PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Astuce : installer son propre générateur de flux RSS pour le bon coin

samedi 13 juin 2015 à 13:54

J'évoquais il y a quelques jours, la possibilité de récupérer le flux RSS par le biais de sites intermédiaires. La faute à pas de chance, le site que j'utilisais est en carafe, peut être que Leboncoin a envoyé une armée de chineurs ou même Louis la Brocante pour leur casser la gueule. Plutôt que d'être dépendant d'un site, j'ai vu que quelqu'un avait codé un logiciel en php à héberger soi-même sans base de donnée mysql. Il s'agit de Alerte Leboncoin, il suffit de faire un glisser déposer dans le ftp, de saisir un mot de passe et c'est parti. Le logiciel permet non seulement la récupération de flux RSS mais aussi l'envoi de SMS et de mails.

J'ai même filé 5 € au développeur tellement c'est bien et qu'il faut le motiver pour le maintenir avec un flux qui doit changer souvent.

 

 

 

BAC PRO Mathématiques : 2015, oh mon sujet bateau tu es le plus beau des bateaux

vendredi 12 juin 2015 à 08:00

Du fait de ne pas être en terminale cette année je dois dire que je ne me suis pas trop senti concerné par l'examen. Comme mes collègues sont gentils on m'a collé un sujet dans mon casier, ce qui nous entraîne dans le traditionnel billet de la correction bornienne et des impressions. Curieusement cette année j'échappe à la correction après avoir été appelé chaque année, à mon humble avis, la moyenne devrait passer le cap du 5, il faut dire que l'humiliation de l'an dernier, que dis-je le festival de la cartonnade a dû certainement laisser un souvenir violent à ce qui ont monté le sujet.

Exercice 1 : statistiiiiiiiiques

Un tableau que je dois rentrer dans ma Ti, même pas de centre de classe à calculer. Voyez, les Tices c'est bien gentil, mais l'examen c'est ça, utiliser sa machine, une machine pour laquelle on a passé son temps à gueuler et que les élèves n'ont jamais, si bien que le jour de l'examen, ils ne savent pas l'utiliser. Je ne garantis nullement le résultat, je fais tout à l'arrache, à priori un 125.0 pour la moyenne, un écart type de 0.2. Vous noterez que cette année, c'est à la décimale car au dixième c'est pas bien, à la puissance 10^-1 on n'ose pas imaginer. Donc ça nous donne un intervalle de 125-2*0,2;125+2*0.2 soit 124.6;125;4. Ca parait quand même pas mal car on n'est pas sur des valeurs pourries mais des valeurs qui correspondent bien au tableau. 97 valeurs sur 100 sont dans l'intervalle, imaginez comme c'est beau, ils ont mis 100 pour que l'élève ne calcule pas un pourcentage et augmenter ses chances de réussite. J'ai donc une moyenne comprise entre 124.9 et 125.1, un écart type plus petit que 0.5 et un pourcentage de plus de 95%, la chaine de montage est donc au top, tout va bien dans le meilleur des mondes possibles pour un exercice méga classique et sans subtilité.

Exercice 2 : probas.

Dans la continuité, un tableau à double entrée que j'ai déjà fait avec mes élèves, mais en fait réellement le même, c'est étonnant. On remplit le tableau de la façon suivante, pourcentages et additions, je dis jouable.

Exercice 3 : la terrible étude de fonction

On remarquera qu'on est passé des yaourts au flétan (qu'est ce à donc ? le poisson le plus laid du monde). On n'est donc pas dans un sujet super proche de la réalité où tous les exercices se serrent les coudes pour aborder la même thématique mais on fait des maths pour faire des maths au point de mesurer des thons en plus laid.

1) je remplace dans la fonction, je sais où se trouve la touche exponentielle : f(0)=200-191.2e^(-0.18*0). Ils seront nombreux à avoir oublié la parenthèse. 200-191.2=8.8

2)

a) et b) je remplace encore dans la fonction, je sais vraiment où se trouve la fonction exponentielle : f(12)=200-191.2e^(-0.18*12)=178 cm, donc au bout de 12 ans il a fait une sacrée croissance quand même.

c) Ah la dérivée de la fonction exponentielle avec un truc à l'intérieur, le cauchemar du lycéen malgré la répétition et la formule donnée. f'(x)=-191.2*(-0.18)e^-0.18x=34.416e^-0.18x

d) comme il s'agit d'une croissance on a quand même tout intérêt à trouver une dérivée positive et je le prouve, 34.416 est un nombre positif, exponentielle est toujours positive quelle que soit la météo, la multiplication de deux positifs donne curieusement un nombre positif.

e) flèche vers le haut qui commence à 8.8 et qui finit à 178

3) la courbe est tracée, ça fait vraiment un bon moment qu'on ne demande plus aux gosses de le faire, je me mets à 155 et je fais les traits de construction parce que mon prof l'a répété 6 millions de fois depuis la troisième et je tombe sur 8 ans, une belle année.

Pas d'intégrale, pas de suite, pas de tentative de résolution d'équations avec du logarithme ou de l'exponentielle, nous sommes vraiment face à un sujet facile, ce n'est pas moi qui me plaindrais et qui devrait je l'espère rendre honneur aux élèves qui ont bossé un peu sérieusement et à leurs professeurs qui ont dû leur faire faire les annales.

La plus belle route du monde et l'employé du mois

jeudi 11 juin 2015 à 22:34

Il faut savoir que depuis deux ans, j'ai quand même été largement aidé par les travaux pour m'apprendre à développer ma patience. Toute l'autoroute A75 à proximité de Pezenas où les travaux auraient pu permettre de transformer une portion à 110 en 130, des millions d'euros jetés en l'air pour un résultat peu convainquant, à peine 500 mètres de portion à 130 rajoutés pour plus de 1 ans et demi à 70 km/h sur plus de 10 km. Autre point de travaux, le dédoublement de la voix au niveau de Villeneuve les Béziers, point de passage obligatoire pour aller à Valras plage et à Sète, vous imaginez le monde que cela peut représenter notamment en été. Les touristes vous raconteront avoir parfois plus d'une heure pour faire 15 km.

Aujourd'hui les travaux sont finis, et j'aimerai quand même vous raconter cette histoire car elle illustre l'efficience de certains employés français. Regardons la carte.

Voyez à cet endroit, au niveau de la flèche et la route d'en face qui va dans l'autre sens, on a eu un dédoublement de voie ce qui est très positif. Au niveau de la flèche, un intellectuel a décidé de coller un zébra juste à l'entrée du rond point, zébra qui n'était pas avant, les voitures pouvaient tenir sur deux voies sans problème. Vous êtes dans le sud de la France, les gens roulent comme des abrutis, si bien que vous allez voir des gens profiter de la double voie pour accélérer comme des fous pour passer devant les autres, se rabattre sur la droite pour parfois avoir à repartir sur la gauche. On assiste donc à des balais de voitures, celle de gauche tentant de se rabattre en force, le gars de la file de droite qui essaie bien sûr de l'en empêcher serrant la voiture de devant et regardant bien à l'horizon, faisant mine de ne rien voir, pour un résultat d'un bouchon qui fait plusieurs centaines de mètres en cette période estivale. N'importe quel usager de cette route aurait pu prédire ce qui allait se produire, pas l'urbaniste qui doit habiter dans le monde merveilleux qui n'est pas le sud de la France, où les gens se rangent patiemment sur la file de droite.

Depuis deux soirs, je viens de voir qu'il y avait des travaux à nouveau, ça bouchonne encore plus que d'habitude. L'explication est simple, la peinture fraîche des nouveaux "anciens" traits, l'effacement du zébra pour revenir comme avant. Je salue le génie de l'urbanisme qui a pris quatre minutes pour voir le jeu d'auto-tamponneuses auquel on se livre ici, la carrosserie de nombreuses voitures dont la mienne lui dit merci, je fais en effet partie des gens de la voie de droite qui bloquent les gars de la voie de gauche qui essaient de s'insérer en force pour gruger tout le monde, tu feras la queue comme les autres.

Astuce : regarder les vidéos youtube dans minitube

jeudi 11 juin 2015 à 08:00

Minitube est un logiciel permettant de récupérer les vidéos youtube sans aller sur youtube. Par conséquent ça doit neutraliser une bonne partie du flicage réalisé par Google mais ce n'est pas pour cela qu'il m'intéresse. Je fais partie des gens qui ont besoin d'avoir du bruit en permanence, et il peut être sympa de vagabonder dans youtube à partir d'un titre pour voir ce qu'il en sort. La problématique, qui commence notamment à arriver sur Chromium, si on n'a pas le focus sur l'onglet de la vidéo, celle-ci s'arrête. De la même manière réduire la fenêtre pour l'avoir dans un coin de l'écran n'est pas pratique. Avec minitube c'est comme si on avait l'équivalent d'un player traditionnel, qu'on peut glisser à n'importe quel endroit de son écran.

A noter que j'ai dû downloader la dernière version sur le site, celle présente dans debian ne permettait pas de récupérer les flux, preuve comme je l'écrivais il y a quelques jours que Youtube fait bouger régulièrement ses flux pour décourager les gens qui voudraient tenter de les exploiter.

Rendez vous en bonne terre inconnue, épisode 1

mercredi 10 juin 2015 à 08:00

En cette fin d'année je me partage entre mon futur ancien établissement et mon nouvel établissement. Pour l'ancien je "finis", le terme est impropre, mes relations sont telles avec mes collègues, mon chef d'établissement, que je ne peux pas parler de fin, j'ai tellement laissé ma trace à bien des niveaux et pas que technique, qu'il ne peut qu'y avoir continuité. A l'heure actuelle je suis encore en train de mettre en place des nouveautés qui seront indispensables pour la suite pendant que je me dois d'assurer la formation des collègues. Pour le nouvel établissement j'en suis à la phase de compréhension et c'est à plus d'un niveau.

Avec plus de 400 élèves, 60 personnes qui doivent travailler, depuis 12 ans que je faisais ce métier l'organigramme s'est toujours limité au chef, la secrétaire, le CPE, pas plus. Un problème, un truc à régler, je passe la porte du chef, je lui envoie un mail, je l'appelle. Le nouveau chef est un homme facile d'accès, je commence déjà à l'arroser de mes fameux mails qui font peur à mes collègues, je me dois toutefois de respecter l'ordre hiérarchique et ne shunter personne, comprendre qui fait quoi, qui enseigne quoi, cerner les personnalités bien sûr. Autre fonctionnement, la présence d'un internat, autre territoire, mon principal point faible comme je le souligne souvent du fait de ne pas vivre à l'endroit où je travaille, un peu sauvé quand même par ma matière qui reste théorique et par ma présence sur l'internet qui m'offre d'autres accès, et enfin une informatique à 3000 % Microsoft.

C'est souvent ici que je me dis que les gens me connaissent mal car tout le monde pense que je vais mettre mon nez dedans et faire la révolution Linuxienne. Il faut savoir que je n'ai rien contre Microsoft, j'utilise du logiciel libre à titre personnel. A titre personnel signifie qu'à titre professionnel j'utilise ce qui est en place. S'il n'y a rien et qu'on me demande de faire, je mets du Linux, s'il y a de la merde et qu'on me demande de faire, je mets du Linux, en outre quand le travail est réalisé de façon professionnelle, que tout fonctionne, il n'y a en aucun cas le besoin de créer une révolution, il faut utiliser au mieux les technologies qui nous sont offertes. Ma fédération le CNEAP s'est dotée de Office365, je fais partie des gens qui poussent au sein des établissements pour l'adoption du produit. Paradoxal ? En aucun cas. Il s'agit d'une solution performante, que nous payons, avec des professionnels réactifs en cas de problème. Bon comme je l'ai dit, le jour où on veut partir on partira pas, sauf si la société concurrente réussit à faire des passerelles avec des formats fermés, mais à part ça, c'est un outil de son temps, et il est temps justement que les enseignants sortent de leur caverne pour commencer à collaborer en utilisant des outils professionnels qu'ils payent et pas des facebook, google drive et autre trop gratuits pour ne pas être le produit.

De la même manière, le réseau est assuré par une boîte de prestation de service qui connaît son métier, j'aime les professionnels et ce que je condamne le plus souvent en informatique ce sont les professionnels incompétents, les escrocs. Ici les gens maîtrisent parfaitement leur affaire, je dois avoir un rendez vous avec eux pour avoir une documentation précise de l'architecture, j'aime savoir comment les choses fonctionnent, j'ai horreur d'être dans une boîte noire informatique. J'ai eu peur en voyant des Windows XP de partout et des vieilles machines, en fait il s'agit d'une utilisation de TSE, la technologie de Microsoft que nous connaissons sous le nom de LTSP, les clients légers se connectent à un monstre de serveur de virtualisation qui fait le bruit d'un hélicoptère, tout le monde travaille sur le serveur et pas sur la machine. Donc on achète des vieilles machines, c'est une démarche écolo, qui n'est pas sans rappeler ce que fait la société de François Aubriot avec dotriver, le backlink est gratuit mon bon seigneur. Rien à dire, tout est parfaitement ficelé, cette approche de l'informatique ne m'a jamais gêné comme ces utilisateurs de MAC qui payent un bras leurs logiciels par choix, ou ces gens qui vont utiliser du Microsoft de façon légale. Pour ma part, je me contente juste de souligner que dans les endroits où tu as peu de moyen, tu peux avoir beaucoup d'idées avec le logiciel libre et faire des choses plutôt sympa.

En écrivant ces lignes, je me rends compte qu'on pourrait interpréter mes propos comme Linux et le logiciel libre c'est pour les pauvres, c'est faux. Le logiciel libre c'est un art de vivre, une façon de penser, une informatique solidaire, une approche du DIY, c'est un autre mode de vie, comme celui qui consiste à payer 11000 dollars une montre en or qui ne pourra pas donner l'heure au bout de quatre heures car elle sera déchargée. Maintenant si on me demande s'il existe une boîte de logiciels libres qui peut rivaliser avec ce qui se fait dans mon bahut, mon premier réflexe c'est de dire non, mon second c'est de me dire que je ne sais pas en fait, tant on manque de visibilité. Je crois d'ailleurs que c'est un peu la boucle qui est bouclée. Microsoft, les grosses boîtes ont la réputation et les moyens, il faut être aujourd'hui audacieux pour confier l'intégralité de son informatique à une société qui ne proposerait que du libre, car finalement c'est peu connu, donc comment avoir confiance ? Ca me fait penser au marché de l'emploi où on demande aux jeunes d'avoir de l'expérience, comment en avoir si personne ne donne jamais sa chance de montrer ses capacités ?

Vous l'aurez compris, je mets pour l'instant entre parenthèse le libre scolaire, le temps que je vais récupérer à ne pas m'occuper de ces tâches ingrates et quotidiennes prises en charge intégralement par un prestataire va peut être pouvoir me laisser faire d'autres choses, monter un jerry avec les élèves, faire de la pédagogie. Mais pour l'heure, je dois me mettre à la page, je suis complètement à la rue dans le domaine de Microsoft, je crois que je ne m'étais pas rendu compte à quel point j'avais décroché. Mon collègue d'informatique avec qui nous avons commencé à échanger et qui doit certainement penser que je suis un extra-terrestre ou un hippie de l'informatique, a un fort pôle de compétence Microsoft que je n'ai pas, c'est une bonne chose, il sera mon guide dans cette terre qui m'est totalement inconnue.