PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Le retour de Firefox chez Debian et par le fait la disparition d'Iceweasel

dimanche 13 mars 2016 à 19:00

A l'époque je n'étais pas encore sous Debian, faute de goût impardonnable je sais, et j'avais raillé comme beaucoup le fork iceweasel pour une histoire de logos et de licence. Il semblerait qu'aujourd'hui le problème ne se pose plus si bien que Firefox peut revenir dans les dépôts debian et donc assurer le remplacement d'iceweasel. La procédure d'installation est la suivante. 

Et voilà le retour de Firefox sur votre poste. Il est à noter qu'il récupère exactement ce que vous avez laissé sur iceweasel, y compris le about:config, j'avais par exemple supprimé hello dans Iceweasel, il est aussi supprimé dans mon Firefox. Je n'ai pas fait de tests pour vérifier si cette nouvelle version changeait ma vie, je suis toujours sur chromium. 

Le samedi c'est possible aussi

dimanche 13 mars 2016 à 08:00

Je suis debout à 6 heures du matin, et il m'est impossible de me rendormir, c'est bien dommage. 8 heures, la masse à la main, je commence à casser le trop plein de parpaings que j'ai laissé derrière la maison ce sera toujours ça de gravats en moins. Je continue à marteau piquer comme un fou, ou disons jusqu'à la mort de mes charbons, il faudra que je refasse un crochet à brico dépot, joie dans la maison éternelle. Cinq heures de travail plus tard, la rue est enfin propre et j'ai vidé une montagne de sable et de gravier, j'ai piqué et cassé tous les cairons pour remplir 1m30 avec derrière un certain volume sur une hauteur de 1m80, volume difficile à définir étant donné que j'ai eu le mauvais goût de ne pas marteau piquer dans une parfaite verticale, ce que je peux dire c'est qu'il va falloir en mettre des choses derrière ce mur ... On va dire qu'il me faut environ 4 heures le mètre, et le problème c'est que je ne peux plus piquer chez moi désormais, je suis arrivé trop bas, mes derniers calculs me donnaient de l'ordre de 4.5 tonnes de gravier pour compléter, il manquera les dalles et le sable. Il faudra donc que j'aille faire des allers retours à la déchetterie pour récupérer des gravats quand j'ai tant jetés, la vie est ainsi faite. 

Il est 15h je m'effondre, et dors 1 heure 30, je me lève frais comme un gardon pour avoir la joie de faire les 13 questions de français de mon fils sur le roi Arthur, joie dans la maison éternelle. Et puis un peu de veille et une annonce sur le bon coin, un Compaq 6910p à 60 €, c'est un ordinateur dual core, j'ai un SSD qui traîne à la maison et c'est parti. Et là vous allez me dire Cyrille mais pourquoi tu as besoin de racheter un ordinateur portable ? Imhotep le grand architecte de mes travaux est un homme que j'apprécie. Plus âgé que moi, pas du tout issu de la culture geek, diplômé d'un simple CAP d'électricité, c'est un gars qui n'a jamais été vraiment ami avec l'école, un type qui sait en outre tout faire, maçonnerie, électricité, plomberie, rien ne l'arrête. Nous nous aidons respectivement dans nos domaines de compétence, je lui trouve des ordinateurs et tout ce qui va avec, il me monte un mur, c'est comme ça que devrait être faite la vie. Nous apprenons respectivement l'un de l'autre, en le voyant faire on se dit que monter une maison ce n'est finalement pas si difficile. Trouvé en occasion bien sûr du côté de cdiscount entre 150 et 190 €, à 60 € c'est une affaire, et malgré mes cinq heures de travaux je me téléporte à Narbonne, 18 heures je saute dans la voiture avec les gosses qui curieusement sont toujours avec moi. La transaction se fait tellement rapidement que je ne paye même pas le parking et me voilà en route vers chez moi à 18h30, le bon coin c'est vraiment extraordinaire sauf quand ça ne l'est pas. Malheureusement ma fille appelle ma femme et elles échafaudent un plan pour qu'on aille faire des courses à Carrefour alors qu'elles y étaient hier et qu'elles ont bien sûr oublié la moitié des choses.  Ma fille m'explique qu'à la fin de la semaine, et selon la tradition de l'école, comme c'est son anniversaire il faut acheter des bonbons pour la distribution. Société consumériste de merde, ça n'existait pas à son âge, plus de 30 minutes dans le rayon bonbons, j'arrive à la maison à 20 heures en pestant sur le chemin que la prochaine fois que je demande de lancer une machine à laver ou de passer l'aspirateur, ça sera fait avec le sourire ou par la fenêtre, oui papa, je t'en donnerai du oui papa. 

Il est 22 heures 30 passées au moment où j'écris ces lignes, j'ai remplacé le petit disque de 80 Go par un SSD de 120, pas besoin de plus, et je lance une installation de Windows 10. On sent quand même la différence de finition entre les ordinateurs professionnels, tout est accessible ici d'un coup de tournevis quand parfois il faut démonter l'intégralité du clavier et retirer une quinzaine de vis pour des machines grand public vendus à plus de 400 € tout de même. La mise à jour vers Windows 10 se déroule sans aucun problème, je vais envisager d'aller dormir pour imaginer demain peut être, une journée de repos, comme il était prévu aujourd'hui ... 

Les jours se suivent et se ressemblent, à partir de cette semaine j'attaque la période des conseils de classe, la période la plus tendue de l'année, avec les travaux au milieu et le quotidien, les cinq semaines qui désormais me séparent des prochaines vacances vont être très très tendues. 

Star Wars : au moins 9 films au programme

samedi 12 mars 2016 à 17:06

Cette nouvelle me remplit le coeur de joie, je serais certainement mort on continuera d'exploiter Star Wars, sauf si à force de multiplier les films on finissait par assassiner la licence, comme Assassin's Creed. Assassiner assassin's creed, joli coup. C'est certainement ici qu'on verra apparaître la limite entre ceux qui aiment leur bébé, leur production et ceux qui exploitent une production et qui n'en n'ont rien à faire d'écoeurer le public, si elle meurt ils passeront à la suivante, c'est pas bien grave même si les fans sont déçus. Et le pire là dedans, c'est qu'il suffira de l'enterrer pendant dix ans pour la faire ressortir plus tard et gagner à nouveau des millions, qu'il est beau le monde de la finance. 

http://geeko.lesoir.be/2016/03/11/star-wars-au-moins-9-films-au-programme/

Note de service : deux flux RSS pour les pénibles

samedi 12 mars 2016 à 08:14

Souvenez vous il y a quelques temps je basculais ma veille dans mon blog de façon à avoir un site unique. C'était quelque chose qui sur le principe me déplaisait car j'avais l'impression de salir mon blog avec des textes courts. Mais bon comme vous le savez, on prend goût à tout, et il se trouve que jeudi j'ai délesté un peu violemment de la veille ce qui a eu le mérite d'énerver au moins un lecteur, et c'est déjà un lecteur de trop. Moi Cyrille BORNE, blogueur influent mais qui doit le vérifier de temps en temps, déconstructeur, poutreur de zombis mais pas trop en ce moment, grand maître du RAP du XX° siècle, me dois de donner satisfaction à mes lecteurs ou pas bien sûr, mais sur le coup j'ai décidé de faire mon effort car ça m'énerve aussi, merci les artifices des flux RSS et des catégories.

Parce que vendredi sera vraiment toujours vendredi

samedi 12 mars 2016 à 08:00

La semaine a été épouvantable a tous les niveaux, les élèves n'ayant pas vraiment percuté qu'ils étaient rentrés, une panne de chauffage qui fait qu'on s'est caillé comme c'était pas possible pour finir en sauna en fin de semaine, j'ai couru comme c'était pas permis, c'était un truc de fou, ça fusait dans tous les coins. Le besoin d'organisation est devenu tel que j'ai monté un kanboard, que j'ai découvert avec Bronco qui l'utilise pour gérer ses projets. Un kanboard comme son nom l'indique est un tableau, un principe simple, des posts it, vous positionnez vos tâches en attente, vos tâches prêtes, en cours et les terminées. J'ai viré les prêtes pour laisser les en attente, les en cours et les finies, ce qui donne ça :

J'en actuellement deux projets, j'ai fait le lycée bien sûr, j'aurai pu scinder entre la partie pédagogique et la partie informatique, j'ai préféré tout regrouper pour l'instant et de l'autre j'ai fait la maison. Je pense que je vais faire des comptes pour les gosses qui, je dois le reconnaître en terme d'organisation, sont une véritable catastrophe. C'est vraiment intéressant comme logiciel, on peut utiliser le calendrier, on peut faire vraiment pas mal de choses, c'est surtout très intuitif, l'installation est KISS, on jette dans un ftp, ça marche. Forcément, avec une semaine pareille, il fallait finir en force le vendredi, car vendredi sera toujours vendredi. Sept heures de cours, 6 heures de collège, une heure de lycée, une forme de récréation en fin d'après midi. 

J'ai attaqué donc par mes quatre heures d'informatique, je voulais revenir sur le thème de la recherche. Souvenez vous, la France informatique est en marche, demain nos enfants seront tous des développeurs professionnels. Peu d'entre eux font la différence entre un moteur de recherche et le navigateur, on retrouve cette confusion parmi les grands classiques bien connus comme l'incapacité de distinguer suite bureautique ou système d'exploitation. Alors forcément la différence entre IE, Firefox et Chrome, ça donne IE c'est pourri, Chrome c'est le meilleur. J'ai fait la démonstration qu'avec ou sans bloqueur de pub, on n'avait pas le même résultat, une grande partie des élèves pensaient que les liens de type annonce qui apparaissent dans Google sont les meilleurs liens ou les liens les plus consultés. Un élève a su me sortir le mot adblock, un autre a parlé des cookies sans savoir ce que c'était, de façon générale les élèves sont incapables d'utiliser correctement un moteur de recherche. Ils ont été surpris de voir comment on pouvait passer d'une recherche de plusieurs centaines de milliers de résultats à une petite centaine en affinant. Quatre heures à répéter, quatre heures à se désespérer et surtout de réaliser que si l'informatique peut être une passion, l'enseigner c'est autre chose, je préfère largement faire des maths avec les gosses, on est moins déçu. 

12h10 j'arrive en salle des profs, la matinée était déjà tendue, les questions en informatique avaient démarré à 7h40, j'avais aidé entre 7 et 10 collègues à la fin de la journée. Une secrétaire arrive paniquée, Aplon notre logiciel qui gère tout est planté, l'assistance téléphonique lui explique qu'on a pris le virus locky ...................... Bon .................... Je vais à la machine à café et je fais le deuil de mon repas, je finirai ma journée à sept cafés. Assez rapidement je peste, l'assistance a raconté n'importe quoi. Quand on cherche à se défausser on sort l'excuse la plus bidon, une fois de plus la base a planté, cette fois ci c'est parce qu'elle est trop lourde, mais bien sûr. Ne pouvant intervenir sur la base, je prépare un PC pour la secrétaire où elle n'a qu'à cliquer sur un bouton pour que l'assistance puisse travailler, il est l'heure de repartir en cours. Une heure de racines carrées, c'est vendredi, donc je finis sous les applaudissements, je rentre en classe de quatrième et je fais passer une petite au tableau après avoir mis quelques calculs. 

Dire que les enfants nous prennent pour des demeurés serait inexact, il n'y a pas de volonté systématique de nous gruger, mais disons que c'est toujours essayer d'en faire le moins possible. Dans mon établissement les colles c'est trois heures minimum, c'est lourd, c'est d'autant plus lourd pour des élèves qui sont souvent internes, je ne colle que pour motif pédagogique et non disciplinaire. Comprenez que l'heure de colle c'est la soupape, la vengeance, pour quelques minutes où un gamin se comporte comme un débile, pour ces paroles de trop, l'enseignant se soulage, pan trois heures dans les dents. Je ne le fais pas, c'est inutile. Je colle car il faut arriver à mettre les élèves en situation de réussite et de comprendre que faire un effort de temps en temps ça peut être sympa. Quand un élève prend cinq à un contrôle et qu'il aurait dû avoir dix, j'ai tendance à poser une colle, une heure ou deux pour refaire des exercices, une troisième heure pour refaire une évaluation. Oui c'est donner une chance de trop à l'élève, le rattrapage pour chaque contrôle peut devenir une mauvaise habitude, néanmoins c'est aussi une façon de montrer que réviser un peu, suivre un peu, faire un peu d'effort avant le contrôle c'est s'éviter de fournir ces efforts pendant trois heures, ou un samedi matin. Mais revenons en à mon élève. Dans mon casier, j'ai lu sa feuille, c'est un sans faute, ce n'est pas possible. Elle est en difficulté, elle aurait pu avoir de l'ordre de 13 ou 14 sur un contrôle de ce type, mais pas un sans faute. Au tableau, elle est incapable de faire un calcul, j'explique ma déception en rappelant les raisons pour lesquelles je colle, je dis qu'elle aurait pu jouer le jeu, elle reconnaît qu'elle a triché, elle et quelques autres, j'informe que je transmettrai au CPE. Récréation, je me fais topper par une collègue dont le wifi ne marche pas, je mets un linux en live ça marche, je pars finir la journée avec mes élèves de seconde, probabilités. Une élève dont je tairai les initiales me dit que dans un jeu de 32 cartes, on démarre à 1, on finit à 32 ...................... C'est pas gagné. 

A 16h50 j'attends dans le bureau du CPE pour transmettre mon histoire de collés. Je vois deux de mes élèves qui se sont faits virer du bus, l'un qui vapote de la cigarette électronique dans la tête de l'autre qui est non fumeur en plus, le chauffeur ne cherche pas à comprendre et débarque les deux. J'explique l'histoire à mon collègue, je finis, et je me propose de ramener l'autre à la gare routière, et nous voilà partis dans les embouteillages dans Pezenas, 20 minutes pour faire 2 km ............. J'arrive à la maison et je vois ma carte SIM sur mon bureau, tout ne sera donc pas perdu dans cette journée pourrie, je mets 20 minutes à comprendre qu'il y a trois niveaux de cache dans la carte, je tentais d'y mettre le nano sans succès. Tout passe, pas de problème, j'ai la 3G alors que sur le réseau Free/Orange à cet endroit de la maison j'ai de l'edge. Un courrier de mon ancienne banque est posé sur la table, je pense que c'est le papier de clôture, je découvre qu'en date du 28 février, l'inspection de l'Hérault a décidé de me rembourser les déplacements pour le diplôme national du Brevet des Collèges qu'elle me doit depuis trois ans .................. En date du 9 février, j'ai un mail de la gestionnaire qui me confirme après un appel téléphonique que mon nouveau RIB a bien été pris en compte, je crois qu'effectivement on est vendredi, j'attends avec impatience la réponse à mon mail enflammé. 

Il est 21h au moment où je finis ce billet que vous lirez demain, à 8 heures je serais peut être en train de casser des cailloux à l'arrière de la maison pour évacuer ma caféine. Je crois que comme dirai le philosophe Dick Rivers, y a le feu au plancher et moi j'ai les boules au plafond.