PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Ca fait partie de mon passé

mercredi 24 août 2016 à 23:30

Ça fait souvent marrer les gosses, j'ai tendance à dire de façon systématique que ça ira mieux dans six mois, mais en gros chaque six mois ou même avant. Très sérieusement, je commençais à y croire : j'ai récupéré l'intégralité de mes heures par le ministère pour la rentrée et j'ai un établissement définitif, ça va être la foire à la rentrée pour la paye avec le décalage mais c'est bientôt terminé, dans moins de 6 mois ma mère part à la retraite ça va être la foire pour les papiers, on vient de changer la clio et prendre une magnifique Citroen C1, rembourser un crédit qui traînait, en décembre on récupère le garage, non réellement je commençais à y croire. Malheureusement la vie est ainsi faite et me voilà en ce mercredi matin à l'hôpital de Montpellier, Lapeyronie, 110 km de route en passant par l'A75 qu'on devrait appeler autoroute Bornienne, cette sainte autoroute qui permet d'éviter la maudite A9. Je dois reconnaître que ma femme quand elle choisit d'avoir un problème médical, le fait avec élégance, il faut désormais voir les professeurs à la capitale car les médecins de Narbonne sont incompétents et malheureusement ce n'est pas un propos acerbe mais une tendance qui se confirme tant on connaît des gens qui se font soigner sur Beziers ou même Perpignan. Personne ne va mourir, ma femme a simplement des problèmes de genoux, elle peut remercier ses parents qui l'ont ainsi faite et moi par la même occasion, les escaliers sont du genre le truc à éviter, elle a donc trouver un prétexte pour nous faire déménager dans quelques années et quitter la maison dans laquelle j'aurai laissé mon dos et accessoirement deux marteaux piqueurs. Les hommes mariés feront un "c'est ballot" en lisant ces quelques mots mais savent que nous en sommes tous là, les jeunes qui lisaient ces quelques mots, fuyez le mariage, fuyez les femmes, c'est le piège le plus gros de l'humanité.

45 minutes de retard, je prends les gosses et on va visiter ou plutôt redécouvrir ce qui fait partie de mon passé. Car, l'hôpital Lapeyronie se situe en face de la cité universitaire la Colombière où j'ai passé 6 ans pour mes études, cela faisait donc plus de 15 ans que je n'avais pas remis les pieds. La boulangerie est toujours en place, la cité universitaire qui avait la réputation d'être la plus pourrie est en profonde reconstruction, je ne sais pas à quoi ressemble une chambre de cité U aujourd'hui mais 9 mètres carrés, c'était une ambiance pour le moins spartiate. Nous sommes remontés en direction de la cité universitaire, étonnant de voir la laverie en bois tout pourri encore debout, de découvrir que le docteur Paissin et Trinh Van Dam une caricature à lui tout seul avec son fort accent asiatique ont toujours le même cabinet. Le commerce du "docteur Proby", les appartements tout autour de la fac a l'air prospère, youpla, boum, un grand panneau pour inviter le jeune bourgeois à venir louer son appartement à raison d'un bras par mois, merci papa, merci maman. Nous arrivons vers la faculté des sciences et devant le restaurant le Triolet tellement dégueulasse qu'on traversait l'intégralité de la fac de sciences pour aller manger à Vert Bois, le restaurant universitaire de la faculté des lettres comme si les philosophes et la nourriture spirituelle n'était pas suffisante ou que le scientifique peut avaler les deux. 

Nous remontons vers l'hôpital en passant par la fameuse Colombière, si vous passez dans la région de Montpellier et qu'on dit à quelqu'un qu'il va finir à la Colombière, c'est tout simplement parce qu'il s'agit d'un hôpital pour les fous. Parfois quand on prenait le bus pour aller à la cité universitaire du même nom, il nous arrivait de voyager avec les moins frapadingues d'entre eux. Il y en a un dont j'ai un souvenir pas réellement tendre qui hurlait dans le car en insultant sa main. 

Les années à Montpellier, c'est ma jeunesse, c'est la ville où je pensais faire ma vie. Désormais, elle s'associe à la punition, l'hôpital où il nous faudra retourner, le lycée Agropolis pour faire les oraux du BAC. Heureux qui comme Cyrille désormais vit face à la mer, dans l'attente de voir dégager les nombreux touristes qui profitent de la canicule pour se sentir mieux en bord de mer. 

La référence pour le titre c'est Fabe, ça fait partie de mon passé, le rap de qualité, je crois que ça fait partie de notre passé à tous.

La cité universitaire de la Colombière en travaux, franchement changé, la couleur c'est joli

la faculté des sciences quant à elle n'a pas changé, limite immuable

pareil pour le restaurant universitaire, j'espère pour les jeunes que la nourriture a changé
 
La cité universitaire du Triolet quant à elle est en travaux aussi, déjà à l'époque ils étaient en pleine réfection, ici c'est vraiment le gros oeuvre
 
 
Ce rond point avec le donut et la saucisse, je salue la classe et l'élégance
 
 
Tramway et hôpital psychiatrique de la Colombière, du rêve à la Montpellier
 

La clé TV d'orange

mardi 23 août 2016 à 20:25

Un soir forcément le soir pour me gonfler, ma femme veut voir la télé et sa lag comme c'est pas permis sur la XboX 360. Redémarrage des boitiers CPL rien n'y fait, ça continuer à lague. Je pense d'ailleurs tenir mon explication, un transformateur branché à côté d'un des boîtiers CPL. Donc ça me gonfle, cette télé que personne ne regarde, que quand je teste elle fonctionne, et que dès qu'on essaie de la regarder, déluge de reproches parce que ça ne marche pas. J'ai donc acheté la clé TV d'orange. Les gens qui ont fait des tests ont vu une comparaison avec le chromecast, ce n'est absolument pas ça. La clé d'orange est un appareil destiné à diffuser la télévision quand on n'a pas de décodeur ou qu'on veut la télé sur un autre poste, exit ici le cast de youtube, de jeux vidéos ou des dizaines d'applications pour la chromecast. Intérêt ? 

Quelques écrans pas plus pour vous présenter le matériel. La boîte contient la clé TV, une rallonge HDMI, un chargeur USB si vous n'avez pas de port USB de disponible sur votre télé. On notera la taille importante de la clé par rapport à la chromecast, pour rien faire en plus, ça valait la peine. L'installation est d'une simplicité infantile contrairement à ce qu'on peut lire, une masse de demeurés n'a pas été capable d'installer. On branche à la télé, on met la source qui va bien, on lance l'application la Clé TV d'Orange et l'affaire est faite. En terme de fonctionnalité c'est très très très très pauvre, les chaînes de télé, le replay, la possibilité de caster depuis votre téléphone vos images, vidéos et musique et moins évident, depuis un appareil DLNA ce qui n'est pas visible au premier coup.

En fait, les logiciels DLNA voient la clé d'orange comme un player DLNA potentiel, en aucun cas la clé d'Orange comme j'ai pu le penser au départ n'est capable d'aller chercher dans les périphériques DLNA pour lire les médias, il faut forcer en tant que player externe et puis ça marche. J'utilise par exemple DLNA Player, on voit dans l'écran que j'ai forcé la clé TV d'orange.

Après avoir passé deux heures avec le produit peu de lag, seulement aucune activité internet dans la maison et c'est ici qu'il faudra regarder, si en regardant une vidéo youtube sur PC par exemple ou en downloadant des isos Linux comme un porc si on fait tomber la télé. A ce compte et l'avenir nous le dira, le produit n'aurait alors absolument aucun intérêt. Vivement que la télé disparaisse et que Youtube règne en maître.

 

Media-clic la régie qui voulait rentabiliser mon site internet alors que je ne veux pas

lundi 22 août 2016 à 22:30

Je suis toujours surpris par ce genre de message, il y a encore des gens qui sont assez fous sur internet pour m'envoyer des demandes de partenariat, de faire des billets sponsorisés, enfin bref ce genre de chose. Alors effectivement quand on lit mon blog ça fait sourire, un type complètement réac qui tient des propos déplacés, rarement positifs, et la seule conclusion à laquelle on arrive c'est que la personne qui me fait cette proposition ne lit pas mon blog. On peut concevoir que lorsqu'on cherche des partenaires, on va jeter des bouteilles à la mer sur certains paramètres, le pagerank, la popularité, certains mots clés et malheureusement on a beau faire le maximum pour se faire déréférencer on en reste pas moins Cyrille BORNE star incontournable du web écrit francophone, le type qui aura gagné par forfait (Si vous trouvez la page de Linux Pratique 96 page 57 vous verrez que je suis même dedans par hasard ou parce que l'auteur trouve drôle de mettre du Cyrille BORNE dans les pages de ce journal).

Donc je comprends, je comprends qu'on n'a pas le temps, je comprends qu'il faut taffer, et j'essaie de rester souvent aimable quand je réponds de façon cinglante que si on avait pris trois minutes le temps de lire ma page à propos on aurait vu que je refusais toute forme de partenariat. Ce soir je me fends quand même d'un billet car je trouve dans ma boîte mail une relance à un mail où j'ai répondu que je n'étais absolument pas intéressé pour tester des pubs à balancer dans mon footer. Ce qui peut au départ se comprendre et encore fait quand même franchement tâche et passe à mon sens pour de l'incompétence. 

Écrire à super connard qui fait une première réponse de super connard c'est une chose, mais le relancer c'est du masochisme, que ton voeu soit exaucé gentille commerciale, tu l'as ta publicité gratuite. 

Faire de l'internet c'est je pense comprendre un écosystème vaste, complexe qui ne s'arrête pas uniquement à des blogueurs qui sont intéressés par la monétisation de leur site internet et je pense surtout que c'est faire l'effort de lire, d'essayer de mettre dans une case la personne à qui on s'adresse. Comprenez que lorsqu'on n'est pas capable de faire ce que j'entends par le minimum syndical, lire les gens à qui on écrit, j'émets de gros doutes quant à une éventuelle compétence qui mènerait un blogueur à l'enrichissement, ce qui, à mon sens, arrive certainement 10 ans trop tard, s'enrichir avec un blog. 

Pour l'heure j'espère que cette réponse sera plus lue que les mails que je retourne, cela fait aussi partie des risques du web, faire de mauvaises rencontres.

Le progrès un enfer pas toujours pavé de bonnes intentions

lundi 22 août 2016 à 22:00

Comme je l'ai expliqué dans un billet, j'ai relancé la Wii ces derniers temps. Pour ceux qui ne connaissent pas la Wii c'est une console réellement digne d'intérêt. La Wii on pense qu'elle a réellement innovée parce qu'elle a introduit la détection de mouvement, je ne le pense pas, je pense que la Wii a rencontré un fort succès car c'est une console populaire. Peu onéreuse dès sa sortie, une logithèque destinée à tous, une forme de laboratoire quelque part avec l'introduction de la détection de mouvement. Laboratoire j'insiste bien car finalement c'est une dimension qui a été assez mal exploitée et qui pose plus de problèmes qu'autre chose. Je crois que le principal objet du délit c'est ça :

Ce qui au départ parait comme une bonne idée tourne en fait au cauchemar des joueurs. L'ergonomie n'est absolument pas au rendez vous, la position des boutons est particulièrement mauvaise et nécessite d'avoir des mains qui relèvent plus de tentacules que de doigts pour utiliser les boutons, la précision du pointeur est catastrophique et nécessite d'être placé à grande distance de l'écran (en annexe plus bas regardez l'installation nécessaire pour jouer sur mon écran de PC avec un convertisseur vers le HDMI). Les développeurs se sont engouffrés dans la brèche et ont donc essayé tant bien que mal, surtout mal d'adapter toute action aux manettes pour un résultat souvent médiocre. On prend par exemple Onechanbara Bikini Zombie Slayer qui est un mauvais jeu, alors que la logique voudrait qu'on appuie sur des boutons pour agiter le sabre, on se retrouve à faire des mouvements brouillons et se casser les poignets pour réaliser des gestes approximatifs. Fort du succès du capteur de mouvement, les autres fabricants de console ont lancé le move et le kinect pour apporter à leur tour la dimension de mouvement dans le jeu vidéo.

Aujourd'hui en 2016, si on regarde l'offre console existante, cette notion de détection de mouvement qu'on a tant aimé a quasiment disparu du parc vidéo ludique. Pourquoi ? Parce que peut être que le jeu vidéo avait besoin de la Wii et de la DS pour être popularisé mais qu'on a réalisé que ce n'était peut être pas de la meilleure manière, même s'il faut y reconnaitre une véritable simplicité dans l'ergonomie, je pense à Wii Sport par exemple qui a été utilisé par exemple dans les maisons de retraite et qui l'est toujours.

Si on regarde encore en 2016 et qu'on regarde les manettes de jeu modernes, on se rend compte que la manette de la PS4 par exemple à un bidule tactile totalement inexploité ressemble de pas si loin à celle de la PS1. Cela signifie bien, alors que le jeu vidéo est une industrie qui rapporte plus que le cinéma qu'on reste coincé quelque part dans la même dimension sans avancée ou évolution radicale qu'on aimerait voir arriver par la réalité virtuelle. La Wii apporte indéniablement une autre façon de jouer mais le but reste exactement le même. Si vous prenez Prince Of Persia sur la Wii, la gestion des combats se fait par le mouvement des manettes, si je bouge la wiimote, je mets des coups de sabre, si c'est le nunchuk c'est le coup de poing, mais m'agiter dans tous les sens ou appuyer sur le bouton A et B de la manette ne change finalement rien au jeu qui consiste à marave l'adversaire. Avec la réalité virtuelle on peut supposer qu'on aura certainement d'autres façons de jouer mais le but va-t-il différer, est ce qu'on va jouer finalement à autre chose qu'aux mêmes jeux qu'on fait depuis des décennies ? Je ne le pense pas. Alors que d'un côté on s'essaie à de nouvelles pistes mais sans grande conviction, on assiste à un phénomène similaire à celui du cinéma, les reboot de jeux, la HD pour permettre à ceux qui n'auraient pas connu le jeu d'y jouer enfin. Encore, les mises au goût du jour de styles de jeux qu'on croyait perdus comme les Dungeon Crawlers qui représentaient le gros des jeux de rôle il y a plus de 20 ans. 

Et c'est peut être ici la question qu'on doit se poser, faut-il nécessairement qu'un appareil apporte son lot d'innovation ? Avec la sortie de la nouvelle console de Nintendo, connu justement pour innover, on voit apparaître des brevets sur les manettes qui vont changer de forme, est-ce finalement bien nécessaire ? Est ce qu'un changement de position dans les manettes va changer l'intérêt du jeu ?

Voici peut être le coeur du problème. Des machines comme la PS3 par exemple sont peut être techniquement suffisantes d'un point de vue technique et n'ont pas atteint leurs limites physiques pour preuve les jeux qu'on trouve à la fois sur PS3 et sur PS4 qui montre que la PS4 n'était pas indispensable, de la même manière pour la 360 et la One. La Wii U a été un échec commercial car le grand public n'a pas compris l'intérêt de cette nouvelle console et la HD ainsi que la tablette n'étaient pas de bons arguments de vente, tablette innovante mais d'ailleurs pas utilisée. 

En fait, pour pousser à la consommation, Sony, Microsoft, Nintendo sont dans une spirale infernale où chaque génération doit innover sauf qu'on réalise que l'innovation en 2016 c'est pas facile et c'est pour cela que la majorité des innovations ne se limitent qu'à la puissance technologique des machines et en aucun cas une véritable autre façon de jouer. 

Il sera difficile de sortir de cette spirale infernale car finalement la balle reste dans le camp des constructeurs qui tient en fait le consommateur entre ses mains. Le consommateur n'a d'autre choix que de consommer la prochaine génération car la génération qu'il utilise même si elle le satisfait pleinement va s'imposer de façon naturelle car on ne développe plus de jeux sur la plateforme actuelle. Comme souvent, tout ne dépend que d'un bras de fer financier entre le consommateur et le producteur qui devrait refuser l'adhésion à un nouveau matériel qui ne lui apporte rien pour contraindre le producteur à encore fournir du jeu sur sa plateforme actuelle. 

La solution peut venir des développeurs indépendants qui ont tout intérêt pendant que sortent des jeux pour la nouvelle génération à continuer à entretenir la précédente qui reste la génération la plus présente sur le marché.

Refuser un faux progrès c'est certainement ici que se joue l'avenir de beaucoup de choses, payer pour une véritable innovation, celle qui change tout et pas pour faire engranger des milliards à des industriels qui ont décidé qu'il était temps de faire passer les gens à la caisse. 

Le convertisseur permet de brancher une Wii sur un port HDMI, une façon intéressante de limiter l'obsolescence programmée étant donné que la péritel est en train de disparaître sur les nouveaux téléviseurs. Par contre niveau fil, la console en met vraiment partout

On obtient bien sur un écran de PC la Wii néanmoins je trouve l'image sombre et floue, si on regarde sur l'image de droite on voit le montage pour le capteur avec une position des bras pas terrible et qui nécessite de jouer quand même de façon relativement loin. La moralité c'est que la Wii n'est absolument pas faite pour être utilisée dans cette configuration mais dans un grand espace. 

 

Ressusciter un kobo touch

dimanche 21 août 2016 à 15:50

Je disais à mon fils que dans le top de mes achats figurait trois appareils : notre télé increvable, ma LBP 1120 increvable, et mon Kobo Touch acheté en 2012. Alors que je lisais mon antépénultième livre de Pratchett, pas le meilleur, j'allais sombrer dans une merveilleuse sieste méritée suite à une série de nuits interrompues par ma psychopathe de femme et je passais mon écran en veille, écran noir. Je me suis acharné comme un furieux, rien. Après être sorti de mon coma, la bave au bord des lèvres, je branche sur le PC, il ne détecte rien. A peine quatre ans d'existence pour cet appareil, je trouve que c'est court, je ne l'utilise en plus qu'en été de façon très intensive en bord de mer. J'ai commencé à regarder, 69 € le premier prix pour une technologie qui n'a quand même pas vraiment évolué à part le rétro éclairage, je trouve qu'ils abusent quand même pas mal. La couleur n'est toujours pas arrivée d'ailleurs, ils en font des plus gros désormais pour la lecture des mangas, faut vraiment être un gros consommateur pour y trouver du sens, les retours ne sont de plus pas vraiment positifs.

Avec l'été qui touche à sa fin et la reprise des activités, à savoir la lecture de bédés et la correction de copies, je me suis dit que j'allais patienter, on voit souvent des promotions où on sabre les prix pour voir tomber parfois le kindle à moins de 40 €. Au moment où je me dirigeais vers la poubelle, j'ai quand même pris le temps de voir que sur le net c'était un problème qui pouvait survenir. Voici comment j'ai réussi à me dépatouiller.