PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Boulot, plage, boulot, et peu de temps pour le reste

vendredi 24 juillet 2015 à 22:35

L'une de mes phrases clés quand j'ai un gamin qui me fait le plan de l'angoisse, la peur de l'échec, c'est "travaille", plus un mot clé qu'une phrase d'ailleurs. J'ai tendance quand même à appliquer ce bon conseil à moi-même, et là je dois dire que je suis en plein dedans. J'ai travaillé jusqu'à une heure du matin la veille en regardant en même temps la série Américan Dad. Américan Dad c'est l'histoire d'un père de famille républicain qui bosse pour la CIA, l'archétype du patriote qui tire sur tout ce qui bouge, complètement bourrin, qui vit avec une femme modèle mais qui a eu une jeunesse totalement dévergondée, avec leur deux enfants, un geek qui a du mal à s'intégrer notamment avec les filles, sa soeur ainée qui bien évidemment est la réactionnaire à l'univers familial, love and peace. Ils ont en supplément l'extra-terrestre Roger, qu'ils ont recueilli et qui se cache dans la maison plus ou moins, alcoolique, dépressif, obsédé par le travestissement et Klaus le poisson rouge qui n'est autre qu'un champion de ski de l'Allemagne de l'est qui a été transféré à l'intérieur de l'animal pour ne pas pouvoir gagner les JO au profits des états unis d'Amérique. Les trois premières saisons sont vraiment bonnes, l'univers est complètement déjanté et ça va réellement très loin dans le politiquement pas correct, après ça tourne en rond comme toujours, à l'excès.

Le multi-tâche c'est vraiment quelque chose qui me suivra toute ma vie, ma mère déjà s'agaçait de me voir jouer aux légos en regardant la télé en même temps, j'ai beaucoup de mal à me concentrer sur une seule chose, je suis convaincu que je dois perdre du temps mais c'est ma façon de fonctionner, connaîs toi, toi-même. En bord de mer j'ai pris les manuels officiels de l'établissement, des livres, c'est comme le CDI, une nouveauté pour moi, le manuel de 4ème est correct, je vais sans doute l'utiliser, celui de 3ème est obsolète, pour le manuel de 2nde GT je n'ai pas assez de recul, il faut que je relise et que je commande le manuel Sesamath en papier pour continuer à lire sur ma serviette.

Dans le manuel de quatrième, j'ai vu cette introduction qui m'a fait sourire :

Dans l'énoncé on écrit qu'il y a 576 cases et que dans chacun on a soit un disque soit un carré, on veut la fréquence, soit il y a quelque chose que je ne vois pas et qui est limpide soit il faut se mettre à compter les cases. Chez moi je peux vous dire déjà que si je la fais "allez les enfants on va tous les compter" sur un air hyper enjoué, j'en ai plus de la moitié qui ne commencera pas avec la phrase clé "c'est trop long". La deuxième moitié une partie va commencer, très rapidement se décourager et il restera quatre gamins courageux qui vont se taper les 576 cases pour avoir 4 résultats différents. Certes l'exemple est tiré par les cheveux, mais des problèmes surréalistes parsèment les bouquins de maths, on s'interroge sur la démarche pédagogique, se faire plaisir avec des problèmes de fou ou essayer de tirer le meilleur de l'élève. Les bouquins je ne suis pas fan, mais sortant d'une longue phase de photocopies où les élèves réussissent à perdre les feuilles dans l'heure, je pense que cela va devenir un mal nécessaire.

Sur la plage donc, je m'imprègne du programme de seconde qui sera réellement la nouveauté et de l'autre côté je fais mes cours d'informatique, l'idée étant d'avoir tous les cours et les évaluations de bouclés pour la rentrée dans toutes mes matières. Je vous donne ces deux documents, le premier est spécifique puisqu'il est basé sur SCOLINFO, le second concerne les tableurs et va s'ajuster avec ma progression de maths puisque je démarre en troisième par les probas, un chapitre qui met tout le monde d'accord et j'enchaîne par les statistiques. Ces deux chapitres sont relativement simples et permettent à des gosses qui auraient perdu pied de raccrocher les wagons. Le fait de le voir en informatique et en mathématiques va permettre d'approcher le problème sous deux angles d'attaque différents. Avec ces deux documents j'en ai jusqu'aux vacances de la toussaint. A l'heure actuelle je suis en train de rédiger un gros morceau, le concours Koad9. 

Le concours Koad9 est un concours qui commence après la Toussaint et qui se termine au mois de février. Il s'agit d'une réalisation informatique autour du journalisme pour les élèves. Cela peut être une photo, un article de presse ou la une d'un journal, c'est cette dernière catégorie que je choisis. Avec elle je vais balayer l'utilisation du traitement de texte, la gestion des images avec le poids notamment, la recherche dans les moteurs etc ... Vous noterez tout de même que le métier de professeur c'est pas j'ouvre un bouquin à la dernière minute pour occuper les élèves mais bien une progression qui se veut cohérente en essayant de placer des événements dans l'année. Ce concours par exemple où je pense il y a un appareil photo à gagner, des recherches ou des réalisations en lien avec d'autres matières, la préparation pour l'histoire de l'art et j'en passe.

A l'époque j'avais fait une page de documents à télécharger sur le blog, je ne le referai pas, je donnerai ponctuellement les liens qui vont bien, j'ai la flemme d'entretenir. Les documents que je propose vous les connaissez pour la plupart, je suis toutefois dans l'obligation d'en remanier certains devenus trop poussiéreux, mais aussi d'adapter à mon nouvel environnement de travail Windows, joie dans la maison éternelle. A l'heure actuelle je ne me pose pas trop de questions, j'ai commencé à faire des captures sur le poste de ma femme, en parallèle je virtualise ReactOS pour voir si j'arrive à faire tourner dessus Photofiltre qui sera l'un des rares logiciels non Linux compatible contrairement à Libreoffice par exemple. Je pourrai trouver un logiciel de retouche qui existe dans les deux environnements, Gimp, mais c'est trop complexe. Néanmoins je pense à une autre voie, un service en ligne pour régler le problème de façon définitive, il faudrait que je regarde ce qui se fait, peut être même en libre.

Donc comme vous l'aurez compris, peu de temps pour le reste, pas le temps de jouer, de bricoler, et cela sera certainement le cas tant que je n'aurai pas avancé de façon très significative. J'ai pu voir dans les quelques nouvelles de la blogosphère française que Gilles arrêtait le bloging, il serait certainement déçu si je ne la faisais pas : ah bon Gilles bloguait, je croyais qu'il ne faisait que des commentaires. Plaisanterie mise à part, je trouve toujours dommage qu'un blogueur s'arrête, j'espère que Gilles continuera d'hanter mon blog, une façon quelque part de contribuer. La démotivation des troupes est actuellement à son paroxysme, et je crois qu'on peut chercher des causes, des excuses, je ne vois pour ma part qu'une explication.

La bidouillabilité est en train de disparaître pour plusieurs raisons. Linux fonctionne de mieux en mieux, les nouveaux appareils sont de plus en plus difficiles à bricoler et ce à tous les niveaux, il y a donc forcément moins à écrire, les nouveautés ne sont plus des versions majeures qui révolutionnent mais une simple continuité. Moins d'inspiration chez les autres, moins d'inspiration personnelle car moins de besoins, des sites qui produisent la même information et on se retrouve avec de moins en moins de diversité. L'ensemble fait que si parfois il était facile de trouver un sujet de par les difficultés rencontrées ou des pensées profondes et philosophiques du voisin, il devient désormais difficile d'être inspiré.

Simple cercle vicieux en fait dont l'issue est simple, avec la disparition des petits acteurs de l'internet qui offraient la variété on va se retrouver avec une grande télé. C'est un peu comme la sensation de manger la même chose d'un restaurant à l'autre et c'est bien normal, c'est du tout fait, avec quelques producteurs derrières qui tiennent la fabrication. Déjà que la sensation d'ennui devant internet devient de plus en plus présente, j'ose à peine imaginer dans quelques années, on va vraiment se faire chier.

Informatique, programme de troisième

jeudi 23 juillet 2015 à 21:00

Voilà on y est, je vais reprendre le chemin de la préparation de cours, je vais commencer par mettre en forme l'informatique, j'ai déjà une bonne partie de faite des années précédentes, il y a un dépoussiérage évident du fait d'avoir des cours sous Linux et d'être désormais sous Windows, joie dans la maison éternelle. Les quelques problèmes de l'informatique sont les suivants :

Dans les grandes lignes ce que je compte faire c'est d'essayer de caler la progression informatique en fonction des grands événements de l'année, je pense au concours Koad9 par exemple qui consiste à réaliser la une d'un journal et par le fait de mettre en oeuvre les connaissances sur les traitements de texte, l'histoire de l'art encore pour la recherche et j'en passe.

Si c'était pas mieux avant c'est pas forcément mieux maintenant

jeudi 23 juillet 2015 à 09:00

L'exemple de la machine à laver me parait plutôt significatif. Une machine à laver tombe en carafe, pourquoi pas, on commence à s'intéresser à sa réparation. Par internet ça parait simple mais le problème c'est que pour une machine à laver, un appareil quand même assez sensible à raison parfois de 10 machines dans la semaine, je ne peux pas m'amuser à me retrouver avec un produit qui ne correspond pas, une courroie qui n'arrive jamais ou avec un mois de retard comme ça a pu se produire sur des produits moins importants. Je passe donc à l'ancienne par le SAV de Carrefour qui me promet le produit sous 8 jours en me disant que parfois ça arrive en 48 heures, je la recevrai en 10 jours.

La machine à laver va mieux puisque la courroie ne saute pas mais continue à faire un bruit délirant pendant l'essorage. 405 € + 30 € de courroie pour rien pour une machine qui aura fait deux ans et demi, les machines à laver c'était mieux avant. En 2000 nous avons acheté une première machine à laver qui était une Laden comme celle qui vient de mourir, elle nous a fait environ 10 ans, la suivante une Aya de but a rendu l'âme en 2.5 ans aussi, c'était du bas de gamme dont les charbons étaient morts mais je m'en suis rendu compte après, et la dernière qui nous fait 2.5 ans. Mon voisin me disait que lui achetait du Miele, c'est un homme d'un certain âge, Frédéric Huet qui était mon analyste et qui me rédigeait les spécifications organiques sur un coin de brouillon, m'expliquait à l'époque que passé un certain âge tout le monde achetait du Miele, je n'ai pu m'empêcher de sourire face au propos de l'homme sexagénaire. Il me raconte que les machines à laver lui faisaient 20 ans et que son dernier modèle au bout de 5 ans le programmateur, un truc qui doit coûter dans les 400 à 500 € a rendu l'âme. Il a fait un petit courrier pour expliquer que Miele c'était mieux avant, on lui a renvoyé un programmateur, dans mon cas, j'imagine mal Laden m'envoyer un tambour complet avec le roulement puisque c'était le problème.

Aujourd'hui je veux acheter une machine à laver, j'ai le plus grand magasin du monde, j'ai internet. cdiscount, une indesit 200 €, je n'aurai pas de regret si elle lâche, c'est une promo elle était vendue 330 €. Des centaines d'avis positifs, même si on peut évoquer une potentielle manipulation des avis, ce serait surprenant à ce niveau là, des gens ont la présence d'esprit de préciser qu'ils utilisent ce modèle depuis 4 ans et pas depuis la semaine dernière ce qui n'est pas très intéressant. Pour 40 € elle est livrée à mon domicile, mais je pense que même à ce prix là on ne me la monte pas au premier étage, je vais donc la chercher au Casino le plus proche de chez moi situé environ à 30 km, cdiscount étant propriété du groupe Casino. On arrive à 16h30, on patiente, une caissière nous dit qu'elle va appeler la personne qui est chargée des livraisons cdiscount qui ne viendra qu'aux environs de 16h40. Sans dire bonjour, elle essaie de faire synchroniser le boîtier qu'on trouve chez les commerçants pour flasher les produits et les distribuer aux clients, au bout de 10 minutes elle n'arrive toujours pas à le faire. Je lui explique que j'ai mobilisé quelqu'un pour venir, que ça fait 20 minutes qu'on poirote et qu'il serait sympathique de le faire à l'ancienne, une pièce d'identité, une signature et on se dit adieu. Elle m'explique que ce n'est pas possible, je lui réponds que quoiqu'il arrive je repartirai avec ma machine, coup de chance, ça passe, je récupérerai ma machine à 17h05, j'aurai donc patienté 35 minutes pour récupérer ma commande.

De l'autre côté, je mets l'ancienne machine au bon coin. Le boncoin c'est un outil extraordinaire, quand on se rappelle des tarifs des petites annonces à l'époque, c'est une révolution qui n'est pas qu'économique mais aussi sociale, c'est à travers ce genre d'outils qu'on voit la force d'internet, cette mise en relation avec les autres sans intermédiaire ou si peu. Malheureusement, la nature humaine est ainsi faite, même si vous avez le plus beau des outils, les gens ont cette capacité extraordinaire à vous le pourrir. Je passe une annonce à 30 € pour rembourser ma courroie, j'explique avec le plus de détails la panne et je demande l'enlèvement. Des gens qui vous écrivent, qui ne répondent pas à vos mails, et enfin le gars qui vous appelle, qui vous propose 20 € et qui sera chez vous vers 15 heures. Il passera à 18 heures, j'ai fumé une après midi.

Je suis dans une phase actuellement où je constate que rien n'est simple alors que tout devrait être simplifié. J'essaie d'écrire un mail à mon conseiller, sauf qu'on m'interdit de le faire car je n'ai pas de conseiller associé. Je compose un numéro de téléphone surtaxé pour joindre ma banque et on m'explique que mon conseiller a quitté le service, qu'on m'a attribué un nouveau conseiller mais qu'informatiquement c'est plus long. Et le coup de la panne, croyez le ou pas, se multiplie de plus en plus dans mon quotidien, dans ce contexte où tout devrait être facile, tout devient de plus en plus compliqué et à chaque fois il n'est pas bien difficile de faire le lien avec l'informatique. L'informatisation à outrance, c'est le mal du siècle, on pousse à la consommation d'informatique, pourquoi pas, encore faudrait-il que celle-ci soit irréprochable, c'est tout sauf le cas.

Alors dans ces temps où on en veut toujours plus, j'ai tendance à en vouloir de moins en moins. Je limite les services à la portion congrue, j'assure le minimum syndical. Sans parler de deconnexion comme le font les illuminés qui sont dans l'excès inverse, ce n'était pas mieux avant, les évolutions aujourd'hui nous permettent de faire des choses extraordinaires que nous ne pouvions pas faire il y a 20 ans, l'overdose d'informatique en outre n'est pas un mieux, comme l'abstinence, l'idée étant de trouver le juste équilibre.

En même temps cet équilibre je pense qu'il va devenir naturel, j'évoque de plus en plus régulièrement l'appauvrissement du net et sa transformation en télévision, l'histoire de ce blogueur qui sort de six ans de prison et qui découvre l'internet d'aujourd'hui a fait le tour du web, si ce n'est pas un fake ce n'est pas inintéressant. Je ne vous referai pas l'argumentaire, je l'ai déjà expliqué plus d'une fois mais je dois reconnaître que tout ceci devient particulièrement lassant et que j'essaie de cadrer au mieux mes centres d'intérêt pour ne trop perdre de temps sur le web. L'appauvrissement d'une part, la haine de plus en plus présente d'autre part pour ceux qui restent, la disparition du dialogue aussi. Sébastien Sauvage a eu la riche idée de linker mon article sur ma position quant au porno et aux enfants, je me retrouve donc avec toute une batterie de commentaires où chacun pose sa vision, je valide tout ce qui se présente, que soit dans mon sens ou le contraire, qu'on m'explique comment je dois éduquer mes gosses, qu'on me raconte mes frustrations quand c'est la première fois qu'on me lit, qu'on m'allonge sur le divan, à la lecture des écrits on réalise que très peu sont intéressés par un échange et seule reste la volonté de laisser son avis selon la grande tradition du :

Laisser son avis, même pas l'imposer, les gens ne repassent même pas. Argumenter face à ces gens là n'a pas vraiment de sens, le propos est déformé, interprété, ce qui compte n'est pas l'échange mais bien de laisser son point de vue, c'est presque un coup à couper les commentaires pour les pousser à monter des blogs. Ce ressenti quant à l'ambiance nauséabonde, Reddit en fait les frais dernièrement, et alors qu'on pense à la modération de certains propos, les gens crient à la censure, parce que la liberté d'expression c'est bien connu, c'est de pouvoir cracher sa haine à la gueule des autres.

Dans mon propos, je voulais souligner la facilitation pour accéder à la pornographie, la quantité de façon générale pas juger le porno. Dans la même veine, un site de relations extra conjugales piraté. On ne me lira pas donc on viendra me courir sur la morale judéo chrétienne, mais c'est encore l'illustration de ce qu'est devenu internet. 37 millions de personnes qui ont pensé qu'il était plus facile et plus sécurisé de tromper son conjoint grâce à l'informatique et finalement se retrouvent dans une situation qui risque de devenir très compliquée, au point de briser leur vie. Il est bien loin l'internet de nos débuts, les pages statiques, où le but premier n'était pas de s'enrichir à tout prix même sur la tromperie de masse mais l'apprentissage.

Il serait facile de tomber dans le c'était mieux avant de façon systématique, néanmoins le progrès, c'est quand même une sacrée claque qu'on se prend dans la face, une claque chaque jour de plus en plus forte et je n'ai pas l'impression que c'est forcément mieux maintenant. Comme je l'indiquais dernièrement, l'internet que j'ai connu est en train de mourir, celui qu'on me propose m'intéresse de moins en moins, mais je sais que ça reviendra ou qu'il faudra chercher un peu mieux pour le retrouver. Entre les gens qui en ont marre de la malbouffe, ceux qui font de plus en plus de DIY, l'occasion, le logiciel libre, dans le torrent du trop se forment de petits ruisseaux de ce qu'il faut, à nous de les suivre.

BoZon 1.4, apparition de la gestion des dossiers

mardi 21 juillet 2015 à 11:30

Comme vous pouvez le voir désormais BoZon assure la gestion des sous dossiers. Attention, il ne gère pas le drag and drop sur les dossiers mais l'affichage des dossiers ce qui commence à se rapprocher de ce qui m'intéresse. En effet, rappelons que BoZon n'a pas vocation à remplacer Owncloud qui est une solution dédiée au partage entre plusieurs personnes, BoZon est une solution individuelle qui offre une possibilité de partage qu'on suppose être avec un nombre restreint de personne. On rajoutera à cela que l'absence de fonctionnalité de drag and drop sur les dossiers n'est pas une fatalité, le FTP étant quand même ce qu'on a connu de plus efficace pour balancer des fichiers et des dossiers en masse.

Dans les demandes d'évolution faites à Bronco il y a la possibilité d'avoir une consultation sans édition ce qui me parait fondamental. Par exemple, je veux que mes élèves puissent accéder à mes cours, seulement ceux de la classe désirée mais ne puissent pas voir le reste ni supprimer, ni éditer. L'astuce est de donner le lien vers le dossier qui va s'afficher dans la page de base comme vous pouvez le voir avec les cours de quatrième.

Il y a ici ce qui me parait un bug ou une feature, ce sera selon, si on n'a pas cliqué dans un sous répertoire en tant qu'administrateur, celui-ci n'apparait pas dans la page de consultation. Pour exemple depuis l'administration, je ne suis pas allé dans statistiques, on ne voit pas les contenus du répertoire.

Vacances j'oublie tout !!! Oh le gars qui a écrit ça !

lundi 20 juillet 2015 à 23:00

En fait ces vacances sont dans la grande tradition bornienne. Dans la tradition bornienne les vacances d'été qui devraient marquer du véritable repos, un décrochage complet, se traduisent par une grande course sans déménagement pour une fois ce qui donne un caractère quand même exceptionnel. Je cours, je cours les rendez vous médicaux, je cours pour faire des petits travaux dans la maison, je cours les négociations d'assurance (10.000 € de gagné sur l'assurance du crédit immobilier ça vaut le coup de courir), je cours pour mes cours, on y viendra plus loin et là demain je devrais finir de courir pour ma machine à laver.

J'évoquais la dernière fois que j'avais changé la courroie d'une machine achetée il y a 2.5 ans pour le prix de 405 € quand même, à 30 € la courroie il aurait été dommage de ne pas tenter sa chance, 10 jours pour réceptionner la courroie chez Carrefour et malheureusement un bruit pas croyable à l'arrivée. J'ai mis une annonce sur le bon coin, 30 € la machine contre l'enlèvement, après moults péripéties qui m'ont flingué une demi journée à attendre quelqu'un qui est venu avec trois heures de retard. Le gars avait besoin de la façade, il avait l'air de connaître son affaire et m'a dit que c'était le roulement à bille, 180 € la pièce, c'est un autre tarif, 200 € la machine indesit avec un kilo de plus et de bonnes appréciations un peu partout achetée sur cdiscount, réparer qui disait, réparer. J'ai quand même la consolation de me dire que ça va servir à quelqu'un et qu'elle ne partira pas à la déchetterie, enfin pas complètement.

Je viens de récupérer mon emploi du temps et je sais ce que j'enseigne l'an prochain. La force de l'enseignement agricole c'est que tu peux tout enseigner, ma collègue de maths qui part à la retraite cette année avait enseigné le sport. Je vais donc faire les maths dans une 4 ème, deux 3 èmes ce qui est une nouveauté pour moi car je vais pouvoir essayer des trucs deux fois dans l'année, j'ai l'intégralité des 3 èmes en informatique ce qui fait que cette fois-ci je vais pouvoir tenter quatre fois les mêmes choses, et les deux nouveautés, la 2nde GT qui est l'équivalent de la seconde générale en maths, un projet en pluridisplinarité avec la collègue de vente. Pour les maths en seconde générale j'ai commencé à prendre peur au départ et puis j'ai vu le programme, on est pas si loin que ça de la seconde professionnelle. Comme j'arrive après la guerre, j'ai le droit de prendre le livre de la région car c'est le lycée ou le droit de me taire. En fait je vais certainement prendre la troisième voie qui consiste à utiliser le manuel sésamaths de seconde et le combiner avec Lordi de la région, cette machine que les gens n'utilisent pas, ben moi ils vont l'utiliser de façon systématique au moins pour faire les exercices. La pluri avec la collègue de vente c'est aussi une nouveauté pour moi, concrètement la pluri vous travaillez à deux, pratiquement toutes les expériences de pluri que j'ai connues chez des collègues, c'est chacun chez soi. J'ai rencontré ma collègue, une femme sérieuse, j'ai dit qu'on ferait tout ensemble parce que sinon ça n'a pas de sens. Il y a une boutique physique dans le lycée car nous avons une filière production, j'ai pas encore compris tout ce qui était produit dans l'établissement, du vin évidement puisqu'il s'agit d'un établissement avec une filière viticole, je sais que je vais devoir faire des pourcentages, des calculs de base pour tenir une caisse, faire des rendements, ce genre de chose. Comme je le faisais remarquer à la collègue, ça va peut être pas forcément être évident de tenir une année scolaire là dessus, je viens de poser un Wordpress pour se rajouter un fil conducteur, pour faire la pluri en supplément avec le prof de français, écriture d'articles, photos etc ... J'ai proposé la boutique virtuelle d'entrée de jeu avec un prestashop, c'est prématuré pour la collègue mais peut être un jour.

Je sais donc où je dois aller et j'ai relativement pas mal de boulot en terme de préparation, pas tout non plus étant donné que mes cours de maths 4 / 3 tiennent la route, au niveau de l'informatique j'ai déjà les cours de prêt, il faut par contre que je les adapte à des outils Windows, je pleure, j'ai donc surtout les cours de seconde à faire même si j'ai pas mal de choses de seconde et première BAC PRO qui peuvent être adaptées.

Au niveau de la technique informatique, pas grand chose, le gros du travail va consister à former les gens à office365 et à faire adhérer. J'ai récupéré un accès VPN, j'ai un méga switch de la mort qui tue, un fortinet, il existe des clients Windows, Mac, Android, et un client Linux caché que vous pouvez trouver sur cette page. Cela fait partie des logiciels un peu trop 32 bits pour ne pas poser de problèmes en 64 bits, le gars a packagé pour 32 et 64 bits, merci à lui.

Pour le blog, vous pouvez désormais passer par la page de contact, Stéphane a corrigé le plugin de captcha et le plugin de contact si bien que désormais vous pouvez m'envoyer vos emails d'insulte sans vous faire refouler. Il est à noter que sur le blog de veille je n'ai pas activé ce plugin de captcha, sur le blog, j'ai pris un spam, sur la veille, je les ramasse par dizaines, il n'est donc pas inintéressant d'utiliser ce captcha. J'ai eu un problème sur le fichier tags.xml qui s'est désintégré, j'ai concaténé le nouveau et l'ancien fichier et c'est reparti comme en 40, si vous avez un problème similaire, laissez un message sur le forum de pluxml.

Pour le reste comme vous avez pu le constater, l'internet est mort vivement qu'il ressemble définitivement à la TNT, trop de variété encore.