavier.

Je ne vous cacherai pas que je prévois mon retour à Linux selon la façon dont ça évolue et ce sans enthousiasme. Où l'on se rendra compte que j'ai vieilli, c'est que je ne suis pas encore retourné sous Linux, j'attends de voir. Windows 10 est un système d'exploitation qui me donne totalement satisfaction et qui me permet de faire ce que j'ai envie de faire comme jouer par exemple, sans avoir à payer un bras un PC neuf ou une Switch. Je ne vois pas pourquoi, et c'est un choix idéologique mais aussi financier que je fais, pourquoi je devrais payer une fortune un nouvel ordinateur pour continuer de pouvoir faire exactement la même chose que je fais. Linux, les linuxiens, des complotistes en quelque sorte qui tirent la sonnette d'alarme me permettront de choisir une alternative et de pouvoir continuer à être libre au sens propre. 

Car c'est un peu la sensation que j'ai en ce moment, la sensation de voir mes libertés de plus en plus se réduire, l'effet peau de chagrin. Si je suis allé me faire vacciner en mon âme et conscience, pas forcément confiant sur ce qui se passera dans dix ans, ou quinze, peut-être une maladie grave, j'ai la conviction qu'on ne fait pas vacciner des milliards de personnes pour des intérêts commerciaux. C'est mon côté humaniste. De la même manière, j'ai envie de penser que mon maire s'est présenté pour servir les intérêts d'un village à l'abandon et qu'il ne fait pas ça pour s'enrichir ou pour emmerder le monde. Néanmoins, je me rends compte que l'étau se resserre de plus en plus, que j'ai de plus en plus d'imposition, de moins en moins de choix si ce n'est celui de me soumettre. 

Je trouve que c'est inquiétant car le contexte de plus en plus difficile que nous connaissons, auquel se rajoute désormais de plus en plus de pressions, de contrainte est le terreau du complotisme à plus ou moins juste titre mais aussi celui de l'insurrection. De plus en plus de gens se retrouvent dans des situations de désespoir, ce n'est pas la première fois que je l'écris, mais nous allons droit à la révolution. 

Je vous proposerai bien des solutions, mais je n'en ai pas, j'essaie à mon niveau de faire le mieux possible, pour reprendre la fable du colibri qui essaie d'éteindre l'incendie. Malheureusement tout ce que je constate autour de moi c'est que tout part en sucette et je ne vois pas d'autre issue qu'un drame, j'espère ne pas être de ce monde pour le voir. Lorsque je vois la folie Bitcoin, oui je sais je suis lourd avec le Bitcoin où l'on connaît l'influence écologique, le but purement spéculatif, et de voir que des gens n'ont qu'une idée c'est de se gaver de pognon, il est très difficile de croire en l'avenir de l'homme. Ce qui nous permettra de finir sur le titre de Youssoupha, espérance de vie, où le chanteur demande s'il a déjà vu des coffres-forts à l'arrière des corbillards ...

Quelques articles en complément que je n'ai pas réussi à placer dans le billet :