PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Openmediavault : mise en place d'un serveur Minidlna

dimanche 23 octobre 2016 à 08:00

L'installation d'Openmediavault ne présente pas de difficulté particulière, un live, une installation où seul le root est réclamé. Il s'agit d'une debian donc on navigue en terrain parfaitement connu. Une seule chose fondamentale avant l'installation, penser à proprement partitionner votre disque, pour ma part j'avais fait 2 To pour l'installation, seulement il considère que c'est 2 To pour la partition d'installation, il faut donc au moins créer une autre partition ou avoir d'autres disques durs. Penser enfin à faire une ifconfig pour vérifier l'adresse IP de la machine, à ce moment là vous pouvez remiser le clavier et l'écran. 

Par défaut le nombre de plugin est relativement restreint, il est possible de rajouter des dépôts supplémentaires en passant par la page : omv-extras.org. Dans la partie guide, on télécharge un deb qu'il suffira de charger dans la partie plugin et qui permet d'accéder à l'ensemble des nouveaux plugins. A l'heure actuelle je me contente de remplacer ce que faisait mon serveur, je n'ai donc pas regardé ce qui était proposé, j'ai vu quand même quelques incohérence, la possibilité par exemple d'installer Wordpress pour ce qui doit faire office de NAS me laisse quand même franchement perplexe. 

Voici les écrans correspondants globalement à l'activation

D'un point de vue performance c'est sans appel, alors que j'avais parfois des coupures, des lenteurs de détection, le serveur minidlna est détecté de façon automatique. Cela laisse supposer que le gars qui l'a automatisé a mieux configuré que moi ce que j'ai pu faire avec le serveur debian directement, l'adage qui dit qu'on n'est jamais mieux servi que par soi même en prend quand même un coup dans l'aile. Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu'est le DLNA c'est un protocole universel de diffusion des médias qui fait que de nombreux appareils sont capables de lire à travers ce format. C'est ainsi qu'avec la Xbox 360 ou la PS3, je peux lire directement une vidéo à du serveur à travers le réseau. Voici ce que ça peut donner par exemple un Windows Phone et VLC d'installé, on voit de façon claire le serveur DLNA apparaître. 

La mse en place d'OpenMediaVault et du serveur DLNA c'est 30 minutes montre en main quand j'avais tapé plusieurs heures de recherche pour faire l'installation de façon manuelle. Je peux vous garantir que je n'ai pas ressenti de fierté particulière quand j'ai vu que ça a marché, la satisfaction de pouvoir passer à autre chose, pas plus. Paradoxalement je suis bien plus content de voir que ça marche vite dans une solution qui a l'air quand même maîtrisée par des gens qui continuent les développements et que je pourrai éventuellement redéployer ailleurs. Peut être un prochain billet sur les aménagements supplémentaires que j'ai pu réaliser dans OpenMediaVault.

Ca c'est fait : retour sous Windows

samedi 22 octobre 2016 à 08:40

Pas de problème majeur avec Fedora si ce n'est une fois de plus le pilote de la radeon R7 250, je vous renvoie tout de même vers cet article de 2014 des numériques : AMD Radeon R7 250X = HD 7770, rien de plus ! Ca veut dire qu'on fait quand même référence à une carte d'avant 2014 puisqu'il y a une astuce sur le nom. Les numériques oublient quand même de rappeler que la consommation est moindre, mais c'est une autre histoire. Je me retrouve avec des vidéos dans VLC qui sont lues jusqu'à freeze complet de l'application, au point de devoir tuer la tâche. J'aurai bien exposé mon problème sur le forum mais après deux demandes de réinitialisation de mot de passe et écriture directe à l'administrateur du forum au cas où ça ne marche pas, aucune réponse, adieu Fedora comme c'était prévisible et détour chez Xubuntu.

15 minutes pour avoir une installation montre en main et un début de machine fonctionnelle avec exactement le même problème pour le GPU c'est à dire le crash de chromium qui plante très rapidement. Pas vraiment grave, VLC fonctionne, j'ai le bug de Libreoffice mais on y viendra plus loin c'est un problème avec dmaths que je reproduis quel que soit l'environnement y compris sous Windows. J'ai commencé à craquer quand j'ai voulu installer ma LBP 1120. Alors certes on me fera remarquer qu'à l'instar de la radeon c'est à moi de mieux choisir mon matériel, c'est une imprimante que je fais tourner depuis plus d'une dizaine d'années chez moi, économique, je la traînerai jusqu'à sa mort, ce sera bien le seul matériel avec qui j'aurai fait ça. Le passage au 64 bits n'aura pas aidé la machine, le pilote a d'ailleurs disparu avec Windows 64 ce qui fait que comme vous l'aurez compris, je vais devoir ruser pour imprimer, le mode compatibilité ne fonctionnant même pas, mais jusqu'à présent Linux avait été épargné. Je n'arrive plus à installer cette imprimante avec une bibliothèque de plus qui a sauté dans la dernière version d'Ubuntu. J'ai cherché deux heures de temps, je dirai deux heures de trop. Il y a un moment il faut se poser les bonnes questions, et y apporter les bonnes réponses. La bonne question c'était pour moi, combien de temps tu vas faire le couillon pour essayer de faire marcher une carte de plus de 2 ans et une imprimante de plus de 10 ans, batailler en permanence pour un gain qui n'est que purement philosophique et encore, ça peut se débattre.

Donc complètement ulcéré j'ai installé Windows. La bascule des fichiers de configuration se fait facilement, il suffit de récupérer les fichiers et les répertoires cachés dans le home de Linux pour aller copier dans le user de Windows, app, roaming. En fait, par le choix de mes logiciels, par le choix de mes formats, par le choix de mes protocoles, je suis totalement interopérable d'un système d'exploitation à l'autre et ce de façon très rapide, ce qui me permettra certainement de repasser tôt ou tard sous debian, certainement en 2017. Là je dois reconnaître que j'ai besoin de souffler et de ne pas m'arrêter sur des bricoles.

A l'heure actuelle deux choses ne fonctionnent pas sous Windows : un bug de dmaths que j'ai identifié et que je vais envoyer à l'auteur, on verra le temps de réaction car si la macro dépanne bien, le logiciel initialement libre qui est devenu payant dont on ne trouve pas les sources me pose souvent quelques problèmes, l'aspect usine à gaz basé sur de la macro libreoffice ce n'est quand même pas formidable. Le bug je vous le donne, si vous faites une sélection d'un texte genre 43 over 8 qui permet d'avoir la fraction 43 sur 8 et qu'on appuie sur la racine carrée qui permet de le transformer en fraction on a un crash qui provient de la taille des polices des menus. Voyez la solidité du bouzin. Enfin ce problème d'imprimante qui a été rendu obsolète par Windows dès le passage de Windows 7 en 64 bits, il y a de toute façon une évolution que je dois réaliser à savoir n'imprimer que le personnel au lycée pour faire tout le professionnel, le courrier est encore nombreux mais pas autant que les feuilles à imprimer pour le travail.

Je ne justifie pas mon choix, je l'explique, en précisant quand même quelques bricoles. Malgré mon instabilité accrue du moment où je rajoute du changement au changement il y a quand même une orientation du logiciel libre, c'est une vision personnelle que je partage avec vous. Disparition du bureau libre, resteront les logiciels et les services libres, c'est certainement de ce côté là qu'il faut creuser. J'évoquais plus haut libreoffice, je pense que la prochaine grosse étape pour ma part c'est la cloudisation complète de la suite bureautique que j'utilise. Je suis encore gêné car il y a toute la partie mathématique, oui merci les gars, je sais qu'on peut faire du Latex dans les nuages depuis un bon moment et c'est effectivement une question de fond, réfléchir à certains outils. A une époque j'aurai dit que Microsoft est certainement menacé, la donne a complètement changé depuis les appareils hybrides et je pense même que le problème se déplace ailleurs, la guerre entre Chrome OS et Windows 10. Je lisais cet article qui ne surprendra personne : Les jeunes ne seraient pas plus prudents sur le web que leurs grands-parents. Aujourd'hui, l'informatique se positionne vers quelques axes précis :

Ce qu'il manque, il doit manquer d'autres choses dans ma réflexion c'est que même si c'est bien beau de déplacer vers le nuage ses données pour les garder libres et éviter les nombreux services qui sont proposés gratuitement mais en vous la faisant à l'envers, version si c'est gratuit c'est vous le produit, on aura toujours besoin d'un terminal, et que si c'est pour se faire piller directement au niveau du terminal, l'intérêt d'utiliser des protocoles libres par exemple comme dav c'est idiot car au lieu de se faire pomper en amont, on se fait pomper en aval, si bien qu'à tous les coups on perd. Que celui qui a un Nokia 3310 me jette la pierre ou son 3310 c'est pas loin d'être pareil. Avec nos android dans la poche ou équivalent, nous sommes déjà dans cette situation, situation que ceux qui ont essayé de passer à Linux avant l'arrivée d'Ubuntu connaissent bien, le "pas trop le choix". Sauf que là, j'ai de grands doutes sur le système qui va libérer l'ensemble de nos machines.

Cette pause Linux desktop s'imposait pour moi, le serveur à la maison va rester sous Openmediavault car comme le faisait remarquer Xavier Chotard aka Maniatux, tu es le genre de gars qui transforme une ipfire en serveur wep, il faudrait peut être se calmer et il a raison. Je risque assez rapidement de séparer la solution interne de la solution externe et pourquoi pas racheter un pi. Pour l'heure pas vraiment le temps, je suis en train de venir à bout de mes installations d'ordinateurs, je vais encore remanier la page de mes outils pour la troisième fois cette semaine avec un retour à Firefox qui sera à noter.

Message de service

vendredi 21 octobre 2016 à 13:40

Got continue d'améliorer le portail, on a donc droit à la version explosée et la version synthétique qui regroupe l'ensemble des parutions de façon mélangée. Concrètement ça

Du fait d'avoir chamboulé le téléphone, le serveur, la configuration de base en hardware ou en logiciel, je viens d'intégralement remanier la page mes outils. J'ai rajouté un paragraphe dans la page "à propos", qui s'appelle "pour qui ?". Je fais paraître demain un article sur minidlna dans Openmediavault et je me rends compte qu'il n'est compréhensible que par les gens qui peuvent le comprendre comme pour beaucoup de choses. Ici c'est vraiment de l'écriture personnelle contrairement à ce que je peux faire sur le professeur, je réalise qu'il n'y aucune envie pédagogique et encore moins pour aller se faire un tutorial de 20 pages sur l'installation d'openmediavault. Pas que la pédagogie d'ailleurs, j'en ai marre que des nolife viennent m'expliquer la vie. Voilà je le dis haut et fort aujourd'hui, j'ai quarante et un an, je peux servir à tour de bras tu verras quand tu auras mon âge, du c'était mieux avant, ou du t'es marié ? T'as des gosses ? Tu vois des vrais gens au quotidien ? Je crois que la scission est désormais largement consommée, je comprends qu'il faut de tout pour faire un monde, je comprends qu'on puisse être jeune, qu'on veuille changer le monde, qu'on comprenne alors qu'il y a des "réacs" sur la toile et qu'on ne se sent pas l'obligation de les lire. 

Dernier point enfin, du fait que jappix.com ne donne plus de signe de vie, je suis allé parasiter jabber.fr. J'ai cherché la création d'un compte sur leur site, en fait directement au niveau de pidgin, il suffit de cocher la case créer un compte et ça passe. Ce sera désormais cborne@jabber.fr, compatible avec gmail ce que ne permet malheureusement pas duckduckgo.

C'est tout pour l'instant, acheter des étagères à Bricodepot, faire le niveau d'huile, courir à gauche à droite pour finir par réinstaller 19 postes finit par être un petit peu chronophage.

L'informatique restera l'affaire de ceux qui la subissent et ceux qui la maîtrisent

vendredi 21 octobre 2016 à 08:00

Je suis en train de réinstaller environ une vingtaine de postes, il y en aura d'autres sous peu. Ces ordinateurs iront à des collègues qui ont envie d'avoir plus de confort et qui pour certains n'ont plus que l'ordinateur portable du lycée. C'est un choix que je trouve intéressant, et ce n'est pas forcément ceux qui font n'importe quoi avec le matériel, leur unique machine qu'ils gèrent un peu comme un gendarme qui a une maison de fonction et qui s'en paye une pour la retraite. La tâche est ingrate, mais on sait que c'est pour un bien, il faut donc le faire, c'est répétitif c'est donc un travail intéressant pour former les gosses. 

J'ai fait faire un poste à ma fille plus pour la parité qu'autre chose, en effet si elle n'en fait pas c'est que je préfère son frère, sans réaliser qu'elle n'a pas la patience ni l'envie de le faire et que moi j'explique c'est à dire qu'on ne fait pas n'importe quoi. A la fin de l'installation dans Windows 10, je l'ai envoyée me télécharger firefox. Ca n'a pas manqué, elle a pris le lien publicitaire. Alors certes elle n'a que 12 ans mais ça clique à tour de bras, le cas s'est produit pour adobe reader où comme "tout le monde", elle aurait installé l'antivirus d'intel ou de je ne sais qui. Voici ce qui se produit quand on installe Firefox, c'est peut être la même chose pour Chrome mais c'est quand même frappant. Microsoft qui sait que son navigateur ne remporte aucun succès met un gros barrage pour empêcher l'installation d'un concurrent et ça aurait tendance je pense à marcher. Ma fille, voit le gros carré bleu avec essayer, elle clique sur essayer, CQFD, il suffit de jouer sur l'instinct de base, le gros carré. Alors oui elle n'a que 12 ans, oui elle n'est pas intéressée mais c'est le comportement qu'auront beaucoup d'utilisateurs, car c'est finalement surprenant, le système d'exploitation vous oriente, le système d'exploitation n'est pas neutre, le système d'exploitation essaie de vous faire passer en force un navigateur et je ne sais pas ce que 60 millions de consommateurs attend pour se mettre à hurler, comme s'il s'agissait d'une normalité. Ce n'est pas une situation normale, le système d'exploitation se doit d'être neutre, de protéger l'utilisateur et en aucun cas l'influencer sur un logiciel aujourd'hui, une banque demain ? 

Je suis sous Fedora, allez avant même d'avancer dans le Fedora bashing, un peu de c'est rigolo le libre mais pas tant que ça. A priori le projet jappix est mort les serveurs quant à eux ne l'étaient pas et permettaient de s'inscrire, un service donc libre. Cela fait plusieurs jours que le service est mort, c'est revenu, là c'est reparti. On s'est souvent interrogé sur le nom décollage du protocole jabber, l'explication je vous la donne, la galère que j'ai actuellement avec jabber je l'ai rencontrée avec jabber.org, jabber.fr une instabilité complète pour ces serveurs. La solution on la connaît c'est de s'autohéberger, ça se fait, c'est comme tout, mais au bout d'un moment on n'a pas forcément envie de se casser la tête, c'est comme ça qu'on finit sur whatsapp. Cette notion de centralisation personne ne veut en entendre parler dans le libre et c'est pour ça que ça ne décolle pas, c'est du bricolage les trois quarts du temps, il n'y a pas le gros pilier de référence. En même temps, c'est l'essence même du problème, si on a un gros truc centralisé libre, on se retrouve avec l'équivalent d'un facebook ou d'un truc du genre ... sur le principe. 

Car en fait moi ce qui me choque là dedans, c'est qu'on pense nécessairement que si on est gros on est salaud et c'est peut être un point de réflexion qu'il faudrait pousser. La peur du gros c'est la peur du GAFAM comme si au bout d'une certaine taille critique on perdait l'éthique. Une entreprise qui pour une certaine somme proposerait des services libres, gagne son argent, paye ses charges et ses salariés, pourquoi faudrait-il nécessairement plus, un espionnage, plus de profit en vendant des données personnelles ? Toutes les personnes qui vous font payer une prestation ne sont pas des ordures, toutes les sociétés ne sont pas bonnes à brûler. 

Pour moi, et dans les conditions actuelles, le libre au niveau de l'utilisateur final, je ne parle pas des grosses entreprises, je ne parle pas de virtualisation, mais bien du gars qui est un bout de chaîne sur notre fameux poste client qui est voué à disparaître à terme, c'est de l'amateurisme. Critiquer le libre c'est pas bien, mais je vais le faire quand même. Vous avez une doc pour installer adbobe flash, c'est la première page qui sort quand on fait la requête dans Google, 217000 consultations quand même. Pourquoi flash ? Parce que pour fedora, le tour de passe passe pour installer Scratch 2 en dur c'est mort. Il se trouve qu'il faut flash pour faire tourner la version en ligne. Et bien cette documentation qui sort en premier est fausse pour chromium. Il y a désormais un plugin à télécharger pour la dernière version et un copier coller en root dans le répertoire des plugins. J'ai passé un certain temps à trouver cette fameuse page. Pourquoi je ne modifie pas la page ? Parce que quand je vois que j'ai demandé il y a 24 heures le renouvellement de mon mot de passe pour participer au forum et que je suis encore dans l'attente, je trouve que cela ne fait pas sérieux, je sais déjà que je ne vais pas rester. Au niveau francophonie, ça sent la mort, ça sent surtout que tout ce qui n'est pas Ubuntu qui centralise bien et beaucoup, tout ce qui n'est pas Debian avec plus de forum que d'utilisateurs, tout ce qui n'est pas Arch qui a l'air d'avoir sa communauté, c'est du petit projet sans envergure. Je vous épargne le nombre de paquets qui paraissent évidents et qui ne sont pas installés par défaut, utiliser Fedora c'est le parcours du combattant, rien de user friendly de prévu, pas de documentation, autant aller voir ailleurs. 

Je suis dans la caricature, je le suis toujours, c'est une marque de fabrique, néanmoins la situation est là. Mon matériel avec ma carte vidéo dépassée est mal géré par Debian. Debian qui fait le job mais qui contrairement à la légende n'est pas si stable, dans une utilisation quotidienne je peux vous garantir que des bugs il y en a. Quand on voit les étapes pour signaler un bug, c'est même pas la peine. Quand on voit l'amateurisme ambiant ça ne donne pas envie, quand on voit la difficulté, ça donne envie de partir en courant. Au moment où j'écris ces lignes, que je constate que tous les gros projets se trouvent sous Mac, Linux et Windows, il me parait évident que la seule alternative viable sera certainement la plus grosse. Que mon prochain billet serait sous Xubuntu, ça ne m'étonnerait qu'à moitié, car là je vous le dis, le sentiment de solitude est quand même franchement inquiétant et c'est une opinion que je partage avec Frédéric, je pense que désormais les petites communautés pour des projets d'envergure comme une distribution qui fait tourner son ordinateur sont à fuir. 

Pourquoi ne pas fuir en courant et ne pas se coller à Windows tout simplement ? Quand on voit désormais un Windows 10 qui prend vie sous nos yeux pour vous bloquer dans vos choix, on se dit que là on a vraiment quelque chose de dangereux en face de soit. La question d'Apple mérite d'être posée, car les faits sont là, même si sur le principe c'est une prison dont il est difficile de faire sortir les données, c'est aussi la boîte qui refuse de donner des datas au FBI. On peut donc quelque part supposer qu'en contrepartie de la lourde charge financière qu'on débourse pour le matériel, on a une sécurité, ou en tout cas une non diffusion de ses données personnelles à tout bout de champ. 

Comme je l'ai annoncé, l'informatique c'est sans compromis, on maîtrise ou on subit, mais si on fait preuve d'honnêteté, l'informatique on se contente de la subir plus ou moins fort. Subir le manque de liberté d'un système comme Windows qui devient votre guide, subir la difficulté de Linux, subir les choix des constructeurs, l'informatique simple n'est pas arrivée et quand elle est trop simple il y a un prix bien lourd à payer derrière. Pour l'heure je rame. 

Une histoire de vacances qui commencent en force

jeudi 20 octobre 2016 à 11:10

Les vacances comme vous pouvez l'imaginer ont commencé en fanfare, comme un Borne. A l'heure actuelle, les enfants sont en vacances, la femme est en vacances, tout le monde est en vacances, à un détail tout de même, ma femme pour l'instant ne voit que d'un oeil. Ambiance pirate, son surnom c'est désormais Jack Sparrow, la situation est provisoire mais c'est toujours ambiance notamment en terme de mobilité, de pas mal de choses d'ailleurs, disons que j'en fait encore plus que d'habitude. Notre aventure commence hier soir je fais une sauvegarde complète du serveur. A l'heure actuelle, le serveur est une debian, sur laquelle ne tourne pas grand chose, minidlna pour regarder les films de vacances à travers toute la maison, une instance de bozon. Je suis dans ma phase, j'ai 41 ans, je veux un MAC et j'avais donc décidé d'installer Yunohost. Attention préparation d'un drame.

La nuit est mauvaise avec une femme qui a chaud, qui me gueule dessus car la fenêtre est grande ouverte, qui se lève, me donne un pull. Dans la nuit, elle a froid, tire forcément tout et je dors mal. 7h30 il faut bien que quelqu'un se lève pour accueillir l'infirmière. Je vais à l'ordi et suivez l'action au ralenti

Ma femme se lève, je me rends compte qu'elle a réussi à faire sortir la porte du placard en me donnant un pull, je fais le lit, je commence à batailler avec la porte, ça sonne, je me dépêche de recevoir l'infirmière, je remonte, je sors mes tournevis, je remets la porte à niveau et je repars vers le PC. Il faut savoir que je comptais graver une iso de Yunohost à l'ancienne, mais qu'il y a un bug avec Xfburn pour la gravure, je ne sais pas pourquoi, je pense qu'on est en plein dans le fedora ou pas. Tant pis, je fais un dd de l'iso dans la clé USB.

Et là les plus grands experts auront remarqué que je n'ai pas retiré le disque dur externe et que bien évidemment je viens de flinguer 250 Go de données. Bravo Cyrille BORNE !!! BRAVO !!! Je me dis que c'était volontaire, que c'était Freudien, ou c'est une fois de plus l'exemple qu'il faut arrêter de faire les choses à l'arrache. Ce n'est pas la fatalité, je n'ai rien perdu de grave ou disons rien qui ne se retrouve pas, ça prendra un certain temps ou pas. Je parviens en passant par le Windows de ma femme à lancer une Yunohost et je me rends compte que c'est un liveCD. Je n'ai pas eu la capacité sur le site officiel de trouver une image disque d'installation sur un ordinateur, j'ai donc renoncé. Je note aussi que le certificat SSL était mort ce matin si bien qu'on me disait que le site était en train de se faire pirater au niveau de mon navigateur, vous comprenez dès lors mon engouement pour changer de distribution. A l'heure actuelle et compte tenu de l'évolution de mes usages, le serveur restera pour la maison, plus ou moins en interne.

Mon choix se porte sur Openmediavault qui est un projet basé sur debian stable, avec une interface plutôt propre, qui propose des dépôts extras avec la présence par exemple de minidlna qui doit impérativement fonctionner.

La suite :