PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

BUILD 2016 – Office compte plus d’1,2 milliard d’utilisateurs

lundi 4 avril 2016 à 19:02

Pas étonné, pas par la qualité du produit qui précipite son adoption mais par la politique commerciale de Microsoft particulièrement agressive. Office365 progresse régulièrement, dernièrement la gestion du drag and drop ou des calendriers partagés qui apparaissent désormais dans le téléphone. Il en manque quand même encore franchement avant d'arriver à quelque chose de vraiment bien. Google se prend quand même la claque, le recul du marché des tablettes n'est pas fait pour aider, le chromebook qui va se faire manger face aux hybrides qui sont sous Windows 10, chapeau l'artiste qui a su se remettre dans la course. 

http://geeko.lesoir.be/2016/03/31/build-2016-office-compte-plus-d12-milliard-dutilisateurs/

Les Français ont perdu 4,5 milliards d'euros à cause d'arnaques sur Internet

lundi 4 avril 2016 à 13:58

Rassurez vous avec la génération d'experts en code qui est en train d'arriver, les pirates n'ont qu'à bien se tenir. 

http://www.lefigaro.fr/argent/2016/03/31/05010-20160331ARTFIG00183-les-francais-ont-perdu-45-milliards-d-euros-avec-des-arnaques-sur-internet.php

Impuissance, inutile et tout un tas de mots qui commencent par i

lundi 4 avril 2016 à 08:00

Vendredi matin j'ai donc fait mon évaluation d'informatique, 10 points sur la recherche de façon générale, 10 points sur l'image de façon générale avec un petit travail à rendre sur photofiltre. C'est médiocre. Le contrôle est simple tout a déjà été expliqué, tout a déjà été fait, il suffit de revoir le cours, et encore certains d'entre eux, génération Y ou Z, je ne sais pas, j'ai perdu le fil de l'alphabet, n'ont pas été capables de le faire. Pendant l'interro, une gamine me pose la question qui fait toujours plaisir et qui se contente de masquer l'incompétence : "à quoi ça va me servir plus tard dans la vie ?". Certainement à rien car entre des espaces de stockage à l'infini, des bandes passantes de fou, des logiciels intelligents qui assureront le redimensionnement et le recadrage sans rien dire, il y a de fortes chances pour que tout ceci ne soit qu'un vestige du passé dans quelques années. Pour la recherche n'en parlons pas, faire comprendre à des élèves que les liens avec annonces ne sont pas nécessairement les plus pertinents mais ceux qui ont payé le plus, ils seront tellement mous du bulbe que ça ne changera pas grand chose. 

Ouh le vilain prof aigri vous allez me dire et vous aurez raison. Une heure par semaine pour donner une culture informatique complète à des enfants qui d'une part n'en voient pas l'intérêt, d'autre part n'ont pas le niveau de réflexion pour en voir les enjeux pour une connaissance qu'on va donner qui ne sera certainement pas réinvestie. J'attends de voir un peu les échanges qu'on fera sur la partie "citoyen", utilisation des réseaux sociaux, dangers de l'internet et j'en passe pour savoir s'il y a de l'espoir ou si je peux me pendre tout de suite. Il n'empêche que lorsqu'on voit l'ambition sur le papier affiché par l'état, il faudra quand même qu'un ministre ait le courage de faire entrer un minimum de trois heures d'informatique par semaine, à même hauteur que les mathématiques. 

Probabilités. 100 boules numérotées de 1 à 100 sont dans une urne, voyez quand même qu'on va pas bien loin, probabilités de trouver un multiple de 5, de 10, de trouver un nombre pair, des unions, des intersections. "Monsieur je comprends rien". La pauvre gosse qui est gentille comme tout n'arrive pas à visualiser le problème. Concrètement, elle ne voit pas les nombres dans sa tête, et ça malheureusement il n'y a pas grand chose à faire. Je lui dis de faire un schéma, que ce n'est pas honteux et qu'elle arrivera à s'en sortir, j'ai environ 10 élèves sur 25 qui ont écrit les nombres de 1 à 100 pour entourer avec des couleurs différentes parce que dans la tête ça ne percute pas, nous sommes en seconde. Monsieur c'est quoi un multiple de 5 ? Une corde s'il vous plait, ah ben non finalement ouvrez la fenêtre on est au deuxième ...

Interrogation surprise quatrième, calcul littéral, avoir compris que des x avec des x ça fait des x, que des x carré avec des x carré ça fait curieusement des x au carré et que si on ajoute des poneys entre eux, ça fait des poneys. Attention quand même interrogation surprise respectable, 10 calculs du même type qui sont tirés de l'exercice qui était à faire pour le jour même donné il y a trois jours. Personne n'avait fait l'exercice, même les meilleurs sont pris par l'angoisse ...

Remédiation ?

Le soir de la réunion parents profs, avec des élèves qui sont théoriquement sérieux, certains me disent que pour un élève de seconde il faut lever un peu le pied sur le flicage. Ils réalisent tout de même que trois devoirs maison n'ont pas été rendus par leur gosse durant le trimestre et par le fait que la confiance est morte, il faut donc retourner au flicage. A titre personnel, je ne renonce jamais au flicage avec Main Innocente et la présidente du syndicat des enfants, car le moindre détournement d'attention d'un quart de seconde donnera de façon certaine un résultat attendu : un truc pourri. La remédiation dans la situation actuelle, serait malheureusement que derrière chaque gosse se trouve ses deux parents jusqu'à ce que chaque enfant soit capable de montrer un minimum d'autonomie. Car, comprenez que le flicage permanent est loin d'être une solution, l'enfant quelque part se sent rassuré car il n'a même pas besoin de faire des efforts d'organisation, quelqu'un va lui gueuler dessus pour le faire, on développe l'assistanat chez l'enfant en l'accompagnant trop et de l'autre côté si on ne l'accompagne pas il ne fera rien ou pas grand chose. Si néanmoins on avait un courant d'ensemble dans toutes les familles, où chacun prendrait ses responsabilités pour montrer que la fête est finie, alors peut être qu'on aurait une réaction collective. Car, ce n'est pas bien difficile, le gamin qui voit que les autres glandent et qu'on ne leur dit rien ça ne donne pas envie, c'est beaucoup plus difficile de s'y mettre puisque la norme aujourd'hui n'est pas le travail mais l'amusement. Mon fils me raconte que dans sa classe, les enfants de profs sont vus comme une race à part, on ne se fout même pas de leur gueule, on les plaint. Le travail est toujours fait, les punitions tombent régulièrement, il y a des horaires fixes, on ne peut pas faire ce qu'on veut, et il me disait que chaque gosse de prof racontait en gros la même triste histoire quand chez les autres c'est open bar. 

L'école est complètement à côté de la plaque dans les enseignements, dans les filières, dans les technologies, ce n'est pas une énième réforme anodine qu'il faut faire mais tout remettre à plat, tout casser, tout refaire, avec des ambitions modestes et réalisables en tenant compte de l'existant et de la société telle qu'elle est, pas telle qu'on imagine qu'elle est. Le problème actuel, c'est que demain on veut que tout le monde soit codeur, c'est une forte ambition mais j'ai des élèves de quinze ans qui ne savent pas comment dénombrer les nombres pairs sans les écrire et trouver les intersections avec les multiples de cinq, comment imaginer une abstraction très très très très très au dessus qui les mènerait vers la programmation. Il y a des gens, des gamins, qui ont des prédispositions pour le développement, comme certains ont des prédispositions pour le sport, et c'est peut être le problème qu'on devrait prendre à l'envers, plutôt que d'envisager que c'est une compétence que tout le monde doit acquérir, allons demander aux sélectionneurs dans les équipes de foot comment ils font pour trouver un talent et inciter ces gens là à s'orienter vers la programmation. 

Il n'y aura rien sans effort de tout le monde, à commencer par les gosses en premier qui doivent découvrir le goût de l'effort et du travail bien fait. Les parents doivent retrouver leur place et accompagner leurs gamins en se rappelant justement que ce sont des gamins et que le travail gonfle tout le monde, que si l'adulte, on l'espère, a la capacité de s'y mettre, c'est beaucoup plus dur pour un adolescent qui a toute sorte d'idées dans sa tête. Il faut que le ministère descende voir le peuple, pour voir ce que c'est qu'un élève aujourd'hui, et pas nécessairement une batterie triée sur le volet de gamins qui ont 240 de QI. Il faut que les profs changent de façon de fonctionner, apprendre le travail en équipe, l'échange, la mutualisation des expériences pour mettre en commun ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Il faut mettre des menottes aux pédagos qui veulent tout changer en permanence, et qui pondent une nouvelle idée tous les mois parce qu'ils ont besoin de se donner du boulot. 

Pour finir sur une note plus gaie, je vous montre cette vidéo inspirée Ted qui m'a fait bien marrer, 5 qualités qui font échouer à l'école mais réussir dans la vie. Rire parce que le type avec son accent ensoleillé, présente les choses avec énormément d'humour et pourtant derrière tout ça il y a une vraie réflexion dans les contradictions que nous présentons à l'école et qui montre qu'une vraie réflexion de fond est à faire pour que la vie de l'écolier qui va entrer dans le monde du travail un jour, soit une véritable continuité et pas un changement complet. 

 

Abruti de développeur : virons Xscreensaver, ça se précise

dimanche 3 avril 2016 à 11:00

Comme on peut le voir sur distrowatch, ça se précise : 

A debate has broken out on the Debian bug tracker concerning the Xscreensaver package. The Xscreensaver application displays a pop-up message when it is started which reads, "Warning: This version of XScreenSaver is VERY OLD! Please upgrade! (If this is the latest version that your distro ships, then your distro is doing you a disservice. Build from source.)" This warning appears each time the software is launched and appears on any installations where the version of Xscreensaver is more than 18 months old. Since Debian packages are maintained, frozen apart for security and important fixes, for multiple years this message will annoy desktop users for half the life span of a Debian release. Some Debian users have asked that the pop-up be removed. However, Xscreensaver's developer, Jamie Zawinski, has asked that Debian remove the Xscreensaver package entirely rather than remove the pop-up. Xscreensaver is commonly used by lighter desktop environments such as Xfce, LXDE and Lumina.
 

Que nous traduirons par : il y a un pop up d'un abruti de développeur qui apparaît pour dire que le paquet est trop vieux et qu'il faut le changer. Cet abruti de développeur a oublié que Debian était utilisé partout et notamment dans les Raspberry Pi et qu'il faudrait certainement le pendre. Certains utilisateurs de debian ont interpellé le développeur pour lui rappeler à quel point il était complètement abruti et qu'on peut suspecter d'être un utilisateur de Arch Linux pour avoir son paquet tellement à jour qu'il a oublié le reste du monde. Et la réponse qui est digne d'un abruti, plutôt qu'effectivement reconnaître que la communauté Debian mérite qu'on fasse sauter son message, il propose à Debian qu'on fasse sauter son paquet et il a raison, je viens de le faire, Handylinux a commencé

Voilà l'exemple typique, qui fait que Linux ne pourra pas percer, car tout simplement un abruti est en train d'anéantir un travail de terrain et de pédagogie que réalisent des milliers et des milliers de personnes au quotidien, c'est du mépris pur et dur, de l'irresponsabilité et des mecs comme ça on en tire des charrettes entières. Quand on place Linux chez des particuliers, on sait qu'on est à l'abri de la surprise, ou disons ce genre de surprise. De savoir que des noobs vont lancer leur ordi et se retrouver avec un gros message d'alerte et ce de façon systématique sans pouvoir rien faire, ça m'écoeure, ça brise ma crédibilité, pas que la mienne, celle de toutes les personnes qui font comme moi au quotidien. 

C'est aussi un gros rappel. Un collègue m'a signalé l'anomalie et a la démarche de creuser, c'est le seul, c'est bien, il faut pousser les gens dans cette démarche, et ne pas se contenter de ce fameux ordinateur qui marche quoi qu'il arrive. Cet événement nous rappelle qu'on met des gens sous Linux peu à l'aise avec l'informatique et qu'il ne faut donc jamais être bien loin derrière, le maillage de Linuxiens au niveau local doit être très très important et solidaire pour assurer dans ce genre de catastrophe. Enfin, cela nous rappelle la notion d'engagement, j'ai 70 postes mardi au lycée sur lesquels je dois faire sauter Xscreensaver car je suis Linuxien, même si nos postes se connectent sur un serveur Windows. 

Amen.

Un peu de retour technique 9

dimanche 3 avril 2016 à 08:00

J'ai donc fait ce qu'il fallait, j'ai viré le décodeur orange. Ca fait un truc de moins dans le salon, pour l'instant tout le monde s'en sort avec la 360, comprenez ma femme s'en sort avec la 360 parce que là on a quand même un WAF de niveau 40, et le jour où je n'ai plus rien à acheter je prends une clé Orange. Je la prendrai peut être avant des fois que la console lâche et qu'on se retrouve sans télé sur grand écran ce qui me mènerait vers la phrase "y a rien qui marche ici" que je ne supporte pas d'entendre. 

Au niveau de la liseuse de documents libres, je me suis résolu à utiliser le logiciel des années 80 : Libreoffice Viewer. J'ai testé des documents plus ou moins complexes et plus ou moins sales avec de la vraie formule mathématique, ça passe plutôt pas mal, pour ne pas dire parfaitement. Je n'ai pas de recul encore, néanmoins ça bloquera quand même si je veux faire une expérience de tirage aléatoire avec le tableur, il me faudra bien plus qu'un lecteur mais l'application qui va bien. Je peux le faire avec Geogebra, je peux faire une vidéo pour le faire, je peux le faire avec Word ça reste quand même du bricolage ce qui confirme bien que la tablette qui commence quand même à avoir quelques années, à moins d'utiliser les outils Google ou Microsoft, reste très très très loin d'un outil utilisable avec des logiciels "libres". Je ne donne pas longtemps avec l'essor des hybrides à Microsoft pour marave tout le monde et reconquérir sa part dans le marché de l'informatique mobile, pas encore pour la téléphonie, pas tant que le marché sera aussi pauvre, la vapeur sera très difficile / impossible à inverser. 

J'avais expliqué que désormais chez O2switch si sabredav n'est pas arrivé, la gestion de dav quant à elle fonctionne à la perfection. On m'avait fait remarquer que ce n'était pas seulement le compte principal comme je l'avais cru mais bien chaque compte avec la possibilité d'avoir un partage sur le compte principal. Vous comprendrez que pour moi l'intégration de radicale ou de baikal dans BoZon, n'a que peu d'intérêt. J'ai donc fait la bascule entre les deux comptes, au niveau du calendrier pas de problème depuis Evolution pour déplacer de l'ancien vers le nouveau, pour les contacts par contre, une vraie galère, des imports exports de vcf, passer par le téléphone pour résoudre le problème en important dans Horde.

Dans o2switch vous avez le choix entre trois webmails, Roundcube, Horde et SquirrelMail qui après 10 ans n'a pas évolué d'un iota dans sa charte graphique, c'est presque de la console. Alors que j'ai utilisé pendant des années Rouncube, beaucoup moins laid que la concurrence, j'ai réalisé que Horde avait totalement récupéré son retard "graphique" sur son concurrent qui lui non plus n'a pas vraiment évolué depuis pas mal de temps. Dès lors, du fait d'utiliser la synchronisation depuis mon compte mail, dans horde depuis le webmail qui tient plus du groupware que du webmail, j'ai directement le calendrier, les éventuels calendriers partagés, et la liste des destinataires.

Je ne suis pas parfaitement satisfait de Evolution qui met un certain temps à me récupérer mes mails et qui pose problème en SSL, je n'ai pas creusé. Du fait désormais que mon poste Linux soit le seul endroit où "j'ai vraiment besoin" d'un client en dur, je peux m'interroger sur la pertinence de ne pas basculer tout en ligne étant donné que j'ai tout désormais centralisé au même endroit. On peut me faire remarquer aussi que si j'ai besoin d'avoir mes mails et que je n'ai pas l'internet ce n'est pas formidable non plus. Ce n'est pas faux, néanmoins j'archive peu de mail si bien que je vais prendre la solution à l'essai pendant un temps et me contenter de simples notifications. 

Ma migration vers le cloud se fait de plus en plus sentir, le nombre de logiciels vitaux que j'utilise sur mon poste diminue de façon de plus en drastique, le navigateur comme point d'ancrage.