PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Le blog vaguement culturel de Cyrille BORNE ou une nouvelle idée pas si débile mais prenante

vendredi 24 juin 2016 à 10:00

Quand j'ai flingué blog libre et que j'ai rouvert Cyrille BORNE, j'ai bien fait, voyez comme je me déplace avec aisance dans mes murs. Et d'ailleurs comme j'écris de très mauvaise humeur, je me permets de remarquer que mes anciens compères avaient l'air de franchement plus s'amuser quand j'y étais, genre limite à penser qu'on faisait les choses pour me gaver, tellement ils sont calmes. Enfin, on a tous nos problèmes. Ce que j'ai toujours regretté, c'est d'avoir remis les articles cinéma, bandes dessinées dans des articles uniques pour les dernières années, on monte à des billets avec des critiques de 80 films, c'est totalement illisible. 

Il n'y a pas que cela qui me gêne non plus, c'est l'écriture de ces billets. Chaque mois, je me livre à l'écriture laborieuse de ces résumés, alors qu'il serait beaucoup plus simple pour moi de le faire au fur et à mesure. Seulement, le problème du fur et à mesure comme dirait Liane Foly, Je t'écris des mots purs J'ai gommé les ratures Et là sur le papier j'ai effacé tes fautes Au fur et à mesure C'est pas d'la grande écriture, ça n'a aucun rapport mais ce n'est pas grave, c'est que si je devais balancer à chaque fois un billet de blog pour chaque film ou bande dessinée lue, je pense qu'on arriverait rapidement à l'overdose d'une partie du lectorat qui se fout complètement de ce genre de billets. Billets qui sont lus je le sais, malgré le peu de commentaire, mais bon le problème n'est pas tant qu'ils soient lus, le problème c'est surtout la pénibilité à écrire.

Liane Foly est une philosophe méconnue

Alors que j'ai fait disparaître le blog de la veille pour la grande réunification des mes sites, je viens de créer le blog vaguement culturel de Cyrille BORNE. Je me suis appuyé sur le thème clean de pluxml, créé par Pierre qui a fait beaucoup de thèmes pour cette dernière version. Le thème est très intéressant pour du "culturel", puisque celui-ci utilise l'image d'accroche et le texte à côté ce qui permet de jouer sur la couverture / affiche et la critique. Sur du 1920, le résultat est quand même un peu moche selon la taille du texte puisque le thème étire l'image, j'ose à peine imaginer sur des résolutions supérieures, sur des téléphones portables c'est propre.

A l'heure actuelle, alors que j'ai un peu commencé mais pas trop, j'ai franchi la barre des 300 billets, je pense que je devrais arriver aux plus de 500 ou 600 assez rapidement. Je n'ai pas vraiment attaqué la partie bande dessinée, j'ai mis les chroniques les plus récentes, de façon à que ceux qui seraient tentés d'ajouter le blog à l'agrégateur, ne se retrouvent pas pénalisés à voir débarquer les vieux billets. C'est donc un travail long, laborieux, car il faut récupérer toutes les images, faire du copier coller, mais c'est un travail qui a du sens, car c'est un travail de propreté et c'est surtout plus facile et plus agréable intellectuellement pour moi, ça me donnera même peut être l'envie d'étoffer un peu des contenus parfois très courts. 

DNB 2016, bis repetita et c'est tant mieux

vendredi 24 juin 2016 à 08:00

Comme chaque année nous nous retrouvons avec la correction du DNB 2016 dans sa série professionnelle. Là je crois qu'on y est, le sujet commence à se ressembler chaque année, la réforme va passer par là en rajoutant son exercice d'informatique mais ça n'ira pas très loin. C'est avec satisfaction que je peux me dire que j'ai fait le job, bon par contre, vous le comprendrez plus loin, il y a des choses que même le meilleur prof de maths du monde ne peut pas faire, un bon chirurgien par contre ... On notera qu'une fois de plus le sujet va au plus loin à Pythagore et que le décalage entre les attentes du programmes et le sujet d'examen sont à des années lumières, un quatrième si on lui fait le chapitre des probas, est capable de le faire. Disons qu'on arrive à faire avec en bachotant sévèrement. 

Une correction bien évidemment très personnelle

Exercice 1 : 

1) 1456++522+992=2970 €

2) 100*100/2970=3.4%. J'ai ici la satisfaction d'avoir créé l'automatisme chez les petits. J'ai dit qu'à chaque fois qu'on voyait pourcentage, on fait un produit en croix avec 100, et les gamines toutes fières d'avoir trouvé le résultat, on verra plus loin que Pavlov a de franches limites.

3) Une semaine, 18 personnes, 0.35 soit 7*0.35*18=44.1 €

4) Question bof bof, 2970-100+44.1=2914.1 pour 18 personnes, 2914.1/18=161 € à la louche. La question est super pourrave et ce pour plusieurs raisons. D'une part on ne sait pas s'il fallait prendre en compte la réduction et la taxe, ça ne change pas grand chose. La question est tournée de telle façon qu'on ne sait pas s'il faut considérer l'enveloppe globale ou s'il faut procéder de façon individuelle pour chaque groupe. Alors : 1456/8=182 €, ça passe, 992/6=165 €, ça passe, 522/4=130.5 €, ça passe aussi. Il faudra qu'à la correction on tienne compte des deux façons de procéder. 

Exercice 2 :

1) La facture est un grand classique. 5*35=175 € 124/8=15.5 45/3=15. La remise 394*5/100=19.7 et le net 394-19.7=374,3 €

2) multiplication donc B2*C2

3) 374.3/3=124,766666667 pas terrible, aucune condition d'arrondi ne figure dans la consigne, peut être une subtilité qui m'échappe. 

Exercice 3 :

1) le train part à 13h30, ils veulent être 30 minutes à l'avance, 13h00, on retire 1h30, on arrive à 11h30, ils mangeront dans la bagnole, c'est d'une tristesse ...

2) 4 h, 330 km. 210 km on fait 2h30. On notera l'énorme difficulté, on fait compter de 30 en 30, une honte. 

3) 80 km/h, en 3 heures ça fait 240 km, papa s'est raté, il devra rouler à tomber ouvert pour arriver à l'heure. 

Exercice 4 :

1) Monsieur j'ai fait mon diagramme en fluo c'est grave ? Monsieur j'ai pas colorié l'intérieur c'est grave ? 

2) Hamburger 70, choucroute de la mer, un nom qui fait vraiment rêver, à 10. 6 points pour ça, je tire quand même mon chapeau, faut se faire violence pour pas les ramasser. 

Exercice 5 : 

1) Emilie, c'est la bouée de sauvetage dans une salle de classe. Emilie quand tu es désespéré, tu la regardes et tu te dis alors que tout est possible, Emilie tu lui pardonnes quand elle fait ses exercices de maths dans la position du lotus parce qu'Emilie fait ses exercices, Emilie, Saez aurait pu faire une chanson. Emilie me dit qu'elle a fait 5 au carré fois 4 au carré parce qu'il y a marqué rectangle. A force d'avoir rabâché que lorsqu'on a un triangle rectangle on fait Pythagore, les bonnes élèves qui boivent tes paroles font Pythagore quand il faut faire 4*5=20 mètres carrés. Bonus, Fanny divise par deux, rectangle c'est forcément triangle rectangle. C'est la limite du système, on ne peut pas apprendre à lire aux élèves, ni leur apprendre à réfléchir. Exercice donc caca, car les élèves qui se sont ratés vont avoir faux pour la suite, il faut espérer avoir une correction juste. 10% pour les coupes, c'est un expert qui vous parle, soit 2 mètres carrés, 22 mètres carrés.

2) 22/1.32=16.66 donc 17

3) et là forcément dans l'énoncé y a marqué 90° et donc pas un triangle rectangle, donc on fait n'importe quoi et pas un Pythagore ... S'ils mettent pas rectangle aussi. 1^2+2^2=5, donc racine de 5, ça manque LaTeX ici, donc 2 racine de 5 soit 4.47 mètres.

Exercice 6 : 

1) Sans alcool la fête est plus folle 150*0.25=37.5 L
2) V=3.14*25^2*20=39250 cm^3 et donc 39.25 L. Ca passe. 
 
C'était le brevet 2016, un grand cru, j'attends maintenant les résultats. 

Orcs Must Die 2 ou la poutre on s'est pas déjà vu quelque part ?

jeudi 23 juin 2016 à 08:00

J'ai de façon générale beaucoup de mal avec les tower defense parce que lorsque je me fais envahir, ça me fait beaucoup, beaucoup mais vraiment beaucoup de peine et il est donc très rare de me voir jouer à ce type de jeu. J'avais bien aimé le premier opus car l'univers était fun avec un personnage central bien débile, une forme de facilité si bien que même si on perd, on peut changer de "stratégie". Stratégie entre guillemets car finalement je pense qu'il n'y a pas quarante façon de progresser dans le jeu. On charge un maximum en soldats, et une fois qu'on a chargé en soldats, on complète en pièges, les mêmes d'ailleurs alors qu'il y en a des tonnes certains sont bien plus efficaces que d'autres, et puis on va surtout au devant de l'ennemi pour poutrer un maximum. Le numéro deux est totalement identique au numéro un, la seule différence c'est qu'on peut jouer avec la sorcière et qu'il y a un mode multi-joueur sinon pas plus. Les monstres sont les mêmes ou pas loin, comme les pièges, comme l'histoire qui est inexistante. Le principe est le même, il faut empêcher des vagues d'orcs d'atteindre des piliers d'énergie en posant des pièges, des soldats et en tirant à la baguette magique.

Alors même si effectivement c'est le jeu à l'identique, qu'il s'agit plus d'une 1.5 que d'une 2.0, il s'agit d'un agréable moment de poutre qui donne envie de faire d'autres tower defense, même si la peur de tout perdre persiste. 

Parce que parfois lundi ça peut être vendredi : le retour du grand ménage

mercredi 22 juin 2016 à 08:00

Bon tu vois tu as déraciné un arbre, tu te dis déjà que ça y est les vacances peuvent enfin commencer, mais en fait tu te trompes, je te réserve une journée encore meilleure, entendait-on à 7h45 dans un partner blanc traversant à vive allure l'Aude sur la plus belle route du monde. 

Comme je vous l'expliquais, le face à face élève est terminé pour cette année 2015-2016 et si la vie est bien faite je passe entre les mailles du filet de la correction, quelques jours de réunions et je serais officiellement en vacances, même si ça commence à en avoir un peu l'air, il faut reconnaître que sans élève c'est nécessairement différent. J'aime travailler avec mon fils, nous avons pris en plus des habitudes, ça me fait du bien, ça lui fait du bien, sinon il passerait douze heures devant un écran. C'est pas mal pour lui, ça le force à socialiser, à se rendre utile, à voir autre chose, ça nous fait toujours marrer quand on lui dit qu'il me ressemble alors que nous n'avons aucun patrimoine génétique commun car dans les gestes dans l'attitude, il commence à prendre un peu de Borne. L'objectif était le même que celui du début de l'année, continuer la purge et même l'étendre. A nouveau le tri dans la salle des serveurs, on m'avait empilé quelques bricoles dans le courant de l'année, vider les armoires des salles informatiques pour récupérer des souris, des claviers, jeter des disquettes 5 pouces 1/4, des vieilles nappes IDE pour les lecteurs de disquettes et j'en passe. En bonus, nous avons fait le tour des salles de cours dans lesquelles il y avait des restes, des vieux rétro projecteurs qui prennent la poussière, des ordinateurs avec des écrans CRT 17 pouces. 

Le CRT 17 pouces ça pèse un âne mort, ça ne vaut plus rien sur le marché de l'occasion, directement à la déchetterie, on va employer plutôt le terme noble, recyclerie, je pense que c'est là bas qu'ils en feront le meilleur usage. Débarrasser des ordis sur le principe, ça a l'air simple sauf quand on découvre que les machines sont cadenassées avec les fils ............... des pentium IV cadenassés pour pas qu'on les prenne ............. intéressant. Je me dis que si ça a été fait, c'est qu'on a certainement dû constater des dégradations comme une ouverture de la machine ou un vol de cable, si bien qu'on en est arrivé à cette solution. Pour nous par contre, c'était une autre paire de manche, on a donc attaqué à la cisaille pour faire sauter les cadenas puis à la minuscule pince coupante, passant plus de 15 minutes par postes pour se rendre compte que l'ensemble des clés était en fait dans la salle des serveurs. 

J'ai fait le très gros oeuvre, il reste à affiner à nomaclenturer surtout, à inventorier et c'est le plus sérieusement du monde que je propose un stage pour l'an prochain pour un étudiant en informatique pour finir le travail commencé avec OCSinventory, puis monter la chaîne GLPI avec la mise en place de toute la stratégie qui va avec et la formation des personnels. On a souvent tendance à penser que pour un stage dans un lycée on va réparer les ordinateurs, là c'est un vrai cran au dessus avec en bonus la formation du personnel à l'outil et cerise sur le gâteau, sa majesté en maître de stage. N'hésitez pas à me contacter, c'est un appel que je vais faire passer de façon assez régulière sur le blog, un établissement comme le notre est un vrai terrain d'apprentissage, dans lequel il y a beaucoup de choses à faire, à voir et où on sait déjà que les tâches ingrates sont prises par un professeur un peu énervé comme après une prise de ciflox, il ne reste donc que des projets intéressants à réaliser. 

La salle au début du rangement, avant le tri

Le LCD il était vraiment temps de l'inventer

Sachez que je n'ai toujours pas les clés de l'armoire qui est au fond que je cherche à ouvrir depuis quasiment un an. Il y a peut être les restes de l'ancien responsable informatique ou les chargeurs que je cherchent désespérément. 

Vous remarquerez le balai swiffer, je pense que le sol n'avait pas été fait depuis 15 ans.

Bienvenue dans un monde qui change

mardi 21 juin 2016 à 08:00

J'ai vu passer cette annonce, à savoir que Ubuntu demande à OVH des sous pour utiliser la marque pour ses serveurs, je vous donne le lien vers utux, d'autres blogueurs on relayé l'information en tirant bien évidemment sur Canonical sans réfléchir un quart de seconde.

Un jour Free a dégainé le bloqueur de pub pour expliquer que la pub représente un poids pour son service, qu'il est le seul à supporter, et interpeller par le fait les diffuseurs de pub pour qu'ils mettent la main à la poche. A l'époque, tout le monde, comprenez le consommateur, a applaudi des deux mains car bloquer de la pub c'est forcément bien. Free avait parfaitement raison dans l'histoire, il n'y a pas de raison particulière que quelqu'un s'engraisse sur le dos d'un autre. 

Aujourd'hui Ubuntu demande de l'argent à OVH et tout le monde va gueuler. Il est de bon ton de bacher Canonical quelle que soit l'action entreprise, c'est le principe du résistant de la dernière heure ou du candidat de l'émission de real TV, oublier son passé est bien plus facile que d'assumer que nous sommes très nombreux à avoir attaqué Linux grâce à Ubuntu. Le consommateur final voit déjà dans cette "taxe" une augmentation du prix de son serveur par mois car si OVH se retrouve dans l'obligation de payer c'est sur l'utilisateur final qu'il fera porter la charge bien évidemment. On notera d'ailleurs qu'il s'agit d'un faux débat, il suffit à OVH de forker Ubuntu pour le logo et pour le nom, OVHUNTU par exemple pour passer outre. 

Pourquoi Canonical a raison ? OVH gagne de l'argent avec Ubuntu qui est une marque déposée, pour laquelle il y a des développeurs qui travaillent et qui ont apporté une véritable vulgarisation de Linux, quelle est la contribution d'OVH au libre ? Quelle somme est donnée chaque année par l'un des plus gros opérateurs au monde libre alors que la société s'engraisse avec ses serveurs Linux ? Certainement pas assez car sinon on pourrait supposer que Canonical s'il avait un retour financier aurait une autre posture. Avec cette demande, Canonical rappelle que libre ne veut pas dire gratuit, un message que vous allez voir de plus en plus apparaître pour ceux qui s'essaient encore au logiciel libre, je vous ferai bien un laïus sur owncloud et nextcloud mais je préfère vous inviter à utiliser bozon

Pourquoi Canonical vient de se fendre d'une énorme bourde ? En s'attaquant ainsi à OVH, Canonical ne pose pas de limite. Si demain je fais un article sur la dernière Ubuntu, en utilisant le nom et le logo, est ce que Canonical va me demander de l'argent. L'exemple est exagéré car on n'imagine pas la société commencer à essayer de gratter les particuliers, néanmoins il aurait fallu poser des conditions claires dès le départ. Tant que Canonical maintiendra le flou quant à son positionnement qui dans le cas présent peut faire penser à une forme de racket alors qu'il devrait être une vraie réflexion de fond sur les reversions des entreprises qui vivent du libre et l'utilisent sans donner un centime, la firme se met dans une situation de danger car le linuxien est très versatile. Aucune illusion là dessus, vous allez voir apparaître une pluie de migrations vers debian, surtout qu'en serveur ça fait franchement moins mal qu'en desktop. 

Le libre est en train de profondément changer, et certainement pas en mieux. Les petites sociétés qui font faillites, les associations qui ne s'en sortent plus, les petits qui disparaissent, ceux qui savent qui s'en tamponnent de plus en plus et qui se replient sur eux mêmes, la notion de gratuité est trop présente chez l'utilisateur final. Pour vivre le libre dégaine aujourd'hui le service payant, il est fort à parier que demain ce sera les mises à jour en avance, ou d'autres choses pour arriver à des mécanismes de type logiciel propriétaire parce qu'à l'origine le système est bon mais trop peu jouent le jeu, la majorité se contentant de parasiter tout simplement, en pompant gratuitement au maximum jusqu'à ce qu'il n'y est plus rien et passer au prochain. Il faut abandonner le système du don, il faut entrer d'urgence dans le donnant donnant.

Si OVH ne veut pas payer, qu'il donne des serveurs en pagaille pour que Canonical puisse héberger ses sites, ses services, ses isos, qu'OVH donne d'une façon ou d'une autre. Il est à espérer que l'affaire n'en reste pas là et que des gens qui ont de l'influence interpellent OVH pour savoir ce qu'il fait pour le libre et retourner la situation de façon à ce qu'OVH montre son engagement vis à vis de ces solutions qui sont tout sauf gratuites.