PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Le mouton libre

lundi 11 avril 2016 à 14:16

Starsheep que les utilisateurs d'Handylinux connaissent bien, vient de lancer son blog. J'aurai bien ajouté à mon kriss feed mais son certificat SSL tout pourri ne veut pas l'ajouter. C'est ballot, il reste la lecture de base en attendant.

https://blog.moutonlibre.net

Parce que vendredi même avec une heure de cours ça reste vendredi

lundi 11 avril 2016 à 08:00

Cette semaine c'était un peu la fête, les quatrièmes et les troisièmes en stage c'est à dire globalement les deux tiers de ma semaine qui sautent ou plus. Il ne me reste que les secondes, ils sont rigolos les secondes. Je pars donc pour un vendredi d'une heure de cours, une heure de cours que j'ai eu le bon goût de faire déplacer de 15h30 à 9h05 ce qui fait plaisir à tout le monde. 7h15 dans la voiture, le jour se lève, tu es si belle, et c'est l'incompréhension, deux voitures devant moi. Comprenez que sur ma route à 7h15, je suis un peu le roi du monde à passer devant l'étang de Pissevaches, moi mes pôtes les sangliers, les hérons, les flamands et bien sûr les goélands qui m'en doivent une depuis que j'ai sauvé l'un des leurs. Malheureusement, c'est le retour des touristes, ceux là sont jeunes, on voit les GPS dans les voitures, je double le premier facilement, la connaissance de la route bien sûr m'avantage malgré le handicap du partner. Bien évidemment je colle le second jusqu'à ce qu'il se lasse, il lui faudra quand même 10 km avant de se ranger sur le côté, ils sont endurants cette année. 

Arrivé à 7h50, record du tour, merci mon ami le lièvre, je prends une alimentation et je vais chez mon collègue de la technique. Intéressante position que la mienne, l'informatique ouvre toutes les portes, on bricole du bureau des surveillants à celui du chef d'établissement. Le jeudi matin, il m'appelle et me dit écoute, l'ordinateur bippe un peu sauvagement, je lui dis d'ouvrir la tour de sortir la barrette de RAM et de la remettre, il me dit que cela ne marche pas, je pense que la carte mère est morte et je prends une alimentation pour faire un démarrage extérieur au boîtier. J'arrive, j'ouvre le boîtier, en fait il avait mal remis la RAM, je l'enfonce, c'est reparti, je suis un bonhomme, il est 8h02. Direction le bureau de la secrétaire qui travaille tout le temps. Y a des gens qui font pas semblant dans leur métier, elle en fait partie, elle était la dernière à passer sous Windows 10, je l'ai balancé le mercredi après midi en partant sachant qu'elle ne travaille pas le jeudi matin. Forcément le jeudi après midi c'est l'apocalypse, je dois faire vite car à peine elle aura passé la porte qu'elle va travailler. Je vire le vieil office 2007, je mets le nouveau, je constate qu'une fois de plus Aplon n'a pas aimé le passage à Windows 10, la réinstallation ne change rien, j'appelle, l'assistance nous rappelle très vite. Le gars prend la main, il fait des manips, m'en fait faire quelques une, ça ne marche pas, je dois partir, il est 9h07, ça a sonné depuis deux minutes. J'arrive dans ma classe de seconde avec le traditionnel M* tu es debout tu en profites pour aller au tableau, T* qui enchaîne et de faire le défilé des gamins en étant encore plus speed que d'habitude. Forcément la question traditionnelle arrive à savoir si j'ai commencé à carburer au café, j'explique que je suis un peu tendu car si à 10h00 le logiciel, il marche pas, c'est la castration. 

10h00 je croise la petite E*, seule élève du lycée qui a le droit de me tutoyer et je lui rends l'ordinateur portable de son père que son frère a crashé, je rentre dans le bureau de la secrétaire, tout fonctionne. Récréation, interception gauche, droite, sonnerie, ils s'en vont, je peux enfin appeler sur les lieux de stage. A part un gamin qui a fait le mur pendant toute la semaine sans avertir le lycée, tout le monde était présent et sérieux, nos élèves restent des professionnels. Interception par le chef, cours sur la VNC, le VPN, installation d'une imprimante, et je retourne à mes affaires. Repas, je trouve enfin le temps de parler à mon mari, nous avons un problème à régler bien lourdingue, la visualisation de tout diaporama réalisé par impress crashe lamentablement. Ce problème il l'a contourné de façon sale en installant au local libreoffice, le prestataire de service ayant un peu botté en touche, nous avons toutefois la conviction qu'il s'agit d'un problème de compatibilité de Libreoffice avec TSE. Le mesquin en profite pour me glisser l'idée d'un abonnement pour nos 400 élèves à office365, je lui dis qu'il faut pas trop s'enflammer non plus, et ressort mon argumentaire de libriste. Je vais trouver quelque chose, et si je ne trouve pas, je trouverai une alternative à impress, pas gagné. Mon collègue documentaliste me rappelle que sa machine lui réclame de la mémoire de façon régulière, 13h30 c'est parti. La consommation de RAM est à 50%, sans aucune véritable application qui tourne, 4 Go de RAM, 2 Go sont bouffés, on sait pas où, je suppose alloués à l'utilisation de Windows 10 ... J'ouvre le PC, je note la référence, il va falloir monter une machine à 8 Go de RAM pour une utilisation bureautique un peu violente, ma femme à l'école utilise du Pentium IV avec 512 Mo de RAM pour fonctionner. Je quitte l'établissement à 14h30, pas trop mal pour un vendredi.

Mercredi, 3 heures de cours, 5 heures d'informatique, pas mal non plus, trop d'informatique ne tue jamais l'informatique. Nous sommes au mois d'avril et j'ai basculé l'intégralité des secrétaires, du personnel de vie scolaire sous Windows 10 et les logiciels qui vont bien, c'était le plus délicat. Il me reste encore de nombreux profs à basculer sous 10, pas évident de les serrer, l'enseignant a peu du changement. Les salles informatiques sont propres, on a viré BCDI et EDT du vieux serveur pour virtualiser l'un et externaliser l'autre, on arrive à une situation qui est de plus en plus propre, de plus en plus saine. Il va manquer désormais les points suivants : 

Mobile : Microsoft mise tout sur Continuum

dimanche 10 avril 2016 à 19:14

Et Microsoft a bien raison de le faire et si Microsoft arrive à embarquer dans ses téléphones de bonnes vieilles applications 32 bits qui se réveillent quand on les branche sur un écran en conséquence Microsoft marquera indéniablement des points. 

http://geeko.lesoir.be/2016/04/05/mobile-microsoft-mise-tout-sur-continuum/

L'étonnant succès des hôtels interdits aux enfants

dimanche 10 avril 2016 à 18:56

D'étonnant il n'y a que le titre. Tu es retraité, tu veux pas de gosse, tu es en couple tu veux pas de gosse, tu es parent tu veux partir sans tes gosses c'est pas pour avoir d'autres gosses, tu es prof tu veux pas de gosse. J'ai souvenir à l'époque où je prenais très régulièrement le train, ceux qui me connaissent d'ailleurs très bien devraient sourire à cette évocation que je prenais la première classe pour éviter les gosses surexcités qui au bout de quelques heures de train se mettent à disjoncter. 

http://www.lefigaro.fr/conso/2016/04/09/05007-20160409ARTFIG00004-l-etonnant-succes-des-hotels-interdits-aux-enfants.php

Parce qu'ailleurs land ça ne s'arrête pas qu'aux forums

dimanche 10 avril 2016 à 08:00

Je vais essayer de jouer la carte de la sobriété dans cet article, malheureusement avec les susceptibilités qui sont en place, ce n'est jamais simple. Cela fait plusieurs mois que j'ai arrêté de lire Frédéric, pas une question de fâcherie, mais de la même manière que j'ai arrêté de lire les sites de jeux vidéos, de regarder des mangas, cela ne m'intéresse plus : les tests de distros que je n'utiliserai jamais, la musique libre j'ai pas le temps ni l'envie de découvrir. Et avant d'aller plus loin, je peux aussi parfaitement comprendre que je n'interresse pas / plus des gens et qu'ils refusent de me lire, ce qui conforte mon positionnement dans ma volonté d'être cité le moins possible et d'éviter de me répandre dans les planet ou les agrégateurs sauf pour des billets techniques d'intérêt collectif. Je n'ai pas envie de m'imposer, et quand on me dédicace un article complet, c'est irriter des gens qui n'ont pas envie de me lire, comme je vais irriter des gens qui ne sont pas / plus intéressés par Fred. 

Gilles a eu la bonne idée de me linker le billet : Le « XScreenSaver Gate » : Les torts sont partagés, que je n'avais pas lu et que je n'aurai pas du lire. Forcément comme il a eu la bonne idée de citer la partie où je fais une vanne douteuse sur Archlinux alors que je m'en fous complètement, comme de Manjaro, mais aussi de Fedora, de Mageia et des quatre millions d'autres distributions qui peuvent exister et que je n'utilise pas, les prétentieux d'archers déboulent pour me lapider, de l'autre côté les partisans de Debian ce qui fait que c'est l'apocalypse et qu'au final il décide de partir sur Mac. En même temps on a les commentaires et le public qu'on mérite, sur mes articles on m'a fait remarquer que j'étais injuste, ça a été dit correctement d'ailleurs en faisant remarquer qu'un développeur codait sur son temps libre et que c'était vachard d'enfoncer le clou de cette façon, de l'échange classieux comme souvent dans les commentaires du blog sauf quand Gilles insulte quelqu'un. Il faudrait que je le bannisse mais je l'aime bien, il est gros et chauve. 

Forcément quand on se voit cité, quand on est un peu bornien, même sans Ciflox on a envie de répondre, surtout tout un tas d'horreur, mais ça n'en vaut pas la peine, je relirai peut être le blog de Fred dans deux ou trois ans, ou avant, si un jour j'ai envie. C'est beau quand même cette liberté qu'on a de choisir ce qu'on veut lire ou non, quel dommage que les gens ne l'appliquent pas, les sites internet seraient tous mieux fréquentés et tout le monde vivrait mieux si on ne lisait pas les choses qu'on ne veut pas lire. Je crois qu'il est important d'arrêter de se faire du mal, ou de chercher quelque chose qu'on ne trouvera pas, alors qu'on le sait pertinemment. Je suis utilisateur de Debian, je pense que ça sera jusqu'à la fin, une fin qui restera à définir, la mienne ou celle de l'ordinateur tel que nous le connaissons car je crois peu en la propagation de Linux dans le matériel récent, tablettes, hybrides, smartphone. Je suis utilisateur de Debian sur au moins cent machines et je suis convaincu qu'il n'est pas nécessaire de changer tous les trois jours de paquets pour mon utilisation ou celle de mes élèves mais aussi chez les gens chez qui je mets Handylinux. Donc oui, on ne me fera pas déroger d'un iota, l'histoire de xscreensaver n'a rien à voir avec une obsolescence des paquets, c'est juste un problème d'égo et de respect, éventuellement un problème de compétence chez le packageur debian, c'est juste un événement qui n'aurait pas dû se produire. Une obsolescence dont on pourrait parler d'ailleurs, voici ma version de Libreoffice avec les backports activés.

Alors à ce niveau là j'ai deux possibilités, soit je me lance dans le free fight, soit je fais ce que me dicte mon code de conduite actuel, je vais voir ailleurs faisant preuve de l'ouverture d'esprit de la taille du chas d'une aiguille. Être catalogué de fanboy debian, d'intégriste, ça ne me gêne en rien car je ne fais pas de prosélytisme. Je vis mon debianisme dans mon coin, je sais ce que je fais notamment quand je fais une installation dans un lycée ou chez un particulier et on aura beau m'expliquer qu'une autre solution c'est formidable, pour moi ce qui est formidable c'est de poser un système et de faire une mise à jour tous les deux ans, pas tous les trois mois. A quoi me servirait d'aller rentrer dans la tête de Fred, à quoi ça sert d'ailleurs de réagir quand on est convaincu par ses propres idées, qu'on est content avec. L'enjeu, bien sûr, convaincre l'autre. Convaincre Fred qui utilse Arch Linux depuis des années dans une utilisation qui est personnelle je suppose mais généreuse puisqu'il partage son guide, ça n'a pas de sens. Peut être que Fred un jour s'il fait de l'installation de Linux chez des particuliers ou dans des écoles aura un autre discours ou au contraire viendra nous expliquer que c'est Arch qu'il faut et qu'on est dans le faux. D'ailleurs je rouvre la parenthèse, cette petite aventure m'a fait modifier 70 postes, mon collègue de mon ancien lycée agricole qui s'est collé à Linux en a fait une vingtaine, encore heureux que ça ne change que tous les deux ou trois ans et qu'on a un guignol une fois par décennie. 

La moralité c'est que nous n'avons pas les mêmes vies, et par conséquent les objectifs sont totalement différents, il serait totalement idiot d'aller expliquer à mon collègue que la stabilité n'est pas de l'obsolescence, que quand rien qu'à la maison on a deux gosses et bientôt une femme sous Debian, on a pas envie de mettre à jour tous les matins. Que chacun soit heureux, moi sous Debian, lui sous Arch et peut être demain sous Mac, ce qui compte effectivement c'est le respect de cette opinion. 

Voilà donc la démarche, enterrer la hache de guerre avec tout le monde et pas forcément dans la tête de son voisin. C'est peut être paradoxal de l'écrire, mais désormais je fuis les provocateurs, ceux qui alimentent uniquement les polémiques, je détourne le regard des idées que je trouve les plus connes pour ne pas avoir à rebondir dessus et tomber moi même dans mes travers, provocation, polémique, backstab, assassinat, snipe, boucherie, et j'en passe. 

On avait eu un échange comme toujours cordial avec Alterlibriste qui lui prône en fait le message à caractère uniquement positif. Pour moi ce n'est pas exactement, le cas, il faut réussir à trouver la frontière fine entre ce qui me concerne et ce qui ne me concerne pas. Stéphane de 22décembre m'a fait remarquer dans les commentaires du blog, qu'alors d'habitude je prends tout avec zénitude, j'avais été particulièrement raide sur le thème. Il faut comprendre que c'est ma crédibilité qui est engagée auprès de mes proches, à mon travail quand on se retrouve face à une situation similaire. Et d'ailleurs les plus virulents sur le sujet sont les gens qui font du handylinux car on sait pertinemment ce que c'est qu'un noob qui panique, nos parents pour certains qui ont plus de 65 ans et qui avec Debian et Linux de façon générale avons fait la promesse de la stabilité et de la sécurité tant désirée dans ce monde informatique où tout devient plus dur. Ce qui passera dès lors pour quelque chose de totalement anodin chez les powerusers qui ont désinstallé le paquet, c'est une shit storm pour les accompagnateurs que nous sommes. Au moment où j'écris ce très long billet mon beau-père m'appelle pour me parler d'Xscreensaver avec un accent anglais à la narbonnaise, je lui dis d'apporter les deux ordinateurs samedi ...

Alors dans ce cas là, la frontière est franchie, je dénonce, car un abruti me force à sortir de ma zone de confort, je pense que je suis dans mon droit, dans une légitimité d'utilisateur. Philippe Scoffoni dans son podcast remet sur le tas la gouvernance, son truc à lui comme le ciflox pour d'autres, il rappelle à juste que les développeurs ne sont pas grand chose sans les utilisateurs, les utilisateurs n'ont peut être pas tous les droits, notamment celui d'être traités comme de la merde quel que soit le temps de bénévolat du développeur qui à ce compte là n'aurait pas dû diffuser son code. Vous ne me verrez plus troller le framasoft que je ne lis plus, juger une de leur prise de décision car en fait elle ne me regarde pas, je vais voir ailleurs. Je ne vais pas troller arch linux, même si ça pourrait être rigolo car je ne l'utilise pas, et c'est certainement l'erreur de Fred dans son billet, parler de l'obsolescence d'une distribution dont il n'est pas tributaire face à des gens qui l'utilisent de façon quotidienne. Il est normal qu'il se fasse malmener dans ses commentaires comme à chaque fois que je me suis fait marave parce que j'ai dit une connerie, c'est le jeu, nous sommes des écrivaillons publics, comme les développeurs qui mettent leurs programmes à disposition, nos actions, nos écrits peuvent faire réagir et pas forcément dans le sens dans lequel on pousse. Avant de comprendre et d'utiliser debian à hauteur de plus de deux postes, je regrettais la fraîcheur des paquets, Saint Christophe en est témoin et m'a souvent fessé à ce propos, aujourd'hui ce n'est plus ça qui me gêne et pour cause, j'ai collé tant de debian que chaque évolution devient un investissement conséquent. Ce qui me pose problème, c'est plus le principe de fonctionnement interne, la facilité de contribution, la dureté du milieu qui ne s'assouplit pas, ne laissant pas de place à des utilisateurs médiocres comme moi qui devraient passer un doctorat debian pour contribuer. L'élitisme a ses limites, Gentoo en a fait les frais. 

Ailleurs land que je décrivais hier, ne s'arrête pas aux forums, c'est un éloignement plus profond que je fais :

Je me recentre, je vais à l'essentiel, ailleurs land. 

Comprenez quand même que linker mon blog, c'est prendre le risque d'envoyer quelqu'un sur du Florent Pagny dans sa période tenue d'indien cheveux blonds