PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Ah ben finalement pas le retour de Redobackup, clonezilla tout puissant

lundi 3 juillet 2017 à 08:00

Le passage aux nouvelles versions de Redobackup n'aura pas résolu tous les problèmes. La nouvelle version de Redobackup me permettait de booter sur des postes sur lesquels étaient installés debian stretch mais ne me permettait pas de réaliser le clone. Je pense que ça devait bloquer au niveau de la copie du swap. Ce qui est certain c'est qu'avec ce passage à stretch quelque chose s'est produit, quelque chose de suffisamment important pour que le logiciel ne fonctionne plus correctement. J'ai donc perdu pas mal de temps, je me suis énervé, j'ai sorti clonezilla qui a planté de façon systématique au moment du clonage. Il serait aisé de tomber dans le Linux c'est de la merde, on va juste revenir sur ce qui me paraît quand même assez important. Mon live USB fabriqué par etcher plante, le live USB fabriqué par unetbootin passe, alors que jusqu'à maintenant etcher n'a jamais failli. J'évoquais la difficulté dans un temps réduit de se lancer dans l'étude des bonnes solutions car il y a toujours avec Linux un bug inattendu qui va être bloquant et même si on va avoir la joie comme quand on a compilé son pilote audio de voir le truc qui marche, on se rend compte qu'on n'a absolument rien fait.

La solution donc que j'utilisais jusqu'à maintenant Redobackup tombe à l'eau, le développement officiel d'ailleurs est mort, je passe désormais pleinement à Clonezilla. Dans la foulée des trucs qui sont morts et qui marchaient il n'y a pas si longtemps, l'iso vieille comme le monde qui permettait de réparer grub, boot repair. J'ai réussi à faire quelques clonages de façon aléatoire avec Redobackup, il est incapable de copier Grub, donc passage par boot repair qui affiche qu'il a réparé mais il n'en est rien. Désormais quand vous voulez réparer vous passez par le disque debian, les options avancées, rescue mode, monter la partition qui va bien et réinstaller Grub c'est rapide. Clonezilla ça reste donc particulièrement moche mais très efficace, et surtout très rapide, une restauration sur un poste c'est moins de 10 minutes.

En une journée on aura passé à peine 16 postes et cela s'explique de façon assez simple. Le temps perdu à trouver ma solution de clonage entre autres. Bon ce n'est pas inintéressant car cela permet aussi de se remettre à la page et de savoir vers quoi on s'oriente, de faire le tri dans les solutions et ce n'est pas rassurant en monoposte c'est clonezilla ou clonezilla. Réaliser que j'avais des ordinateurs qui étaient avec des disques durs de 80 Go, de 40 mais aussi des ordinateurs qui sont en i386. Car, on fait du vieux pour se connecter à du Windows, si bien que j'ai des posts qui datent d'il y a plus de 15 ans et qui sont en 32 bits. Je prends par contre le temps de faire propre et de stocker les différentes images correspondant aux différents ordinateurs sur un serveur. Comme je l'ai expliqué, je fais tout à l'arrache mais homogène quand même puis ensuite je vais me lancer dans de vraies solutions de déploiement.

Je suis en fort décalage temporel, vous savez ma fameuse analogie du gars qui arrive à sortir de l'immeuble qui explose, la fameuse course contre le temps, je suis en train une fois de plus de gagner la bataille, vous verrez donc cet article samedi alors que je viens de l'écrire mercredi après-midi. demain, donc jeudi je suis de surveillance au brevet des collèges, il nous manque 8 ordinateurs pour finir la salle des vistas. C'est main innocente qui va s'y coller et s'il maîtrise redobackup, clonezilla est une découverte. C'est donc pour une fois moi qui tient la caméra et lui qui s'y colle.

Clonezilla from Cyrille BORNE on Vimeo.