PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Racheté, SourceForge met fin à ses installeurs modifiés

dimanche 14 février 2016 à 13:30

Souvenez vous, j'évoquais le rachat de sourceforge par des gens obscurs, ils sembleraient qu'ils ne soient pas ténébreux. La politique de balancer des adwares dans les installateurs de sourceforge est révolue, comprenez par là qu'on cherche à regagner la confiance des gens. Je pense qu'il en faudra quand même franchement plus, tout simplement parce que l'ogre github est passé par là. Il n'empêche que ce ne serait pas un mal si sourceforge reprenait du poil de la bête, la canibalisation que réalise Github dans le monde du développement, y compris dans le monde du libre ne peut pas être parfaitement saine, un peu de diversification serait une bonne chose. A titre personnel je ne crois pas en la survie de sourceforge et pense qu'il est déjà trop tard. 

http://www.nextinpact.com/news/98521-rachete-sourceforge-met-fin-a-ses-installeurs-modifies.htm

Une base de cloud chez Libreoffice

dimanche 14 février 2016 à 08:00

Je ne suis pas réellement early adopter des nouveaux programmes et encore moins quand il s'agit de mon traitement de texte depuis que je suis sous debian stable, mais la fonctionnalité de cloud m'a quand même intrigué. Download de l'intégralité des paquets debian, dpkg -i *.deb, ne pas oublier le paquet de langue, sinon ça reste anglais, l'installation de la version 5.10 ne désinstalle pas la version précédente, joie dans la maison éternelle. Voici en quelques écrans comment ça se présente. 

Bon avant de commencer, on va parler idée, je suis mitigé, dans le sens où j'ai un peu de mal à voir la fiabilité de la chose qui pour ma part doit nécessairement s'accompagner d'une synchronisation ou d'un cloud complet. Comprenez, si on travaille en cloud, on fait du tout cloud, c'est à dire que c'est aussi pour les photos, d'autres documents en tout cas que ceux de libreoffice. De la même manière, du fait de devoir paramétrer les accès pour aller récupérer le fameux document, pourquoi ne pas imaginer récupérer le dit document par BoZon par exemple ou un client FTP. En gros si on commence à envisager du cloud, il faudra quand même aller plus loin, faire plus intuitif car ici ça n'apporte pas grand chose par rapport à l'existant mais cela reste un premier pas. J'ai tenté le paramétrage SSH sans succès, je me fais jeter par le serveur, j'ai tenté la sauvegarde sur ftp, ça marche. Concrètement, ça signifie que je peux ouvrir tous mes documents à distance, car il y a ouvrir les documents distants mais aussi les sauvegarder ce qui globalement fait que je peux totalement travailler à distance. Il est vrai que ce n'est pas vraiment la façon traditionnelle de travailler, d'habitude on a un répertoire local et on le synchronise avec le distant comme c'est le cas pour Owncloud ou Office365, ici c'est à priori du direct. Toujours dans le domaine du bizarre, voir du paranormal, on va trouver en tête de gondole du Onedrive qui est grisé et qui ne fonctionne pas, du Google. Paranormal car tout simplement ces services proposent des éditeurs en ligne, accessoirement ils sont propriétaires et on se dit quand même que ce n'était peut être pas la première des priorités pour la suite bureautique libre. 

Voilà, ça doit se sentir au niveau de mon texte, pour le moment c'est une impression de bizarrerie et de produit pas fini qui se dégage, j'attends de voir à terme, mais pour l'instant je n'en ai absolument aucune utilité. Théoriquement, on devrait voir arriver du Libreoffice en ligne, je ne sais pas comment tout ce beau monde va s'harmoniser. Pour l'heure, j'espère que cette version apportera quelques corrections de bugs, et améliorera une interface qui je trouve a tendance à de plus en plus se déplacer, phénomène dit de Windows Vista. 

Covoiturage libre

samedi 13 février 2016 à 09:00

C'est un site que j'ai vu passer sur Diaspora* c'est aussi en ça que le réseau social peut être intéressant, il donne une information qu'on n'irait pas forcément chercher tout seul. Si je trouve qu'effectivement le covoiturage c'est une très bonne idée, c'est surtout le cas chez les autres, voyager avec quelqu'un qui veut parler quand moi je veux chanter sur du NTM ou du radiohead, il y a je pense une incompatibilité. Une fois de plus il faudra faire attention sur le mot libre, je pense que c'est du covoiturage à prix libre et pas libre au sens logiciel car je n'ai pas trouvé par exemple la plateforme disponible au téléchargement. Les gens mettent le tarif qu'ils veulent, j'ai vu que des gens mettaient parfois la gratuité, pour certainement le plaisir de ne pas être seul en voiture et de dépanner. 

Un site à suivre : http://www.covoiturage-libre.fr/index.php

Déconstruisons ensembles mes statistiques

samedi 13 février 2016 à 08:00

Il m'arrive de regarder régulièrement mes statistiques, c'est très important pour savoir si je suis encore un blogueur influent, quand ce n'est pas le cas je lance un méga troll et je vérifie pour me rassurer, accessoirement, je trouve qu'il est toujours magique de faire parler les chiffres. Ce mois de février est assez important pour moi, car c'est la première fois depuis bien longtemps que je n'ai pas un blog bis ou une veille séparée. En ce moment le blog tourne aux environs de 30.000 pages vues par jour, plus intéressant que les chiffres en eux mêmes, j'aimerai que nous arrêtions sur le ratio. Voici pour le début de ce mois les pages les plus vues et le nombre qui va avec. 

  1. /feed/rss 266.317
  2. / 12431
  3. feed.php 6917
  4. l'article sur Bozon 2.2 3018
  5. joue la comme FirefoxOS 2676
  6. /feed/rss/commentaires 2263

Attention déconstruisons. 

Moralité : 

Ca c'est ce que je ramasse pour avoir ouvert ma gueule. En même temps vous me direz, je ne l'ai pas volé, c'est une meme amusant, mais déconstruisons un peu plus loin. On prône la liberté, la liberté logiciel, on s'inquiète de savoir qu'on vit dans un monde sous surveillance, mais dès qu'on arrive à la contrariété, à une liberté d'expression qu'on n'a pas forcément envie d'entendre, on use de la violence. On pourrait épiloguer pendant des heures sur cette grande brute qui met une tarte dans la gueule sur un plus petit soi, presque sans défense, je trouve que c'est tout un symbole, la violence, l'arme des faibles. Mais je ne vais pas faire le coup de la victime personne n'y croit et tout le monde admirera cette formidable passe Bornienne dite du retournement de situation pour faire croire que l'agresseur est la victime, ce qui je le précise n'est pas le cas.

Goofy écrivait à juste titre : Laissons-le dans ses illusions en lui répondant par un grand silence indifférent. Et si effectivement c'était la réponse à donner quand on n'est pas capable de dialoguer, qu'on est ulcéré, quand on ne supporte plus le "troll" qu'on a en face. J'adhère pleinement, il y a des gens avec qui il est difficile d'échanger, mais sachez qu'on a tous un Cyrille BORNE quelque part, moi j'ai souvent C138 double citation, que j'ignore et parfois même que je censure tellement il m'exaspère. 

Voyez qu'avec ce billet je remets un peu le feu aux poudres ou peut être pas. Avec la position de quelqu'un qu'on ne trouve pas sur le net ou qu'on trouvera peut être sur ipfire ou sur certaines choses pointues, quelqu'un qui ne cherche pas les backlink, quelqu'un qui ne diffuse pas le moindre de ses textes dans les réseaux sociaux, car tout simplement je ne joue pas la carte de la promotion, réseau social unique d'ailleurs et peu fréquenté. Avec un lectorat réduit qu'il faudrait arrêter de prendre pour un imbécile qui n'a même pas besoin de lire des commentaires pour avoir une opinion, avec cette énorme facilité qui consiste à ne plus me lire, j'ai bon espoir d'en avoir exaspéré plus d'un au point que dans un mouvement d'écoeurement on me désabonne du flux RSS. Quand je vois à l'heure actuelle Genma qui effectivement respecte ma volonté de ne pas me citer et je l'en remercie, les backlinks ça fait venir des gens qui ne sont pas mûrs pour me lire, et qui joue à Voldemort dans Diaspora*, c'est à dire parler de moi sans dire mon nom, j'ai du mal à comprendre l'intérêt qu'il trouve à me lire, se faire du mal ? Voir jusqu'où j'ai poussé ? Quel intérêt ? Vas-y mon Panda, appuie sur le bouton rouge ou tire la chasse, après tout ira mieux, il vaut mieux se quitter maintenant pendant que nous partageons quelques bons souvenirs, tout ceci vire au haineux et ça ne te ressemble pas, on s'est aimé, n'en parlons plus, et la vie continue.

Si on n'arrivait pas à passer ce cap, ce que j'appelle le principe de TF1, au lieu de se plaindre, faudrait arrêter de regarder, ça signifierait qu'il faudrait que j'envisage de me taire, une conception de la liberté pour le moins étrange, il est bien loin le temps du gars qui disait qu'il n'était pas d'accord avec les idées de l'autre mais qu'il mourait pour qu'il puisse les dire.

Je reconnais que j'y suis allé fort dans mon billet et sur diaspora, c'était injuste pour le Framasoft, pour PYG notamment qui prend le temps de façon systématique de répondre poliment depuis peut être plusieurs années, merci à Pouhiou avec un peu d'humour d'avoir eu la capacité de remettre les choses à leur place. Je pense toutefois qu'il faudrait peut être arrêter de me donner de l'importance, ça finirait par me conforter dans quelque chose qui n'est pas et me rendre encore certainement plus idiot. Un message qui s'applique à d'autres, certains se prennent réellement trop au sérieux et ceux qui étaient des Charlie hier ne savent même plus distinguer l'humour quand ils le voient, bon ou mauvais. J'ai eu pour ma part le courage de me désabonner, et de détourner la tête de nombreux sites, respectant alors le silence tant attendu dans lequel je retourne, car les chiffres ne mentent pas, le blog de Cyrille BORNE, c'est un jappement dans le brouhaha de l'internet, pas de quoi fouetter un chat, ou un chaton. 

Bon week-end à tous.

 

L’ère du refaire

vendredi 12 février 2016 à 22:34

Article intéressant qui laisserait penser qu'en France les mentalités changent. Comme vous pouvez le voir, avec mon emploi du temps de ministre, avec mon côté seul au monde, avec mon côté je vous déteste tous, je ne suis à l'heure actuelle dans la possibilité de m'orienter pleinement dans la démarche. Néanmoins je pense que lorsque j'aurai un peu avancé entre les cailloux, les Windows dans tous les sens, je ferai certainement quelque chose au niveau de mon lycée. 

http://www.makery.info/2016/02/02/lere-du-refaire/