PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

On s'occupe un peu

jeudi 11 août 2016 à 22:00

Ce matin, un lapin, non trop classique, je vois ma facture Orange, 40.99 € soit 41 €, n'est pas prof de maths qui veut. Je trouve que ça commence à faire particulièrement cher, surtout qu'avec nos abonnements SFR entre ma femme et moi auxquels je rajoute ceux du fils et de la présidente du syndicat des enfants qui a fait la performance d'envoyer 274 SMS dans les 48 heures où elle a reçu sa carte SIM, on arrive à une facture que je trouve trop salée. En fait c'est pas tant le prix, c'est le fait d'avoir fait un changement de banque de la mort pour faire des économies et voir que ça part là dedans, ça a tendance à m'agacer. 41 €, Orange se fait vraiment violence, j'ai donc commencé à faire ma tournée des opérateurs. Je vous rappelle toujours le contexte, à Saint Pierre la Mer je suis dans l'équivalent d'une zone de campagne, ce n'est donc pas un scénario simple. Je tiens d'ailleurs à noter que pendant que j'écris ces lignes, je viens de percuter que je n'avais pas regarder les offres free, tout bonnement parce qu'elles ne sortent pas dans les comparateurs que j'ai pu utiliser, c'est un truc à creuser.

J'ai donc regardé du côté de chez SFR qui n'en finit plus de faire faillite, c'est cher, j'ai regardé du côté de chez Bouygues, c'est présenté de façon pas cher sur le coup, mais on voit un 8 € écrit en petit du fait de ne pas être en zone dégroupée, et un 3 € de location. Je ne sais pas comment ça se fait qu'ils ne se font pas encore tombés dessus par des associations de consommateurs tant la page manque de lisibilité. J'ai atterri par le plus grand des hasards sur la page de SOSH. Séquence souvenir. Lorsqu'en 2013 j'arrive à Saint Pierre, je prends SOSH parce que c'est du Orange et que je suis un power user donc je n'ai pas besoin de SAV. Le problème apparaît lorsqu'on a l'ouverture des cinq millions de lignes VDSL2 dont la mienne et que je saute sur l'occasion, le seul problème c'est qu'en tant que bon précurseur, je me retrouve avec un upload catastrophique, on apprendra plus tard que la carte télé du répartiteur n'était pas prête pour passer à la VDSL2 ce qui m'a conduit à passer chez Orange où l'on pouvait obtenir un véritable être humain et pas un "chat" tout pourri par internet avec des incapables. Car le problème du discount c'est comme souvent c'est quand ça va mal qu'on réalise qu'il aurait fallu payer plus cher, on peut imaginer que les problèmes sont résolus jusqu'à l'arrivée de la fibre optique.

La réparation de la carte télé du répartiteur n'a pas fait de miracle. J'ai un upload correct mais l'activation de la télé m'a fait perdre 100 ko/s ce qui pour un upload qui montait à 300 c'est 30% de perdu ce qui est tout sauf négligeable. La télévision par le biais du décodeur, si je tire un peu fort sur la ligne, c'est la réception qui saute, si bien que ça m'oblige à gérer ce que je fais sur le net pendant que chez moi on regarde la télé. A tel point que j'ai tranché de la façon suivante, j'ai viré le décodeur que je paye en location pour utiliser l'application Xbox 360 en qualité plus basse ce qui pour regarder du grand n'importe quoi à la télé ne pose finalement pas vraiment de problème. J'ai pris l'offre SOSH à 30 € en gros, c'est intéressant. Pour 30 € j'ai déjà une économie de 11 € par rapport à ma prestation actuelle, j'ai une ligne équivalente à celle de 2 € chez free, j'ai fait migrer mon fils. Ce qui est intéressant chez SOSH c'est que dans l'offre, y compris celle de base vous avez accès à la télé d'orange en passant par les applications et sans passer par le décodeur c'est à dire ce que je fais. La madame au téléphone m'a dit que ce n'était pas compatible avec la Xbox 360 mais comme elle ne savait pas ce que c'était et qu'elle a dû se renseigner je vais quand même faire l'effort de regarder. Ce qui est sûr c'est que c'est compatible avec la clé TV d'orange cet équivalent raté du Chromecast uniquement pour les services Orange vendu à 40 € et qui sera rentabilisé en trois mois d'abonnements. Dans la foulée, j'espère que la coupure de l'offre décodeur, un appareil de moins qui prendra la poussière dans la maison me fera remonter mon up. Pas de coupure de service, pas de frais de résiliation chez Orange, il s'agit d'une simple migration chez Sosh. Retour vers la fin du mois d'août, mais si vous êtes dans une situation similaire à la mienne, ça vaut peut être le coup de jeter un coup d'oeil.

J'ai été faible j'ai relancé Skyrim, j'ai été d'autant plus faible que j'ai relancé en moddant c'est quelque chose que je n'avais jamais fait. On trouve beaucoup de documentations sur le modding, elles sont pourries, il suffit d'aller sur le site qui va bien, la confrérie des traducteurs par exemple, de dézipper dans le répertoire qui va bien à savoir Program Files(x86)/Steam/Steamapps/common/skyrim/data. On trouve des mods pour tout faire, des mods qui rajoutent des quêtes en plus qui refont graphiquement des personnages, des mods pour les coupes de cheveux, des mods de malade comme Enderal qui devrait sortir dans sa version anglaise ce mois-ci, qui est tout simplement un nouveau jeu s'appuyant sur le moteur de Skyrim avec des gens qui ont un niveau professionnel.

Et puis on se rend compte qu'on a beau modder et modder encore, Skyrim ne reste qu'une simple mécanique de jeu qu'on réalise sans aucune passion, encore plus quand a traîné ses pieds plusieurs centaines d'heures dans Bordeciel. Je crois que ce coup-ci c'est la bonne, je passe mon tour. Si vous suivez mon blog vaguement culturel, vous aurez pu voir que j'ai fini Styx, c'est vraiment le meilleur jeu que j'ai pu faire en 2016. Le jeu répond vraiment à mes attentes, un concept simple, efficace, qui ne se noie pas dans la multiplication des possibilités, j'en suis presque à me demander si je ne suis pas en train de faire une crise de retrogaming. Pour preuve j'ai ressorti la Wii, je viens d'acheter un upscaler à 10 € pour la brancher sur mon écran de PC, ce sera l'occasion d'une nouvelle histoire.

 

Blocage

mercredi 10 août 2016 à 08:00

Ces vacances sont pourries, je crois que c'est indéniable, la dernière cerise sur le gâteau c'est la Clio II qui ne passe pas le contrôle technique, c'était prévisible. Bon en même temps, 15 ans la voiture, ça commence à dater, il y a des bricoles qui sont à faire, 250 €, ça va me permettre de voir venir. A l'heure actuelle la légendaire Clio II Bornienne qui a parcouru tant de kilomètres a retrouvé son propriétaire d'origine, madame Borne, du fait de faire moins de 10.000 km par an, le diesel est encrassé, la Clio II a de plus sur ce modèle, la joie d'avoir une courroie de distribution à changer tous les 70.000 km, si bien que je me contente de ces quelques réparations pour valider le contrôle puis je la cèderai pour prendre une essence. Je dois vous reconnaître que je me serais bien laissé tenter par les réparations par moi même, mais je trouve qu'on arrive aux limites du DIY avec l'automobile. Par exemple, j'ai les phares avant qui sont à polir, j'aurai pu le faire moi même ce qui m'aurait évité de payer 70 €. J'ai vu que des gars s'y étaient collés, 1h30 par phare pour un résultat pas forcément efficace. La courroie de distribution c'est pareil, pourquoi ne pas le faire soi-même, si je me retrouve sur l'autoroute et que j'ai la courroie qui lâche parce que j'ai fait une erreur, et ben je suis mal. Finalement bricoler l'informatique c'est plus simple. Peu de matériel nécessaire, si on se rate c'est rarement cher, si on se rate, il y a peu de chance de tuer quelqu'un à la sortie, pour la voiture c'est différent.

J'enchaîne donc les journées pourries, je fais les hôpitaux en ce moment et les rendez vous médicaux, on rigole comme on peut, rassurez vous rien de bien grave, et je me suis rendu compte de deux choses :

Cyrille BORNE après une semaine de vacances

Il faut dire que l'actualité est catastrophique, il n'y a vraiment rien d'intéressant à lire, deux seules informations m'ont interpellé. L'histoire de la renégociation des frais de diffusion pour les chaînes de télévision au niveau des FAI, c'est vraiment croustillant, car on pourrait très bien imaginer que Free pour ne citer que lui annonce qu'il peut très bien se passer des chaînes de télé. TF1 et M6 me paraissent bien prétentieux d'imaginer qu'avec des générations qui regardent de moins en la télévision ils sont indispensables. Aujourd'hui avec la masse de gens qui utilisent l'ADSL pour regarder la télévision, j'en fais partie, il est évident que c'est trop tôt, mais ça ne durera pas, et le fait qu'on évoque en 2016 des grincements de dents laisse supposer que demain, ce ne sont certainement pas les chaînes de télévision qui seront les gagnantes du bras de fer. L'accord entre Microsoft et l'éducation nationale, comme on l'avait pressenti part au tribunal, c'est une bonne chose mais elle ne mettra pas en avant les qualités du logiciel libre, au contraire. C'est une bonne chose car cela montre que dans un état de droit, le gouvernement ne peut pas prendre n'importe quelle décision. En outre si dénoncer cet accord c'est bien, quelle conclusion on aura à la sortie ? Seul Microsoft est capable de fournir une solution complète pour l'éducation nationale, il n'y a pas de prestataire solide pour fournir une offre libre équivalente. En outre un appel d'offre aurait pu faire venir Google dans la place et d'autres acteurs, mais du fait qu'il n'y a pas "d'argent en jeu", on joue sur les mots. Encore une fois, l'état ne réalise pas que ce n'est pas à un prestataire de service d'offrir l'informatique à ses écoliers mais à lui, c'est à l'état de mettre à disposition des personnels qualifiés et des infrastructures pour que la scolarité des enfants ne soit pas en lien avec d'énormes boîtes d'informatiques américaines dont certaines feraient bien de payer leurs impôts en France. 

Comme je l'ai dit, je sature de l'informatique, j'ai passé 30 minutes dans la journée où j'écris cet article sur teamviewer avec une amie, le temps qu'elle m'explique le problème, d'installer le logiciel, de prendre le contrôle pour une énième opération de plus. Cela ne m'intéresse pas, je le fais quand même, mais ça me gave. Je rajouterai enfin qu'à titre personnel, j'ai toute mon informatique domestique qui fonctionne et sans dire que je n'ai plus rien à apprendre, je n'ai pas besoin de me créer du besoin, je n'ai pas envie non plus et puis au bout d'un moment, il faut savoir s'arrêter, si tout fonctionne, pourquoi essayer de renouveler sans cesse. 

Sur ces bonnes paroles emplies de joie, je vais faire du ménage, le ménage c'est bien, c'est physique, utile, et structurant.

On dirait le sud

dimanche 7 août 2016 à 11:00

Je suis devenu propriétaire à Saint-Pierre en 2003, les prix avaient commencé à augmenter et on avait payé le prix fort à l'époque 38000 € pour un appartement, sa place de parking et un local de rangement, aujourd'hui la côte est à 60000 €. A cette époque le motif de l'explosion des prix sur toutes les plages de France s'appelle le TGV Méditerranée ou comment relier Paris à Nîmes en moins de 3 heures. Le Parisien, déjà habitué à faire du transport de façon régulière a fait le calcul simple que devenir propriétaire dans le sud c'était pas si loin et pas si cher. Cela fait donc 13 ans que je viens à Saint Pierre, un village qui ne peut pas évoluer dans ses infrastructures pour plusieurs raisons : peu d'endroits où l'on peut construire, une municipalité qui s'est ruinée avec la bulle de Saint Pierre, celui qui a connu Saint-Pierre il y a 10 ans, ne sera pas choqué par le Saint Pierre d'aujourd'hui, ou disons sera peut être choqué autrement. 

Je ne suis peut être pas le mieux placé pour en parler ou disons le plus dans l'ambiance. Je ne vis plus la mer comme un lieu de vacances mais comme mon lieu de vie, je vois donc les choses sous un autre angle. Le gars qui arrive émerveillé car il voit la mer, loin de son lieu de vie pour des vacances bien méritées, ce n'est plus moi, ici c'est chez moi, j'en ai marre de me taper des vieux sur la route, parce que c'est chez moi, j'en ai marre de pas pouvoir garer ma voiture à cause des touristes, je ne suis donc plus dans une phase de bambification pour une vie qui correspond à mon quotidien. Ceci ne m'empêche pas d'être objectif. Il y a de cela deux ans, on constatait déjà une baisse de population mais la queue de 20 mètres devant les distributeurs de monnaie, le fait de devoir repasser car il y a rupture de stock pour le pain, les terrasses de restaurants bondées c'est du passé. A la boulangerie elles travaillent à trois au lieu de bosser à cinq, la pénurie de pain n'existe plus, la queue devant les distributeurs fait moins de 10 mètres, le marché du soir a largement perdu en taille, la fête foraine est triste à en mourir, les commerçants se plaignent, même sur la plage on peut poser tranquillement sa serviette et s'étaler. Il ne s'agit donc pas là d'un négativisme bornien ou d'une crise de la quarantaine supplémentaire mais bien un constat, les affaires vont mal. 

Et forcément la question c'est pourquoi ? Essayons de comprendre pourquoi ça marche pas fort, pas que Saint-Pierre d'ailleurs, Narbonne Plage n'est pas mieux, Hugues nous donnera peut être des nouvelles de Gruissan, mais pour y passer régulièrement devant, ou pour aller à la balnéo, pas foule non plus. 

Et puis je pense qu'il y a un problème de fond, celui de la France de façon générale et du sud en particulier, à force de prendre le touriste pour une vache à lait ça commence à devenir palpable. Au marché les fruits et légumes sont moches ils coûtent une véritable fortune. Le moule frite est à 15 € par personne sans entrée ni dessert pour manger de la vieille moule et de la frite surgelée dont l'epaisseur est celle d'une petite patate. L'accueil est plus que médiocre, les gens se garent n'importe où, et si on constate sur le marché du matin la présence de la gendarmerie nationale en armes pour montrer la présence rassurante on aimerait bien voir la police municipale faire lever les voitures ou faire appliquer ce fameux décret de loi quant aux plages non fumeuses, jamais je n'ai vu autant de cigarettes à la main cette année depuis que l'interdiction est tombée. Le marché, c'est uniquement de l'attrape couillon pour les touristes, le bracelet qui dure trente minutes ou le pistolet à bulles pour les gosses qui ne passera pas la soirée, si les bourses sont devenues liées ce n'est certainement pas avec ce type de produits qu'on risque de les rouvrir. 

Sérieusement, si j'étais dans le haut de la France et que je devais me taper 700 ou 800 bornes pour aller au soleil, je ne viendrai pas chez moi, je prendrai le billet d'avion pour filer en Espagne, moins cher, plus accueillant, avec une météo meilleure, je crois qu'il n'y a pas photo en terme de prestation à tarif comparable avec ce que peut offrir la France. 

On ne peut pas balancer un discours aussi aigri sans tomber dans la remédiation, il faut bien sûr proposer. Ce qui va se passer, c'est qu'on va avoir de la faillite et de la perte d'emplois en pagaille. Le véritable problème de fond pour le commerce c'est que la majorité des gens jouent ici seulement sur la saison, si juillet et août c'est raté, c'est l'année qui est foutue. C'est un mode de fonctionnement qui est assez particulier mais c'est ainsi, un commerçant me disait d'ailleurs que désormais pendant l'hiver, il bossait sur les marchés de Narbonne et c'est lui qui a raison, l'activité estivale n'est certainement plus suffisante. Seulement, beaucoup de gens viennent de l'extérieur, notamment pour le marché, s'ils ne trouvent plus leur compte au marché de Saint-Pierre, ils iront certainement ailleurs, trouver des endroits plus rentables, je pense que le littoral doit avoir les mêmes problèmes partout, je ne sais pas trop où ils pourront aller ou ils déposeront le bilan. Donc, vous vous retrouvez avec des gens qui ont faim, car ils misent tout sur la saison, et ne réalisent pas qu'à force de vouloir faire du chiffre, tirer les prix vers le haut en proposant un produit de mauvaise qualité, c'est contribuer à l'érosion de la clientèle qui désormais préfère aller faire ses courses en supermarché plutôt que de lâcher un billet et se faire plaisir à la table d'un restaurant car c'est bien le but, se faire plaisir. Seulement si c'est mauvais, il n'y a pas de plaisir. 

La remédiation va passer à mon sens par un travail sur l'accueil, la qualité, le prix, le produit et surtout arrêter de voir dans ce type qui se traîne en tongs et en short, le type à plumer. J'avais évoqué le cas d'absolu burger qui avait lancé une forme de Mac Do en bord de plage avec un bon produit à un tarif tout à fait convenable, je crois qu'on doit passer par là, sortir de l'ornière du moule frite et de la pizza, il doit y avoir pas moins de 7 restaurants face à la mer qui proposent exactement la même chose. L'un des plus gros restaurants de Saint Pierre et l'un des plus mal notés sur trip advisor, à juste titre, j'ai souvenir d'avoir commandé un café liégeois, ils n'avaient plus de café, le genre de truc improbable, a refait l'intégralité de sa terrasse et propose désormais une formule à volonté. Je ne sais pas ce que ça vaut, mais c'est au moins un essai, essayer, oser, il faudra au moins ça pour sauver le sud. 

 

Vous noterez que j'ai mis une version Zebda pour me venger de la prof de musique qui m'avait forcé à apprendre l'originale de Nino Ferrer.

Minimalisme casual

vendredi 5 août 2016 à 14:00

Je regardais les spécifications de la Nintendo NX, on a une console qui devrait tourner en terme de puissance entre la PS3 et la PS4. Et là tu en arrives à te poser la question, soit ces gars sont des génies, soit les gars vont se prendre un four monumental et faire couler leur boite dans un seppuku géant. Je vais vous dire comment je vois les choses, dans le monde merveilleux de Cyrille BORNE. Je joue beaucoup en ce moment et je joue plus ou moins à du casual. Le terme casual est faux, car si vous prenez Ratchet and Clank par exemple, on a un niveau de jeu qui est tout de même élevé, c'est exigeant, mais finalement le concept est d'une simplicité infantile. Tu sautes, tu maraves, tout ça c'est super intuitif. Si on prend la série des Souls, alors que les jeux sont renommés d'une grande difficulté, le principe est quand même franchement simple, tu maraves, tu bloques, tu maraves, parfois tu sautes, et tu maraves, tu te fais souvent marave. Comprenez que l'époque où j'étais capable de jouer avec des jeux où on avait douze pages pour configurer les statistiques de son personnage c'est terminé. Je crois d'ailleurs que cette époque est révolue et que les développeurs se doivent de faire l'effort de fournir des jeux simples sans être simplistes, avec un vrai niveau de difficulté mais très intuitif. En ce moment je fais Styx, c'est de l'infiltration avec un gobelin, c'est difficile à en crever avec une caméra pourrie, on passe son temps à se faire marave mais c'est dans sa globalité c'est super simple, on passe par derrière, on tue, on éteint les torches, c'est simple à faire mais les possibilités sont énormes. Et ce qui est important, c'est que ça tourne à fond en 1920x1080, dans je vous le rappelle, un Optiplex avec un Dual Core.

Ca veut dire et c'est peut être ce qu'il faut réellement comprendre, qu'on peut amuser les gens sans forcément tomber dans des machines de guerre. Je ne dis pas qu'il ne faut pas de machines de guerre, il en faut, il faut que des hardcore gamers puissent se faire plaisir dans des expériences de dingue, néanmoins il ne faut pas que ces faignasses de développeurs ne fassent plus d'efforts d'optimisation et se contentent de s'appuyer sur des machines très puissantes, il faut qu'ils se fassent violence pour proposer des concepts amusants et novateurs en restant simples. J'ai testé par exemple superhot, un concept de FPS innovant, tout bouge quand on bouge, c'est presque de la stratégie en temps réel, on avance à peine, on voit la balle qui arrive, c'est sympa, ça fait Matrix, j'ai totalement détesté le jeu que j'ai viré de mon disque dur, mais je salue le concept, je salue la prise de risque et j'ose dire bravo. 

Nintendo a déjà fait un tour de force avec la Wii, j'ai envie de croire qu'ils vont réussir à se refaire, l'engouement qu'on voit d'ailleurs autour du retrograming avec la réédition des vieilles consoles, me fait penser que je n'ai pas tort, des jeux simples et particulièrement exigeants. 

On m'a fait remarquer que je rentrais dans une phase de minimalisme, d'autres appellent ça la crise de la quarantaine, je crois que c'est ça, du minimalisme casual. Un croisement de simplicité sur certains concepts et d'en avoir marre de se prendre la tête sur d'autres. Je fais un rejet partiel de l'informatique. J'ai tapé à plus de 200 réinstallations de poste cette année, j'ai fait des tas de trucs, j'en ai fait certainement trop, je fais un rejet c'est indéniable. Aujourd'hui j'ai pris plus de plaisir à poncer mon mur et mettre un coup de peinture que d'aller bricoler un ordinateur, j'en ai un dont je dois changer la dalle et ça ne me motive absolument pas. J'aurai presque tendance à dire qu'aujourd'hui l'informatique entre dans le domaine du travail, presque. Rajoutez à cela une actualité totalement inintéressante, vide, vidée du fait d'avoir 60 flux suivi, et vous avez mon état d'esprit actuel : frag, plage, un peu de cours, de bricolage. Il y a un volet problèmes divers que je n'aborderai pas ici en tant que ce n'est pas résolu, mais voilà, l'idée, des choses simples et amusantes qui fonctionnent, le minimum vital dans les technologies. 

On va dire que je me la pète encore mais je pense que j'ai un tour d'avance comme souvent. On voit se dessiner chaque jour un peu plus, de plus en plus de gens qui rejettent la technologie à outrance, les chanteurs qui en ont marre de ces gens qui vivent les concerts au travers d'un écran de smartphone ou qui chassent le pokemon, désormais il faudrait compter sur ce patron de bistrot qui installe une cage de faraday pour que les gens communiquent entre eux sans téléphone portable. Mon informatique composée de moins en moins de gadgets, d'ordinateurs recyclés, une informatique qui fonctionne bien, une informatique simple qui se passe du superflu, c'est peut être l'informatique de demain, loin des téléphones à 700 €, des tablettes qui se vendent moins bien et des montres connectées qui ne se vendent plus.

De retour sur Talkwalkers, bilan mitigé

mercredi 3 août 2016 à 20:35

Du fait d'avoir fait la purge de façon drastique dans mes flux RSS, j'ai la sensation aujourd'hui d'avoir moins d'infos, c'est plus ou moins pas le cas, j'aime cette phrase. J'ai la sensation d'avoir moins d'infos du fait de ne pas avoir la répétition de la même info. Ce n'est pas parce qu'on reçoit quarante fois la même information qu'on a reçu quarante informations différentes, néanmoins le volume à traiter est moindres, si bien que je suis en état de manque, certaines habitudes ont la peau dure. Il faut aussi se rappeler que nous sommes en été et beaucoup de sites prennent des vacances, bientôt vous verrez qu'à l'instar du modèle télévisuel on aura une rediffusion des meilleurs articles de l'année.

J'ai donc relancé talkwalkers et son système d'alerte, pour ceux qui ne connaissent pas, ça se présente comme ça :

C'est plus ou moins finement paramétrable, on peut importer ça dans le flux RSS et au niveau du résultat ce n'est pas vraiment formidable. Ca va avoir tendance à piocher dans des commentaires de blog, parfois des forum, et le pire c'est que sur les recherches données plus haut ça me retourne des articles des quatre blogueurs francophones qui écrivent encore, dont moi ... Super.

J'ai bien conscience qu'il ne s'agit pas de la solution mais d'un complément, le temps que tout le monde réalise qu'il est temps de changer le monde et de se remettre à écrire avant d'avoir l'internet qui se transforme en grosse télévision. On y croit.