PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Krän

lundi 10 avril 2017 à 17:17

Krän c'est comme on peut l'imaginer quand on voit la pochette de la bande dessinée une parodie de Conan le barbare. L'idée n'est pas mauvaise, on fait un héros qui est un énorme bourrin qui détruit tout sur son passage, une vision complètement décomplexée, et on lui fait vivre des aventures parodiques, de ce qu'on peut voir dans la bande dessinée de ce type ou même la grande évasion. Ce n'est pas la première bande dessinée qui mange à ce râtelier, la différence avec les autres c'est la très très haute vulgarité de la bande dessinée. On sait que le pipi caca prout ça marche plutôt bien, mais là c'est carrément salace, trop pour être drôle. J'ai décroché au quatrième tome, trop vulgaire, trop excessif, trop lourd, trop de jeux de mots systématiques, ça ne s'arrête jamais.

De ta distribution qui sert à rien, et plus car il faut affiner

lundi 10 avril 2017 à 11:00

Vous vous souvenez certainement de ce billet trollesque où j'écrivais que la majorité des distributions Linux ne servait à rien, j'écrivais à l'époque un truc qu'ont noté les gens du forum ubuntu-fr que je salue et je note la capacité à échanger sur un sujet qui doit être sensible quand on est Ubunteros :

Une distribution comme Ubuntu a du sens, elle est out of the box et a de bonnes chances d'être compatible sur une machine plus récente. Une masse de paquets conséquente, des innovations qu'on aime ou non, unity, wayland ou même les snaps, Ubuntu fait quelque chose. Par contre l'intégralité de ses forks ne sert absolument à rien, les elementary, les mint et le reste c'est de la plaisanterie. Pourquoi ? Ces distributions n'apportent rien de plus si ce n'est un agencement différent, il n'y a pas de vrai développement propre dans ces distributions à part quelques rares logiciels qui font office de poudre aux yeux. On pourrait me citer les environnements de bureau qui vont avec, c'est autant d'énergie dispersée pour rien qui aurait pu être placée dans les gestionnaires de fenêtres existants. Ubuntu si la situation se poursuit, à savoir qu'elle n'a pas la capacité de se développer sur smartphone ou ne s'installe pas mieux sur des ordinateurs récents, risque de ne servir à rien par rapport à une Debian, c'est donc pour une distribution en danger.

Limite prophétique le bonhomme quand même, c'est pour ça que je devrais rebaptiser le blog de Cyrille BORNE en blog de Madame Irma. Il y a un facteur en informatique, d'ailleurs comme dans tout qui est important, c'est le facteur de confiance. Je pense qu'on peut sans trop de mal dire qu'on n'a plus confiance en la fondation Mozilla, je pense qu'on peut dire sans trop de mal qu'on n'a plus confiance en Canonical. Oui, on ne peut pas dire que ces sociétés, oui j'emploie le mot société dans les deux cas mais c'est voulu, n'ont pas essayé, mais elles ont à mon sens trop échoué pour qu'on puisse désormais leur accorder du crédit.

Unity c'est une histoire qui date de juin 2010 et qui est en bureau officiel depuis 2011, il est donc fort à parier que c'est le bureau de pas mal de monde depuis 6 ans. Il est d'autant plus à parier que c'est le bureau des gens qui ont été migrés généreusement sous Linux par quelques personnes convaincues de bien faire. Spéciale dédicace à tous les gars qui vont se retrouver à devoir trouver autre chose pour leur "parc", parce que Gnome 3 pour mes derniers souvenirs c'était quand même la pagaille.

Si j'étais un Ubunteros aujourd'hui, je ne me poserai pas de question, tout simplement parce que déjà je serai sous Xubuntu et quand bien même je serai sous Unity, je pourrai changer de bureau tranquillement. Si par contre j'étais un Ubunteros qui a fait 40 migrations de personnes que j'ai encore dans mon entourage, je dirai que c'est la dernière fois qu'on m'y reprend et que je ne ferai plus d'installation. On se retrouve encore une fois de plus avec des outils qui ne sont pas fiables sur le long terme et si nous avons la capacité de nous débrouiller quoi qu'il arrive, les Michus que nous avons placé sous Linux sont les victimes du manque de pérénnité de certaines solutions.

Je note quand même, certaines solutions, car le gars qui aurait fait le choix de Debian + Xfce ne se poserait pas de questions, mais je vais y revenir, pour l'heure c'est case départ.

Case départ, ça signifie qu'il ne faut pas chercher à proposer Linux au tout venant, car tout simplement avec la plus grosse distribution Linux qui faillit, on met des gens dans la merde si on a un peu d'honnêteté morale, dont soi, car si les gens vont se retrouver un matin avec un nouveau bureau et appeler au secours, il va falloir jouer les hotliners. Il faudra comprendre que Linux ça se mérite et qu'une fois de plus imaginer avec fierté des millions d'utilisateurs qui ne comprennent rien et qui sont dépendants de bénévoles ce n'est pas une solution, ce n'est pas viable, être Linuxien c'est avant tout une démarche qui consiste à un apprentissage, à se prendre en main. Si les gens veulent du sécurisé, de la qualité, du service, qu'ils achètent un Mac.

On a donc ce que j'appellerai les informaticiens des familles qui doivent rire jaune devant leur écran, et pour qui le contrat avec Canonical est cassé. On a les gens qui voient comme moi la fin de l'avenir du desktop pour Canonical, liée à une réalité financière c'est à dire que Linux ne sortira pas de l'ornière des serveurs et du cloud. On peut donc séparer d'une part l'entreprise de la communauté, et je pense sans trop me tromper qu'il vaut mieux pour Linux regarder du côté de la communauté. Avec la crise de confiance qui est installée, on va regarder vers ce qui dure : Debian. Dans mon paragraphe plus haut, j'écrivais que concrètement on était plus en 2004 et que sans les apports d'Ubuntu, sans ce côté plus, Debian en 2017 n'était pas si loin et encore moins loin sur un parc qui devient vieillissant d'une part parce que ça bloque sur les nouvelles machines, d'autre part parce qu'un PC de 10 ans avec un SSD répond à la majorité des besoins quotidiens, pas de problème donc du côté des pilotes. Je pense comme je l'ai expliqué dernièrement qu'on va voir une explosion du monde des distributions Linux, car comme la confiance est brisée, avoir Ubuntu comme base de travail n'est peut être pas forcément une riche idée.

Avant de nous quitter car j'ai déjà fait un an de billets de certains blogs, j'aimerai terminer sur 2017. En 2017 :

Fox

dimanche 9 avril 2017 à 19:53

Fox est une bande dessinée dont on sent les inspirations profondes dans le dessin chez Hergé, pour le reste, c'est de l'aventure mais franchement mystique et franchement bizarre. On va évoquer seulement les quatre premier tomes qui représentent un cycle, déjà que ce premier cycle est bizarre, la suite est encore plus space, presque illisible tellement c'est bizarre. Donc, le personnage principal c'est Fox, un américain qui a fait de nombreuses guerres et qui prend sa retraite en France où il essaie d'écrire un bouquin pour raconter ses histoires. Dans la pension dans laquelle il réside, la nièce bien charmante de la propriétaire, l'amour arrive mais elle est en affaire avec un type bizarre comme l'histoire d'ailleurs qui a trouvé un super manuscrit des dieux Égyptiens. Le problème c'est que ce manuscrit rend complètement fous ceux qui s'en approchent, que Fox et sa nouvelle copine l'ont ouvert, ils vont devoir faire un pèlerinage dans l'Egypte et réussir à se sauver de la malédiction.

Un dessin particulièrement vieillot, une histoire pas évidente à suivre, mais on s'accroche, en tout cas pour le premier cycle, le reste est totalement dispensable. A lire donc, pour la culture.

Pendant ce temps là dans la vraie vie : oh mon dieu ils ont tué ma route

dimanche 9 avril 2017 à 08:00

Alors que tout le monde se fait peur à jouer au Mastodon, il y a des sujets de préoccupation bien plus importants, comme la plus belle route du monde, la mienne, par la définition que connaissons. Pour ceux qui auraient raté les dernières années de Cyrille BORNE voici ce qu'on peut dire dans le Larusso, le dictionnaire qu'on oubliera, qu'on oubliera : Se dit de la plus belle route du monde, la route que prend Cyrille BORNE pour aller travailler le matin. La plus belle route du monde se doit d'être dangereuse et lieu de vie des sangliers dont Grouik le légendaire.

Mon parcours pour aller bosser c'est ça :

J'ai étudié pendant pas mal de temps le trajet et c'est le plus intéressant pour une simple raison, il est en gros à la même distance que celui qui me fait prendre les rocades de Béziers, mais pour ceux qui connaissent un peu le coin à partir du moment où j'ai dit Béziers, ils savent que c'est l'endroit le plus embouteillé de France, encore plus depuis qu'ils refont les ronds points, parce qu'il faut refaire les ronds points. Pour vous dire à quel point ma route est déserte, il peut m'arriver de rouler jusqu'à Sérignan sans avoir une seule voiture devant moi. 

Seulement cette route a des problèmes, bien évidemment il y a des sangliers à proximité de chez moi qui vivent dans les vignes, j'ai pu le vérifier en écrasant la tête de l'un d'entre eux l'année passée, c'est une route qui est complètement défoncée et ce n'est pas peu de le dire. La route est refaite chaque année en cette période, pendant quelques mois on s'amuse à slalomer entre les nids de poule en espérant ne pas tomber dans l'Aude. Car, le problème vient effectivement du fleuve, on est à l'embouchure, entre la flotte et les crues, ça a tué la route. On avait eu une alerte il n'y a pas si longtemps, j'avais expliqué dans un billet que les gars se tiraient la bourre pour trouver 27000 € avec la problématique que la route appartient à trois communes sur deux départements et que seul mon maire monsieur Guy Sié a l'air de se préoccuper de la situation. Il faut dire que c'est un raccourci considérable pour toutes les personnes qui viennent de l'Hérault pour venir sur les plages de l'Aude, département plus pauvre de France après la Seine Saint Denis, SAINT DENIS !!!! SAINT DENIS !!! C'EST DE LA BOMBE BABY !!! pardon, le Kool Shen qui est en moi a pris le dessus, on n'imagine pas s'asseoir sur le tourisme quand on a que ça. 3000 véhicules qui circulent par jour, ce n'est pas rien quand même.

Et là c'est le drame : Crue à Fleury : une portion de route s’effondre aux Cabanes. Quand je dis que ma route est dégueulasse ce n'est pas pour rien, un effondrement qui se trouve en gros là.

On ne parle plus d'une facture de 27.000 € mais de 150.000. Ça va se faire, on a déjà un ou deux parlementaires qui sont en train de parler de débloquer leur réserve mais c'est quand même dire dans les conditions misérables dans lesquelles ont vit. Imaginez quand même qu'un gars fait bosser ses gamines en stage pour 50.000 €, qu'un autre fait travailler sa femme pour des fortunes, si bien qu'à y réfléchir au niveau de l'état c'est une aumône, sachant qu'il s'agit tout de même d'un double investissement : permettre à une masse de touristes de venir se promener par chez nous pour dépenser leurs p'tits sous, permettre à Cyrille BORNE de partir à heure fixe et de rentrer à heure aussi fixe le trafic sur ma route ne réservant jamais de surprise.

Dire que cette année 2016 / 2017 est une véritable année de merde reste un euphémisme, on dira, en tout cas on l'espère que c'est la cerise sur le gâteau. Comprenez que j'espère qu'il n'y a pas d'autres parties de la pièce montée avant le terminus de juillet 2017. La fin de l'année est proche, il fait beau, il fait désormais nuit franchement plus tard, ce n'est donc pas un drame, il y a pire dans la vie, je connais en plus la route qui passe par Lespignan le village où les voitures sont les plus mal garées de France et je passerai désormais à proximité de Bricodepot et d'Electrodepot ce qui offre de nouvelles perspectives en cas de nouvel appareil ménager qui rendrait l'âme.

J'espère qu'ils vont plier les travaux, au moins rendre la route à nouveau accessible à la circulation pour la rentrée 2017, sinon cela laisserait planer une très mauvaise augure pour l'année à venir.

 

 

Demain tout commence

samedi 8 avril 2017 à 23:13

Omar Sy est un gars irresponsable qui vit dans le sud de la France, il anime plus ou moins un club de vacances pour riche, gros dragueur il cumule les conquêtes. Un beau jour, une jeune femme arrive avec un enfant et le laisse en plan. Lui, il ne veut pas de gosse et va donc lui courir après jusqu'à Londres sans réussir à retrouver sa trace. La vie étant ainsi faîte sa patronne en a marre et le plante, il trouve un boulot de cascadeur sur place et ne quitte pas la capitale où les choses se déroulent plutôt bien. Il élève sa fille comme dans un grand n'importe quoi, une espèce de cirque permanent, une grande fête, en faisant croire à sa fille que sa mère est un agent secret. La gamine grandit, cherche sa mère, lui cherche à la retrouver et un jour elle revient avec les problèmes que ça peut poser, la garde par exemple.

Classique, pathos très prévisible, réussi, en fait ce qui manque c'est la folie des acteurs, c'est très modéré, Sy le premier, il fait le minimum syndical quand le gars est capable d'en donner franchement plus, on a parfois du mal à y croire.