PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

FOG, première tentative, premières réflexions

vendredi 4 août 2017 à 09:50

Souvenez vous ma fin d'année à faire des update && dist-upgrade sur des machines, j'avais trouvé ça long et finalement moins efficace que de faire des coups de clonezilla. En effet, malgré les bons conseils des uns et des autres, il apparaît quand même que sur des PIV, quand tu as un paquet à installer, il n'y a pas que le temps du download dont il faut tenir compte mais bien le temps d'installation qui paraît quand même incompressible. La moralité c'est que ça va douze fois plus vite en faisant un coup de clonezilla. Donc, plutôt que de se casser la tête à faire du déploiement par ansible qui de toute façon sera confronté aux mêmes lenteurs, autant y aller franchement avec un serveur de gestion d'images disques comme FOG.

Soit une machine debian, parce que vous avez du goût, vous installez simplement FOG par un script, mettre en place le serveur FOG prend moins de 10 minutes. Je vous renvoie vers la page de memo-linux, pas besoin de refaire son tutoriel, voici quelques écrans.

Je vous donne la démarche. Au début, j'ai fait ça dans deux machines virtuelles. Le serveur avec une debian virtualisée, un client avec une Lubuntu virtualisée. Si vous regardez le dernier écran, vous pouvez voir qu'on peut booter en PXE assez simplement avec une machine virtuelle. Démarrer en PXE c'est tout simplement démarrer sur la carte réseau, vous avez des tas d'infrastructures qui fonctionnent de cette façon, un super serveur, de l'autre côté des postes clients qui n'ont même pas de disque dur, presque la même chose que ce qu'on fait au lycée sauf qu'on boote sur Linux et pas sur un serveur Hyper V. Donc ça n'a pas marché, incapable de me trouver le serveur FOG, j'ai commencé à regarder sur le net et il y a des incompatibilités avec Virtualbox.

Les gens sont rigolos, j'ai vu passer en pagaille des tutos, pas un ne vous dira une chose élémentaire, la LiveBox est une machine familiale qui ne gère pas le PXE, il faut donc avoir la main sur un serveur DHCP et le modifier pour lui montrer le chemin. J'ai pris conscience de cette évidence quand j'ai installé raspbian sur mon pi et que j'avais le même problème.

Je m'arrête donc là, j'ai vu le principe, ce n'est pas compliqué, par contre je vais avoir le même problème au lycée. En effet, je rappelle que toute la partie serveur est gérée par un prestataire de service et que je ne sais pas ce qui est prévu pour le PXE ni même aller tripatouiller dans le DHCP qui est sous Windows. C'est un avantage et un problème, je n'ai pas à gérer les sauvegardes, certaines complexités qui fait qu'il faudrait que je passe à plein temps pour de l'informatique, mais dès que j'ai quelque chose d'un peu original à faire, ça bloque. Ce qui est sûr, c'est que toute solution qui mettrait en place du PXE me conduirait au même résultat si bien que si c'est la solution que je veux mettre en place, il faudra voir avec le prestataire.

Si je voulais pousser jusqu'au bout, dans mon infrastructure maison, il suffirait de faire sauter le DHCP de la livebox et de mettre le serveur FOG en machine DHCP. Avec le nombre d'appareils connectés, je ne pense pas que ça fasse rire ma femme si les tests prennent du temps, je vais donc passer mon chemin ou mettre tout le monde dehors pendant 48 heures. Il me reste toujours la méthode à l'ancienne, à savoir passer avec des live USB pour mettre à jour et modifier le hostname, qui sont les seules manipulations que je suis amené à faire. 

 

Le modèle des Jeux olympiques est voué à l’échec s'il n'est pas réformé en profondeur

jeudi 3 août 2017 à 21:04

On va devoir se serrer la ceinture mais on aura quand même les moyens de se payer des jeux Olympiques. Dommage qu'on ne fasse pas un référendum pour voir ce qu'en pense la nation française. Vous vous doutez que pour ma part c'est un refus catégorique, on ne peut pas arriver à des transferts à 200 millions d'euros pour un seul homme avec des sports où sont brassées des fortunes et perdre des milliards avec cette institution, aussi noble soit-elle.

source

 

Presse Citron relance des forum en 2017

jeudi 3 août 2017 à 20:57

Et au bout d'une semaine, ça a l'air de prendre super bien comme l'indique cette capture d'écran.

 

Emmabuntus en version debian

jeudi 3 août 2017 à 19:20

La distribution Emmabuntus existe désormais sous debian et c'est une bonne chose, enfin je pense. J'ai du mal à évoquer cette distribution car j'ai mon raisonnement de bourgeois français qui réfléchit à faire fortune avec son blog. Je vais vous donner un exemple simple qui fait qu'il faut comprendre l'esprit de cette distribution pour pouvoir en parler, je ne me contente donc ici que de préciser que ça existe. A l'époque, j'expliquais que je trouvais que la distribution était trop lourde, qu'il y avait une redondance de logiciels mais c'est un raisonnement de gars qui a l'internet de façon quotidienne. En effet Emmabuntus est un succès mondial, dans le sens où la distribution s'exporte en Afrique. A partir de ce moment là, le raisonnement totalement différent, nous sommes face à une population qui n'a pas forcément l'accès à internet de façon simple, par le fait, il vaut mieux trop que pas assez sinon le logiciel et bien vous ne l'avez pas et vous ne l'aurez pas, parce que vous n'avez pas de connexion pour le récupérer.

La moralité c'est qu'on a une distribution qui vise à reconditionner des ordinateurs pour les remettre en circulation mais une distribution qui ne s'arrête pas à un contexte français. C'est aussi une distribution qui ne s'arrête pas à la distribution mais à un contexte bien plus large, la récupération des vieux ordinateurs bien sûr, une véritable capacité de l'association à se rapporcher de nombreuses communautés libres ou non, des associations, je pense par exemple au jerryclan qui consiste à monter un ordinateur dans un bidon, un matériel pas cher et plus adapté qu'une tour au coeur de l'Afrique. 

Mon billet est court, peu engagé, car j'ai peur de dire une connerie, je me suis contenté de faire mon devoir de contribution au logiciel libre.

Edit : attention à la taille de votre partition si vous virtualisez, 8 Go par défaut c'est trop court, ce qui explique mon message d'erreur. Je n'ai pas voulu tatônner, j'ai mis 20 Go directement, c'est passé.

 

Notre nouveau jeu : je suis une muse

jeudi 3 août 2017 à 14:48

Cher lecteur, je viens de me rendre compte que si je n'étais pas présent, il y aurait pas mal de gens dans une partie de la blogosphère francophone qui seraient littéralement en panne d'inspiration. J'ai découvert que j'étais une muse. Toi aussi joue en découvrant à travers tes blogs préférés qui j'ai pu inspirer. J'espère que mes prochains articles sur la cassolette de fruits de mer ou les origines du rastaquouère male à crête mordorée vont déchaîner les passions.