PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Maman, je viens de degoogler dans l'ordi

vendredi 12 décembre 2014 à 08:00

En 2008 j'étais Google Addict, il faut reconnaître que les produits Google sont super bien foutus et qu'aujourd'hui vous pourriez vivre quasiment intégralement avec eux, hardware et software, productivité et loisir. En effet Google se décline dans bons nombres de services à tout faire, logiciels bien sûr mais aussi Hardware, avec des smartphone sous Android ou Chrome OS. La vie en Google est plus simple, gmail est un client mail extraordinaire, avec un antispam efficace, une capacité de stockage monstrueuse conjugué avec des outils qui permettent de les éditer. Le Google play vous permet d'installer toutes les applications possibles et imaginables, vous pouvez jouer, travailler, libre à vous de laisser travailler votre imagination. Alors pourquoi c'est pas bien ? C'est peut être bien pour vous mais ce n'est pas bien pour moi, moi j'ai décidé d'être indépendant de ces gros services et ce pour quelques raisons :

Framasoft notre institution Française du logiciel libre, a proposé cette année une grande campagne pour degoogliser en permettant aux gens d'utiliser une batterie de services libres. Framasoft vit du don des internautes, c'est une organisation indépendante et l'on peut supposer qu'il n'y a pas de piège derrière, mais uniquement des gens qui souhaitent une informatique meilleure, plus éthique. La crainte que l'on pourrait avoir c'est un déplacement du problème, c'est à dire passer ses données privées, ses services, d'une entreprise à une autre. Ce n'est pas la démarche de Framasoft qui vise à donner l'accès à des services, que les gens puissent les découvrir afin qu'ils puissent par la suite se débrouiller tout seul et se libérer complètement. J'utilise pour ma part un service chez Framasoft, le framasphère une instance du réseau social libre diaspora*, cela n'aurait en effet aucun sens pour ma part d'avoir un pod à moi tout seul.


Quelles sont les alternatives que j'ai choisies pour remplacer les outils Google.

 

Depuis 2009 j'ai supprimé les services Google que j'utilisais les uns après les autres sans jamais y revenir, sans avoir l'impression de passer à côté de quelque chose. J'ai dû recréer un compte Google lors de l'arrivée des smartphone Android en attendant l'arrivée des téléphones FirefoxOS, compte que je ne possède plus à nouveau, ce fut un soulagement, on a toujours la sensation avec Google de ne pas contrôler son informatique. Je suis indépendant, j'ai beaucoup appris, j'ai la maîtrise de mes outils et pour certains je peux contribuer en faisant des rapports de bug.

Eviter quelques pièges sur Internet surtout quand on est sous Windows

jeudi 11 décembre 2014 à 21:30

On a l'impression que le Web c'est la fête au village, un endroit joyeux pour s'échanger des selfies et pourtant Internet c'est la jungle. Il faut que vous gardiez en tête qu'on en veut à vos données, qu'on en veut à votre argent, et qu'on va se donner les moyens de vous arnaquer.

Le phishing ou hameçonnage ou quand le thon c'est toi. Quelques conseils élémentaires de bon sens

Votre adresse mail, vous la donnez lorsque vous achetez sur un site d'achat, vous la donnez lorsque vous vous enregistrez sur un site, vous la donnez simplement à vos amis. C'est donc une donnée que vous ne maîtrisez pas, vous ne savez pas en effet ce qu'on va faire de votre mail qui peut être revendu par exemple ou qui peut être tout simplement récupéré par un virus dans le carnet d'adresse d'une de vos relations. Il est donc impératif de comprendre que si vous recevez un mail, ce n'est pas forcément en provenance de quelqu'un qui vous veut du bien. Différents types d'arnaques existent par internet et il n'est pas bien difficile de les déjouer. On peut noter l'usurpation d'identité par une personne de votre entourage qui va vous expliquer qu'elle est dans un pays à l'étranger, qu'elle a besoin de cash, qu'on ne peut pas la joindre car on lui a volé son téléphone et qu'on l'a agressée. Il s'agit d'un classique et il n'est pas bien difficile de téléphoner à la personne pour vérifier directement. Dans les arnaques les plus courantes, le phishing, il s'agit d'un mail qui vous fait croire qu'il s'agit d'un des services, sites que vous fréquentez ou pas d'ailleurs, voici quelques interrogations simples que vous devez vous poser pour contourner un phishing :

On peut constater dans cet exemple de nombreuses fautes d'orthographe et de français, une confusion entre Orange et EDF, si on clique pour trouver une résolution on arrive au site http://www.rewardbox.net/LICENSES.php qui n'a aucun rapport avec EDF ou Orange.

La caf n'a pas besoin de vous demander des identifiants qu'elle possède, l'adresse n'est pas en caf.fr

Une imitation grossière de rue du commerce avec une url qui n'est pas en rue du commerce et un paiement qui se fait directement sur la page d'accueil. Méfiez vous de tout ce qui est trop beau pour être vrai.

Les logiciels et les moteurs de recherche ces amis qui ne te veulent pas nécessairement du bien

On va imaginer que vous avez vécu dans une cave ces dernières années et que soudainement vous voulez vous mettre à télécharger la solution bureautique openoffice à la place de Libreoffice. Voici dans l'ordre d'apparition, une recherche avec google, une recherche avec google bloquée par adblock edge, une recherche dans duckduckgo

Essayons de comprendre un peu. Le premier écran nous montre des liens sur la droite, il s'agit de liens publicitaires, c'est pour cela qu'ils n'apparaissent pas dans la seconde capture, ils ont été bloqués par adblock edge. Open Office est une suite libre, gratuite distribuée par apache, il n'y a donc aucune raison de l'installer depuis des sites non officiels. En effet vous avez de nombreuses chances d'attraper un virus embarqué dans le package d'installation. Voici qui doit faire réfléchir quant à ce google qui n'est pas si evil en théorie mais qui vous oriente tout de même mal. Voici qui fait aussi réfléchir sur ces fameux bloqueurs de pubs qui permettent d'éviter d'attraper des virus. Voici qui fait enfin réfléchir quant à l'utilisation d'un moteur alternatif qui n'a pas besoin d'être bloqué pour proposer une information qui ne vous veut pas du mal, enfin presque. Sur chaque recherche on voit apparaître le site 01net, clubic pour Google. Ces sites sont en effet parmi les plus gros en France mais posent désormais le problème de packager des barres d'outils, des malware etc ... comme le font les sites qui sont linkés dans les pubs de Google. Ci-dessous par exemple, une installation de skype avec boxore, un logiciel qui s'amuse à vous balancer des pubs intempestives.  C'est d'ailleurs particulièrement tendancieux car on pourrait se dire que c'est illégal, mais en fait il faut savoir que ces logiciels ne sont installés qu'à votre ... demande. Il suffit en effet de décocher les cases qui vont bien pour ne pas les installer, on en revient encore à dire que le meilleur des antivirus reste votre intelligence, votre bonne volonté à vouloir vous informer, à lire, plutôt que de faire suivant, suivant, et peut être même suivant comme un gros bourrin.

Si le mal est fait vous pouvez toujours télécharger Malwarebytes Antimalware en prenant garde de le télécharger depuis le site officiel bien sûr, mais en évitant aussi d'activer la version premium de l'anti malware valable uniquement un mois. En complément, on prendra le logiciel adwcleaner.

Cyrille, j'ai peur, aide moi. Idiote il est trop tard, tu appartiens désormais au sinistre sombre seigneur vêtu de noir, ou pas.

Pas facile, je dois le reconnaître, et il ne faut pas avoir honte de payer des solutions. Aujourd'hui des suites commerciales ont l'air assez efficaces, savent détecter et empêcher les menaces du web de faire du mal. D'autres solutions existent, j'ai pour ma part choisi d'utiliser Linux et les logiciels libres ce qui m'évite toutes les menaces liées au logiciel, enfin j'espère. Pour le reste, j'utilise mon cerveau, mon sens de l'observation, j'apprends, je lis, je réfléchis.

Astuce : Lancer des animations swf dans Firefox au local

jeudi 11 décembre 2014 à 14:00

Même si flash est une technologie propriétaire, de nombreuses animations pédagogiques sont intéressantes et bien réalisées. Pour préparer une séquence pédagogique, il vaut mieux prévoir de ne pas utiliser de connexion internet et d'avoir le fichier au local. Par défaut si on associe un objet flash swf avec le navigateur Firefox, celui-ci ne s'ouvre pas, il demande avec quel programme l'ouvrir ou d'enregistrer le fichier. Pour que Firefox soit capable d'interpréter l'objet :

Editer /usr/share/mime/packages/freedesktop.org.xml en administrateur et remplacer

<mime-type type="application/vnd.adobe.flash.movie">

Par

<mime-type type="application/x-shockwave-flash">

En root lancer la commande

update-mime-database /usr/share/mime

Warez

jeudi 11 décembre 2014 à 08:00

Voilà, la décision historique vient de tomber en France, on annonce le blocage de The Pirate Bay. C'est d'ailleurs marrant de lire ici ou là les commentaires, certains déclarent qu'on est en Chine. Effectivement je crois que la censure pratiquée dans un pays où l'on envoie la facture de la balle des condamnés à mort aux familles est tout à fait comparable à la frustration du gars qui va devoir chercher les épisodes de sa série préférée sur un autre site, c'est la demi-mesure à la Française.

Je suis pirate depuis que j'ai l'âge de neuf ans. J'ai commencé à cracker les jeux sur Amiga, c'était l'aventure à l'époque. On avait payé un lecteur de disquettes je pense à 800 ou 900 Francs pour faciliter les copies, c'était l'usine à la maison, je vous parle de ça il y a 30 ans. Il y a deux choses de remarquables dans le piratage :

Il y a eu indéniablement une période avant et après Napster, l'an 2000 en fait. Napster était l'un des premiers services de p2p pour échanger de la musique et on est passé d'une population de pirates qui devait représenter moins de 3% des utilisateurs à 95% de pirates. L'augmentation des débits, la facilité de piratage, l'anonymisation ont transformé ce piratage bon enfant en véritable industrie. Et je ne suis pas loin du compte, quand on voit tout le business modèle autour du piratage, qui va des services de direct download à la Megaupload pour faire payer aux sites warez qui installent des malwares sur les machines, ce n'est plus du piratage pour le fun. Si à une époque on avait pas mal de gens qui pirataient pour une certaine idéologie, aujourd'hui c'est indéniablement pour gagner de l'argent.

Le piratage c'est pas bon, en tout cas pour les enfants, j'ai eu l'occasion de m'en rendre compte, mais cela va plus loin que le piratage, c'est la masse de choses que vous possédez qui n'est pas bonne. J'évoquais donc ma jeunesse avec un piratage massif de disquettes Amiga. Cela peut faire sourire, mais en fait j'étais tellement occupé à copier que je ne jouais plus. Le jeu auquel j'ai certainement le plus joué sur Amiga c'était Dungeon Master, un jeu que j'avais payé de ma poche. J'ai commis une erreur avec mon fils à l'achat de la DS et de la Wii, mon premier réflexe ça a été de faire sauter les verrous sur les consoles et de télécharger des jeux en pagaille. Ca partait d'un bon sentiment, je me suis dit qu'il aurait l'embarras du choix. En fait je me suis rendu compte que du fait d'avoir accès à tout, mon fils n'avait aucun attachement pour les jeux qu'il faisait et qu'il ne finissait jamais. Pour ainsi dire, il n'a jamais terminé un jeu, la moindre difficulté le faisait passer au suivant. J'ai tout viré, et pour Noël il a droit à une 2DS qui ne se pirate pas et que quand bien même je saurai pirater, je ne le ferai plus. Avec son argent il vient de se payer un Monster Hunter et l'addition des 40 € qu'il vient de voir passer lui fait tout drôle. La démarche pourtant est totalement différente, il a lu les tests, je l'ai obligé à fouiller sur tous les sites possibles pour se forger une opinion, il l'a fait avec grand intérêt. Quand tu es forcé de payer, de faire des choix, la saveur est totalement différente.

Le Warez va finir par disparaître tôt ou tard mais le problème sera le même. Le Warez va disparaître, car on se rend compte que les consoles nouvelles générations ne sont plus hackées comme avant, la 3DS par exemple aura tenu cinq ans, et la faille de sécurité n'est qu'un début aussitôt colmaté par les mises à jour de Nintendo. Avec des objets connectés, obligés de se connecter, il deviendra de plus en plus difficile aux pirates d'être réactif. Ce qui va certainement tuer le piratage, en tout cas pour les jeux qui est le marché le plus significatif, c'est l'offre légale. Sur Steam vous avez des jeux récents, des jeux de qualité pour une bouchée de pain. Pour avoir passé la barrière des 250 jeux sur Steam, je me suis retrouvé dans une situatation similaire à celle de mon fils, ou celle de mes 12 ans et mes centaines de disquettes Amiga. Trop de choix. J'ai acheté des bundles, toutes les promos, j'ai dû jouer à seulement un quart des jeux.

Depuis mon passage sur PS3 tout est différent. Lisez l'absurdité de mon contenu mais c'est pourtant vrai. J'avais acheté Dark Souls sur PC à 4.99 €, j'y avais passé une quinzaine de minutes en trouvant le jeu trop laid. J'avais lu que la version PC n'était pas une réussite et je l'ai acheté pour une petite dizaine d'euros sur PS3, alors que techniquement c'est pareil, je joue comme un fou à ce jeu. Sur PS3 tout est plus cher, je prends le temps de lire, les tests, les avis, j'ai redécouvert le plaisir de choisir, le plaisir de la frustration de ne pas tout avoir.

J'en viendrai presque à plaindre les riches, avoir tout, avoir trop, c'est perdre le plaisir d'avoir.

ASUS X201E-KX042DU, changement pour un SSD et installation de Xubuntu

mercredi 10 décembre 2014 à 14:00

Je suis propriétaire d'un ASUS X201E-KX042DU depuis avril 2013. J'avais fait le choix de cet ordinateur portable car il était vendu sous Ubuntu ce qui fait que j'avais la garantie d'avoir un ordinateur compatible Linux. Dès les premières heures je m'étais rendu compte qu'il ne s'agissait pas d'un produit fini, la finalisation de l'installation était bancale, notamment pour le choix du clavier, j'avais viré Ubuntu pour y mettre Debian directement. Je suis revenu entre-temps à Xubuntu pour avoir un système Out Of The Box. C'est une machine dont je suis satisfait mais dont j'ai une utilisation particulièrement limitée du fait de ne m'en servir qu'à l'école. Par le fait, le disque dur de 500 Go embarqué par défaut dans la machine, est trop gros, j'ai donc succombé aux sirènes d'un SSD de 120 Go à moins de 45 €. Il faut se mettre dans les conditions d'une journée de travail, entrer en classe, souvent allumer l'ordinateur, finir l'heure, éteindre l'ordinateur car on va changer de classe. Le SSD prend alors tout son sens puisqu'il permet désormais de booter ma machine en 10 secondes. C'était la première fois que je démontais mon ultraportable avec quelques réticences, Lordi de la région par exemple est une vraie plaie, d'autres encore, je ne savais pas à quoi je m'attendais. Au dos de l'appareil on fait sauter l'intégralité des vis et on tombe là dessus

J'ai voulu mettre en évidence la batterie car l'inquiétude qu'on peut avoir sur l'ultraportable c'est le changement de la batterie. Sur les anciens modèles, avec une batterie amovible ça va tout seul, il n'y a que quelques vis à retirer pour atteindre celle-ci dans mon cas, ce qui fait un peu taire les légendes quant à la durée de vie de ces appareils réputés comme jetables. Bien évidemment je n'ai pas regardé si je pouvais facilement acheter une batterie, mais en tout cas si elle existe, elle est facile à changer. Le disque dur se remplace très simple, l'opération complète prend une dizaine de minutes. A noter la bonne finition du produit, à chaque fois que j'ai ouvert un portable les plastiques explosaient, ici il se clipse et se déclipse à volonté.

J'ai pensé mettre Fedora pour rigoler un coup, j'ai de nombreux bugs sur Ubuntu, des crash indésirés, j'ai eu des problèmes de chmodage étonnants sur mon home, disons que si j'apprécie le confort d'avoir des logiciels récents, j'apprécie moins une instabilité relative. Pour toutefois garder un parc de machines homogène à domicile, gagner du temps car au moment où j'écris ces lignes j'ai 1700 articles de blog à regarder, j'ai choisi la solution de facilité avec une réinstallation de Xubuntu.

Pour préparer la clé désormais j'utilise exclusivement Multisystem. J'ai abandonné unetbootin et je vous invite à en faire de même, des réalisations de clés trop aléatoires, et dernièrement un bug assez violent depuis la version 14.10 de Xubuntu qui fait que toutes les clés aboutissent à un plantage. Multisystem permet de créer des clés avec de nombreux systèmes d'exploitation dessus, c'est le côté Multi. L'utilisation est basique, je télécharge des isos, je les charge dans l'application et c'est fini.

Je mets la clé dans le port USB de l'ordinateur et c'est parti, nous sommes ici dans le cas d'une installation particulièrement simple puisque le SSD sortant de la boîte, il est vierge de tout système d'exploitation. Comme vous pouvez le constater installer Linux en 2014 c'est quand même pas bien violent.

Au moment où j'écris ces lignes, la première chose que j'ai fait c'est d'installer le logiciel duckto r6, qui me permet de faire passer par le biais du réseau l'ensemble de mes documents mais dans la foulée mes fichiers de conf car c'est ça qui est intéressant dans Linux c'est qu'il suffit de récupérer les répertoires qui vont bien genre .filezilla, .mozilla pour tout récupérer. L'ordinateur boote en moins de 10 secondes, c'est plutôt sympa, le lancement de libreoffice est quasiment instantané, le gain de performance est vraiment non négligeable.