PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Paradoxe ?

mardi 12 mai 2015 à 19:40

Je dois vous avouer que les commentaires de la journée pour l'appel à témoin m'ont fait franchement marrer et je pense qu'il est nécessaire de faire un petit retour dessus. On peut considérer comme paradoxal une communauté qui se plaint de ne pas être assez connue par rapport aux géants de l'informatique et qui paradoxalement alors qu'elle a l'occasion de se faire connaître par une émission quand même pas trop mal, à une heure de grande audience refuser en bloc une participation. C'est la remarque que fait Pierre-Yves Gosset de Framasoft, et je ne partage pourtant pas son avis, le mien est franchement plus radical.

On peut scinder le libre en de très nombreux groupes, on va d'entrée de jeu éliminer les pinpins c'est à dire les gens qui sont Linux depuis quelques semaines et qui prennent un malin plaisir à expliquer la vie aux autres tout en maintenant un facebook. Je distingue ensuite :

Si pour nos amis les intégristes que je salue il parait évident qu'ils ne passeront pas à la télévision même avec une cagoule sur la tête, les gardiens du temple vont nécessairement rejeter la télé puisque c'est un outil du capital dirigé par les horribles GAFA, les modérés qui ne s'expriment pas ne vont pas commencer à s'exprimer à la télé, reste donc les personnages publics. Pour ma part je l'ai clairement exprimé dans le dernier billet, la peur principale c'est la perte de contrôle, la méfiance d'une télévision qui depuis le loft ne montre pas le meilleur d'elle même, l'impossibilité de ramener à quelques minutes une vulgarisation sur une véritable réflexion qui demande une connaissance vaste de l'informatique, et qui va bien au delà de la technique mais du cheminement, j'ai peur de la caricature, j'ai peur de ça :

Cyprien ou Nabilla, pour moi c'est exactement le même combat, les journalistes qui n'ont pas un centième des connaissances pour maîtriser le sujet, montreront l'informaticien non pas comme un gars un poil éclairé, mais bien comme un mec marginal, alternatif qui vit dans sa cave comme on présente les écologistes avec les toilettes sèches comme des illuminés qui chaque matin font entrer le soleil pour ouvrir les chakra. La seconde image c'est le résultat, on met des gens en avant à la télévision non pas comme un modèle, mais bien comme des gens dont on se moque, sauf chez Arte. Le jour où Arte me propose un reportage, je le prends, car Arte remplit réellement sa fonction de service public et c'est certainement pour cela qu'elle se prend un four à l'audimat.

Il ne faut donc pas à mon sens voir un paradoxe dans un refus de passer à la télévision pour des gens comme moi, comme les collègues publics qui ont refusé mais plutôt une cohérence avec cette fameuse maîtrise de l'image, ce contrôle et tout de même un regard critique sur les médias. Si nous n'avions pas ce sens critique, nous ne serions pas Linuxiens, utilisateurs de logiciels libres, béta testeurs de Firefox OS.

Il ne faut pas pour autant fuir l'émission et bien au contraire y participer mais en présentant le fameux représentant, ce qui nous ramène quand même au vieux discours de la gouvernance Scoffonien. On a besoin de personnes pour présenter le logiciel libre, on a besoin de gars normaux, qui maîtrisent le vocabulaire des médias, on a besoins de vulgarisateurs, on a besoin de commerciaux si on veut faire connaître le libre.

Je mets néanmoins un gros bémol à tout cela qui n'a absolument rien d'élitiste, vous le savez ce n'est pas le genre de la maison, mais bien concret. Les gens se foutent totalement du logiciel, de l'éthique, ils veulent que ça marche, c'est d'ailleurs pour cela que les produits Apple, Google, les GAFA de façon générale cartonnent parce que ça marche. Passer au logiciel libre reste une volonté qui est avant tout personnelle, car c'est le choix de la difficulté dans certaines circonstances, du contournement, du vivre autrement. Pour moi, le type qui a ses toilettes sèches, le gars qui fait son geste pour la planète en prenant son vélo tous les matins alors qu'il pourrait prendre sa voiture, c'est exactement le même combat que celui qui va utiliser du libre, une façon de vivre. Si prendre son vélo plutôt que la voiture polluante est un acte parfaitement clair dans la vie des gens, à qui l'on a rabâché qu'on allait crever par le trou de la couche d'ozone, les pesticides, ne pas utiliser gmail au profit d'un nom de domaine c'est tout de suite plus obscur. 

Malheureusement la communication autour des GAFA, et par ricochet pour le logiciel libre ne pourra se faire que par un Tchernobyl ou un Fukushima de l'informatique. La peur c'est un des moteurs principaux de l'individu, comme ce type qui va s'arrêter de fumer parce qu'on lui annonce un cancer des poumons. Qu'il soit important pour marquer le coup qu'une association comme Framasoft participe à ce genre d'émission, s'invite au même titre que l'APRIL dans le débat public est une évidence, mais en aucun cas il n'y aura une prise de conscience sur une thématique si difficile.

Aujourd'hui un gamin vient me voir et me demande de le migrer sous Kubuntu. Je lui demande pourquoi Kubuntu, il me dit que son père l'a mis sous Mageia et que sa distribution est plantée, il a pris l'habitude de KDE. Discussion complètement surréaliste il y a 5 ans, merci Ubuntu, de plus en plus de gens me demandent le passage à Linux. Il s'agit ici d'un travail de fourmi, un travail de terrain, mais je pense qu'il a son importance, et qu'il porte réellement ses fruits au travers d'actions concrètes comme je peux le faire avec des postes Linux laissés ici ou là. Si aujourd'hui on veut contribuer au libre, un travail d'accueil, de documentation, d'entraide et d'explication me parait nécessaire pour les gens qui ont envie de franchir le cap, en attendant que le reste de la masse arrive.

Attention sérieux : appel à témoin pour envoyé spécial

lundi 11 mai 2015 à 18:00

Je mets attention sérieux, car ce n'est pas encore une de mes plaisanteries à deux balles mais bien un message sérieux. J'ai été contacté par envoyé spécial, Clémence Gardeil précisément dont l'adresse mail est clemence-gardeil chez hotmail.fr et le numéro de téléphone professionnel 01.58.47.83.05 pour je cite :  nous faisons un reportage sur Google où entre autres sera abordée la question des alternatives au moteur de recherche. (Note de Cyrille : édition du message original qui ne doit pas passer en entier).

J'ai dit qu'à titre personnel je n'étais pas intéressé mais la journaliste m'a demandé de la rappeler ce que j'ai fait par correction. L'échange est intéressant, elle m'expliquait qu'elle peinait à trouver des candidats pour passer à la télé, ce qui l'étonnait du fait que les gens dans le logiciel libre sont engagés et par le fait c'est curieux qu'ils ne profitent pas de l'opportunité de prendre la parole. Je me suis permis de répondre globalement ceci plus ou moins dans le désordre :

J'ai une véritable méfiance pour la télévision, je n'ai pas les épaules pour faire le reportage, mais comme le disait la jeune femme, c'est une opportunité pour dire que ça existe et il serait dommage de la rater. Amis barbus, n'hésitez pas à contacter la journaliste si vous savez défendre la cause, elle est même inscrite sur diaspora.

PS : n'hésitez pas à diffuser l'annonce, quelque chose me fait dire que ça va pas être forcément simple de trouver des candidats. Personnellement j'attends le résultat impatience.

Prince Of Persia l'âme du guerrier ou la poutre Dark Souls 10 ans plus tôt les bugs en plus

dimanche 10 mai 2015 à 08:00

J'ai acheté à pas cher la trilogie HD des prince of persia, j'ai souvenir d'avoir à l'époque fini le premier et m'être arrêté dans le second assez rapidement du fait de sa grande difficulté. Paradoxalement, alors que j'ai quarante ans, je suis un bien meilleur gamer qu'à l'époque, et ce pour une seule et unique raison : Dark Souls. Dark Souls transforme les joueurs, quand tu as fini Dark Souls plus rien ne t'arrête sauf Prince Of Persia l'âme du guerrier. Dans le premier opus qui a donné le film, on avait un jeu très sympa avec un prince de Perse accompagné par la princesse, l'ambiance était particulièrement bon enfant. Le prince de perse, un super acrobate de la mort, dans le premier épisode avait libéré les sables du temps. Pensant qu'il avait réglé tous les problèmes, il ne s'attendait pas à être poursuivi par le Dahaka un monstre venu rétablir l'ordre des choses avec la mort du prince. Concrètement vous avez certains passages où on trace comme un grand malade avec un monstre de trois mètres qui cherche à vous bouffer, très ambiance. Pour régler son petit problème, le prince va sur l'île de l'impératrice du temps afin d'empêcher la création des sables et de changer son destin.

D'un point de vue gameplay on a quand même la série de jeux qui a ouvert la voie, Assassin's creed en premier. Je pense d'ailleurs que l'arrêt de la licence vient certainement du fait de la trop grande ressemblance entre les deux jeux. Notre prince de Perse saute comme un cabri, est capable de manipuler le sabre, de remonter le temps, de faire dun ralentissement du temps pour encore mieux poutrer. Les difficultés dans le jeu sont particulièrement nombreuses, ennemis très agiles, très résistants qui tapent comme des ânes, passages de la mort avec des pièges dans tous les coins, c'est très difficile. Le fait de mourir très régulièrement et d'être ramené très loin de l'endroit où l'on est mort n'est pas sans rappeler Dark Souls, à une différence particulièrement notable, les bugs. Le jeu est pétri de bugs graphiques, de maniabilité du personnage qui doit pourtant être parfaite dans ce style, on meurt donc très souvent et on n'est pas content de mourir. Pire, les sauvegardes plantent parfois quand on essaie d'enregistrer, le jeu se fige si bien qu'on est obligé de recommencer plusieurs passages où l'on a particulièrement sué. Là, fin du fin, je me suis perdu dans le jeu qui se déroule à deux époques avec la possibilité de se téléporter du passé vers le présent sur des portails, il m'est impossible de faire marche arrière si bien que ma sauvegarde est certainement plantée, il faudrait recommencer le jeu, ce que je ne ferai pas à quelques chapitres de la fin.

Dommage, le jeu est vraiment bon, nerveux, j'aime bien les musiques rock qui font penser à du Rachid Taha, une durée de vie énorme, les bugs étaient déjà connus sur la PS2 et le passage en HD ne s'est limité qu'à améliorer la qualité des textures quand il aurait fallu faire un vrai travail de fond sur le jeu. Tant pis.

Un peu de retour technique 3

samedi 9 mai 2015 à 08:00

 

Toi aussi fais assembler un PC par ton gosse de 12 ans.

vendredi 8 mai 2015 à 08:00

J'avais écrit que je dépannais un collègue qui avait une carte LGA 775 en fin de vie. D'ailleurs du fait de récupérer le matériel, si quelqu'un a ça dans ses cartons, ça partira dans la salle de classe de ma femme, n'hésitez pas à m'offrir du LGA 775 c'est moins cher que les 80.000 € pour refaire roundcube et ça servira à quelque chose. J'en ai profité pour faire assembler complètement le PC à mon fils, qui s'il refuse toute forme de culture pour regarder des vidéos débiles de pokemon ne crache jamais sur un apprentissage où il faut mettre les mains dedans.

Il n'y a pas plus de difficultés pour un enfant que pour un adulte, il y a les mêmes difficultés, la peur de la casse notamment, la peur de mal faire. La particularité ici c'est qu'il fallait démonter le PC de base pour récupérer le disque dur, une carte d'acquisition firewire ainsi qu'un graveur DVD qui nous a posé problème du fait du boîtier tout pourri HP, ce qui fait que vous me voyez passer sur la photo, c'est quasiment le seul moment où je suis intervenu. Il faut dire que les choses ont quand même franchement évolué dans le bon sens, clipser une barrette de RAM c'est simple, mettre un processeur n'est pas bien compliqué non plus avec la petite flèche qui va bien, même mettre un ventilo c'est faisable par un enfant de douze ans quand il y a quelques années c'était difficile pour un adulte de plus de trente.

Le gamin s'est un peu taillé, c'est le métier qui rentre, j'en ai profité pour faire le rappel du vocabulaire de base, la logique aussi, si on met pas de courant ça peut pas marcher, si on met une nappe c'est parce que le disque dur n'arrive pas à communiquer avec la carte mère par les airs etc ... Je lui ai montré le schéma sur le manuel de la carte mère pour brancher le panneau, il a compris comment réaliser les liens tout seul. A la fin on le voit en train de remonter l'alimentation du HP, en fait je pensais que le graveur DVD pouvait sortir en le tirant, pas de chance, il faut déclipser l'intégralité de la façade pour le faire sortir. Merci HP et tes boîtiers spécifiques.

Voyez ici l'exemple type de "travail" où je trouve mon compte. D'une part je dépanne quelqu'un qui m'a rendu plusieurs fois services avec plaisir, d'autre part je vais récupérer du vieux matériel QUE VOUS ALLEZ M'AIDER A RECONDITIONNER (MONETISATION INSIDE) et qui sera sous Linux à la demande même de mon épouse ce qui m'a choqué, enfin c'est bien pour le gamin qui commence à mettre le nez dedans autrement que par des vidéos stupides.

Deux remarques : bien évidemment Windows 7 ne s'en sort pas pour comprendre qu'il a changé de PC et il faut le réinstaller intégralement. Il s'agissait d'un kit de base, de l'ordinateur vraiment pas cher, c'est bruyant, je ne sais pas si c'est performant, il y a quatre gigas de ram et un processeur théoriquement cadencé à plus de 3 GHertz, pour de la bureautique ça devrait aller. Le silence a vraiment un prix, la qualité en informatique de façon générale, tout n'est pas justifié mais celui du silence est une évidence.