PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Construire une Debian personnalisée, premières passes, c'est pas gagné

samedi 4 juin 2016 à 08:30

L'idée n'est pas de créer un fork de Debian pour rigoler mais bien d'automatiser une installation de Debian : 

La moralité c'est que personnaliser sa debian n'est pas une lubie mais bien une manière de gagner du temps même si l'investissement de base commence à devenir conséquent. En même temps c'est très formateur. On va utiliser simple-cdd, qui semble répondre à mon besoin. Voici ce que j'ai fait, où j'en suis, et où je bloque.

apt-get install simple-cdd xorisso​

Dans mon home je fais un répertoire qui s'appelle madebian. Dans ce répertoire je fais un répertoire qui s'appelle profiles. Si le premier répertoire peut s'appeler comme on veut, le second est un répertoire obligatoire dans lequel on va mettre les profils de distributions qu'on veut avoir. Comprenez qu'on peut gérer plusieurs distributions personnalisées. La seule condition c'est que les fichiers portent le même nom pour qu'ils soient considérés. A l'heure actuelle dans les possibilités, je n'ai pas tout exploré, loin de là, j'ai fait une distribution qui s'appelle test, je n'exploite que deux fichiers test.packages, test.preseed. Ces deux fichiers sont obligatoirement dans le répertoire profiles. Voici le contenu de mon fichier preseed : 

#Fuseau Horaire
d-i time/zone string Europe/Paris
#Langue
d-i debian-installer/locale select fr_FR.UTF-8
#Clavier
d-i console-keymaps-at/keymap select fr-latin9
#impose la création du compte user, le user est sudoer
d-i passwd/make-user boolean false
d-i passwd/root-login boolean false
# Distribution à  installer.
d-i mirror/suite string stable
#Miroir
d-i mirror/country string FR
d-i mirror/http/hostname string ftp.fr.debian.org
d-i mirror/http/directory string /debian
d-i mirror/http/proxy string
d-i mirror/http/mirror string ftp.fr.debian.org
#popularity contest
popularity-contest popularity-contest/participate boolean false
# non-free et contrib
d-i apt-setup/non-free boolean true
d-i apt-setup/contrib boolean true

Le fichier est facilement compréhensible ce qui est surtout intéressant c'est la partie sur le user, cela force l'utilisateur à créer son compte. Et voici le fichier des paquets

xfce4
lightdm
xserver-xorg
xinit

Je lance dans le répertoire madebian la commande : build-simple-cdd --profiles test ce qui va avoir pour effet de construire la distribution test. Ca mouline, ça fait une iso dans images et ça me donne un résultat minimum qui fonctionne. Vous noterez qu'alors que je n'ai mis que quatre paquets j'arrive à un bureau complet xfce ce qui signifie que l'outil gère les dépendances, plus ou moins en fait. 

Pour l'heure donc, ça me fait un truc vraiment minimal, c'est plutôt intéressant car cela aide à la compréhension des paquets. Néanmoins le système a quand même sa limite, il risque de souvent manquer quelque chose, si bien qu'avant de lancer en production, il faut vraiment mais vraiment avoir fait le tour des besoins. 

A l'heure actuelle je bloque sur un truc complètement aberrant, si je mets libreoffice dans la liste des paquets, il me marque le message : ERROR: missing required packages from profile test:  libreoffice. Et là je dois sérieusement reconnaître mon incompréhension. Je n'ai pas encore regardé où il me mettait les logs non plus, j'attends mon collègue pour poser le grillage, j'ai à peine pu passer deux heures devant l'écran pour arriver à cette ébauche qui me satisfait largement plus que ce que j'ai pu trouver sur la toile. 

Smartphone. Quel usage ?

vendredi 3 juin 2016 à 08:00

Certains d'entre vous sont possesseurs de système Sailfish dont on parle peu et quelques réponses m'ont étonné car c'est un système que je ne connais absolument pas. Il y a notamment la possibilité d'utiliser le marché d'applications F-DROID donc des apk, c'est à dire une compatibilité Android. Il faut reconnaître qu'après Firefox OS et Ubuntu Phone dont on n'a bien peu de nouvelles, il faut être quand même franchement motivé pour utiliser un système d'exploitation alternatif sauf si celui-ci a la capacité d'utiliser les apk, une piste qu'on a pu évoquer chez Microsoft d'ailleurs. 

N'allez pas croire que je vais me jeter sur le premier téléphone Jolla qui traîne, ce n'est pas l'idée, néanmoins quand on voit comment j'utilise mon smarphone, ça reste quand même franchement mais franchement limité et on peut se demander si je suis Sailfish compatible. J'avais commencé à aborder le sujet avec l'abonnement téléphonique, mais je n'étais pas rentré dans les détails, notamment pour les logiciels utilisés. Pour l'abonnement, ce sera finalement celui de Red de chez SFR qui pour 10 € me donne de l'illimité partout et 5 Go, j'ai pu faire une bascule depuis Virgin en à peine quelques clics, le beau-père, ma mère, ma femme, et moi-même avons migré, ça nous laissera le temps de voir venir. 

Et c'est tout. Une partie significative des choses que j'utilise sont des raccourcis web, pas des applications donc, je ne joue pas car j'ai assez perdu de temps avec des jeux débiles, je serais presque tenté de dire que j'ai une utilisation Linuxienne de mon téléphone. Vous noterez que dans les services Google je n'utilise que le store et encore, pas mal d'applications proviennent de F-Droid, seul Google Maps m'est pour l'heure réellement indispensable sans avoir cherché à le remplacer. 

Alors, la question qui va bien, suis-je sailfish compatible ? 

Réparation auto : les pièces d'occasion bientôt obligatoires

jeudi 2 juin 2016 à 21:36

Une initiative louable sauf si on se retrouve avec des pièces pourries dans la bagnole. Plaisanterie mise à part, une action de plus qui va vers une modification profonde de notre économie. Plus qu'à commencer à percuter qu'on peut faire pareil avec le matériel informatique avant de renouveler tout son parc, d'utiliser du logiciel libre et on aura vraiment avancé.

http://automobile.challenges.fr/actu-auto/20160531.LQA8208/reparation-auto-les-pieces-d-occasion-bientot-obligatoires.html

Inscription sur BlocTel

jeudi 2 juin 2016 à 13:05

Le service Bloctel est un service gouvernemental, à priori, puisqu'on a une adresse en gouv qui permet de théoriquement bloquer les appels des indésirables. Bon, quand on voit le qui sommes nous, on peut lire que c'est géré par des prestataires de service, et la théorie du complot voudrait que ce soit en fait une manière pour ces sociétés de récupérer des listes complètes de personne et d'en remettre une couche supplémentaire, un peu comme quand on demande une désinscription en répondant à un spam. Pour ma part je salue l'initiative et j'y ai mis mes numéros de téléphone, je suis spammé très régulièrement et c'est vraiment le truc qui m'insupporte d'être sur la route et d'avoir la poche qui vibre. Reste à savoir quelle sera la parade des sociétés spammeuses pour contourner la loi et s'octroyer le droit de nous pourrir la vie en toute impunité.

https://inscription.bloctel.fr/validation.html

Borne un jour, Borne toujours

jeudi 2 juin 2016 à 13:00

La vie d'un Cyrille BORNE est en fait simple à comprendre. Il faut vivre les choses comme si elles n'allaient jamais fonctionner au premier coup, et ça ne fonctionne jamais du premier coup. D'un côté ça vous rend plutôt persévérant, de l'autre ça vous pousse parfois à trop anticiper, mais ce qui est certain, c'est qu'à tous les coups, mais qu'est ce que ça gave. 

Comme je vous l'ai expliqué, j'achète un garage

avant je voyais la mer, maintenant je vois l'immeuble de mon garage, quel bonheur !

Voyez la maison en construction, c'est une opportunité, 18 mètres carrés à pas cher, à 50 mètres de chez moi. On pourra y entreposer les vélos, les affaires d'hiver, tout un tas de choses. Vous savez que Cyrille BORNE et la banque reste une relation privilégiée. Au 23 mai dans un temps record chez mon banquier, au comptoir, je signais à l'arrache ma demande de prêt qui était validée. Je dis à mon banquier que ce serait sympa d'envoyer au cabinet notarial, car le temps de recevoir les offres et le reste, une attestation d'accord qui fera du bien à tout le monde. Le cabinet notarial avait posé comme date d'échéance, le 1 juin. Nous sommes le 2 et je n'ai pas reçu les offres. Comprenez que ça fait 10 jours que j'ai l'accord du banquier mais rien dans ma boîte aux lettres, la routine. Ce matin profitant d'une demi journée de liberté avant d'aller faire un conseil de classe dans ce qui est la plus belle saison pour l'enseignant, la fin de l'année, je me pointe à ma banque pour dire que je n'ai rien. Mon banquier rassurant m'explique que pendant que les profs sont en ébullition, c'est moins le cas pour les banquiers, il ne faut pas s'inquiéter, la signature est prévue au début du mois de juillet. 

Le cabinet notarial a des horaires à la one again qui curieusement ne correspondent pas à mon rythme de vie de 7 heures, 20 heures, je ne comprends pas pourquoi ils ne répondent pas ni avant ni après. Pour une raison qui m'est inconnue, le standard ne fonctionne que de 11 heures à 12 heures, et une paire d'heures l'après midi, après avoir dormi de 10 heures à 11 heures ce matin, je prends mon téléphone. La notaire me dit qu'elle suppose que j'ai reçu son courrier, quel courrier ?, celui qui dit qu'elle n'a reçu aucun document attestant que j'ai eu mon prêt. Bien sûr, le mail envoyé le 23 par mon banquier s'est perdu dans leurs services. Voyez tout de même que nous sommes sur les bases d'une normalité bornienne. J'ai calé une date de signature le 6 juillet, en imaginant que je reçoive mes offres aujourd'hui, le 2 donc, 10 jours supplémentaires de délai légal d'acceptation, ça nous fait arriver au 15 le temps de la réception et de l'ouverture du courrier, théoriquement ça passe au 6 juillet. Nous savons vous et moi que les choses ne se passeront bien évidemment pas aussi simplement, c'est la routine bornienne, voici le mail que je viens d'envoyer à la notaire :

Bonjour,

Je viens d'avoir mon épouse au téléphone, je vous confirme que nous serons présents à 9 heures le 6 juillet pour signer, si bien sûr nos offres n'ont pas kidnappées par les extra-terrestres ou mangées par un chien ou que la libération des fonds n'a pas pu se produire en raison du bug informatique du siècle.

Bien cordialement

Cyrille BORNE

Ceux qui lisent mon blog connaissent cette histoire, car je l'ai racontée cent fois avec le même plaisir avec d'autres protagonistes, d'autres interlocuteurs, mais de façon générale, on retrouve une constance, la France est un pays qui fonctionne quand même plutôt mal à bien des niveaux. A l'heure actuelle, l'irritement du moment c'est certainement les dates du diplôme national du brevet le 23 et le 24 juin. En France, on se plaint que les profs ne travaillent pas assez, on imagine déjà comment faire travailler les gosses au mois de juillet, août sans se poser la question de finir pour une fois complètement une année scolaire. Les dates du 23 et du 24 sont tout de même significatives surtout quand l'année se termine le 5 juillet pour les écoliers, au collège et en seconde, ce sera avant le 17 juin. Concrètement chaque établissement ou presque est devenu son propre centre d'examen, un ridicule de plus à ajouter à l'édifice, des élèves qui se moquent du brevet passent l'examen chez eux, face à leurs enseignants pour les garder, comment mettre de l'enjeu, mais c'est une autre histoire. Du fait de l'aménagement des salles pour recevoir les élèves, au pire, les enfants sont mis à la porte le 17 de l'établissement. Pour mon fils en cinquième par exemple, on ne peut pas les accueillir à compter du 22, et ils peuvent ensuite réintégrer l'école à compter du 27. Le conseil de classe de mon gamin est le 13, comprenez que si c'est pour qu'il regarde des films avec les deux camarades qui se seront déplacés, autant le garder à la maison. L'arrêt des cours au 17 c'est trois semaines de temps scolaires de perdu, sur 36 semaines d'école, c'est 8% d'école de bouffé dans l'année, c'est énorme. 

A la réponse aux incohérences, des réformes et des réformes encore, rajoutant à la lassitude d'une population plus que lassée, le gouvernement actuel a trouvé la réponse totalement imparable : l'augmentation de salaire ! Un étalement d'une augmentation de 2017 à 2020 avec un petit truc au milieu, une élection présidentielle, avec en gros millions de profs en France, des familles concernées, oui c'est indéniable, la France est vraiment un pays qui va mal, la seule proposition qu'on peut faire à une profession c'est une augmentation des salaires plutôt que de régler le problème de fond. Votera à gauche, votera pas, marchera, marchera pas, je prends le risque de dire que cela pourrait faire partie des éléments qui pourraient faire basculer une élection.