PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

Nano Routeur sans fil 300Mbps TL-WR802N

lundi 22 mai 2017 à 08:00

Avoir un lycée à la campagne c'est bien à de nombreux niveaux, on va au lycée on n'est pas stressé, il y a des poneys, des cochons, des tracteurs qui défilent, on regarde et on voit des vignes à perte de vue. Il n'y a jamais de situation pleinement idyllique et malheureusement dans la vie tout se paye, j'habite en face de la plage par exemple mais je dois faire 50 bornes pour aller bosser, un exemple parmi d'autres. Nous payons un débit exécrable et c'est d'ailleurs peut être la seule chose que nous payons, puisque par exemple géographiquement nous sommes très bien placés à proximité de l'autoroute A75. Il y a quelques années le chef a réussi à faire venir de la fibre jusqu'à chez nous, mais comme nous sommes en bout de ligne ce n'est pas terrible, ça devrait s'arranger avec les années avec un centre commercial qui devrait arriver pas trop loin et le déploiement de la fibre, pour l'heure on fait avec les moyens du bord. Et puis en fait je crois qu'il faut être honnête, on aurait un débit dix fois supérieurs on rencontrerait des problèmes, deux exemples :

Cette semaine, je compte attaquer l'algorithmique avec mes élèves de seconde, je l'ai gardée pour la fin ce qui n'est pas vraiment conforme avec l'idée qu'on pourrait se faire du programme à savoir ponctuer de petits bouts. En fait c'est simple, mes secondes sont particulièrement mauvais cette année, mettre de l'algo au fur et à mesure aurait été une difficulté supplémentaire. Je pense en plus qu'une immersion complète pendant une période peut être intéressante, un peu comme passer un mois en Angleterre. J'ai au moins une centaine de megas à faire partager, la logique aurait voulu qu'on aille sur internet et qu'on prenne tout. Le problème c'est qu'avec une ligne réellement faible, nous allons passer la séance à nous regarder le temps que ça downloade. J'ai déjà réalisé l'expérience l'an dernier, un mercredi après midi avec 27 élèves où nous étions quasiment seuls dans le lycée, les élèves avaient fini par activer leur partage de connexion depuis leur téléphone, d'autres avaient fini à la maison pendant que je faisais tourner une clé USB avec les programmes dessus.

Comme vous avez pu le voir, je m'intéresse un peu en ce moment à tout ce qui est réseau local. D'une part pour limiter ces problèmes d'encombrement mais aussi pour avoir un espace de travail commun et accessible quand nous sommes ensembles. J'ai regardé le projet entbox qui a été soumis dans un commentaire. En fait, en regardant les logiciels embarqués, on voit qu'il y a du humhub, du nextcloud ou du owncloud, le projet est donc trop riche pour mon utilité. J'ai décidé de démarrer simple avec un partage de fichiers, je télécharge les programmes dont ils ont besoin, ils les récupèrent sur mon poste. On pourrait alors imaginer qu'il suffit de se mettre dans le même réseau pour que ça passe mais c'est plus compliqué. Je ne suis pas responsable du réseau, c'est notre prestataire de service qui s'en charge, si bien qu'il s'en charge tellement bien que parfois les choses les plus simples sont complexes, on se rend compte que les ports sont verrouillés et qu'on ne peut rien faire. Pour rester dans un vase clos, j'ai finalement opté par l'achat d'un routeur de poche, le Nano Routeur sans fil 300Mbps TL-WR802N que j'ai payé aux environs de 25 € avec les frais de port compris.

Quand j'évoque routeur de poche, vous voyez que je ne suis pas dans l'exagération. Il s'agit d'un appareil qui est destiné aux voyageurs, c'est à dire le gars qui va à l'hôtel et qui a besoin de connecter rapidement 5 appareils. Le problème de l'hôtel, soit il a une simple connexion Wifi, soit il a du RJ45. Pour faire du airbnb, il est vrai que le problème ne se pose pas étant donné que des box sont accessibles. J'ai détourné l'usage de l'appareil, j'ai mis une adresse IP fixe et j'ai activé le serveur DHCP. De cette façon, j'arrive en classe, je branche en USB le routeur pour l'alimenter ou même à une prise électrique, j'ai donc un appareil que je dépose en classe et qui permet de faire communiquer l'intégralité des postes. J'ai activé le partage de dossiers dans Windows, les élèves à priori pourront de façon simple se connecter à mon ordinateur portable et récupérer les fichiers.

L'idée c'est d'aller plus loin. J'ai acheté un pi 3, c'était l'occasion, un collègue content d'avoir fait l'économie d'un ordinateur portable pour un simple achat de SSD m'a crédité de 30 € sur Amazon, j'ai complété pour prendre un pi 3. Deux solutions. Soit je me sers de mon ordinateur portable comme serveur, c'est du Windows 10, il faut que j'installe Xamp. Soit alors je prends une machine dédiée avec le pi 3 que je peux brancher à mon arrivée en classe et à ce compte là installer la version de entbox ou une autre, puisque comme précisé dans un de mes derniers billets, les images iso sont de plus en plus à base de pi.

L'interface du routeur est une classique chez TP-link, on peut modifier notamment les DNS ce qui veut dire qu'on peut la router vers une machine qui va bien, enfin je pense et donc faire tourner quelques services supplémentaire web.

La question en fait, un peu la seule d'ailleurs, c'est comment l'appareil va tenir la charge. A savoir si j'ai trente gosses qui se connectent dessus, à genou ou pas, la réponse dans quelques jours.

Le cinquième évangile

samedi 20 mai 2017 à 08:21

L'action se déroule à Jérusalem au moyen âge, templiers, Saladin qui veut reprendre la ville et des meurtres de jeunes filles qui portent toutes une main de Fatima sur l'avant bras. C'est le roi lui même, un gamin de 14 ans atteint de la lèpre et son évêque qui vont mener l'enquète pour réaliser qu'on est à la recherche du cinquième évangile, un évangile qui une fois de plus pourrait faire basculer la foi chrétienne. Je vais me contenter de paraphraser à pas grand chose ce qu'écrit Istin à la fin du dernier album, il remercie les auteurs du troisième testament pour avoir ouvert la voie dans le polar moyenâgeux et religieux, à ce niveau là on a franchi le cap de l'hommage, on est dans le copier coller, rien que pour le titre. La bande dessinée ne manque pas de qualité, avec le dessinateur qui change en chemin et c'est assez rare pour le signaler, c'est mieux, le dessin est plus clair, les personnages aussi sont particulièrement bien travaillés, si on n'avait pas eu le troisième testament, la bande dessinée aurait fait un sans faute.

Une sauvegarde

samedi 20 mai 2017 à 08:00

Je cois que la sauvegarde c'est un peu comme tout, c'est propre à chacun. Nous sommes tous différents, de par nos activités, nos savoirs faire, tout un tas de choses, qui font que par exemple ce que je peux écrire aujourd'hui n'est pas applicable pour tout un chacun. Il s'agit donc d'une sauvegarde pas de la sauvegarde, je tiens à le préciser avant que C138 dont j'ai la garde de plus en plus régulièrement laisse supposer que j'écris une généralité. J'ouvre à ce propos une parenthèse, voyez quand même le drame de la fin des blogs, il n'a plus que moi à troller, alors qu'il pourrait passer des heures dans la chaîne d'actualia66 mais c'est une autre histoire.

Règle 1 : moins tu en as, moins tu en sauves

Il faut hiérarchiser les fichiers qui sont réellement importants et virer ceux qui ne le sont pas. Pour ma part de réellement importants, je dirai que j'ai mes cours, mais pas vraiment plus en fait, Pour les photos, j'en fais des sauvegardes, mais je fais des impressions régulières des plus importantes au cas où il se produirait un drame. Cette règle d'ailleurs, de jeter le plus possible pour ne garder que l'essentiel, je le fais pour la paperasse, en vérifiant de façon régulière quels documents je peux poubelliser. Cette règle je l'applique aussi aux mails, dans le sens où sans arriver au zéro inbox, je ne conserve que les mails en cours. Par exemple, au moment où je vous écris, j'ai dans ma boîte mail, un message de Bronco pour tester sa dernière version du plugin qui casse mes commentaires, ma commande Amazon en cours, une fin de compte. De cette façon cela me permet d'avoir instantanément l'information que je cherche, c'est à dire l'information en cours. Pour les fichiers c'est évidemment la même chose, moins j'en ai, plus c'est facile de savoir quoi chercher et surtout ça pèse moins lourd ce qui fait que je peux en mettre un peu partout sans avoir besoin d'espaces considérables.

De façon synthétique : j'essaie d'en garder le moins possible, ce qui m'impose de faire des choix, et de traiter l'information le plus rapidement possible ce qui fait que j'ai tendance à répondre très rapidement à certains mails qui ne nécessitent pas d'action particulière de ma part, quand d'autres je dois prendre du temps parce qu'il y a quelque chose à faire.

Règle 2 : à gauche, à droite, de tous les côtés

Sur mon PC, j'ai mes fichiers en cours, que je sauve sur un disque dur interne de 2 To de façon assez régulière. Du fait d'avoir peur de faire une fausse manipulation, je le fais régulièrement à la main. Le gros des sauvegardes est réalisé sur une machine dédiée avec Openmediavault qui n'est accessible qu'avec SSH. On a vu dernièrement avec la cyberattaque qu'une machine dans un réseau local peut potentiellement contaminer les autres. Au moment où j'écris ces lignes, je suis toujours sous Linux, je pourrai demain passer sous Windows et donc avoir des problèmes et créer des problèmes aux ordinateurs du coin. En limitant les protocoles accessibles sur Openmediavault, je limite la casse, je transfère à l'heure actuelle, encore à la main, en utilisant filezilla tout simplement.

La seule synchronisation que je m'autorise pour l'heure c'est celle vers mon compte professionnel d'office365. Là faut reconnaître que Onedrive c'est formidable, on met dans un répertoire, ça monte tout seul et ça redescend tout seul dans tous les PC synchronisés. La limite à 1 go, c'est pas grand chose, en même temps je n'y arrive pas, je vérifie régulièrement pour faire la purge. Du fait qu'il s'agisse de la partie professionnelle, je ne balance que mes cours à l'intérieur, j'ai uploadé dans ma partie privée de FTP sur mon hébergement payant, une partie de mon backup, les photos par exemple.

De façon synthétique : j'ai mon original, sa copie sur un disque dur dans ma machine. Si ma machine prend feu, je retrouve les contenus dans une seconde machine et même dans une troisième, l'ordinateur portable du lycée qui est synchronisé avec onedrive si bien que je peux retrouver mes données dans ma session au lycée. Pour la partie privée, à savoir les photos, c'est dans le FTP de o2switch.

Bonus : ma musique est présente sur mon SSD, mon disque dur, mon openmediavault, mais aussi sur la carte SD qui m'accompagne dans la voiture. Je n'ai pas uploadé 13 Go de musique en ligne, même pas dans un service quelconque.

 

La grande muraille

vendredi 19 mai 2017 à 22:22

Matt Damon est avec son équipe d'aventuriers en Chine à la recherche de la poudre noire qui pourrait faire sa fortune. Malheureusement la vie est ainsi faite, il croise un monstre qu'il déglingue, un genre de gros lézard très agressif. Ils fuient jusqu'à la grande muraille et découvrent que le monstre n'était qu'un éclaireur, c'est une énorme armée de monstres qui va débarquer, ils vont aider leurs nouveaux amis Chinois pour détruire la menace. Je suis assez partagé à propos de ce film. Oui il fait indéniablement le job, les effets spéciaux sont réussis, on a de l'action, on a tout mais c'est une énooooooorme succession de clichés. Lui, c'est le voleur qui va s'acheter une moralité, les différences, l'amour naissant avec la belle générale, les seconds couteaux qui meurent les uns après les autres pour laisser les héros réussir, non c'est trop facile, pas assez original, trop déjà vu en 2017, ça manque réellement d'effort.

Quelques nouvelles de Minimachines

vendredi 19 mai 2017 à 19:44

Pas grand chose à dire si ce n'est que je ne peux que l'inviter à prendre un CDI qu'on lui propose et tant pis pour le reste. Travailler comme un âne pour deux semaines de vacances par an, être toujours dans la course, notamment celle de l'actu, de la technologie, il aura du mal à le faire jusqu'à 70 ans. Ce n'est pas honteux de ne pas être autonome, ce n'est pas honteux de travailler pour un groupe de presse, ça paye les factures et ça laisse quand même le temps pour faire le reste.

source