PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Chronique des immortels

vendredi 5 mai 2017 à 22:30

La chronique des immortels c'est le mythe du vampire revisité qu'on aurait croisé avec Highlander. On ne devient pas vampire, on naît vampire et c'est ce qui arrive à notre personnage principal qui après des années d'exil revient récupérer son fils au village pour se rendre compte que l'inquisition a tout massacré derrière elle. Notre personnage a conscience qu'il n'est pas comme les autres, il cicatrise très vite mais ne sait rien de son véritable status car il n'a pas de soif de sang. En fait, et c'est ici qu'on rejoint Highlander les vampires doivent se bouffer entre eux s'ils veulent augmenter leur durée de vie, car ils vieillissent normalement malgré leur grande résistance.

Excellente bédé dotée d'un très bon dessin, une histoire très noire et sans pitié, on avale comme un vampire avide les tomes les uns à la suite des autres, c'est presque un coup à lire les livres dont la bande dessinée est inspirée.

Chiffres clés : les systèmes d’exploitation sur PC

vendredi 5 mai 2017 à 22:18

Linux aurait franchi les 2% de part de marché, je crois que Microsoft peut se mettre à trembler, Android n'en parlons pas. Bon sang qu'est ce qu'on l'a rêvé ce 2%, maintenant que ce rêve est atteint, je ne sais pas ce qu'il nous reste à faire, 2% c'est presque trop, désormais tout est possible, même les 3%, non pas tant quand même, 2.5.

source

La mention "photo retouchée" bientôt obligatoire en France

vendredi 5 mai 2017 à 22:14

Je trouve que c'est une très bonne chose, même si le critère de beauté inaccessible, faute d'être atteint avec photoshop sera atteint parfois avec une feuille de salade par jour. Bon vous me ferez remarquer qu'il y a un certificat médical qui va avec, je ne me fais aucun souci sur le fait qu'on saura envoyer le mannequin chez le médecin qui va bien. La photo d'accroche a été réalisée sans trucage, c'était moi ce matin avant d'aller bosser, 41 ans et toujours souple, oui ma bonne dame. 

source

Agrégateur RSS, premier jet

vendredi 5 mai 2017 à 21:00

On m'a fait remarquer qu'avec ma radicalisation j'aurai pu faire un effort pour indiquer des solutions alternatives pour pouvoir accéder au RSS de mon blog.

  1. Sur un mobile, sur un PC, sur ce que vous voulez vous avez des agrégateurs qui sont locaux. Le problème de ces logiciels, je vais par exemple citer Quiterss ou liferea c'est qu'il n'y a pas de synchronisation avec un serveur distant ou en passant par un intermédiaire propriétaire. La moralité c'est que si vous suivez un ensemble de flux RSS sur plusieurs appareils vous allez avoir une redondance de l'information. Si par contre vous ne lisez que d'un seul appareil c'est l'idéal.
  2. J'allais vous proposer d'aller vers une association de gauchistes mais le problème que je viens de constater : Framanews qui est à base de tt-rss n'offre plus de place disponible, la mère Zaclys a un logiciel maison que vous pouvez utiliser, je n'en suis pas vraiment fan. Le fait que Framanews n'a plus de place disponible, nous rappelle tout de même qu'un serveur ça coûte quand même et que ce n'est pas gratuit.
  3. Il existe une pléthore d'agrégateurs RSS en php, mysql, pas mysql, je vais nécessairement évoquer Kriss Feed que j'utilise au quotidien.

Je vais faire une passe pour d'une part : regarder un peu comment ont évolué certains logiciels comme miniflux, leed ou encore freshrss. Je vais regarder du côté des hébergeurs gratuits, je vais attendre les propositions que vous allez faire.

J'insiste bien ici sur un point. Si c'est gratuit c'est vous le produit, mais il se trouve que dans le cas présent si c'est gratuit c'est moi le produit. Si vous voulez que vos donnez personnelles, à savoir les flux que vous consultez soient la propriété d'une société comme feedly c'est votre problème, par contre que mes textes se retrouvent là bas, c'est hors de question. J'ai écrit au responsable des "publishers" dans un anglais pas terrible mais suffisamment explicite pour comprendre que je ne veux pas apparaître sur leur site, je n'ai pas eu de réponse, il y a 48 heures, c'est 24 heures de trop.

Seboss666 écrivait que j'aille regarder du côté du user agent de Feedly pour le bloquer, car il récupère les textes, je le remercie, j'ai trouvé quelque chose, je continue d'étudier, on va voir ce que ça donne. 

Bloqué, je t'ai complètement bloqué (enfin presque) ou de la radicalisation.

vendredi 5 mai 2017 à 08:00

Vous le savez, je ne suis pas garçon à ne pas réagir et je commence à m'intéresser à savoir comment mener ma rébellion que certains qualifieront de Cyrille BORNE contre le reste du monde, Cyrille BORNE contre l'ordre naturel des choses, Cyrille BORNE s'agite tout seul dans son coin. Il s'agit en fait pour être clair, Cyrille BORNE fait de la pédagogie. Je vais tenter de vous expliquer quelques bricoles aujourd'hui, il y en aura certainement d'autres.

A l'heure actuelle vous êtes ultra majoritaire à passer par le flux RSS de mon blog et ne pas venir me lire directement. Il n'y a pas de publicité, cela ne me gêne pas que vous utilisiez cette méthode, sauf que vous êtes plus de 300 à le faire par feedly et je suis contre. Feedly est un site propriétaire qui vend des formules payantes de son site qui est un agrégateur RSS puissant. Comprenez que si je n'existe pas, Feedly n'existe pas puisqu'il se nourrit concrètement du travail des autres. Je ne vois pas pourquoi j'irai engraisser un service propriétaire qui se permet de diffuser l'intégralité de mes textes de façon publique d'ailleurs et par le fait me fait perdre des places dans Google car c'est assimilé à des contenus dupliqués. A la rigueur feedly me donnerait de l'argent pourquoi pas, mais ce n'est pas le cas, je travaille donc gratuitement pour une société à mon insu.

Voici ce que j'ai réussi à faire pour l'instant à partir d'un fichier htaccess, je vais trouver mieux :

Options +FollowSymlinks
SetEnvIfNoCase Referer ".*(feedly).*" spammer=yes
Order allow,deny
allow from all
deny from env=spammer

ça ne marche pas comme je l'entends c'est à dire que feedly arrive encore à récupérer mon site, je ne sais pas par quoi il passe. Il est d'ailleurs intéressant de noter que si je basculais mon site en Copyright, il n'y a aucune page sur feedly pour les contacter, il n'y a pas la possibilité de faire un abuse, car le principal reproche de l'engin c'est qu'on peut afficher pleinement mon site sans passer par chez moi, et sans mon autorisation. Ca ne marche pas comme je l'entends, ça fonctionne par exemple pour les images et si vous cliquez sur le lien en provenance de feedly où vous arrivez sur une erreur 403.

Je vais essayer de traiter le cas de feedly et d'une façon technique par curiosité et de manière légale, histoire de rire et d'essayer d'obtenir une réponse. Pour cela ça veut dire que mon blog va passer en tout droit réservé et je vais quitter la Creative Common qui de toute façon ne sert à rien, ne protège de rien.

Je pense qu'il sera plus facile de traiter les autoblogs et les agrégateurs laissés en public. L'autoblog ça part d'un principe qui me fascine, c'est la lutte contre l'effet Streisand. Pour mémoire, l'effet Streisand, en référence à Barbara c'est au départ une volonté de l'actrice et chanteuse de faire disparaître une photo privée de son domaine et du fait de cette volonté qu'on qualifiera de censure pour certains quand j'appelle ça de la vie privée, la photo a été encore plus vue. En France, l'effet Streisand s'est traduit de façon un peu différente, il peut arriver qu'on porte plainte contre vous pour un article, vous retirez l'article, 600 personnes vont republier cet article afin de montrer l'inutilité de diffuser la vérité. On a donc créé l'autoblog qui récupère de façon automatique les contenus de votre blog et les diffuse sur la toile. De cette façon si un article est supprimé, les différents autoblog eux l'ont conservé. Il s'agit d'une démarche particulièrement égoïste et ce pour deux raisons : on ne demande pas l'avis à son auteur, si ça me prend de supprimer un article sur mon blog parce que je le trouve mauvais c'est pas pour le voir apparaître sur cinquante autres sites. On fait du duplicate content à nouveau et on se fait pénaliser par Google.

Vous allez me faire remarquer que cela fait deux fois que j'évoque le duplicate content et que pour quelqu'un qui est si peu attaché à ses statistiques, ça fait désordre. Le problème est le même que le commentaire, déplacé, le problème est une question de principe. On décide de déplacer la conversation ailleurs dans un endroit où c'est plus facile alors que tout part de la réflexion d'un autre. On décide de faire un autoblog d'un gars sans lui demander son avis, et éventuellement le pénaliser dans le classement Google. De la même manière un gars qui met de façon publique son agrégateur RSS duplique l'intégralité des contenus et pénalise le blogueur qu'il suit.

Tout n'est qu'une question de respect, tout n'est qu'une question de se mettre à la place de l'autre. Comprenez que principalement ma cible ici c'est feedly. Les gens qui font des autoblogs ou qui laissent de façon publique leur agrégateur RSS ouvert n'ont peut être pas conscience du tort qu'ils peuvent créer et c'est ici qu'on en revient à mes derniers écrits, si personne n'écrit pour dire qu'il n'est pas d'accord, pour expliquer qu'on peut créer du tort, à ce moment là on ne peut pas se plaindre de voir des dérives. Avant la sanction, il y a l'éducation.

La modification du htaccess pour bloquer l'origine se contourne aisément, d'ailleurs pour l'heure feedly le fait sans aucun problème. Pour ceux qui vont se retrouver bloqué, le message est double. C'est une manière d'indiquer qu'on n'est pas d'accord dans la façon de faire, mais c'est aussi une manière d'expliquer que le chemin suivi pour venir n'est pas le bon, qu'on n'est pas passé par la bonne porte. Ce n'est pas mystique mais bien concret, on peut avoir un examen de vingt manières différents, en trichant, en payant, et pourtant il n'y qu'une bonne manière de l'avoir, par l'effort et le travail.

A ceux qui pensent que j'ai pété les plombs, et qu'il serait temps que j'arrive en vacances, je les rassure tout de suite, c'est à l'heure actuelle un léger ras le bol de voir l'internet s'enfermer de plus en plus dans la voie du spectateur quand on a connu un sacré bon nombre d'acteurs. Il serait dommage en faisant partie des acteurs de laisser au public qui ne fait pas grand chose à part critiquer et geindre la possibilité de refaire la décoration du théâtre, de manger des chips pendant la scène ou de passer des coups de téléphone.