PROJET AUTOBLOG


Le Blog de Cyrille BORNE

Site original : Le Blog de Cyrille BORNE

⇐ retour index

La liberté pédagogique mais pas trop

lundi 12 juin 2017 à 22:30

A l'époque où est apparue la demande d'algorithmique dans les programmes de cycle 4 pour faire de nos élèves les développeurs de demain, il était évident que la liberté pédagogique était de mise c'est à dire que le prof pouvait choisir son langage. C'était tellement clair comme de l'eau de roche, qu'on voyait des bouquins écrits avec scratch, du pseudo code et du python. J'espère que vous admirez la démocratie, ici le sujet des Américains qui n'ont jamais de problèmes car ils noient leur chagrin dans le Coca Cola et Pondichery qui fait penser à Mon Chéri, on a balancé du scratch dans les deux cas.

S'il fallait faire un parallèle, c'est un peu comme si on imposait le modèle de calculatrice ou la marque du stylo, enfin pas vraiment mais un peu quand même. Le contenu des exercices en plus n'est pas formidable, le premier fait penser à des exercices qu'on faisait il y a dix ans mais sans programme et sans but de programmation, juste du calcul littéral. Le second c'est pas mieux, c'est du repérage.

Il y avait mon inspecteur de maths, parti à la retraite, qui s'irritait contre les exercices de type système d'équations où on cherchait le prix du Coca et de l'Orangina. Il trouvait ça absurde car on connaît toujours le prix du Coca et de l'Orangina. Il disait enfin qu'il ne fallait pas hésiter à faire des mathématiques pour faire des mathématiques surtout quand le contexte est complètement débile et n'a pas de rapport avec la réalité. Et bien quand je vois ça, curieusement je pense à ce vieux bonhomme.

Créez votre ordinateur de bureau sous Linux pour moins de 200€ avec la Raspberry Pi

lundi 12 juin 2017 à 08:30

Non seulement je dois finir de planter Neon, trouver une alternative à debian pour faire une distribution RDP mais aussi m'occuper de mon pi qui est sur ma table depuis plusieurs semaines et dont je n'ai encore rien fait. Je me suis lancé un peu dans des recherches sur les distributions pour pi, la tendance est quand même franchement à la rationalisation, fini les douze millions de distributions inutiles pour aller vers un certain essentiel qui se focalise dans le retrogaming, le petit serveur, le bureau, le lecteur multimédia et la domotique pour ce que j'ai pu voir. Je ne sais pas si Rapsbian France a une riche idée avec ce titre d'article, parce qu'à 200 € sur le marché de l'occasion ça commence déjà à faire et que si on va trouver du 21 pouces à 50 € sur le bon coin, à 150 € on est sur des machines avec du icore 3 et 500 Go de disque dur. Le raspberry ne devrait pas être imaginé en solution systématique, ni l'achat d'ailleurs de matériel neuf.

source

Webconverger, pour faire un PC kiosque

lundi 12 juin 2017 à 08:00

A l'heure actuelle, à part planter KDE Neon, je suis en train de regarder s'il n'y aurait pas une distribution dédiée à la connexion RDP. Un truc simple, tendance en plus, vous bootez sur le PC et automatiquement il vous propose le login et le mot de passe sur le serveur Windows ou même pourquoi pas Linux. La seule distribution qui était dédiée à ça c'est 2XOS, les mêmes gens qui ont fait le client 2X, c'est un projet qui est abandonné. Pourquoi cette recherche maintenant ? Deux raisons :

On dira que je suis de mauvaise foi, que je suis un gros troll, mais figurez vous que de la distribution bureau dont on se fout complètement, on en a à la pelle, de la distribution spécifique qui a du sens, y a plus personne. Et pourtant dans les forums, on voit de nombreuses personnes qui sont en recherche d'une astuce pour transformer un vieux poste ou un pi en client RDP léger, de la demande mais aucune offre, bienvenue dans un monde plus libre.

Je fais quelques essais, y compris sur des distributions qu'on n'attend pas forcément, les kiosques. L'idée du kiosque c'est la distribution qui balance juste un navigateur, utilisée dans les hôtels ou les cybercafés. J'avais présenté porteus basée sur Gentoo assez complète au niveau du paramétrage, voici de façon très rapide Webconverger, qui ne propose qu'un navigateur mais qui le fait bien. Rien d'autre, pas de bouton droit, tout est verrouillé, si on ferme le navigateur un nouveau réapparaît. Malheureusement la configuration fine, choisir sa page d'accueil et d'autres joyeusetés, c'est un service payant, il faut bien vivre ma bonne dame. Intéressant quand même, très facile à mettre en place, elle répond parfaitement à un besoin vraiment sommaire dans sa version gratuite.

J'ai en fait besoin d'exactement la même chose, sauf qu'à la place de lancer le navigateur, on arriverait sur le serveur Windows qui va bien. Je continue à regarder l'existant.

 

 

Le toro par les korns

dimanche 11 juin 2017 à 08:00

Certains d'entre vous l'ont remarqué, main innocente rédige des chroniques de films. C'est bien, c'est pas gênant pour vous, tout le monde s'en fout parce que personne ne les lit ou presque mais j'ai réussi à déclencher chez lui deux trucs qui étaient complètement inaccessibles : l'envie d'écrire, l'envie de se cultiver.

Mon fils est intelligent dans le sens, gamin qui comprend vite les choses, il a de plus un vrai sens pratique. Ce n'est pas le père qui dit ça, c'est le prof, c'est une déformation professionnelle, on voit un gosse comme un gynécologue voit ... peut être pas me lancer là dedans, disons qu'il est difficile pour nous de faire abstraction du jugement des capacités et même si ce sont nos enfants on voit forcément les failles, les carences, nous ne pouvons nous empêcher de poser un diagnostic. C'est un vrai travailleur, il est capable de passer huit heures à réaliser un diaporama en géographie sur la pollution des eaux, il est capable de se taper des heures de chantier, mais lire et écrire lui sont insupportables. On peut mettre ça sur le compte de son adoption tardive du français à l'âge de six ans, sur cette génération perdue pour le français, on peut mettre surtout ça sur un caractère qui relève de l'âne qui ne boira pas s'il n'a pas soif.

Les rédactions que j'ai souvent fini par rédiger car voir son gosse pendant six heures ne pas arriver à pondre dix lignes cohérentes avec des tonnes de fautes d'orthographes, ce n'est pas humain, ont souvent été des sujets d'engueulade. Pour moi un gars qui est capable de comprendre des équations en trois minutes dans un coin de table pendant que je fais la cuisine et qui n'est pas foutu de mettre des s à la fin des mots au pluriel, c'est de la mauvaise volonté, et Dieu sait qu'il est capable de faire preuve de mauvaise volonté quand il n'a pas envie. Jusqu'à maintenant son avenir était assez flou, moi j'ai dit qu'avec un niveau aussi catastrophique il était difficile d'envisager une poursuite d'étude générale car même un scientifique ne peut faire l'impasse sur le français, sur la communication, mais il a du mal à 14 ans à savoir ce qu'il va faire et ne se voit pas s'engager dans la voie professionnelle. Sa mère a commencé à lui faire rédiger des petites rédactions mais sans succès car finalement écrire c'est comme coder, s'il n'y a pas de but, c'est lourdingue. J'ai souvent des élèves qui me demandent quel langage de programmation pour coder, j'explique que le problème n'est pas le langage mais le besoin, est ce que tu as besoin de coder ? Non dans 100% des cas, donc tu ne coderas pas.

La dernière fois, je le vois devant la télé, il regardait un film, et je ne sais pas pourquoi, je lui ai demandé de me faire une chronique. J'ai dit ça, je ne le regarderai jamais, tu feras un article de blog, et ça a pris. Bien évidemment ce que vous pouvez lire est remanié, corrigé, mais il est apparu de façon nette qu'il y a une envie, qu'il y a de l'intérêt et même de la demande. Il vient de me demander si j'avais fait la chronique d'un film et il était déçu car il voulait la faire. A l'heure actuelle, il n'est pas capable de rédiger seul, il faut reprendre. L'effort intellectuel qui lui est demandé n'est pas si important et la répétition de l'exercice va lui permettre de réussir à acquérir des bases, notamment dans la capacité de faire une synthèse. Lorsqu'il raconte une histoire, il a du mal par exemple à faire la distinction entre ce qui est important des simples détails. Revoir sa copie ne lui pose pas de problèmes, il a l'habitude de travailler avec moi sur des tas de choses et il sait que je suis le roi des emmerdeurs, je vois qu'il essaie de bien faire et qu'il ne bâcle pas ce qui fait partie de ses habitudes.

Par effet de bord vient d'apparaître une nouveauté, le besoin culturel. Dans sa dernière chronique, sur le dessin animé Sahara, il y a Omar Sy, il ne sait pas qui sait. Nous étions face à la mer, et je lui explique un peu qui c'est, le service après vente des émissions mais surtout intouchables ou chocolat, il m'a demandé de voir les films.

Le but n'est pas d'avoir une relève. Les enfants feront ce qu'ils veulent de leur vie, mais il y a pour moi des choses sur lesquelles on ne peut pas faire l'impasse, le savoir et la façon de le communiquer par exemple. A l'heure actuelle son niveau de français est réellement catastrophique, certains me diront pas plus qu'une bonne majorité des enfants de son âge et s'il fallait creuser un peu pour trouver l'explication collective, plus que son explication individuelle, je dirai qu'à nouveau, c'est un problème d'entraînement. J'ai souvenir enfant d'avoir beaucoup écrit, d'avoir beaucoup rédigé, inventé, raconté et ce du CM2 au BAC. Je pense que dans le courant de l'année, il n'a pas excédé les deux rédactions, comment réussir alors à maîtriser l'écrit, si on n'écrit pas ?

A l'heure actuelle la présidente du syndicat des enfants n'a pas l'air intéressée, le jour où vous voyez passer une critique d'un album d'Ariana Grande vous saurez d'où ça vient.

Sahara

samedi 10 juin 2017 à 13:45

Sahara se déroule curieusement dans le sahara. Ajar un serpent "victime" et Pitt un scorpion tout aussi victime veulent quitter leur désert pour aller dans une oasis où vivent des serpents d'une autre espèce. Ils espèrent trouver un meilleur endroit pour vivre et ne plus se faire victimiser. Eva un serpent féminin de l'oasis veut faire le chemin inverse car elle s'ennuie. Cette dernière se fait capturer par un charmeur de serpents, Ajar qui en est tombé amoureux veut la sauver et vole à son secours (Note Cyrille BORNE : coup de chance c'est Louane, qui vole déjà +50000 points de bonus Sardou) pour vivre une aventure palpitante.

Ce film d'animation fait film de pauvre, peu d'effets spéciaux, des dessins pas extraordinaire, une bonne histoire et une battle de danse mémorable entre serpent. Le dessin animé reste toutefois à destination des plus jeunes. A noter les voix françaises d'Omar Sy et de Louane.

Samuel aka main innocente