PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Origin Access, l’abonnement pour jeux PC selon Electronic Arts

mercredi 13 janvier 2016 à 23:00

Electronic Arts avec sa plateforme Origin n'a jamais décollé, disons n'est jamais arrivé aux résultats de Steam. Je crois que les deux dates marquantes c'est Mass Effect 3 où je n'ai certainement pas été le seul à ouvrir un compte ce jour là et un humble bundle origin avec pas mal de jeux intéressants à prix dérisoire. Malheureusement avec un catalogue pauvre, des prix rarement attractifs, face à un steam tout puissant, EA n'a jamais réussi à tirer son épingle du jeu quand Gog par exemple en jouant dans un créneau complètement différent a réussi à fidéliser une autre clientèle. Donc EA se dit, ben tiens ma bonne dame, on va proposer un abonnement, une formule originale à l'heure où tout le monde s'abonne. 4 € par mois pour jouer à : Battlefield 3, Battlefield 4 et Battlefied Hardline en Digital Deluxe Edition, Dead Space 1, 2 et 3, Dragon Age Origins : Ultimate Edition, Dragon Age 2, Dragon Age Inquisition : Digital Deluxe Edition, FIFA 15, Les Sims 3 : Starter Pack, Need For Speed Rivals : Complete Edition, Plants vs Zombies : Garden Warfare, Sim City et This War of Mine. C'est à dire loin de l'intégralité du catalogue. Peut être intéressant pour un joueur qui débarque et qui vivait dans une grotte il y a quelques années et qui pour moins de 50 € pour une année pourrait imaginer se finir l'intégrale Dead Space qu'on a trouvé à moins de 10 € et l'intégrale Dragon Age qu'on peut trouver aussi à bas prix. Je ne pense pas qu'Origin va attirer les foules avec cette opération, s'il voulait aller jusqu'au bout de la démarche c'est le catalogue entier, pas bien épais, qui devrait être à disposition des joueurs.

http://fr.ubergizmo.com/2016/01/13/origin-access-abonnement-jeux-pc-electronic-arts.html

Microsoft ce coquinou

mercredi 13 janvier 2016 à 08:00

J'ai donc installé sur mon ultrabook un joli Windows 10 et mon onedrive professionnel. Là je dois dire qu'il va quand même y avoir du boulot pour récupérer le retard sur Microsoft, on glisse ses documents dans le répertoire qui va bien dans l'arborescence et ça s'uploade tout seul. 1.6 Go uppés comme des grands. Pas de problèmes particuliers, j'ai installé mes logiciels libres traditionnels, ce dont j'ai besoin pour travailler, et puis j'ai commencer à regarder du côté de "outlook express". Outlook a disparu au profit de courrier et de calendrier, j'applaudis à deux mains le choix de mauvais nom coupant court à toute recherche dans un moteur de recherche.

En fait le principe de fonctionnement de Microsoft sur son nouveau Windows qui est le même que sur Windows Phone d'ailleurs, c'est qu'à un calendrier, une boîte mail, est associé un compte. Tu veux plusieurs calendriers, tu dois avoir plusieurs comptes ou ce sont des sous calendriers d'un compte auquel tu accèdes avec identifiant et mot de passe. Là encore l'application courrier est destinée à un usage personnel, c'est à dire qu'on ne retrouve pas les calendriers partagés par d'autres personnes. La seule façon d'avoir les calendrier en dur sur son ordinateur c'est d'avoir Outlook qui aujourd'hui correspond simplement au programme professionnel, express n'existant plus.

La moralité, c'est qu'utiliser 365 n'a de sens que si on est propriétaire d'une licence office. En effet les versions allégées en ligne ne sont pas pratiques, manquent de fonctionnalités. Microsoft fait du cloud, quelque part, on ne peut pas dire que ce n'en est pas mais du cloud à sa manière, à savoir que si vous voulez jouir pleinement de votre cloud, vous devez avoir tout vos logiciels au local, cherchez l'erreur. Pour lui c'est forcément rentable, ça fait vendre des packs 365 plus chers avec le paiement des licences pour installer Office sur plusieurs postes.

Je ne vais pas troller Microsoft, je reste quelqu'un d'objectif, mais je dois dire que cet ensemble me pose quand même pas mal de problèmes dans mon quotidien d'accompagnateur de mes collègues. Les listes ne se partagent pas, il est nécessaire de tout créer à la main plusieurs fois. La partie "site" qui est en fait un super onedrive n'est pas accessible au local, ne propose pas de notifications quand on a mis un document. Le partage des calendriers je l'ai déjà souligné, c'est la croix et la bannière. Enfin bref, ce n'est pas la rolls royce du cloud, loin de là. Est-ce qu'on pouvait faire aussi bien, aussi simple avec des logiciels libres ? Certainement, je pense que je vais essayer de répondre à la question en faisant une passe sur owncloud mais c'est purement rhétorique du fait d'avoir un établissement engagé dans une politique nationale avec 365 et qui ne peut pas en sortir, ne serait-ce que pour l'annuaire de tous les établissements mais aussi par respect pour une décision prise par notre tutelle.

Des députés demandent un OS souverain made in France

mardi 12 janvier 2016 à 19:09

Comme je l'ai déjà évoqué dans mes colonnes, je n'attends que ça. Ce projet ne verra jamais le jour pour la simple et bonne raison que nos politiques manquent d'audace, de vision et qu'il suffit que Microsoft pointe le bout de son nez pour lui filer nos bébés, l'eau du bain, et les maîtres nageurs. Bien sûr, un OS français ne voudrait pas nécessairement dire un Linux Français, là faudrait certainement trouver le génie qui arriverait à sortir un truc du genre "oh les gars vous savez qu'on a déjà tout ça, ça s'appelle le logiciel libre et si on trouve des gars pas trop branques on pourrait assembler les briques pour avoir un truc plutôt sympa". Voilà, on se prend à rêver quelques minutes et puis on se réveille très vite en se rappelant où on est.

http://www.numerama.com/politique/138290-des-deputes-veulent-un-os-souverain-made-in-france.html

Ma petite prison numérique

mardi 12 janvier 2016 à 08:00

Sébastien dans son article sur Windows Phone écrit que c'est un bon téléphone pour le travail, j'aimerai revenir là dessus. Souvenez vous, il n'y a pas si longtemps j'annonce avant tout le monde que FirefoxOS est mort car on ne prévoit plus de téléphone depuis 6 mois, l'avenir me donne raison mais ça c'est une autre histoire, j'achète un Archos sous Windows, je continue à dire que j'aime Windows, mais il faut quand même apporter quelques précisions.

Sébastien donc dit que c'est un bon téléphone pour le travail, et ça a été ma démarche première. Au vu de mes besoins, il me faut téléphoner, photographier pas trop salement, consulter mes mails, envoyer des SMS, avoir quand même un GPS dans la poche pour les annonces du boncoin, le calendrier. J'ai installé Candy Crush pour tuer le temps dans la salle d'attente de l'orthodontiste, à part ça mes besoin sont particulièrement modérés. Pour le travail, ça a du sens, ça devrait en avoir en fait, j'ai un compte office365 pour le travail, légitimement on se dit que ça fera un compte de moins à ouvrir (je n'ai plus de compte google), on se dit aussi que Microsoft que ça va être la grande fête en terme d'utilisation des applications Microsoft, ce n'est pas le cas.

Tout commence avec l'énorme point noir, le truc totalement vingtième siècle, l'impossibilité de gérer les calendriers partagés dans office365. On parle d'un téléphone pour le boulot, on parle d'office365, on parle alors nécessairement de calendriers partagés. Dans une organisation, à fortiori quand on est dans un lycée avec des dates de conseil de classe, de stage, des journées spéciales, des informations qui changent tout le temps, ça semble intéressant de pouvoir y accéder depuis son terminal mobile. La faute à pas de chance, Microsoft ne sait gérer que le calendrier personnel si bien que je suis forcé de dupliquer les événements qui m'intéressent à la main. Et pour la duplication, je passe par office365 en ligne qui n'est pas facile, il manque pas mal de fonctionnalités, c'est lent.

La moralité c'est que Microsoft ne privilégie pas ses produits mobiles, ce qui explique qu'il n'arrive pas à décoller dans le marché des smartphones. En effet, on aurait pu imaginer des killers apps, les trucs incontournables sur les systèmes de Microsoft qui font qu'on va vouloir un smartphone Windows pour profiter au mieux de son environnement Microsoft, un peu comme chez Apple, ce n'est absolument pas le cas, pire, c'est finalement peut être plus intéressant d'avoir de l'android. Comme les téléphones ne se vendent pas, on ne peut pas léser les utilisateurs d'Android surtout qu'il faut vendre des office365, si bien que les applications Microsoft pour Android sont du même niveau. Pire, si on veut essayer de tricher un peu, en utilisant par exemple du *dav, on se rend compte que ça n'existe peu ou pas, que c'est payant, comme de nombreuses applications dans le market qui est quand même franchement désert.

L'échec de Windows sur mobile est très simple à comprendre :

A partir de ce moment là aucun intérêt pour les Windows Phone, autant se retourner vers Android qui avec son si important market permet de bricoler dans tous les sens et de contourner certaines difficultés.

Je ne reviendrai pas à Android, si je devais y retourner ce serait par l'entremise d'un smartphone du type Cyanogen mais avec un vrai market. Comprenez que j'utilise de moins en moins de services externes, et que je n'ai pas envie d'en prendre un de plus, la démarche qui consiste à installer tous ses apk à la main n'est pas terrible à mon sens et pesante pour l'utilisateur. Moralité si on prend un téléphone Android c'est obligatoirement pour avoir un compte Google pour profiter pleinement de son téléphone.

Je souffre de plus d'un second problème, dans lequel je peux englober le téléphone. Du fait d'être sous Linux, je ne profite pas d'office365 correctement, il faudrait en fait être sous Outlook pour en profiter pleinement. Paradoxalement, alors que tout se passe de plus en plus dans le cloud, chez Microsoft le pilier reste outlook qui lui est bien en dur. A titre personnel je vis sans les outils Microsoft, néanmoins du fait d'être tributaire au niveau du boulot, du fait d'avoir des questions de mes collègues sur le produit, il faut que j'augmente cette compétence, je bascule donc mon ultrabook de Debian à Windows 10. Depuis que je vis à plein temps à Saint Pierre qui n'est plus mon lieu de vacances mais mon lieu de vie, depuis que je suis avec deux crédits sur le dos, ma vie se traduit quand même par lycée - maison ou disons rien qui justifie le besoin d'avoir un appareil nomade. Au pire des cas je vais m'absenter deux jours peut être, mais l'investissement dans un ordinateur portable, n'a plus le sens d'il y a quelques années quand nous passions les vacances dans le petit appartement pendant 2 mois. Mon portable n'est qu'une machine de travail, il est dans mon sac en permanence et du fait d'avoir des postes au fixe au lycée, il m'arrive de ne pas l'allumer de la journée. En le basculant sous Windows 10, ce n'est pas vendre son âme au diable mais bien avoir une machine de travail dans le cadre du travail, histoire de me mettre dans la même situation que mes collègues. J'avais pensé mettre un dual boot mais ça n'a pas de sens, les quelques programmes que j'utilisent sont disponibles sous Windows, si j'ai besoin d'un Linux, j'ai un parc de 80 machines que j'ai basculées sous Debian. Je vais donc me coller à outlook pour mon adresse et mon calendrier professionnel, voir si on peut réussir à un peu mieux faire les choses.

Si ma machine venait à lâcher, j'aurai deux possibilités : soit je prends une machine du boulot, un bon vieil E4300 qui pèse un bras soit je me fais plaisir et mon prochain produit sera un truc du genre, et comme je me connais j'entrevois déjà la réponse, vous aussi.  

 

Avec cet appareil, je ferai d'une pierre deux coups : un outil pour le boulot sous Windows et un remplaçant pour ma tablette android, qui avec l'alcatel de ma femme font partie des deux derniers représentants de Google à la maison. Et puis ce serait faire la compression de deux appareils pour n'en avoir qu'un seul.

Du fait de ne pas être pressé, du fait d'avoir autre chose à faire avec 150 €, la question reste en suspend, néanmoins c'est certainement vers cette solution que je m'orienterai si un des deux appareils venait à décéder.

[CES] Panasonic dévoile ses TV sous Firefox OS

lundi 11 janvier 2016 à 21:30

Des télévisions sous FirefoxOS, pourquoi pas mais je dirai encore pourquoi faire. Allez soyons fou. Effectivement on peut imaginer caster, lancer un logiciel, avoir un véritable "ordinateur" sur la télé, peut être. Imaginer en outre qu'on pourra mettre à jour le téléviseur comme on a pu le faire avec nos téléphones, j'ai de sérieux doutes. Au prix d'un raspberry pi 2, d'une petite télécommande, je préfère acheter une télévision pas intelligente et pouvoir mettre ce que je veux dessus au travers de mon petit ordinateur passif et pas cher, Kodi pour ne citer que lui. Même si j'annonce régulièrement la mort de FirefoxOS, il y a un produit qui m'intéresse et dont on n'a quasiment pas d'infos, c'est le Firefox HUB. D'après le descriptif on aurait un routeur Wifi qui permettrait de faire serveur mais aussi contrôle parental, en gros une solution out of the box et inédite. J'ai du mal à comprendre comment on peut faire rentrer Firefox OS là dedans mais ici il y a un vrai marché à prendre, le contrôle parental facile qui couvre l'intégralité des appareils de la maison. Quand on voit le bricolage que je fais pour arriver à une solution convenable, on ne peut que regretter qu'il n'existe pas d'équivalent directement dans un routeur Wifi. J'ai vu qu'on pouvait faire quelque chose avec opendns et dd-wrt néanmoins le problème c'est qu'opendns a d'open que le nom. C'est peut être par là que Mozilla réussira, encore faut-il arriver à faire le produit et ne pas l'abandonnée, la crise de confiance est quand même franchement importante.

http://www.journaldugeek.com/2016/01/11/ces-panasonic-devoile-ses-tv-sous-firefox-os/