PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

FirefoxOS pour les smartphones est mort

samedi 6 février 2016 à 08:00

Contrairement à ce qu'on a pu lire ici ou là, non allez je m'arrête parce que c'est trop bon. Contrairement à ce qu'a pu écrire Alterlibriste qui va me laisser un moment pour finir de rire avec ça, tout ne va pas nécessairement bien pour FirefoxOS. Si on lit l'article traduit en français ici, on est passé de FirefoxOS ne sera plus commercialisé sur de nouveaux smartphone à on arrête FirefoxOS à partir de la 2.6, et après on ferme le market. Ce qui veut dire que les gens qui ont acheté des ZTE OPEN C en France à qui on a conseillé d'acheter des appareils Firefox OS, et bien nous les mettons face à un cas d'obsolescence logiciel original, l'OS est mort, comme Windows XP mais pas dans le bon sens. Je mets on, j'assume pleinement le propos, si vous êtes quelques uns à avoir acheté ce téléphone, c'est parce que votre serviteur a annoncé que la révolution était en marche et qu'on allait enfin bénéficier d'un téléphone libre.

Et ben voilà je le dis, on s'est planté, ce ne sera pas la première fois, ce ne sera pas la dernière, il n'y a que ceux qui n'essaient rien qui ne se trompent pas. Bien évidemment, je pourrai balancer un déluge d'insultes sur les gens qui m'ont taxé de faire du FUD quand il y a 6 mois ou même dernièrement quand j'annonçais la mort du système car aucun téléphone n'était annoncé dans le commerce. Mais vous le savez, je suis bien au dessus de cela, je suis tellement bon. En fait absolument pas, j'espère juste que ceux qui font du prosélytisme pour la liberté tourneront quelques fois la langue dans leur bouche avant de venir me faire dans les bottes et de rappeler que la liberté c'est avant tout celle d'expression surtout pour finalement se rendre compte que j'avais raison, ben oui c'est ballot, je finis toujours par avoir raison.

On pourrait croire que je me réjouis de la mort du système d'exploitation, ce n'est pas le cas. C'est un échec cuisant pour le libre, nos regards se tournent forcément vers Canonical et Ubuntu qui produit des appareils qui sont trop chers à mon goût. A moins de 100 €, j'achète un téléphone ne serait-ce que pour tester, à plus de 200 €, je ne prends pas le risque, je pense que nous sommes quelques uns à penser de la sorte. Il faudra que Canonical lance quand même un téléphone bas de gamme pour qu'on essaie, à moins de 100 € j'essaierai, j'essaierai bien une tablette aussi mais à 250 € c'est trop cher. J'avais écrit un billet case départ la dernière fois pour annoncer mon retour sous Android, j'étais à Roujan quand j'ai acheté mon premier smartphone, c'est à dire il y a trois ans, en trois ans le libre mobile n'a pas avancé, pire il s'est ramassé, et encore je ne parle même pas du camouflet Jolla.

Alors même si effectivement le ton est un peu à la gaudriole et vous m'en excuserez, je vous garantis que je l'ai amer comme toutes les personnes qui ont cru dans le projet. En espérant qu'un repreneur se déclare, qu'un fork apparaisse avec une politique totalement différente, celle qui se produit sur les téléphones de Sony mais trop tard et trop cher, avec la création d'un ensemble de ROM pour des téléphones grands publics de l'entrée de gamme à des Samsung qui coûtent un bras.

Ci-dessus, un panda demandant pardon pour être venu faire dans les bottes d'un grand visionnaire. Le visionnaire, ce grand homme, caresse le panda de la main, dans sa grande générosité il pardonne au panda, enfin peut-être. Je me demande bien qui sont les protagonistes

Note : ce billet a été écrit avant celui d'alterlibriste qui montre une fois de plus sa grande élégance, il restera malgré sa défaite écrasante un adversaire de très grande classe. Vous noterez que nos pensées convergent désormais au moins à deux vers Ubuntu Touch.

BoZon 2.2 : partager un fichier en interne

vendredi 5 février 2016 à 21:05

Quand on n'est pas habitué au fonctionnement de BoZon on peut être dérouté. Il faut en effet tenir compte du fait qu'on a une gestion des fichiers bien sûr mais aussi une gestion des liens dans laquelle on peut supprimer les liens, les renouvelés, c'est là dedans qu'on retrouve le partage. Pour partager un fichier en interne, il faut procéder de la façon suivante, ce qui nous permet de retrouver les flèches borniennes que le monde de l'infographie m'envie.

Réseaux sociaux : Les jeunes quittent la sphère publique

vendredi 5 février 2016 à 12:00

Un article intéressant sur les jeunes et les réseaux sociaux, un peur "alarmiste" tout de même. On parle du départ de 11 millions de jeunes, ce n'est que 11 millions, ce qui pour facebook est dérisoire, rien ne permet de plus de préciser si ces jeunes n'ont pas rouvert de compte sous une autre identité. Pour vivre avec des jeunes au quotidien, les deux sites phares restent sans aucune ambiguïté et je dirai sans place pour les autres, facebook et youtube, je n'ai jamais vu un 15 ans sur twitter sur un PC en tout cas. La fuite des réseaux je n'y crois pas, tant que les gens ne s'affranchiront pas de la curiosité, savoir si l'autre est heureux, malheureux, savoir s'il a mieux réussi, les gens continueront à fréquenter ce genre de plate-formes.

https://actualite.housseniawriting.com/technologie/2016/02/02/reseaux-sociaux-les-jeunes-quittent-la-sphere-publique/13199/

BoZon 2.2

vendredi 5 février 2016 à 08:00

BoZon est une application qui permet de stocker ses fichiers en ligne, comme le font plus ou moins owncloud, cozycloud, onedrive ou dropbox. Tiens j'ai commencé par les comparaisons on va continuer.

Si on fait abstraction de l'offre propriétaire pour ne se focaliser que sur le logiciel libre, il faut bien se rendre compte qu'il n'y a que de gros programmes qui nécessitent une infrastructure lourde derrière ou passer par un prestataire qui le gère pour vous, la mère Zaclys par exemple. Concrètement, un programme simple de gestion de ses fichiers en ligne que vous pouvez héberger sur les pages de votre fournisseur d'accès internet, ben y a pas ou y a eu avec Dropcenter qui n'est plus mis à jour depuis un moment et quand même assez buggué.

BoZon est un programme qui permet de stocker en ligne ses fichiers de façon simple, et de façon surtout légère, l'application pèse moins de 300 ko. Entièrement en php, js et ce genre de chose, BoZon ne nécessite pas de base de données. Pour comprendre comment on en est arrivé là, il faut connaître la genèse du projet. BoZon est au départ un programme destiné à une utilisation purement personnelle pour Bronco le Warrior du dimanche. Il s'agissait à l'origine de pouvoir glisser simplement un fichier et d'obtenir un lien pour le partager avec un lien crypté comme on le trouve désormais dans cozycloud par exemple ou jirafeau.

Et puis je suis arrivé ...

En fait le projet est resté sans bouger pendant mal de temps, car comme le faisait remarquer alterlibriste dans son billet sur le lien entre le développeur et le testeur, il suffit de parfois pas grand chose pour faire changer les choses. J'ai commencé à faire des remontées d'anomalies, puis j'ai demandé des évolutions, Bronco les a codées, j'ai fait de l'agitation, d'autres personnes arrivent, au moment où j'écris ces lignes on vient de voir arriver la traduction en allemand du logiciel, BoZon commence donc à devenir un gentil projet communautaire.

Mais reprenons. Si la démarche de Bronco était à l'origine personnelle, je raisonne toujours en terme de famille, j'ai donc installé quatre instances de BoZon pour toute la famille, c'est un problème. Même si le programme est léger, simple à mettre en place puisqu'il suffit de dézipper une archive dans un ftp, cela fait quand même quatre sites à maintenir, il était évident d'avoir le multi-compte. N'oublions pas tout de même que si multi-compte il y a, on reste dans le cadre d'une petite structure ou d'une famille. Alors qu'on peut définir dans Owncloud des flopées de droits différents, la structure de BoZon est la suivante : celui qui fait le BoZon est le patron, il a donc droit de vie et de mort sur les comptes des subordonnés.

Avec l'arrivée du multi-compte il paraissait légitime de faire du partage de données pour éviter les problèmes de redondance que je signifiais plus haut avec mes quatre instances de BoZon à maintenir, sauf que là c'est de la redondance de données. Je vais mettre les photos de la famille dans BoZon, ma femme veut montrer et partager une photo, il aurait fallu qu'elle puisse accéder à mon instance en tant qu'administrateur, pourquoi pas, et accéder au lien, la même chose pour les gosses. La problématique c'est qu'avec ma femme, l'accident est rapidement arrivé, s'il est légitime qu'elle accède à certains fichiers elle n'a pas à les manipuler, donc lecture seule. De la même manière pour les gosses qui peuvent accéder à certains fichiers, pas tous et en aucun cas les manipuler. Sans le partage de liens en interne on aurait dû multiplier par 4 l'upload de certains fichiers. En conservant cette logique de papa l'administrateur des fichiers, on peut désormais avec cette version 2.2 réaliser le partage de fichiers en interne. A ce moment là, l'utilisateur va voir le répertoire de façon transparente si ce n'est qu'on indique le nom de la personne qui partage, l'accès aux fichiers se fait en lecture seule comme si on avait communiqué en lien de partage.

Ci-dessus, dans le compte BoZon de ma femme, le partage de photos, le Cyrille sur le côté n'est pas le fruit du hasard

BoZon n'est donc pas à un proprement parler un outil de partage collaboratif car il n'y a pas d'interaction entre les membres du BoZon sur des documents communs mais un logiciel de partage hiérarchique puisque c'est le patron qui fait surtout la pluie et le beau temps avec ses fichiers auxquels on peut accéder ou non en lecture seule.

Comparer BoZon avec Owncloud malgré la boutade de Bronco qui écrit en "grande partie grâce à Cyrille qui ne manque jamais de me surcharger d'idées géniales pour que je réinvente Owncloud" parce que je l'ai traumatisé par Jabber en écrivant que l'intégration de Baikal serait la prochaine étape, n'est pas exacte. Effectivement si l'intégration du multi-compte, la possibilité d'afficher les galeries photos et bientôt le player pour les fichiers audio pourraient nous faire penser qu'on tend vers owncloud, ce n'est pas le cas, BoZon reste un programme passe-partout qui doit pouvoir se poser dans n'importe quel coin du web, maintenir une interface facile préconisée par Eauland et proposer des évolutions dans cet état d'esprit. 

Bronco évoquait mes supers idées, je pense que la mise en place d'un client de synchronisation Linux serait une riche idée en s'appuyant sur rsync ou une variante.

Je ne peux que vous inviter à tester BoZon cela prend à peine quelques minutes si vous avez un coin de serveur ou même au local, et pourquoi pas à participer, depuis la version 2.0 le logiciel peut accepter les fichiers de traduction mais aussi les thèmes.

Couper les notifications du son dans Xfce

jeudi 4 février 2016 à 18:00

La bulle de notification qui apparaît systématiquement dans Xfce à chaque variation de volume sonore en haut à droite a tendance à particulièrement me gonfler car elle paraît plus ou moins n'importe quand et comment. Que ce soit un logiciel, un onglet avec du son, ou parfois sans qu'on comprenne pourquoi, elle fait perdre de plus le focus ce qui est particulièrement désagréable. Il s'agit du paquet xfce4-volumed que je n'ai pas supprimé mais simplement désactivé.