PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Je vous souhaite d'être follement aimée

lundi 31 juillet 2017 à 22:00

Celine Salette que je découvre avec ce film ou ou je n'avais pas fait attention interprête le rôle d'une femme qui a été adoptée et qui s'est mise de façon très déterminée à la recherche de sa mère pour comprendre pourquoi. La recherche est d'autant plus active qu'elle déménage sur Quimper, l'endroit où elle a été abandonnée, avec son fils de 10 ans avec qui ça se passe mal. Ça se passe aussi mal avec le père de son enfant, qui lui est resté à Paris. En parallèle, on voit l'histoire d'une dame d'un certain âge qui travaille dans l'école de son fils, il ne faut pas être scénariste à Hollywood pour comprendre que c'est la mère qu'elle cherche. Mou, mais plaisant à regarder.

Oseriez vous donner deux euros pour ce blog ?

Secrets bancaires

lundi 31 juillet 2017 à 15:12

La série secrets bancaires et secrets bancaires USA est une série de diptyque qui n'est pas sans faire penser à Largo Winch, l'impitoyable monde de la magouille financière. La différence notable tout de même c'est qu'on n'a pas de super héros, sauf dans la partie USA avec un tandem de flics, et que la série au départ à tendance à semer le lecteur avec plusieurs éléments, plusieurs personnages pour un puzzle qu'on finit par décrypter à la fin. Ce qui est intéressant c'est le mélange des genres, c'est à dire que dans le même diptyque on a des puissants, des pauvres, des ratés, des tueurs et c'est l'un d'eux ou un détail qui amène à ce que tout tombe. Une très bonne série, avec des histoires originales, pas toujours morales mais bien écrites, c'est bien.

Oseriez vous donner deux euros pour ce blog ?

Intel, l'autre fossoyeur de l'informatique

lundi 31 juillet 2017 à 12:00

Il y a quelques jours, ma collègue comptable m'appelait pour me dire qu'elle avait perdu le deuxième écran. Il s'agit en fait d'un lien qui se fait par cordon USB 2.0 et qui fonctionne pas trop mal, j'avais fait une vidéo pour le montrer. A l'époque, je voulais faire plus simple, je voulais mettre une carte vidéo dans son PC, ça m'avait fait une petite frayeur en bloquant l'alimentation, si bien que c'était la moins mauvaise des solutions que de mettre ce cable. A priori la machine est un Lenovo Thinkcenter M58, une petite machine avec du dual core et quatre Go de RAM, ça marche bien, c'est suffisant. Suite à une mise à jour de Windows 10 elle a perdu l'écran, j'ai pris le temps de regarder ce matin, team viewer tu es mon ami.

Il se trouve que le chipset vidéo intel q45/q43 express chipset wddm 1.1 n'est plus pris en charge par Intel qui propose une version pour XP 64 bits de 2012. Ce qui est quand même tendu, c'est que le passage à Windows 10 date d'il y a plus d'un an, que l'absence de support a l'air de dater depuis un bon moment, et que c'est suite au dernier update que tout a lâché, une incompréhension de plus. La logique voudrait qu'en installant le fameux pilote de XP64, ça passe, sauf que ça ne passe pas. J'ai téléchargé le logiciel de mise à jour des pilotes intel, il trouve quelque chose, on lance la mise à jour et on a un message d'erreur, le logiciel refuse de s'installer. J'ai fait des essais avec plusieurs pilotes, à chaque fois, c'est l'échec, Windows 10 a tout simplement tué les pilotes d'une machine qui marchait bien, pilotes qui d'ailleurs fonctionnaient parfaitement avec Windows 10 il y a une semaine. Je n'irai pas jeter la pierre à Microsoft car il est déjà arrivé qu'une mise à jour sous Linux entraîne un crash de X, néanmoins nous sommes face à un problème d'obsolescence matériel, logiciel, enfin ce que vous voulez et il semblerait que désormais le tandem Microsoft, Intel, ne soit pas mauvais à ça.

On a dernièrement vu l'abandon des processeurs Z2520, Z2560, Z2580 et Z2760 qui correspondent à des atom en 32bits datant de 2013, 2014, des processeurs qui ont été utilisés dans des ordinateurs type Asus transformer, les pionniers dans le moitié tablette, moitié ordinateur. Concrètement cela veut dire que ces machines seront sujettes à des attaques et par les temps qui courent, on se dit qu'il vaut quand même mieux avoir un PC à jour. Et par extension, on se dit que si Intel démarre par des machines qui n'ont finalement que 3 à 4 ans, le tour d'autres ordinateurs viendra, je pense par exemple à notre fameux Polaroid ou la gamme des Lenovo 100 quelque chose. Si à la rigueur on peut se dire que ce n'est pas notre problème, parce que nous sommes sur Linux, ce qui pose problème avec ce type d'appareil, c'est que de mémoire on ne fait pas tourner correctement Linux qui s'installe plus ou moins mal, sauf si on a réalisé de gros progrès. 

Concrètement Intel repousse les frontières de l'obsolescence, des machines qui ne peuvent plus être utilisées par Windows, mais qui ne peuvent pas être utilisées par Linux alors que cela ferait d'excellents appareils, les 32 Go étant largement suffisants pour embarquer Linux et avoir l'intégralité de ses documents.

Voyez ici l'utilité de la concurrence AMD et ARM, qui on l'espère nous donnerons les opportunités que ne donnent plus Intel, en espérant qu'un jour ces machines puissent être remises à flot et ne pas être destinées à rejoindre la casse pour cause d'impossibilité d'utilisation logiciel. Car, ne nous leurrons pas, si certains sites, logiciels refusent de fonctionner avec de vieux systèmes d'exploitation, il me paraît évident que d'ici à quelques années, Microsoft pour éviter les contaminations virales qui donnent de lui une très mauvaise image, désactive tout simplement les machines pour notre plus grand bien à tous.

Pour mon problème de comptable, et bien ce n'est pas compliqué, soit j'arrive à trouver le pilote qui va bien, soit je vais devoir transférer l'installation vers un nouveau poste, la machine ne sera pas perdue puisqu'elle fonctionne sous Linux.

Oseriez vous donner deux euros pour ce blog ?

Sans aucun doute

dimanche 30 juillet 2017 à 11:00

Notre histoire commence avec le billet de Cascador : comme un doute. Cascador se pose la question en donnant quand même une réponse, est-ce que sous regard de considérations techniques nous serions prêts à lâcher le libre au profit d'une solution qui marche mieux. Concrètement, il a saisi l'opportunité de la mort annoncée de Firefox pour expliquer qu'on était peut être nombreux à être passé à Chrome parce que mine de rien Firefox est un veau qui occupe 12 millions de Giga de ram quand on regarde Allocine quand Chrome pèse 4 Mo avec 7000 onglets d'ouverts. Je pense que son travail est superficiel et qu'il a le mérite de mettre les pieds dans le plat, je lui donne donc un 12, il aurait dû aller plus loin.

Ce n'est pas aussi binaire que cela, car si réellement, il s'agissait d'une question de performance, il y a bien longtemps qu'on serait tous sur Apple, il manque dans son raisonnement au moins deux choses, la culture du DIY avec ses effets de bord, un fond d'éthique quand même.

Je ne vais parler que de moi, vous serez peut être quelques uns à vous reconnaître. Je pense que ce qui prédomine chez moi avant toute chose, c'est la culture du gratuit et par effet de ricochet on arrive à la culture de la bidouille ou du piratage qui sont finalement intimement liés. J'avais dix ans, je m'intéressais à la façon de cracker les jeux amiga, c'était une façon de ne pas payer. La prise de conscience est arrivée plus tard en arrêtant le piratage pour être utilisateur de logiciels libres. Si j'ai fait deux ans de chantier avec un marteau piqueur à me casser le dos, c'était pour éviter de payer un entrepreneur, je peux vous citer des tas d'exemple. Radinerie, pourquoi pas, ou considérer qu'en sachant faire un maximum de choses par soi-même on est indépendant, on porte une expertise, on évite de se faire rouler, on progresse, on apprend. Le raisonnement n'est pas dépourvu d'éthique dans le sens où je pourrai choisir de tourner sur un Windows pirate, que j'aurai pu voler mon matériel, trafiquer de la drogue pour payer des ipads à l'ensemble de la famille. Je suis donc dans une démarche de gratuité mais pas à n'importe quel prix. Et cette culture de gratuité est à étendre dans les deux sens. Je n'irai pas voler un ipad à un gosse de 7 ans pour l'avoir gratuitement, mais je suis prêt aussi à payer une PS4, un bloodborne car je n'ai pas d'autre moyen pour l'obtenir, je n'ai pas d'autre alternative, j'ai donc assimilé le concept de passage à la caisse pour mes jeux PS4. De la même manière je ne suis pas sur Facebook ou je n'utilise pas certains services car je n'ai pas confiance en eux et pourtant ils sont gratuits. Ce n'est pas non plus parce que j'ai la connaissance des problèmes que posent les GAFAM que je ne vais pas les utiliser, je possède un téléphone Android donc j'utilise les GAFAM plus ou moins à l'insu de mon plein gré.

J'ai parfaitement compris le principe du logiciel libre, je sais que si je peux l'obtenir sans contrepartie, je ne donne que très rarement de l'argent car ce n'est pas dans ma culture comme vous l'avez compris. Est-ce pour autant que je suis un parasite ? Est-ce que tout se résume à une question d'argent ? Je lisais avec attention sur le site Usbek et Rika, l'interview de Pierre-Yves Gosset le commandant en chef de l'association des gauchistes taggliseurs. J'ai lu l'article en entier, Pierre-Yves joue les commerciaux et c'est bien normal, les CHATONS, les services de Framasoft et pourtant j'aurai voulu qu'on développe le titre de l'article qui pour moi est fondamental : « Passer de la société de la consommation à la société de la contribution ».

Il y a à mon avis deux problèmes dans le monde libre actuel : on parle trop d'argent, on est consommateur de libre sans être contributeur, enfin pas tous et c'est encore heureux. J'aime bien les billets de Thuban et de Carl Chenet qui pourraient être interprêtés comme de la prétention et pourtant qui sont indispensables, ils évoquent leur contribution au libre de façon régulière. Ils ne sont pas de simples consommateurs de logiciels libres mais bien des contributeurs. Je suis un contribteur du libre même si ça fera saigner les yeux de certains : j'ai écrit dernièrement une doc sur l'installation d'un serveur pastèque, j'ai apporté la seule réflexion qui s'oppose à la mort de Firefox, voici les deux derniers exemples qui me viennent en tête. Je vous épargne les cours téléchargés plusieurs centaines de fois, c'est du pédago, c'est pas vraiment du libre. Il n'est pas dit par contre que comme les deux personnes que j'ai citées que je sois capable d'écrire un billet chaque mois sur mes apports et c'est peut être par ici que je devrais m'interroger, si je suis un bon libriste, il me faudrait au moins une petite contribution par mois, une pose de pierre à l'édifice.

L'argent dans le libre semble être le nerf de la guerre, en tout cas en apparence. Multiplication des projets de crowdfunding, des appels aux dons, de plus en plus de services libres en ligne avec le support payant ou l'hébergement, pas plus tard que la dernière fois je voyais que le CMS prométhée qui est adapté à l'enseignement agricole, un CMS libre s'était associé avec une société pour diffuser son projet. Est-ce que c'est mal l'argent, est-ce que c'est bien ? Ça dépend, je pense que dans certains cas on a besoin de payer des serveurs, dans d'autres cas, la majorité je pense, on a désormais besoin de bras. Je regardais le projet dotclear, plus qu'un seul développeur pour le moteur de blog qui concurrençait Wordpress à une époque. J'aurai beaucoup à dire sur dotclear mais ce n'est pas le genre de tirer sur les ambulances surtout quand je commence à faire long comme billet, l'appel n'est pas financier, c'est un appel pour avoir des codeurs. Et ici j'ai l'impression qu'on arrive à un problème de fond, un problème qui dépasse les autres, comment réussir à convaincre ceux qui savent de se lancer dans le libre, ce n'est pas l'objet du jour mais il faut bien se mettre ça dans un coin de la tête, sans les codeurs nous ne sommes rien.

Certains d'entre vous, les plus rapides, auront noté que j'ai balancé une bannière un peu provoc, oseriez vous donner 2 € pour ce blog. Ce message a été martelé dans mes flux RSS en plus qui reste 90% des accès aux blogs. Notez le paradoxe, il explique que l'argent n'est pas tout mais il nous culpabilise en nous demandant de l'argent, quelle ordure le Borne. J'ai bloqué la somme à un paypal de 2 €, ça m'a fait sourire. Le calcul que vous avez pu lire était le suivant, vous êtes environ 4500 par jour à lire ce blog pour une moyenne de 24000 pages quotidienne, les chiffres sont en augmentation dans cette période estivale, je pense que c'est certainement parce que je suis le seul à écrire ou presque. Si les 4500 habitués qui fréquentent ce site donnaient chacun deux euros par an ce qui est dérisoire, j'aurai un capital de 9000 € par an soit 7 primes de prof principal. Trois d'entre vous ont osé payer alors que vous avez dû voir passer ce message dans au moins trois ou quatre billets. Est-ce que vous devez culpabiliser ? Je ne sais pas, c'est votre problème, j'ai des billets à écrire et que vous fassiez un don ou pas, ce n'est pas ça qui va influencer l'arrêt ou la continuité de ce blog. Ce n'est pas le cas pour de nombreuses personnes pour qui l'argent peut être un moteur, mais cela souligne tout de même quelque chose, nous ne sommes certainement pas si différents, amis lecteurs, vous aimez le gratuit certainement plus que le libre. A mon niveau, quelqu'un qui dans un commentaire me montre une solution, me corrige une coquille, est dans une démarche bien plus intéressante que celui qui donne deux euros, je pense que c'est valable certainement pour tous les développeurs à qui on donne un bout de code, une remontée d'anomalie, un test, un retour d'utilisation.

Oui Pierre-Yves a bien raison, il faut arrêter de simplement consommer du libre, il faut y contribuer, il faut aussi montrer qu'on contribue car c'est un peut comme les premiers qui entrent sur la piste de danse, ils invitent les autres à venir participer.

Bon dimanche, sous vous applaudissements.

Oseriez vous donner deux euros pour ce blog ?

GeeXBox, Xbmc pour architecture PC

samedi 29 juillet 2017 à 22:17

Le projet GeexBox a démarré en 2003 et je me souviens, j'y été dans les débuts. A l'époque il s'agissait d'un logiciel qui ressemblait fortement aux interfaces complètes qu'on a à l'heure actuelle, la vision avait réellement 10 ans d'avance sur le reste. Il y avait de plus une option qui était assez intéressante puisqu'on était dans les divx, c'était de créer des CD autobootables pour démarrer sur les PC. En gros vous allumiez la tour avec le disque dedans et ça vous lançait le film automatiquement, c'était rigolo à l'époque et ça marchait plutôt mal. Les années ont passé, j'ai complètement perdu de vue le projet et j'ai découvert qu'il était encore vivant, une sacrée longévité.

On ira pas jeter la pierre mais du début il ne reste rien puisque désormais c'est une simple distribution qui embarque Xbmc et pas Kodi puisque la dernière iso en date a quelques années. Au final, on a une distribution qui démarre très vite et qui lance l'usine à gaz du multimédia, ce qui peut être intéressant pour l'installer sur un mini PC qui sera un peu ancien afin d'en faire un mediacenter.

le site du projet.

Cher lecteur, si chaque année, chacun d'entre vous donnait 2 €, j'obtiendra la coquette somme de 9000 € par an soit l'équivalent de 8 primes de professeur principal. Médite là dessus. Oseriez vous donner deux euros ?