PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Astuce : supprimer la notification d'update dans Owncloud

samedi 18 juillet 2015 à 12:03

Dans owncloud vous allez avoir une notification d'update vous invitant à passer à la version supérieure, du genre : "ownCloud 8.0.4 est disponible. Obtenez plus d'informations sur la façon de mettre à jour." Le problème c'est que pour Owncloud dans ipfire, cela n'a pas de sens, du fait qu'on peut éventuellement tenter de le mettre à jour à la main mais c'est quand même une prise de risque, il est nécessaire d'attendre que le paquet soit disponible dans packfire.

Le message s'il n'est pas gênant dans une résolution en 1920 m'a posé un souci sur la version mobile où il s'affiche aussi et bloque l'accès à certaines fonctionnalités car il prend de la place. Pour désactiver le message il faut éditer le fichier : /srv/web/owncloud/config/config.php et rajouter la ligne 'updatechecker' => false,

 

Problèmes, faux problèmes et résolution dans Pluxml pour la version mobile

vendredi 17 juillet 2015 à 12:00

Voilà un ensemble de captures réalisées avec mon mobile :

Il apparaît que les images sont déformées dans la version mobile, les vidéos aussi. Il faut savoir par contre que ceci n'est vrai que si vous utilisez comme moi ckeditor, une petite pointe de facilité dans ce magnifique univers spartiate. Pour obtenir le magnifique résultat que vous pourrez voir plus loin, il faudra modifier le fichier themes/defaut/css/theme.css et rajouter ceci :

}
img {
border: 0;
height: auto !important;
max-width: 100%;
}
.embeddedContent {
position: relative;
padding-bottom: 56.25%; /* 16:9 */
padding-top: 25px;
height: 0;
}
.embeddedContent iframe {
position: absolute;
top: 0;
left: 0;
width: 100% !important;
height: 100% !important;
}

Donc ça c'est fait, j'attire enfin votre attention sur ce qui suit :

La skin est désormais responsive design, jusqu'à maintenant j'utilisais le plugin de Bronco WDD_Mobile_Menu qui permettait d'afficher un menu propre, désormais c'est pris en charge directement au niveau de Pluxml. Néanmoins sur la capture précédente, on pourrait penser qu'il n'y a que 5 éléments au menu alors que j'en ai 8, j'ai signalé ça comme une anomalie mais en fait ça scrolle. Une demande d'évolution est faite en ce sens pour que cela soit visible sur le menu mobile et laisser moins de part à l'imagination.

Je salue le travail de Stéphane qui non seulement code, répond sur le forum mais fait aussi ce travail conséquent par mail, ceux qui ont l'habitude de me pratiquer savent que je suis particulièrement lourdingue, et même Bronco s'y met puisque le captcha de la page de contact ne fonctionne pas.

BoZoN petite application de partage de fichiers et autres réflexions métaphysiques sur l'extrêmement petit

jeudi 16 juillet 2015 à 09:00

BoZon est un logiciel web qui permet de partager des fichiers par le biais du glisser déposer, un peu comme dropbox en fait. Vous prenez votre fichier vous le glissez dans l'interface, vous obtenez le fichier dans l'interface. Un clic droit sur le fichier vous donne son lien de téléchargement qui n'est pas en clair, mais un machin bizarre avec des chiffres et des lettres (consonne, le compte est bon !) codés de façon à ne pas pouvoir récupérer les fichiers trop facilement par une tierce personne qui ne serait pas concernée par le partage. Voici en une image l'application, car en fait il n'y a pas besoin de montrer plus qu'une image.

Dans sa forme actuelle le logiciel a quand même de l'intérêt pour faire un partage rapide de fichiers avec quelqu'un bien sûr, mais pas seulement, pour récupérer rapidement un fichier ou le sauvegarder pour pouvoir y accéder plus tard. Exemple concret, cette année mon fils a travaillé au CDI, un accident dans le jargon, il avait un document mais pas de clé USB, pas forcément simple de s'envoyer le fichier, j'avais posé jirafeau à l'époque mais ça n'avait pas fonctionné, les documents étaient modifiés et irrécupérables, je n'avais pas insisté plus. Là je vais mettre en place un BoZon pour cette année ce qui lui permettra de pouvoir faire circuler ses documents entre la maison et l'école et pouvoir continuer à perdre les clés USB que je lui donne, la prochaine fera certainement la taille d'un poney pour être certain qu'elle n'est pas trop petite mais c'est une autre histoire.

BoZon pourrait être bien plus, et je vous invite à motiver Bronco le Warrior du dimanche pour que ce soit le cas. Prenons à nouveau un exemple très concret, je suis à l'école, je me rends compte que j'ai besoin d'un cours, je ne peux pas utiliser mon instance de owncloud qui est sur le port 1011 et donc bloquée par la machinerie infernale du lycée, je pourrai utiliser office365 mais je n'ai pas 45 minutes devant moi pour arriver aux fichiers, soyons fous, je lance Bozon. En fait pour office365 même si vous soulèverez un peu l'ironie, il est vrai que l'interface n'est pas des plus rapides mais c'est surtout l'upload de mes contenus qui est pénible, c'est lent, ça ne gère (gérait pas ?), l'upload des dossiers, quand pour charger mes documents dans BoZon, je n'ai même pas besoin de passer par l'interface mais juste à envoyer tout par le ftp, le ftp, on a jamais rien fait de mieux pour partager des contenus sauf quand bien sûr on ne sait pas comment utiliser un client ftp et c'est ce qui fait la force de ce type d'interface.

Utiliser BoZon c'est nécessairement penser à dropcenter d'idleman, qui n'a malheureusement pas mis son logiciel à jour depuis deux ans et c'est forcément avoir des regrets car on a raté avec le raspberry pi, ou les vieilles machines, une autre voie, celle de la légèreté. Je suis utilisateur de owncloud, c'est plus par dépit qu'autre chose. Je pourrai dire la même chose d'office365 d'ailleurs ou de cozycloud, les temps de chargement sont horriblement lents sauf si vous installez l'ensemble sur une machine de guerre. A l'heure actuelle si on veut faire du partage de fichiers de façon efficace, il est nécessaire de passer par un client ftp et là vous perdez 70% de l'auditoire. Non pas qu'il soit compliqué d'utiliser un client ftp, mais c'est austère, peu convivial, si bien qu'une interface comme celle de dropcenter, peut être BoZon demain si Bronco continue de développer son logiciel me paraît indispensable pour qui veut faire du partage de dans un cadre que je qualifierai de familial avec peu de ressources derrières ce qui était le cas du raspberry premier du nom que je n'ai jamais réussi à transformer en serveur viable, il faudrait tester avec le deux.

Sous prétexte qu'on assiste à une montée régulière de la puissance des machines, on néglige totalement la légèreté des applications, et dans la consommation des ressources et dans le nombre de fonctionnalités où l'on sort le marteau piqueur pour tuer une mouche. Pluxml est l'exemple typique de logiciel adapté, il permet de faire l'essentiel, il est léger, et peut donc par le fait être auto-hébergé sur une machine modeste. Trop peu de logiciels sont pensés de cette façon, on préfère les usines à gaz.

On ne peut que regretter qu'il n'existe pas assez de ce type de logiciels, en espérant que BoZon vienne combler un manque, celui du petit partage de fichiers facile en famille.

Le porno c'est tabou on en viendra à bout

mercredi 15 juillet 2015 à 19:40

Un député veut bloquer l'ensemble des sites pornos et il n'a pas tort contrairement à ce que vous pouvez lire sur la toile. C'est d'ailleurs assez amusant de voir que tout le monde proteste en criant au scandale ce qui prouve bien que ceux qui écrivent l'histoire sont les gens qui ont gagné la guerre. Si on prend mon cas par exemple, je fais partie de la masse pas si nombreuse des pères de famille à écrire alors que le web est quand même tenu par des hommes entre 20 et 30 ans qui n'ont pas nécessairement de jeunes enfants à la maison. On lit que c'est de la censure, on écrit que c'est à force de pédagogie et de discussion qu'on arrivera à résoudre tous les problèmes, on oublie que si les prisons sont pleines, que si la police n'est pas au chômage c'est que quelque part le dialogue n'arrive pas à tout solutionner.

Si on me demande mon avis à moi, avec une 11 ans et un 13 ans à la maison, la réponse on la connaît, j'ai un serveur dédié ipfire qui assure le contrôle parental. La bêtise des gens c'est de croire que l'outil est incompatible avec l'éducation, la sanction, la répression, ne sont que des outils parmi tant d'autres dans le monde éducatif. Mon fils qui aura 13 ans au mois de septembre me demandera certainement de faire la création d'un compte facebook comme on a créé son compte PSN, il sera accompagné dans sa démarche comme je l'accompagne dans ses démarches de façon générale. En outre de la même façon que je ne veux pas qu'il vole des voitures, qu'il fume, qu'il attaque des grands mères à la hache, je ne veux pas qu'il regarde du porno, qu'il joue au poker en ligne et d'autres bricoles. La confiance devrait me permettre de laisser l'intégralité des vannes ouvertes, l'expérience en outre me dit qu'un outil de contrôle est indispensable.

Ce discours que je vous tiens, vous le connaissez déjà, vous ne le verrez pas sur la toile de nombreuses fois et chez certaines personnes qui liront ce message il y aura l'envie de foncer dans les commentaires pour me traiter de gros facho, ce que je peux comprendre, néanmoins avant de me jeter la première pierre qu'on soit parent d'adolescents ou de pré-adolescents, ou qu'on m'apporte la formule miracle qui consiste à élever ses enfants sans élever la voix, sans contrainte, sans punition, peut être en leur lisant du Bernard Henri Levy au coin du feu le soir, je pense d'ailleurs que si la formule miracle existait, elle aurait été diffusée largement à travers le monde pour éviter d'avoir des parents dépités par leur progéniture.

Le débat n'est pas de bloquer le porno, le débat c'est de s'interroger sur les outils qu'ont les particuliers pour pouvoir gérer leur internet. Le débat c'est de s'interroger sur le fait que l'état est capable d'ordonner aux FAI de bloquer tel ou tel site pour des raisons économiques, on pense notamment à the pirate bay car les majors ont poussé derrière, mais de laisser des enfants de n'importe quel âge accéder à n'importe quelle donnée. Le débat je pense ne se poserait pas si l'état ne mettait pas régulièrement son nez dans l'internet. En effet si c'était la fête complète, s'il n'y avait aucune intervention, l'internet serait alors une zone de non droit total. Ce qui est problématique c'est qu'on peut s'investir pour bloquer telle catégorie de sites, intervenir auprès des FAI pour poser des boîtes noires mais qu'aucun ministre faute de bloquer tout par défaut n'impose aux FAI de donner des outils nécessaires pour que les parents puissent protéger leurs enfants.

Bien sûr tout ceci est particulièrement tendancieux, on peut dire qu'il suffit d'être à côté de son enfant lorsqu'il est sur internet, de n'autoriser le surf que dans la pièce principale avec les parents présents, et que c'est de se dédouaner de ses responsabilités que de penser à des outils pour faire le job. Pas totalement faux, mais néanmoins on ne va pas non plus dans la pratique être toujours derrière le dos de ses gosses, les parents aussi ont le droit de vivre comme les enfants ont le droit de surfer avec plus ou moins de liberté. C'est un peu comme si on envoie son gosse chercher le pain, on espère qu'il y va, qu'il ne fera pas n'importe quoi sur le chemin, c'est la confiance qui donne l'impulsion vers l'autonomie, néanmoins si on pouvait le pister à la trace avec un drone beaucoup de parents prendraient cette option quand on sait le potentiel de conneries qu'ont certains enfants et c'est le professionnel qui parle.

Les solutions existent, elles sont peut coûteuses en ressources système, j'ai cité ipfire qui se contente d'utiliser DansGuardian, squid, squidguard, et toute la batterie de programmes qui vont bien, néanmoins je ne connais ces solutions qu'à titre de serveurs et en aucun cas de façon efficace sur le poste client. Il serait bien sûr si simple de rajouter un onglet au niveau de la box, qui se désactiverait à volonté, néanmoins ce n'est pas à l'ordre du jour, personne n'évoque cette possibilité, je ne parle même pas d'imposition au niveau des fournisseurs d'accès qui avec les boîtes noires ont quand même avalé une sacré pillule. Il est à noter d'ailleurs que le filtrage lorsque Free était entré en guerre avec Google, il avait pu le faire, il serait même intéressant pour les FAI de proposer ce type de solution, chez certaines personnes on aurait une sacrée économie de bande passante.

Bien sûr ces solutions sont imparfaites et peuvent être plus ou moins contournées, bien sûr avec la multiplication des réseaux en tout genre, votre gamin n'a pas l'obligation de se connecter sur votre box, que dire de la 3G illimitée. Bien évidemment un gamin motivé se débrouillera toujours pour trouver du porno, néanmoins banaliser la situation actuelle c'est cautionner un jour le fait que les revues pornographiques se retrouvent au même niveau que le journal de Mickey ou qu'on conçoive que la promotion du dernier Dorcel puisse se faire pendant bonjour les zouzous.

 

<meta name="robots" content="noodp">

mardi 14 juillet 2015 à 14:47

Borne et Associés - Ce professeur de mathématiques au lycée agricole le Cep d'Or de Clermont-l'Hérault raconte ses nombreuses expériences pédagogiques et informatiques : Linux, Window. Il n'oublie pas la culture.

Cette description n'est pas de moi, vous vous doutez que si ça avait été moi on aurait droit à "votre spécialiste du déréférencement", "vers l'infini et pourquoi pas au delà", "il pourrait sauver le monde ou pas" qui est la dernière en date. Même si j'aime parler de moi à la troisième personne, il est tellement fort et beau, pardon il s'égare, la problématique dans une description aussi précise c'est que malheureusement quand tu n'es plus prof de mathématiques au Cep d'Or de Clermont-l'Hérault mais à Bonne Terre de Pézenas c'est qu'il faut changer la description. Il s'agit de la description qui se trouve dans l'annuaire dmoz et que vous pouvez trouver ici. Si j'ai tout compris mais cela reste à prouver, l'annuaire dmoz a pour mission d'indexer le monde et d'y mettre de(s) fausses descriptions, il est maintenu par des bénévoles et a quand même suffisamment de poids pour que Google, bing et ses potes récupèrent la description de votre site en priorité là dessus.

J'ai donc envoyé un correctif avec mon superbe mail en familleborne, qui pourrait laisser sous entendre que quand tu t'appelles Cyrille BORNE que tu veux modifier cyrille-borne.com que tu es quand même pas trop mal placé. J'attends depuis plusieurs semaines sans réaction, sur certains forum c'est une private joke, certains en sont à quatre ans sans avoir obtenu de réponse.

Une fois de plus on notera le grand n'importe quoi de l'internet, les moteurs de recherche vont donc puiser leurs sources ailleurs que sur le site qu'ils indexent, sur un annuaire de plus où le propriétaire du site peine à mettre sa propre description, c'est comme si quelqu'un venait vous expliquer qui vous êtes et ce qu'on va mettre, qu'on ne puisse rien changer. Si la description dans mon cas, à part être obsolète, à part manquer de fantaisie ne me pose pas plus de problèmes, on peut facilement imaginer les dérives.

Pour contrer les moteurs de recherche vous devez placer dans votre header la balise :

<meta name="robots" content="noodp">

A priori ça passe au bout d'un certain temps, une bonne semaine je pense, si on googlise Cyrille BORNE, la description n'apparait plus, néanmoins elle ne donne pas la description de mon blog ce qui sera certainement l'objet d'un passionnant billet où j'ai réussi à faire plus de caractères que cinq billets de certains de mes confrères pour juste balancer cette ligne.

Si vous avez donc un jour une description de votre site qui ne correspond pas à celle que vous avez mise, ne cherchez pas plus loin, c'est dmoz.