PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

The island

dimanche 5 mars 2017 à 17:13

Dans un futur proche la pollution est devenue telle que les gens vivent enfermés dans de grandes tours. Une seule partie du monde est encore saine, l'île, et seuls les gens qui gagnent à la loterie, pas tout le temps, ont le droit d'y aller et ils sont trop contents. Parmi les gens qui vivent dans les immeubles Erwan McGregor un gars un peu plus curieux que les autres, qui se posent beaucoup de questions, comment ça se fait qu'on récupère encore aussi régulièrement des survivants par exemple ? Et si le monde tel qu'il nous était présenté n'était pas le monde que nous pensions être ? OH MON DIEU ! Difficile d'aller plus loin sans spoiler, on pourra juste dire que c'est un excellent film d'anticipation avec quelques scènes d'anthologie.

Re-mind

dimanche 5 mars 2017 à 16:26

Dans un futur très proche on a fait une super invention, un casque qui enregistre l'intégralité de la vie des gens quand ils sont en train de mourir. A partir de ce concept on arrive à faire quatre tomes d'une bande dessinée qui tient plutôt pas mal la route avec un dessin quand même un peu léger mais une histoire assez efficace. Le monde est sous menace terroriste, et un agent dans le comas détient des tas de secrets qui pourraient éviter la catastrophe. Avec notre super invention, pas d'autre choix que de tuer notre gentil agent même si ça va à l'encontre des bonnes valeurs du FBI pour récupérer ses secrets sauf qu'à l'hôpital c'est son père qui est l'infirmier de garde, ancien militaire, il a décidé de faire les choses autrement.

Rap français était baillonné depuis quelques bonnes années, on l'aurait retrouvé : l'âge d'or du rap

dimanche 5 mars 2017 à 08:00

Vous le savez, ce n'est pas un secret, je suis un maître rap des années 90 qui correspondra globalement à ce qu'on aura fait de mieux en RAP à pas grand chose, les gens qui ont passé la quarantaine peuvent se réjouir de savoir qu'on peut mourir en ayant eu droit à ça. Pour faire une comparaison que vous comprendrez facilement, le rap des années 90 c'est ce qu'est debian à Linux, un truc vieux et robuste qui fonctionne encore très bien, le reste c'est quand même de la merde. Ceux qui ont souri n'ont pas à avoir honte, ceux qui trouvent ça lourd comprendront que c'est la base de l'humour bornien : le comique de répétition. J'écoutais d'ailleurs le dernier album de I AM, révolution, c'est à se demander s'ils ne l'ont pas faite la révolution tellement ça sonne vieux. Le rap des années 90 avait cette force de ne pas se prendre au sérieux et surtout d'être au delà de l'imitation du rap américain, c'est à dire qu'on avait du vrai rap français avec des sonorités assez spécifiques et des textes qui allaient de la révolution pure et dure à des textes bien plus rigolos, le mia pour reprendre le plus célèbre, ou encore ma rue de Doc Gyneco.

Le vrai problème du rap c'est que c'est une musique dans laquelle tu peux difficilement vieillir, car le rap ça correspond avant tout à une musique de revendication, une musique de rébellion, un musique où tu as des cheveux, un style musical où tu dois mourir de façon prématurée, en tout cas où tu ne peux pas faire réellement preuve de longévité. Oui, tu as 45 ans, tu as ta guitare folk, tu es crédible, tu as 45 ans tu as tes chaînes en or, ta casquette et tes baggys, tu es ridicule, encore plus quand tu as des gosses et que tu es globalement installé dans la société sur laquelle tu as passé un certain temps à cracher. Donc pas facile de vivre du rap quand tu as 45 ans, pas facile de se recycler non plus parce que le rap te marque au fer rouge, on peut penser à Disiz qui a fait un détour par des textes plus classiques pour revenir au rap, le rap ça laisse des traces.

Avec un rap actuel qui ne fait pas rêver tout le monde, avec une nostalgie permanente du c'était mieux avant, avec des rappeurs qui ont besoin certainement de faire des rentrées d'argent, l'âge d'or du RAP français se présente comme une belle opportunité pour tout le monde, et particulièrement pour Passi qui s'est pris un gros four avec son dernier album peinant à remplir les salles, comme son acolyte du ministère amer Stomy Bugsy qui a fait partie des plus gros vendeurs d'albums de RAP en France, ils sont logiquement à la tête de cette initiative.

Bien sûr quand on connaît ma playlist dans la voiture qui a de plus en plus de mal à dépasser 2010 avec Orelsan qui doit être le seul rappeur actuel que j'écoute, on se doute que retrouver un Busta Flex qui fait son job à plein temps, un Tonton David qui reste issu d'un peuple qui a trop souffert, Nuttea avec ce timbre de voix reconnaissable entre tous qui fait péter un trop peu de temps, I AM qui fait un petit frère à l'ancienne et qui aurait dû s'arrêter à son troisième album, Stomy Bugsy qui chante mes forces décuplent quand on m'inculpe avec une patate qu'aucun gars de 20 ans n'est capable de tenir, Assia en robe de juge qui a gardé une voix impressionnante, Puccino magnifique dans son costume cravate qui malheureusement ne chante pas le Black Desperado, Assassin qui chante sérieux dans nos affaires et pour le final Jacky et Benji qui chantent le bilan cette chanson qui a tant de fois illustré mon blog et qui continuera de l'illustrer, vous vous doutez bien que j'ai fini en gueulant devant mon PC.

Alors oui le temps passe et beaucoup de choses ont changé, certaines ne changent pas, le rap des années 90 c'est toujours aussi bon, surtout quand c'est la musique qui a bercé sa jeunesse. Si l'initiative de départ fait fortement penser à une base commerciale, le rendu fait tout oublier et on se met à penser à cette époque où l'on se parlait encore, à nos cheveux et à ces jeunes qui savaient encore écrire et nous faire rire, loin des kalachnikov et de l'accumulation de clichés.

 

On en apprend tous les jours : Enter unlock password (Key: 54705078)

samedi 4 mars 2017 à 14:00

Quand tu es un vieux routard de l'informatique comme moi tu te dis que faute d'avoir tout vu, tu en as vu beaucoup, mais alors vraiment beaucoup. Et bien là je dois te reconnaître public que j'ai été surpris mais que comme d'habitude j'ai triomphé. J'ai mon collègue extra-terrestre Linuxien qui compile son noyau dans son coin et qui ne connaît pas la portée de mon personnage, qui a eu le bon goût de dépanner son voisin, une oeuvre de charité. Son voisin un peu fauché a son disque dur en carafe, il en a mis un nouveau, il essaie de rentrer dans le bios et se retrouve face à ça : Enter unlock password (Key: 54705078). Comme on s'en doutait tous les deux, son voisin est un branque en informatique, le message fait trop de circonstances pour qu'il ne soit pas lié à l'ordinateur et mon collègue avait surtout déjà fait l'essai de faire sauter la pile du bios pendant toute une nuit sans succès. En faisant quelques recherches on découvre ce site https://bios-pw.org/ dans lequel on met le code que vous envoie la machine et il vous retourne le code qui va bien et ça marche.

A couder donc, selon l'expression consacrée, car il me semble que j'ai croisé des DELL ou d'autres ordinateurs dans le même style et que la pile du bios n'apportait pas la réponse.

Un packard bell pour les connaisseurs.

BONUS ... BONUS ... BONUS

Je réussis donc à poser un Windows 7 sur la machine et je n'ai pas de Wifi alors que j'ai réussi à trouver le pilote qui va bien. Le PC me dit que l'interrupteur du Wifi est éteint. Seulement la faute à pas de chance sur la machine, pas de bouton Wifi, juste un classique Fn F3 qui ne donne absolument rien. J'en viens à me demander s'il s'agit d'une panne hardware et donc pour le vérifier je boote sur une Xubuntu, une distribution qui sert à quelque chose si vous voyez ce que je veux dire. Le wifi fonctionne, je redémarre la machine sous Windows la carte est activée, bon courage pour les non Linuxiens pour réussir à s'en sortir. Je fais la mise à jour vers Windows 10 puisque c'est encore possible, je me retrouve avec un message d'erreur qui est en lien avec l'activation, mais la machine est activée. Je cherche, je reboote, je m'interroge, et je me rends compte que l'ordinateur n'est pas à l'heure, logique, le collègue a fait sauté la pile du BIOS et n'a pas pu remettre la pile à jour. Un problème qui m'était déjà arrivé plusieurs fois, il faut que je le note dans la partie prof du blog.

Colormag Free, template Wordpress sur deux vraies colonnes.

samedi 4 mars 2017 à 12:35

Le thème colormag free est un thème Wordpress assez connu et utilisé qui permet de mettre en place un site Wordpress sous forme de magazine. Je l'utilise pour le lycée car il propose de façon intéressante un slider avec de la place sur la droite pour afficher les informations importantes, en dessous sur deux colonnes il présente les dernières nouvelles sauf pour le dernier billet paru qui est sur une colonne et en gros. A un moment, lorsque le slider et le dernier article vont présenter la même image, on a une sensation de doublon assez désagréable visuellement. Pour ramener le site à deux colonnes, dans la personnalisation de la CSS il suffit de glisser le code suivant :


@media screen and (min-width: 600px) {
    .blog .post:nth-child(2n+1),
    .search .post:nth-child(2n+1),
    .archive #content .post:nth-child(2n+1) {
       float: left;
       width: 48.7013%;
      clear: both;
    }
    .blog .post:nth-child(2n),
    .search .post:nth-child(2n),
    .archive #content .post:nth-child(2n) {
       float: right;
       width: 48.7013%;
      clear: none;
    }
    .blog .post:first-child,
    .search .post:first-child,
    .archive #content .post:first-child {
       float: left;
       width: 48.7013%;
    }
}

avant :

après