PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Des logiciels pour l'éducation

samedi 6 décembre 2014 à 08:00

Linux, les logiciels libres sont une nécessité pour l'éducation à bien des niveaux. Je ne vous ferai pas le plan des libertés logiciels, mais quelques remarques bien plus terre à terre. Les logiciels libres sont indépendants des grosses sociétés. Les logiciels libres sont gratuits, si bien que les élèves, les enseignants, les établissements peuvent travailler dans la légalité la plus complète et sur les mêmes logiciels sans avoir à débourser un centime. Si on amène les gens à comprendre ce qui motive le libre c'est aussi une façon de les faire adhérer. Ajoutons à cela pour le cas propre à Linux que l'on a plus de problèmes de virus et par le net et par les clés USB, qu'on peut continuer à faire vivre des machines relativement anciennes, si bien qu'on lutte contre l'obsolescence programmée.

Dans mon établissement scolaire, le Lycée Agricole de Clermont l'Hérault le Cep d'Or, nos élèves travaillent globalement sous Linux même si Lordi de la région a faussé la donne. Enfin fausser la donne, pour ceux qui reste quand même, entre les vols, les destructions, les reventes, les problèmes hardware, les plantages logiciels, les cours d'informatiques sont réalisés en salle informatique, l'intégralité des postes sont sous debian stable. Les logiciels principalement utilisés sont :

Voici principalement ce que j'utilise, ce qui est utilisé, c'est suffisant pour la grande majorité des cas.

Avoir un environnement local php / mysql

samedi 6 décembre 2014 à 06:55

Comme j'ai toujours la classe, j'ai laissé un bout du blog-libre dans un endroit caché que même la NSA ne peut pas retrouver, afin que mes anciens compagnons de route puissent récupérer leurs articles, plus ou moins rapidement, et personne ne s'étonnera que c'est Christophe Gallaire qui est bon dernier trop occupé à troller. Le problème c'est que j'ai déjà assez d'articles personnels à moi pour avoir envie de devoir aussi faire le tri des autres, j'ai donc créer un environnement php / mysql sur mon ordinateur afin de pouvoir travailler comme on dit, au local. Je suis sous ubuntu et la façon de travailler est un peu sale.

sudo apt-get install phpmyadmin mysql-server

C'est sale car avec ça je récupère toutes les dépendances apache et mysql qui vont bien, en profitant que phpmyadmin va tout faire descendre.

On vous demande quel serveur web vous souhaitez configurer, on prendra apache, le classique. Ensuite on alimente les différents mots de passe pour phpmyadmin et c'est terminé. Par défaut phpmyadmin ne va supporter que l'envoi de fichiers de 2 Mo ce qui est pour le moins frustrant puisqu'on est sur son propre PC. On va donc modifier le fichier  /etc/php5/apache2/php.ini et plus précisément les valeurs post_max_size et upload_max_filesize que j'ai fait passer joyeusement à 2048M. On peut dès lors constater que dans phpmyadmin, ma base de donnée de plus de 120 megas va passer comme une lettre à la poste, regardez la taille maximum.

 

Contrairement à debian, vous devrez copier vos pages dans le répertoire /var/www/html et pas /var/www, je ne sais pas pourquoi. Pour accéder à phpmyadmin, on fait du 127.0.0.1/phpmyadmin, pour accéder à vos pages 127.0.0.1/ dans le navigateur.

Couper une vidéo avec openshot, réaliser un fondu en entrée et en sortie.

vendredi 5 décembre 2014 à 19:48

 

mais l'important c'est pas la chute c'est l'atterrissage

vendredi 5 décembre 2014 à 17:46

Nous sommes donc lundi 1er décembre et j'ai laissé un gros trou à la place du blog-libre. Je suis dans la position intéressante du type qui assiste à son enterrement à l'état de fantôme, c'est une occasion de voir le comportements des gens. Je compte en gros les catégories suivantes :

Je ne leur jette pas la pierre j'ai déjà fait pareil, je ne le ferai plus aujourd'hui. Avec cette nouvelle ancienne formule, j'ai décidé de ne plus céder aux sirènes de l'immédiateté, je vais prendre le temps de faire les choses. Je ne cèderai plus aux sirènes du loup, à savoir informer tout le monde qu'un projet est mort s'il rencontre des difficultés, spéciale dédicace à Yann. On va essayer d'être plutôt positif. Je ne répondrai plus aux polémiques, je ne donnerai plus de droit de réponse, si les gens veulent échanger avec moi la page de contact est disponible, les yeux dans les yeux, loin des projecteurs, c'est moins rigolo mais c'est beaucoup plus sincère.

Dans les catégories, j'en ai oublié une, les gens qui parasitaient le blog, les fameux trolls. Alors là c'est sans équivoque, vous voulez régler le problème définitif de ces gens qui vous pourrissent la vie, fermez les commentaires. Comprenez que ces gens là en fait n'ont pas vraiment envie de partager leurs idées, ce qui compte c'est qu'on voit qu'ils partagent leurs idées et la nuance est très importante. Rares seront les gens qui feront l'effort de vous écrire de façon directe pour vous informer, pour débattre, pour vous contredire, si par contre vous faites ça sur la place publique, c'est l'animation garantie.

Entre ces deux billets de blog, je pense que j'ai fait le tour de la question sur ce qui m'a ramené ici. C'est un échec, c'est pas mon premier, il aura le mérite de propulser vers l'avant pas mal de nouveaux talents, il y aura le retour du blog libre je pense certainement demain ou après demain, j'avais une date d'annulation du transfert au 6 décembre, le retour de la spirale digitale de Damien, les carnets de Christophe, et d'autres encore. Cet échec m'aura aussi permis de distinguer les vrais potes du web, des autres. Cet échec me permet surtout de faire un retour à ma routine, à un calme que j'affectionne. Pour l'heure le travail m'attend, j'ai plus de 2300 billets à parser, joie dans la maison éternelle.

Future version de CKeditor à venir sur pluxml

vendredi 5 décembre 2014 à 14:00

J'évoquais dernièrement mon côté franchouillard, amateur d'ambiance, la poignée de main tout ça, les histoires de potes, à des années lumières d'une quelconque organisation, de la hiérarchie. Moi je carbure à la confiance. Comme je l'écrivais dans le dernier billet, je suis pris en charge par Stéphane Ferrari (Vroum, vroum ?) le chef de projet pluxml. J'ai fait remonter un bug qui a l'air d'être connu, le correcteur orthographique de firefox n'est pas pris en charge à cause d'une histoire de zones, enfin un truc que je comprends pas mais qui fait qu'il faut passer en sources pour avoir la correction. Il se trouve que ckeditor l'éditeur WYSIWYG officiel de pluxml intègre dans les nouvelles versions un correcteur orthographique du nom de SCAYT, il ne manquait plus qu'à l'activer.

Comme vous le savez je suis un fou, lorsque Stéphane m'a demandé si je pouvais faire le test, vous vous doutez bien que non seulement j'ai accepté, mais en plus j'ai accepté en production. Si donc par le plus grand des hasards vous aviez le blog qui explose, il ne s'agit pas d'un nouveau suicide prématuré mais d'une fausse manipulation. Comme je suis fou j'ai filé un compte ftp à Stéphane pour faire les corrections en direct live. Ci-dessous les captures d'écran de ce que sera votre futur pluxml. Il est à noter aussi qu'un système d'auto-save arrive ce qui évitera d'appuyer sur enregistrer comme un grand psychopathe toutes les trois secondes.

Régis H. qui va passer à l'écriture solo bientôt me demandait quel moteur de blog choisir. J'exprimais que j'avais choisi pluxml, parce que c'est petit, parce que c'est ambiance. Je confirme que dans ce projet j'ai trouvé le libre que j'aime, le libre collaboratif, le libre poignée de main.