PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Xaphir, nouvelle plaisanterie de celui qui rêvait de faire tomber Google

dimanche 14 mai 2017 à 13:12

Ce n'est pas le titre des gens de mashable mais le mien, je vous explique pourquoi en une capture d'écran. Je comprends que les gens veuillent essayer de s'affranchir de Google, proposer de nouveaux, mais quelle crédibilité quand on ne trouve pas Cyrille BORNE, je vous le demande ?

source

Nous avons tué nos week-ends

dimanche 14 mai 2017 à 10:59

Je ne suis pas d'accord avec l'article dans le sens où ce n'est pas à mon sens une volonté de consommation, une volonté de production, mais bien l'évolution de la société, la course après le temps qui nous empêche de faire autrement. En ce week-end où j'écris, j'entends le bruit de la machine à laver qui tourne derrière moi, je viens de faire du ménage, les devoirs avec les gosses et tout un tas de choses que je n'ai pas pu faire le reste de la semaine. Il est certain que j'avais souvenir de week-ends plus doux dans ma jeunesse, mais c'était l'enfance, comme j'ai connu des week-ends universitaires à travailler des partiels jusqu'à deux heures du matin, comme j'espère avoir des week-ends de retraités à pouvoir enfin prendre le temps, si j'arrive à la retraite.

source

Je dis toujours ça, mais je dis toujours rien

dimanche 14 mai 2017 à 08:00

Il y a quelques années vers 2011, 2012, on avait vu apparaître le concept de piratebox. Une piratebox c'est soit un routeur Wifi bricolé dans lequel on a collé une clé USB, soit un ordinateur bricolé, soit un PI bien évidemment, parce qu'avec le pi on peut tout faire. L'objectif de la piratebox est de créer un internet local. L'utilisation que je vise à en faire avec mon mini PC à pas cher est simple, j'ai une carte Wifi donc à priori je peux la bricoler pour une connexion en mode ad-hoc de façon à ce qu'on puisse se connecter dessus directement. Je suis dans une salle de classe avec des élèves, je veux qu'ils travaillent sur un document, sur un forum, sur un truc bien précis depuis leur téléphone avant que Macron ne fasse tout sauter, il me suffit d'allumer la box, donc de la coller au secteur. Les versions plus élaborées sont construites avec des batteries dans des jolies boîtes à goûter pour cacher l'ensemble.

J'ai cherché des images toutes faites, ça existe mais à destination du Raspberry Pi ce qui est logiquement cohérent pour augmenter la mobilité, la place occupée, mais qui fait quand même un peu méditer sur la possibilité de reconvertir du matériel comme celui que j'ai acheté ou même coller une Pirate Box fixe afin d'en avoir une en permanence en salle de classe en réutilisant une tour. Malheureusement, alors que le projet avait l'air de susciter un large engouement, c'est encore retombé, c'est à dire que le produit fini n'est toujours pas là, l'iso facilitante non plus et c'est bien dommage, ça ferait bien mes affaires. On va essayer de faire à la main.

L'idée donc est la suivante. Créer un réseau ad-hoc sur la carte Wifi de façon à ce que les appareils se connectent dessus, à partir de là il ne me reste qu'à installer un serveur web et mettre les applications que je veux, un forum, un blog. Je peux même mettre du DLNA par exemple pour du visionnage de vidéo, concrètement je peux tout faire. Voilà où j'en suis pour l'instant :

auto wlp6s0 
iface wlp6s0 inet static 
        address 10.0.0.1 
        netmask 255.255.255.0 
        wireless-essid PIRATE
        wireless-key 12345
        wireless-channel 5
        wireless-mode ad-hoc 
        wireless-power on

Bon on va pas se mentir, bien évidemment ça ne fonctionne pas ou ça ne fonctionne pas comme je voudrais. A priori ça ne vient pas de la configuration mais ça viendrait du matériel, je suis en train de faire tourner les dongles usb wifi que j'ai à la maison, il semblerait que tout ne soit pas compatible avec cette méthode. Méthode d'ailleurs quand même assez connue car elle existe de façon graphique, Clapico en parlait même à l'époque, il y a 5 ans.

Concrètement, impossible de me connecter avec un mot de passe, que ce soit en wpa ou en wep, ce couillon le bypasse, selon la carte réseau mise en place, le SSID n'est visible que d'un poste Linux, parfois par accident d'une tablette, mais sans conviction, la solution de facilité parait de façon indéniable la mise en place d'une hotspot par dessus et de le connecter à la machine mais ça fait trop de matériel pour moi. Je vais faire quelques essais avec une distribution comme ipfire qui sur le principe doit être capable de transformer une carte réseau en carte de distribution du Wifi.

Voyez quand même qu'on est sur une idée plutôt bonne, une idée de plus qui permettrait de recycler des ordinateurs et pourtant on se retrouve encore avec du pas facile, inexistant, pas fini, enfin la routine. Mais bon vous savez ce que j'en pense, je dis ça, je dis rien. Il y a de bonnes chances pour que ça finisse en simple serveur web, quand j'en aurai marre de chercher la carte ou la combinaison qui va bien.

FreeNAS vs OpenMediaVault

samedi 13 mai 2017 à 14:40

C'est une comparaison entre Freenas, jamais testé, et Openmediavault, je trouve ça pathétique. Il s'agit d'un point de vue théorique de deux projets qui sont opensource, il y en a quand même un qui a l'air franchement d'avoir décidé d'en vivre et qui se sent menacé par l'autre. Le tableau comparatif montre que Freenas c'est génial et sait tout faire, ils sont même allés compter le nombre de followers, c'est ridicule. Si Openmediavault était un projet si mauvais, si ridicule, si petit, irait-on se risquer à faire un tableau ?

source

Snapchat, fin de l’euphorie en Bourse

samedi 13 mai 2017 à 14:28

Snapchat fera donc partie des réseaux sociaux morts dans quelques années, quelques semaines, quelques mois, juste une question de temps. Ce qui est intéressant tout de même, c'est que c'est le cas de twitter qui finira par passer à la trappe lui aussi et qu'on va donc s'orienter vers un monde qui va se résumer à Facebook ou Facebook, étant donné que Instagram c'est facebook. Il est tout aussi intéressant de constater que Facebook pique les usages des copains si bien que ça lui permet de rester dans la course, sans faire d'efforts. Belle réussite quand même.

source