PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Déménagement à venir attention

lundi 26 septembre 2016 à 14:00

Attention le blog va bientôt déménager pour passer de cyrille-borne.com à cyrille-borne.com/blog. Cassage en perspective pour respecter la tradition, soyez vigilant pour récupérer le nouveau flux RSS, il faut que je réfléchisse à savoir si je fais une redirection ou non.

Attention ça va déréférencer mais je ne sais pas encore quand et comment mais je sais où

lundi 26 septembre 2016 à 08:00

Souvenez vous cet été j'ai éclaté mon blog en morceaux et j'existe désormais en plusieurs endroits : le blog de Cyrille BORNE avec des vrais billets de blog à l'intérieur, le blog vaguement culturel de Cyrille BORNE où j'écris mes critiques culturelles sur le jeu vidéo, la bédé, les bouquins, le ciné, l'open bar dans lequel je mets ma veille, mes anecdotes en classe et quelques autres bizarreries et enfin le blog du prof Borne qui est le moins alimenté dans lequel je mets des choses pédagogiques et durables, contrairement à mes délires pédagogiques du moment qui ne sont pas durables mais qui relèvent de l'impression. 

La formule me convient parfaitement à un détail, l'adresse cyrille-borne.com pointe vers le blog, comme si c'était le site principal, dans vos têtes c'est le cas, mais dans la mienne, je veux faire apparaître cette césure si bien que je veux que ça devienne cyrille-borne.com/blog comme il y a cyrille-borne.com/portail, social, culture, prof ou forum. J'imagine un truc comme ça dans les grandes lignes : 

La question, c'est : on le fait avec quoi ? L'idéal serait un CMS mais curieusement je n'ai pas trouvé, ou ma requête n'est pas la bonne, j'étudie toutes les propositions. Pour le moment je regarde du côté des thèmes Wordpress, parce qu'avec Wordpress c'est formidable, tu peux tout faire. 

Attention ça va déréférencer mais je ne sais pas encore quand et comment mais je sais où

lundi 26 septembre 2016 à 08:00

Souvenez vous cet été j'ai éclaté mon blog en morceaux et j'existe désormais en plusieurs endroits : le blog de Cyrille BORNE avec des vrais billets de blog à l'intérieur, le blog vaguement culturel de Cyrille BORNE où j'écris mes critiques culturelles sur le jeu vidéo, la bédé, les bouquins, le ciné, l'open bar dans lequel je mets ma veille, mes anecdotes en classe et quelques autres bizarreries et enfin le blog du prof Borne qui est le moins alimenté dans lequel je mets des choses pédagogiques et durables, contrairement à mes délires pédagogiques du moment qui ne sont pas durables mais qui relèvent de l'impression. 

La formule me convient parfaitement à un détail, l'adresse cyrille-borne.com pointe vers le blog, comme si c'était le site principal, dans vos têtes c'est le cas, mais dans la mienne, je veux faire apparaître cette césure si bien que je veux que ça devienne cyrille-borne.com/blog comme il y a cyrille-borne.com/portail, social, culture, prof ou forum. J'imagine un truc comme ça dans les grandes lignes : 

La question, c'est : on le fait avec quoi ? L'idéal serait un CMS mais curieusement je n'ai pas trouvé, ou ma requête n'est pas la bonne, j'étudie toutes les propositions. Pour le moment je regarde du côté des thèmes Wordpress, parce qu'avec Wordpress c'est formidable, tu peux tout faire. 

Troll du dimanche : la vente liée

dimanche 25 septembre 2016 à 09:20

En ce moment c'est vrai que j'ai un peu honte, des billets sur l'apprentissage des enfants, sur la réforme du DNB, des billets trop sérieux et la sanction est sans appel, plus de commentaires. J'ai décidé de faire un effort aujourd'hui et de troller un maximum sur la vente liée. Petit rappel des faits : la vente liée c'est quand on achète un ordinateur, du hardware donc, il est lié à des logiciels, genre Windows et tous les logiciels pourris qui vont avec et c'est pas bien. Et vous savez pourquoi c'est pas bien, parce qu'il y a 1% de Linuxiens qui lorsqu'ils achètent une machine, et bien ils ne veulent pas payer le système d'exploitation qui va avec et donc ils veulent pouvoir se faire rembourser. Vous me lisez, vous êtes Linuxien, ou pas loin, et vous vous dites effectivement que si sur chaque ordinateur que vous achetez on vous rembourse plus d'une centaine d'euros et bien vous faites une affaire et qu'il est légitime qu'une action en justice soit menée pour que ça puisse se faire.

Le problème de ce mode de pensée c'est qu'il va poser des problèmes à une majorité de personnes pour une minorité d'individus. Imaginons que 1 personne n'aime pas les oignons chez Mac DO. Cette personne va demander à ce qu'on lui fasse son big Mac sans oignon et se faire rembourser, de la même manière le gars qui n'aime pas les cornichons, etc, vous avez suivi le raisonnement, cela devient rapidement l'anarchie. Si on se ramène d'ailleurs à l'informatique, à l'achat de portable, je pousserai pour ma part plus loin, à l'heure actuelle si j'achète un ordinateur portable, je ne veux pas du système d'exploitation et même je ne veux pas du disque dur tout pourri à 5400 tours qui est avec pour me payer un SSD, j'exige qu'on me fournisse donc un modèle qui réponde à mon besoin. Il faut comprendre que l'action en justice qui est menée, et qui vient d'être déboutée, ne vise pas un intérêt collectif mais à pourrir Microsoft. L'idée sous jacente en fait derrière c'est de forcer les constructeurs à vendre des ordinateurs nus, sans système d'exploitation pour laisser une place à Linux. Depuis des années, le discours est toujours le même, si Linux n'arrive pas à percer dans le monde du grand public c'est tout simplement parce qu'il y a la vente liée, si demain on laissait la possibilité à l'acheteur d'avoir le système d'exploitation de son choix, il est totalement évident que Linux passerait devant. En gros, il y a des gars qui sont en train de faire du forcing pour imposer leur mode de pensée à une grande majorité des gens en pensant que c'est mieux pour eux, une technique de dictateur que nous connaissons bien, j'installe des Linux de partout chez les gens pour les rendre plus heureux, sauf qu'à la sortie on sait qu'ils ne sont pas toujours plus heureux. 

Pourquoi il est normal que la demande en justice ne soit pas passée ? Mauvaise foi en quelques images.

Si aujourd'hui on veut acheter un ordinateur Linux, on le peut, quelqu'un qui se met dans une démarche de vouloir acheter un ordinateur Windows, coller un procès pour récupérer son argent est un emmerdeur, nombriliste qui ne rend pas service à la cause. Car en effet, si on veut valoriser les entreprises qui vendent des ordinateurs sans système d'exploitation ou sous Linux, et bien on achète leur matériel. 

Imaginons tout de même que ça passe et que demain, nous puissions acheter un ordinateur sans système d'exploitation ou avec le système d'exploitation de son choix qui va quand même se limiter à Linux ou Windows sauf s'il y en a un qui veut autre chose. Et d'ailleurs à ce propos puisque c'est le cas avec Lenovo ou d'autres ordinateurs, on réalise qu'on peine de plus en plus à installer Linux sur des ordinateurs, faut-il penser à faire un procès afin que les constructeurs soient dans l'obligation de rendre compatible leurs ordinateurs avec Linux ? Ce qui reviendrait globalement à obliger les constructeurs de voiture à pouvoir embarquer un autre moteur de voiture à la guise de l'acheteur. La vente liée est donc cassée dans notre monde merveilleux, et il paraît évident qu'il sera difficile de proposer une installation de Linux ou de Windows car les constructeurs n'ont certainement pas envie d'aller payer un bras pour customiser un système Linux convenable pour les clients. Cela sous entend que le constructeur doit avoir à disposition un lot de machines sans système d'exploitation, pourquoi pas. 

Sur le principe c'est faisable, mais la démarche me gêne. Car comme je l'ai précisé ici, on force la main aux constructeurs pour une lubie d'acheteurs qui peuvent trouver le produit qu'ils cherchent ailleurs. Je n'aime pas Coca Cola, je ne suis pas obligé d'en boire, je ne veux pas de Cola noir, est ce que je dois imposer ma volonté aux fabricants de Cola ? Est-ce que je dois me passer du produit ou si j'estime que le Cola qui n'est pas noir va changer le monde, je ne devrai pas me lancer dans sa commercialisation. 

Il y a quelques années effectivement c'était plus difficile et on voyait dans la vente liée l'obstacle à pouvoir installer Linux. Et puis des gens ont entrepris, des gens y ont cru, des gens ont pris des risques et ont vendu des ordinateurs portables sans système d'exploitation ou avec Linux. Des gens ont compris que ce n'était pas un procès qui changerait les mentalités mais plutôt de vendre des produits dans lesquels on croit. Faire un procès à des constructeurs est un acte de faiblesse, c'est montrer que finalement on ne croit pas dans les produits Linux et qu'on cherche une astuce judiciaire pour entraver Windows.

Bon je ne suis pas trop mauvais mais je vais quand même faire pire. Si aujourd'hui je devais acheter un produit neuf, j'achèterai un produit avec Windows dessus sans même avoir à m'interroger sur le prix car tout simplement je ferai une bien meilleure affaire que si j'achetais du portable avec Linux ou sans OS. Il y a quelques années j'ai acheté un ordinateur de la gamme Mercure sur LDLC sans système d'exploitation. Galère pour installer Linux un problème de chip wifi qui montrait que ce n'était pas vraiment fait pour. Hardware en dessous du marché pour le même prix, pour finir par une charnière qui casse. Car en fait et c'est ici le ridicule de l'histoire, payer un ordinateur sans OS revient plus cher que de le payer avec Windows et tous les crapware d'installés dessus. Seulement c'est encore une fois un choix d'acte militant, payer plus cher pour avoir moins bien mais marquer ses idéaux. 

Comme précisé, si je devais acheter un produit neuf, mon acte militant se situe ailleurs, si je dois acheter un portable ce sera une occasion, une machine qui aura encore du temps à vivre, qui ne me posera pas de problème de secure boot et que je paierai largement moins cher. 

Bon dimanche sous vos trolls. 

Troll du dimanche : la vente liée

dimanche 25 septembre 2016 à 09:20

En ce moment c'est vrai que j'ai un peu honte, des billets sur l'apprentissage des enfants, sur la réforme du DNB, des billets trop sérieux et la sanction est sans appel, plus de commentaires. J'ai décidé de faire un effort aujourd'hui et de troller un maximum sur la vente liée. Petit rappel des faits : la vente liée c'est quand on achète un ordinateur, du hardware donc, il est lié à des logiciels, genre Windows et tous les logiciels pourris qui vont avec et c'est pas bien. Et vous savez pourquoi c'est pas bien, parce qu'il y a 1% de Linuxiens qui lorsqu'ils achètent une machine, et bien ils ne veulent pas payer le système d'exploitation qui va avec et donc ils veulent pouvoir se faire rembourser. Vous me lisez, vous êtes Linuxien, ou pas loin, et vous vous dites effectivement que si sur chaque ordinateur que vous achetez on vous rembourse plus d'une centaine d'euros et bien vous faites une affaire et qu'il est légitime qu'une action en justice soit menée pour que ça puisse se faire.

Le problème de ce mode de pensée c'est qu'il va poser des problèmes à une majorité de personnes pour une minorité d'individus. Imaginons que 1 personne n'aime pas les oignons chez Mac DO. Cette personne va demander à ce qu'on lui fasse son big Mac sans oignon et se faire rembourser, de la même manière le gars qui n'aime pas les cornichons, etc, vous avez suivi le raisonnement, cela devient rapidement l'anarchie. Si on se ramène d'ailleurs à l'informatique, à l'achat de portable, je pousserai pour ma part plus loin, à l'heure actuelle si j'achète un ordinateur portable, je ne veux pas du système d'exploitation et même je ne veux pas du disque dur tout pourri à 5400 tours qui est avec pour me payer un SSD, j'exige qu'on me fournisse donc un modèle qui réponde à mon besoin. Il faut comprendre que l'action en justice qui est menée, et qui vient d'être déboutée, ne vise pas un intérêt collectif mais à pourrir Microsoft. L'idée sous jacente en fait derrière c'est de forcer les constructeurs à vendre des ordinateurs nus, sans système d'exploitation pour laisser une place à Linux. Depuis des années, le discours est toujours le même, si Linux n'arrive pas à percer dans le monde du grand public c'est tout simplement parce qu'il y a la vente liée, si demain on laissait la possibilité à l'acheteur d'avoir le système d'exploitation de son choix, il est totalement évident que Linux passerait devant. En gros, il y a des gars qui sont en train de faire du forcing pour imposer leur mode de pensée à une grande majorité des gens en pensant que c'est mieux pour eux, une technique de dictateur que nous connaissons bien, j'installe des Linux de partout chez les gens pour les rendre plus heureux, sauf qu'à la sortie on sait qu'ils ne sont pas toujours plus heureux. 

Pourquoi il est normal que la demande en justice ne soit pas passée ? Mauvaise foi en quelques images.

Si aujourd'hui on veut acheter un ordinateur Linux, on le peut, quelqu'un qui se met dans une démarche de vouloir acheter un ordinateur Windows, coller un procès pour récupérer son argent est un emmerdeur, nombriliste qui ne rend pas service à la cause. Car en effet, si on veut valoriser les entreprises qui vendent des ordinateurs sans système d'exploitation ou sous Linux, et bien on achète leur matériel. 

Imaginons tout de même que ça passe et que demain, nous puissions acheter un ordinateur sans système d'exploitation ou avec le système d'exploitation de son choix qui va quand même se limiter à Linux ou Windows sauf s'il y en a un qui veut autre chose. Et d'ailleurs à ce propos puisque c'est le cas avec Lenovo ou d'autres ordinateurs, on réalise qu'on peine de plus en plus à installer Linux sur des ordinateurs, faut-il penser à faire un procès afin que les constructeurs soient dans l'obligation de rendre compatible leurs ordinateurs avec Linux ? Ce qui reviendrait globalement à obliger les constructeurs de voiture à pouvoir embarquer un autre moteur de voiture à la guise de l'acheteur. La vente liée est donc cassée dans notre monde merveilleux, et il paraît évident qu'il sera difficile de proposer une installation de Linux ou de Windows car les constructeurs n'ont certainement pas envie d'aller payer un bras pour customiser un système Linux convenable pour les clients. Cela sous entend que le constructeur doit avoir à disposition un lot de machines sans système d'exploitation, pourquoi pas. 

Sur le principe c'est faisable, mais la démarche me gêne. Car comme je l'ai précisé ici, on force la main aux constructeurs pour une lubie d'acheteurs qui peuvent trouver le produit qu'ils cherchent ailleurs. Je n'aime pas Coca Cola, je ne suis pas obligé d'en boire, je ne veux pas de Cola noir, est ce que je dois imposer ma volonté aux fabricants de Cola ? Est-ce que je dois me passer du produit ou si j'estime que le Cola qui n'est pas noir va changer le monde, je ne devrai pas me lancer dans sa commercialisation. 

Il y a quelques années effectivement c'était plus difficile et on voyait dans la vente liée l'obstacle à pouvoir installer Linux. Et puis des gens ont entrepris, des gens y ont cru, des gens ont pris des risques et ont vendu des ordinateurs portables sans système d'exploitation ou avec Linux. Des gens ont compris que ce n'était pas un procès qui changerait les mentalités mais plutôt de vendre des produits dans lesquels on croit. Faire un procès à des constructeurs est un acte de faiblesse, c'est montrer que finalement on ne croit pas dans les produits Linux et qu'on cherche une astuce judiciaire pour entraver Windows.

Bon je ne suis pas trop mauvais mais je vais quand même faire pire. Si aujourd'hui je devais acheter un produit neuf, j'achèterai un produit avec Windows dessus sans même avoir à m'interroger sur le prix car tout simplement je ferai une bien meilleure affaire que si j'achetais du portable avec Linux ou sans OS. Il y a quelques années j'ai acheté un ordinateur de la gamme Mercure sur LDLC sans système d'exploitation. Galère pour installer Linux un problème de chip wifi qui montrait que ce n'était pas vraiment fait pour. Hardware en dessous du marché pour le même prix, pour finir par une charnière qui casse. Car en fait et c'est ici le ridicule de l'histoire, payer un ordinateur sans OS revient plus cher que de le payer avec Windows et tous les crapware d'installés dessus. Seulement c'est encore une fois un choix d'acte militant, payer plus cher pour avoir moins bien mais marquer ses idéaux. 

Comme précisé, si je devais acheter un produit neuf, mon acte militant se situe ailleurs, si je dois acheter un portable ce sera une occasion, une machine qui aura encore du temps à vivre, qui ne me posera pas de problème de secure boot et que je paierai largement moins cher. 

Bon dimanche sous vos trolls.