PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

On continue

jeudi 22 décembre 2016 à 08:00

ça c'est fait :

Vous voyez le tas de copies, ben il manque encore un paquet et ça vous donne une idée de ce que j'ai pu corriger dans la journée d'hier. Levé à 5h30 du matin, j'ai fini à 18h30, j'ai fait quelques courses, le repas, j'estime qu'en gros j'ai passé 10 heures de correction. C'est souvent un classique, pour réussir à tenir les élèves jusqu'au bout dans ces période de fêtes, on positionne des examens blancs dans la dernière semaine, c'est ça l'esprit de Noël. Le souci derrière c'est qu'il faut corriger, voilà qui est fait. Et encore je me dis que dans mon malheur j'ai de la chance, mes collègues de français qui ont la même chose avec des enfants qui ne savent plus lire et encore moins écrire, qui ne font aucun effort de propreté, corriger une copie de français ou d'histoire c'est jouer les Champollion avec autant de pierre de Rosette que de copies, et quand je dis rosette, je parle bien du saucisson. 

J'ai eu un problème avec le dernier billet de blog dans lequel j'ai mis la vidéo, crash de Firefox. Je pense qu'il faut que je me penche sur la balise vidéo, il doit certainement y avoir la possibilité de faire un tampon, une mise en cache, ou une variante. En effet la vidéo faisait plus de 120 megas, je ne m'étais pas posé la question et l'avait laissée en 1920x1080. Résultat des courses pendant l'écriture avec Firefox je me rendais compte que la mémoire augmentait de plus en plus pour arriver à l'impossibilité d'écrire. Hier j'ai réalisé que la vidéo n'apparaissait pas, j'ai réduit avec Handbrake la vidéo pour passer à du 480 pixels ce qui est suffisant, on passe d'une vidéo de 120 Mo à 7 Mo qui se lit directement. Pour se faire j'ai utilisé Handbrake de la façon suivante :

La vidéo pose quand même des problèmes évidents en bande passante, dans la journée où j'ai fait paraître le billet, pas moins de 409 Go utilisés, c'est un véritable gouffre. A une époque j'aurais utilisé avidemux pour réaliser ce genre de manipulation, finalement Handbrake permet de faire pas mal de choses sur une interface plus agréable et qui plante moins, de la même manière pour le découpage de vidéo, j'utilise désormais openshot. Le passage à l'interface QT chez avidemux n'aura pas fait que des merveilles, en QT d'ailleurs je n'utilise plus que Kolourpaint4 qui reste ce qui se rapproche le plus de paint de Microsoft et qui est largement suffisant pour les grandes opérations.

Le plus dur dans le métier ce n'est pas de faire c'est de penser à tout, surtout quand tout ne se limite pas à la correction de copie. Par exemple, j'ai une collègue qui a fait de l'initiation au secourisme avec les élèves de troisième, elle a fait 64 photos, un petit article, je mets en ligne. Il est important de le faire, tout le monde ne peut pas, ne doit pas, avoir la main sur le Wordpress de l'établissement et il est fondamental de faire vivre le site du lycée, c'est la meilleure des publicités qu'on puisse avoir, elle permet de mettre en avant à faible coût ce qu'on fait dans notre lycée, le savoir faire et les apprentissages de nos élèves. C'est amusant parce que ma belle soeur s'implique dans l'APEL de ses filles, et découvre donc l'envers du décors, l'APEL c'est l'association des parents d'élèves. Je lui ai monté un Wordpress à l'arrache et elle m'expliquait la difficulté qu'elle avait pour ramasser trois photos et quatre lignes quand un enseignant de base écrit quatre lignes à la minute et a un smartphone dans sa poche. Voyez tout de même une fois de plus que l'informatisation à outrance c'est très loin, et quand je vois la Foire Aux Questions pour le livret scolaire unique, cette révolution qu'il fallait mettre en place dans l'urgence, où les parents n'ont pas encore les codes ce qui fait que les enseignants ont dû imprimer sur papier les bulletins de cette première période, sans commentaire.

Donc j'en étais à 64 photos à mettre en ligne, c'est trop, et je n'ai pas envie de me casser la tête à faire du tri, ce serait "sacrifier" des élèves qui sont contents, eux, leurs parents de se voir en ligne en train de bosser. C'est un peu comme un enseignant qui rentre couvert de craie le soir, une preuve de travail. J'utilise le logiciel imagination pour faire la vidéo en quelques minutes et je me suis retrouvé avec le cas étrange qui est le suivant :

Si vous regardez en bas, il y a 50 diapositives d'importées mais aucune n'apparaît, j'ai pensé que ça venait du logiciel, en fait ça venait des images en elle même. La visionneuse de Xfce est incapable de les ouvrir, Imagination est incapable de les ouvrir, un problème de GTK ou pas loin, car elles s'ouvrent avec Kolourpaint4. En redimensionnant les images ça passe partout, comment redimensionner 64 images à 50% des dimensions sans perte de temps, bienvenue dans l'univers de la ligne de commande :

mogrify -resize 50% *

Attention par contre c'est destructeur, il va redimensionner les images à la volée.

Il me reste encore quelques bricoles à faire, regarder la paperasse, scanner des documents, regarder des documents, jeter des papiers, la science avance quand même. Si d'habitude les vacances de Noël ne sont reposantes pour personne car placées sous le signe des repas, des enfants énervés, celles-ci pour moi sont ancrées dans le travail et les travaux, pour arriver à l'objectif fixé en début d'année 2016, finir tout ce qui a été entrepris et lever le pied. Si pour finir les choses entreprises c'est évident, je ne vois pas ce que peut me faire faire ma femme à part racheter la maison du voisin, pour le travail ça se tassera en juillet 2017 où je lâche les responsabilités pédagogiques de professeur principal et peut être de chef de l'informatique, ne plus pouvoir aller à la cantine sans qu'on me parle du réseau, d'un bug, ou d'un iphone qui ne marche plus ça a tendance à devenir de plus en plus insupportable.

Des vacances qui commencent comme un vendredi

mardi 20 décembre 2016 à 14:30

Après avoir passé un samedi dans le coma, le dimanche était bien évidemment destiné à un long repas de famille qui n'a pas laissé la place à grand chose d'ailleurs. On retrouve donc notre héros le lundi matin pour amener le gamin à l'orthodontiste, nous sommes en train de passer allègrement la barre des deux ans de corvée. Ma femme que je connais mieux que sa mère, d'ailleurs à pas grand chose j'aurai pu l'accoucher de mon propre utérus, m'a pris un bon d'achat de 100 € chez Micromania, il n'a pas fallu trop d'effort pour la faire passer aux aveux. Donc 130 € déjà accumulés, 100 € supplémentaires, tant pis, j'ai acheté ça :

Je dis tant pis car en fait je me suis senti un peu pressé par les bons d'achats qui ont une durée de vie limitée, je n'étais pas dans l'urgence et en plus j'étais prêt à patienter, mais madame BORNE a voulu bien faire. La bagatelle de 320 € ce qui en fait un pack convenable ne serait ce que pour l'édition Game Of The Year de Bloodborne, le Uncharted je l'aurai de toute façon fait, le No Man's Sky est tout à fait le genre de jeu débile que mon fils arrêtera après avoir colonisé 4 millions de planètes. Au prix de la console, j'ai rajouté l'extension de garantie, la première année c'est Sony, les trois années suivantes c'est Micromania qui prend en charge avec remplacement à neuf, ils ont donc confiance dans le matériel de Sony, moi moins, au prix du matériel, je ne prends pas de risque. Mon fils est vert, j'ai pris juste le temps de la sortir du carton pour la ranger, je n'ai pas pris le temps de l'allumer, je ne le ferai peut être pas avant un mois ou deux.

De retour à la maison, on commence à assembler vite fait une étagère de plus bricodepot payée à pas cher, l'agence nous appelle pour nous dire qu'elle est dans le coin et qu'elle peut nous donner les clés, c'est parti, sachant qu'ils annoncent la pluie pour la fin de la journée, qu'il fait un temps magnifique, un temps pour vider la moitié de la maison. Vidéo :

C'est la première fois que je monte ce genre d'étagères, 20 € à peine pour une portée de 1 tonne, le système est assez bien foutu, plutôt stable, tout se fait au marteau. 

Il s'agit en fait d'un grand jeu des chaises musicales, 

J'ai fait donc le très gros oeuvre, je souffle quelques heures avant d'aller à la clinique avec ma fille pour savoir si son genou est réparé, souvenez vous le gosse abruti qui avait trouvé drôle de lui chopper la jambe et de s'exploser le genou nous avait conduit aux urgences et donné un arrêt de sport qui dure depuis six mois. A cet âge c'est formidable, ça récupère de tout, le genou ne fait plus mal, on attend désormais les commentaires après l'IRM et les radios. A part peut être faire le dernier Star Wars, corriger mes deux cents copies, je vais faire une pause avant lundi où c'est le retour de nos amis les travaux avec du carrelage mural, des saignées, du placo, que du bonheur pour des vacances de Noël dans la tradition du non repos.

Objectif vacances

samedi 17 décembre 2016 à 22:00

Comme vous avez pu le comprendre il était temps pour moi d'arriver en vacances, un état d'urgence sans mauvais jeu de mots politique. J'ai passé une partie de la journée à comater, l'autre à commencer ce que j'ai à faire, ça va du futile à l'important.

Pas mal de choses d'ailleurs pour lesquelles je me sens trop vieux. Il faut dire que ces derniers temps, le travail, la famille, a tellement monopolisé mon temps que le loisir se résume finalement à de la lecture de bédés avant de tomber raide. Quand j'aurai achevé tout ça, peut être que d'autres perspectives se dégageront, ce qui est sûr c'est qu'après l'année 2016 que je viens de passer et particulièrement la fin d'année avec les soucis de santé de mon épouse, il faut que je m'organise pour trouver un second souffle.

Tu m'en veux pas je vais pas touitter

samedi 17 décembre 2016 à 11:40

C'est l'histoire de Guillaume Champeau, ancien fondateur de ratiatum, ancien vendeur de Numerama, actuellement travailleur chez Qwant qui raconte qu'en passant dans le rayon des grandes surfaces, son fils de quatre ans n'ose pas lui demander une poupée. Vous savez ce que c'est les clichés ont la peau dure, les petites filles ça joue à la poupée, les garçons à la guerre, la fille c'est rose, le garçon c'est bleu. Et comme c'est vachement mignon, il le touitte, et comme la touitosphère est la poubelle de l'internet, des racistes, des homophobes, des planqués derrière leurs 140 caractères, derrière leur petit anonymat, curieusement Guillaume se voit insulter lui et son fils par tous les propos homophobes de la planète, car insulter un gosse de 4 ans c'est en gros le seul courage dont on sait faire preuve dans le réseau social, on n'a pas que des Snowden et des philosophes sur l'internet.

Dans la vie y a des choix à faire, Guillaume lui, décide d'en faire un article, une manière comme une autre de dénoncer et de faire connaître son compte medium, ça marche plutôt bien puisqu'on a une petite médiatisation, son compte twitter se porte toujours très bien, merci pour lui. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, j'ai quand même la curieuse sensation que continuer à posséder un compte twitter c'est cautionner, utiliser c'est collaborer.

Dans ma France réac, un enfant de quatre ans qui se fait insulter, une innocence bafouée, c'est un car de CRS devant chaque maison des pourris qui tiennent ce genre de propos et une lapidation lente par des gosses de quatre ans avec des cailloux roses pour les filles ou pour les garçons. Alors vous m'excuserez ma bonne dame, je n'irai pas le twitter je ne collabore pas avec la misère de l'internet, je ne doute pas l'ombre d'une seconde que de tristes cons le feront pour moi sans même réaliser la bêtise de leur acte, faites sauter vos comptes twitter, allez sur diaspora*, enfin peut être pas sur diaspora*, faites votre blog, et modérez cet enfer avant que d'autres ne le fassent pour nous.

 

48 heures

vendredi 16 décembre 2016 à 18:30

Voilà je suis en vacances, je ne sais pas comment j'y suis arrivé mais j'y suis. Enfin les vacances, vous savez ce que c'est chez le Borne, lundi je reçois mon garage, déménagement et travaux, une vie de Borne. Le gars qui écrivait que 2016 c'était l'année pour tout finir a oublié qui il était lui-même et son horrible destinée, ça ne s'arrête jamais. Je viens de passer 48 heures à fond. Ça a commencé jeudi matin où j'ai assuré ce qu'on appelle les remontées de Noël. Dans mon établissement, les remontées de Noël c'est un thème, la fraternité cette année, les élèves du lycée qui réfléchissent autour du thème et ça donne des choses très variées, du mannequin challenge sur le thème de la fraternité, des réflexions autour de mots de français où il faut faire des phrases, de la musique, de la danse enfin tout ce qui me désespère. Moi je suis le gars à l'ancienne, on y viendra plus loin, mais en ce vendredi de départ en vacances de Noël j'ai fait travailler mes élèves toute la journée, moi l'école c'est le travail et encore le travail, loin du folklore et de l'amusement. Et pourtant je dois dire que voir des gamins qui osent se mettre en scène, des élèves que je connais bien, ça vous file la patate et ça vous ferait presque réfléchir sur l'utilité de ces journées.

L'organisation dans un établissement scolaire c'est toujours la catastrophe, et j'aurai dû sentir le piège quand mon collègue CPE expliquait que Cyrille serait à la technique et qu'il n'y avait aucun problème, mes classes seraient gérées. A la technique c'est Cyrille, le light-jockey c'est Cyrille, on monte sur les tables, on les lève les bras bien haut c'est parti :

Et effectivement comme dirait Akhénaton à l'intérieur c'était moins rose. Le défilé des collègues qui au dernier moment se pointent avec des fichiers qui ne fonctionnent pas, des chansons à trouver sur youtube à l'arrache, enfin bref la routine du Borne, le spécialiste de l'urgence. Je finis de manger à l'arrache, et je pars finir ma salle informatique pendant qu'a lieu le cross du lycée, les élèves sont épuisés, énervés une petite course ça décrasse. J'ai pris un gamin un peu geek qui passait par là et pendant qu'il paramétrait les remmina à la chaîne, je faisais sauter mes fichiers permanent du /etc/udev/rules.d. On discute normalement de skyrim, de nos exploits de jeu, de consoles, je lui fais démonter une tour dont l'alim a claqué, il est content. L'après midi se termine c'est la voiture qui me ramène seule à la maison, je l'aide un peu, je m'effondre.

C'est dans un état comateux que je pars à l'école le vendredi, il pleut des trombes d'eau sur l'autoroute. Le matin, je fais faire du concours de réalisation de première page de journal, il y a quelques productions assez intéressantes dont celle de soeur sourire, la gamine qui fait tout le temps la gueule sur le hockey, celle de Jeanne aussi sur qui il faudra revenir un jour, je dois propulser sa carrière, elle dessine comme un mangaka. Dans le courant de la matinée j'aurai migré un PC sur SSD, filmé un mannequin challenge sur le thème des métiers des services, rangé un peu mes ordinateurs, trouvé une batterie pour une collègue, ne pas prendre le temps de manger pour faire une réunion sur les réfugiés. En effet, on estime qu'ils ont un niveau CE2 - CM1 alors qu'ils ont 16 ans, il va donc falloir aménager un peu les EDT parce que certains cours sont quand même franchement hardcore.

Il est 13h33 quand je m'excuse de quitter la réunion à 13h35, je n'ai pas pissé je rentre en classe. Oui j'insiste sur le je n'ai pas pissé, car quand dans la majorité des emplois on peut aller pisser sauf le médecin qui fait une transplantation et encore je n'en suis pas si sûr, le prof lui n'abandonne pas sa classe en disant, excusez moi les enfants je vais pisser et comme je suis un fou, je balance ma première activité sur scratch, le carré.

Quand je vois que mon fils avait plié l'activité en 10 minutes en quatrième, j'aurai pu me dire que 2 heures c'était peut être un peu long pour mes troisièmes, mais connaissant mes élèves j'ai visé pas trop mal 1h45 pour tracer un carré par la méthode frontale et puis par l'utilisation de la boucle, champions du monde. Je relisais l'article comment enseigne-t-on le code au collège ? où on est allé faire un tour chez notre star locale Arnaud Durand que vous pouvez voir participer aux remontées de bug et d'évolutions sur le bornographe, quand je lis rapidement, tous les groupes parviennent à tracer leur rectangle c'est dans ce genre de circonstances qu'on réalise qu'on n'a pas les mêmes élèves. Il faut tout de même être honnête, j'ai dû affronter 30 minutes de demi bordel avec les classiques, je ne comprends rien et d'observer ma rasta woman, plus d'une centaine de dreads sur la tête, changer le fond et les lutins pendant que j'expliquais et ne rien suivre, au bout d'un moment, du silence et du boulot. La difficulté avec mes élèves qui sont des habitués de l'échec scolaire est double : refus d'affronter toute situation nouvelle, refus de se faire violence. Et puis au bout d'un moment, parce qu'on a l'habitude, parce qu'on est le gars le plus patient du monde, on se rend compte qu'on a toute une classe au travail, qui essaie, qui échoue, qu'il faut envoyer bouler en cas de demande d'aide en poussant à l'expérimentation car c'est le propre de l'exercice, il faut essayer, il faut échouer, il faut recommencer encore et finir par trouver. Il est à noter que ma rasta woman qui n'avait rien compris, normal, elle s'amusait avec les figures des lutins a fini la première après une courte explication, elle fait pourtant partie des élèves qui sont le plus en difficulté en mathématiques. C'est d'ailleurs intéressant et cela prouve quand même que ce n'est pas forcément lié. Je note enfin qu'on m'a appelé maman, c'est la deuxième fois dans ma carrière, la gamine rouge comme une tomate en avait oublié sa question, je crois que j'ai tout d'une jolie maman, la barbe et le crâne chauve.

Je finis, ma salle est propre et tous les ordinateurs sont éteints, je passe en trombe par la salle des profs, en évitant toutes les questions qui pourraient être liées à un appareil électronique, je démarre la voiture, c'est Leeroy qui rappe. Leeroy fait partie de ces hommes comme Disiz qui sont taillés pour le rap, Leeroy c'est l'expert en extermination textuelle, l'égarement dont il fait preuve avec de la variété ne durera pas, le Saïan Supa Crew finira bien par se reformer et une nouvelle ère de bonheur régnera sur le rap Français, un rap Français tellement aux abois que même le black desperado ne peut plus rien faire pour lui.

Voilà, je pense que je vais pouvoir reprendre un rythme un petit peu plus normal, il faut que je me retappe un minimum, je n'ai même pas envie de troller c'est dire que tout n'est pas en place.