PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Parce que dimanche c'est vendredi

lundi 16 mai 2016 à 08:00

J'ai eu la bonne idée pour l'anniversaire de ma femme de lui acheter un nouveau téléphone, elle tournait sur mon premier alcatel, acheté à Roujan à l'époque. En effet celui de ses copines était plus gros, plus mieux, donc il fallait forcément plus le même. Ma femme, les technologies c'est pire que tout ce qu'on peut imaginer et finalement ce téléphone était parfaitement suffisant. mais forcément l'envie ne se commande pas. Ma matinée commencera donc à 3 heures du matin parce qu'elle avait oublié de couper le son, pour se poursuivre à 4 heures car elle ne savait pas comment couper le son, à 4 heures, un bon de réduction de la halle, ça ne se refuse pourtant pas. 

6h55, je suis dans la chambre de ma fille, je la regarde. Je calcule les 40 manières possibles de la réveiller, et j'opte finalement pour l'ouverture des volets. Elle ne bronche pas. J'en viens quand même à me dire qu'elle me fait une comédie pas possible et que quand on a mal à la jambe, on ne dort pas comme elle dort c'est à dire qu'un tremblement de terre ou une attaque nucléaire peut se produire, elle continuera de ronquer. J'applique donc la stratégie traditionnelle de lui piquer son oreiller, elle me regarde, je la regarde, je lui demande de se lever et de marcher, elle dit qu'elle va mieux, elle descend les escaliers ça craque ...

A 7h58 nous sommes acceptés aux urgences. Il y a un couple devant nous. Les urgences de Narbonne, j'ai de la chance, j'y suis allé une fois pour mon fils et cette seconde fois, jamais personne. Je corrige mes copies, je raconte ma matinée sur gnu social, nous partirons après 10h15 ma fille n'a pas la rotule cassée ce qui est plutôt positif, elle s'en sort avec 10 jours d'attelle. Merci les cours de récréation et les jeux débiles, merci au gamin qui lui a attrapé la jambe pour la catcher. J'oublie quand même de préciser que faire patienter ma fille pendant deux heures assises sans rien faire est un calvaire, pour elle surtout, et conformément à sa nature, elle m'a emmerdé pendant deux heures pour bien me montrer que c'était long. Sors moi une tablette, éteint la lumière, donne mes lunettes, j'arrive pas à ton jeu sur la tablette ... Je profite d'ailleurs du jeu sur la tablette pour le présenter, il s'agit d'un puzzle game avec les personnages d'Uncharted plutôt réussi, un amuse bouche en lien avec le jeu de la PS4 dans lequel on peut gagner des bonus. Il faut activer des pierres, éviter des fléchettes etc ... Très réussi pour un jeu totalement gratuit et sans publicité.

de retour à la maison vers 11h30, après avoir essuyé des embouteillages conséquents et éviter d'écraser des dizaines de piétons du troisième âge qui nous rappelle que la côté est enfin assaillie par les touristes, je m'effondre dans mon lit et j'arrive à dormir. Repas, vide grenier, on tombe sur les beaux-parents, du monde à la maison, je roote le téléphone du beau père, il est déjà 17h00 passées, je m'effondre, je dors 15 minutes et je suis réveillé par un monsieur qui vient m'acheter les carcasses de mes marteaux piqueurs. 

Vous noterez que j'ai mis la photo du boncoin, site que j'utilise très régulièrement contrairement à un ancien président de la république. Le pauvre homme se perd totalement pour venir chez moi, il prend la plus belle route du monde que personne ne connaît et je finis par aller à sa rencontre, au bon milieu de la pampa il récupère les marteaux piqueurs, il est 19 heures ...

J'écris quelques mots, il n'est pas 21 heures, c'est la première fois depuis ce dimanche travesti en vendredi que je peux me poser confortablement devant l'ordi, demain j'ai un vide grenier sur le tôt avec mon revendeur officiel de matériel informatique, quelques billets hardware à venir dont un "pimp ton optiplex 360 pour jouer", preuve que Cyrille BORNE ose tout et c'est en partie à ça qu'on le reconnait.

Une semaine de vendredi

dimanche 15 mai 2016 à 08:00

Il y a des semaines comme ça, des semaines qu'on sent passer, celle-ci en fait partie. Je ne sais pas trop par où commencer car il n'y a pas vraiment de début, ni vraiment de fin non plus d'ailleurs, je pourrai commencer par évoquer ma fille qui choppe la crève pour me retrouver avec elle jeudi soir après avoir rentré une tonne et demi de gravier, et qui négligemment oublie de dire au docteur qu'elle a le genou qui a doublé de volume parce qu'elle s'est viandée à l'école et par le fait se retrouver avec elle de nouveau le vendredi soir chez le même médecin, une journée qui pour moi avait commencé sur la route à 6h30 du matin. C'est peut être bien de démarrer par cette fin, car c'est certainement ce qui sera le fil conducteur de la semaine prochaine, le médecin pense qu'elle n'a rien de cassé, je commence à devenir de plus en plus dubitatif, il va falloir courir pour faire la radio, et le reste, enfin bref, la semaine prochaine sera certainement équivalente à cette semaine à pas grand chose. 

J'ai donc fait ça cette semaine :

1.5 tonnes de graviers de plus derrière, c'est donc désormais 6 tonnes, on comptait placer les dalles cette semaine mais il a encore flotté comme vache qui pisse, expression d'autant plus consacrée que nous vivons à proximité de l'étang de pissevaches. Je crois qu'indéniablement on peut dire que 25 cm de gravier ça pompe, il a énormément plu cette semaine, totalement transparent. Un peu déçu de ne pas avoir pu finir la terrasse, il n'aurait manqué que le grillage et les évacuations, malheureusement le moins qu'on puisse dire c'est que cette année la météo est pourrie. J'ai néanmoins de la marge, d'ici la fin de l'année scolaire qui pour moi en face à face élève se termine le 17 juin, ce sera terminé. 

Le 17 juin, quelle folie, on nous gonfle pour travailler plus alors que malheureusement nous ne finissons pas les années. La raison est simple, alors que le Diplôme National du Brevet des collèges devrait avoir lieu réellement en fin d'année scolaire, un peu avant le 5 juillet par le fait, les dates cette année sont le 23 juin ... Nous sommes désormais tous centre d'examen, ce qui signifie qu'il faut mettre plus ou moins les autres élèves à la porte. Rajoutons à cela que nous sommes majoritairement convoqués aux corrections d'examens, avec maintenant la grande nouveauté, des convocations quasiment systématiques à trois cents kilomètres de nos établissements. La fin d'année c'est donc n'importe quoi, et par le jeu des ponts, des formations pour la réforme du brevet de l'année prochaine, j'ai certains élèves que je n'ai pas vu depuis dix jours, je suis forcé de ramer pour terminer le programme. Pédagogiquement ce n'est pas ma meilleure année, loin de là, l'année prochaine avec plus de recul sur les élèves, sur l'établissement, ce sera meilleur. 

Cette année qui se termine plus tôt pour moi est intéressante, je vais pouvoir finir le grand ménage que j'ai commencé au lycée d'un point de vue informatique en ce début d'année. Ca tombe bien en plus, mon fils va se faire expulser de son établissement certainement au 17 juin, il subit de la même manière le brevet des collèges. On note d'ailleurs qu'on ne manque pas d'humour, on propose de revenir je pense aux élèves après les épreuves, le 27 juin. En gros on doit se débrouiller avec ses gosses en tant que parent car tout simplement les établissements ne sont pas capables de les accueillir. Voyez que tout le monde subit la situation sauf peut être les élèves qui sont contents de bénéficier de trois semaines de vacances supplémentaires par rapport au primaire ... J'ai déjà mon planning,

On ne sera pas trop de deux pour le faire, c'est un terrain d'apprentissage extraordinaire pour un gamin, et je préfère mieux ça que de le laisser passer sa semaine à glander devant minecraft ou far cry 4.

C'est donc à l'instar de chaque fin d'année, une fin d'année agitée sur tous les plans, il est 21h45 dans la soirée de samedi au moment où j'écris ces quelques lignes et je pense que la matinée de demain sera dédiée aux urgences, une pensée pour moi au moment où vous lirez ces quelques lignes.

Sarkozy ne connaît pas « Le Bon Coin » : pourquoi c’est un problème

samedi 14 mai 2016 à 22:15

L'information a largement circulé, pas encore démentie ce qui en ce moment arrive très régulièrement, information et contre information, comme le gamin et la cité Maya, je pense donc qu'on peut l'évoquer. C'est pour moi une catastrophe, une illustration de plus du fossé qu'on a entre nos dirigeants et nous, le petit peuple. Est ce qu'il est nécessaire de connaître le boncoin pour être président de la France ? Je le crois, un site français qui paye ses impôts en France, qui génère de l'emploi, une réussite qui fait vraiment du lien, oui, je crois que c'est incontournable, ne pas connaître le boncoin c'est certainement aujourd'hui vivre sur une autre planète que la planète France. 

Alors forcément, quand on imagine que c'est le même type de personne qui décide de prendre des orientations informatiques dans les programmes scolaires, on comprend pourquoi on jette en l'air des milliards et que les français sont si mauvais en informatique. 

http://www.numerama.com/politique/170228-sarkozy-ne-connait-pas-le-bon-coin-pourquoi-cest-un-probleme.html

Développer un jeu de serpent en Scratch

samedi 14 mai 2016 à 22:03

Dans la démarche actuelle du changement de programme, le monsieur n'a pas fait semblant dans son tutoriel. Scratch m'a l'air de dominer le marché pour l'instant, dans les bouquins, dans les premiers tutos qui apparaissent sur la toile, plus que l'algo de base ou que python, c'est vraiment ce langage qui ressort. Je dois reconnaître que je ne suis vraiment, mais vraiment pas chaud pour m'y coller, je pense que comme souvent j'aurai le déclic pendant l'été. J'ai beaucoup de mal à passer à autre chose quand on n'a pas fini ce qu'on est en train de faire, quand on voit que la réforme attaque dans à peine quelques mois et que les référentiels sont encore en cours de discussion, ça craint vraiment du boudin. 

http://slim-boukettaya.developpez.com/tutoriels/jeux/developper-jeu-serpent-scratch/

Je ne serai pas client chez Abix

vendredi 13 mai 2016 à 08:00

Je suis avec un grand intérêt le site dealabs, pas vraiment une grande idée quand on est un foufou de l'achat compulsif, le site proposant des tonnes de gadgets pas cher mais pas vraiment utiles, et quand on voit des tas de gens l'acheter, on sait qu'on veut en être. J'ai récupéré une vieille carte mini-ITX avec un atom à 1.6 Go, il me manque un boîtier à mettre autour, et voilà que se présente cette magnifique affaire. Moins de 16 € le boîtier sur un site que je ne connaissais pas, les frais de port sont offerts pour toute première commande.

La première commande chez l'acheteur, même si aujourd'hui on fonctionne à fond dans le fontaine je ne boirai pas de ton eau qui se traduira demain par je n'aurai aucun remords à être client SFR, reste tout de même fondamentale. Une première commande qui se passe mal, c'est un mauvais souvenir ancré au plus profond, je crois que tout site commercial ne peut pas rater sa première fois avec le client.

Et c'est ce que vient de faire ABIX. J'ai reçu un mail pour m'annoncer que la référence était obsolète, qu'il était impossible de me proposer un autre article, on m'a donc remboursé automatiquement sur mon compte Paypal la somme dépensée. Ce qui est moins compréhensible en outre :

  1. la référence reste disponible sur le site et on peut donc encore l'acheter sur "commande"
  2. certains clients sur dealabs annoncent avoir reçu le boîtier ce qui signifie que la société ABIX a fait des choix.

On peut effectivement comprendre l'effet des communautés d'acheteurs avec des gens dépassés par l'afflux des commandes, notamment quand le prix est aussi attractif, il est fort à parier que certains en ont pris trois ce qui donne le tarif traditionnel d'un boitier. A ce compte là mieux vaut léser tout le monde que de donner à des privilégiés ça permet d'étouffer le fait qu'on n'a pas prévu le coup et donc laisser supposer des problèmes de gestion de stock.

J'écris cet article au moment de la pause déjeuner le 10 mai, j'ai envoyé le 9 un mot pour une demande d'explications et j'ai demandé la suppression de mon compte client, il serait trop simple en effet de jouir de mes données dans la foulée quand je suis un simple consommateur lésé. L'article paraît donc dans trois jours, je le compléterai si de nouveaux événements venaient à se produire, pour l'instant, je sais que je ne serai pas client chez Abix malgré mon compte client ...